Dictionnaire alphabétique des sourates et versets du Coran

-

Livres
687 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ne pas s'intéresser à un texte qui régit la foi, la pensée, la culture, l'action et l'organisation sociale de plus d'un milliard de femmes et d'hommes dans le monde relèverait de l'indifférence sinon du mépris. Beaucoup de Français l'ont compris : le succès des traductions du Coran en témoigne. Cet ouvrage se veut à la fois un moyen rapide d'accéder à l'intimité du corpus sacré, et un outil de travail pour les étudiants en sciences humaines et les théologiens.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2009
Nombre de lectures 428
EAN13 9782296225459
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Dictionnaire alphabétique
des sourates et versets du CoranDu même auteur:
JuifSet Chrétiens,Requiem pour un divorce, un regardjuif sur le schisme judéo-chrétien
antique et les relationsjudéo-chrétiennes d'aujourd'hui. L'Harmattan, Paris, 2001.
D'Abraham à Hitler: Histoire d'unefamillejuive alsacienne et de ses racines racontée
à une petite Québecoise. L'Harmattan, Paris, 2005.
Lettre sur l'antisémitisme, autopsie des mythes de la haine. Ed. du Cosmogone, Lyon
2005.
L'Ethique juive en Dix Paroles. Ed. MJR, Genève, 2006.
Contes JuifS. L'Harmattan, Paris, 2008.
La mise en page de cet ouvrage a été réalisée par Paul Royer.Francis Weill
Dictionnaire alphabétique
des sourates et versets du Coran
Élaboré à partir de la traduction de
M. Kasimirski
Préface de Mohsen Ismaïl
Islamologue et maître de conférences à l'université de Rennes 2
L'Harmattan(Q L'Harmattan, 2008
5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
di ffusion.harmattan({l;Wanadoo. fr
harmattan l@wanadoo.fr
ISBN: 978-2-296-08434-6
EAN : 9782296084346Préface
Le racornissement du discours de l'islam idéologique, le foisonnement des
lectures projectives du texte coranique, les revendications identitaires dans leur
dimension religieuse, sont autant d'éléments qui justifient l'intérêt porté au fait
islamique, par le sociologue, l'historien, le politologue et bien d'autres
spécialistes dans différents domaines scientifiques. C'est dans ce contexte que
paraissent, presque chaque mois, des écrits qui martèlent sans preuves et sans
esprit critique les questions relatives aux faits r~ligieux, et d'autres aussi qui
suivent la même méthode mais pour faire la promotion d'un discours élogieux
et idéologique, non sans maniement des esprits et sans tutelle exercée sur le
commun des musulmans et sur bien des non musulmans. Néanmoins, des
écrivains de renommée n'ont pas observé le silence devant cet état de fait. Bien
au contraire, ils se sont appliqués à examiner cette même question avec rigueur
et minutie. C'est dans ce registre que s'inscrit le Dictionnaire Alphabétique des
Sourates et Versetsdu Coran de Francis Weill. I;auteur de ce dictionnaire s'est
livré à un travail méthodique et rigoureux. TIest particulièrement qualifié pour
le faire dans la mesure où il a, lui, l'expérience pratique des sujets abordés par
ses publications portant sur différents aspects de la pensée religieuse. I;auteur
s'est basé dans son travail sur quatre traductions du Coran sans faire la
promotion de l'une ou de l'autre, livrant ainsi au lecteur francophone un travail
académique à propos d'un sujet qui ne cesse de préoccuper aussi bien les
chercheurs que le grand public. Ce faisant, il a opté pour une méthode de
double intérêt. D'une part, la répartition alphabétique et thématique aide le
lecteur à surmonter la difficulté et la complexité que peut poser le caractère
polysémique de la langue arabe, difficulté que les traducteurs du Coran ont,
sans doute, rencontrée. En effet, les renvois de l'auteur aux versets qui traitent
du même sujet sous un vocabulaire différent permettent au chercheur de réunir
toutes les idées liées entre elles mais exprimées différemment. En d'autres
termes, Francis Weill ne s'est pas arrêté à une classification alphabétique des
mots dont le sens est variable d'une traduction à l'autre. La citation du verset,
en entier, et le renvoi à d'autres qui portent sur le même sujet, contribuent à
orienter le lecteur d'un texte qui, hormis certaines Sourates et certains passages,
est dépourvu d'unité thématique. D'autre part, l'absence totale d'analyse
personnelle constitue, à elle seule, une impartialité qui épargne à cette œuvre
toute démarche sélective susceptible d'influencer le lecteur. Grâce à l'objectivité
et au détachement de son auteur, ce Dictionnaire permet de faire abstraction
des préjugés émanant d'une idée stéréotypée qui a tendance à assigner le textecoranique dans une sphère exclusivement arabe consolidant ainsi le culte de
la lettre. On a souvent prétendu que seuls les arabophones sont capables de
connaître la quintessence du texte coranique. Or ni un texte révélé ni un texte
résultant de l'intelligence de l'homme ne sont la propriété privée ou le pré carré
de qui ce soit. Et ce principe est évidemment valable puisque le texte religieux,
en l'occurrence, est là pour qu'il soit lu, interprété et traduit et non pour en tirer
bon augure ou pour monopoliser l'accès à son contenu. Uouverture de ces
textes sur d'autres horizons linguistiques et culturels contribuerait à la
cœxistence entre les peuples. Rappelons ici que la méconnaissance de l'Autre
et l'attitude protectionniste exercée sur le texte coranique sont parmi les
principaux ingrédients de l'exclusion et de l'instauration de la culture de
l'anathème. Il est donc d'autant plus important de souligner que ce Dictionnaire
est plus qu'indispensable pour des milliers de francophones. Car le tri opéré
par les lectures sectaires et projectives du Coran optant pour des méthodes
d'investigation fondées sur des pétitions de principe frayent le chemin à un
amalgame épouvantable. En effet, l'isolement d'un passage coranique de son
contexte textuel et l'amputation d'un verset pour se contenter d'une partie ou
d'une expression ne peuvent satisfaire que des fins autres que scientifiques.
On se heurte alors à un mélange entre islamité et arabité, islam et pensée
musulmane, islam et comportements des musulmans, Coran et propos
attribués au Prophète ou à l'un de ses compagnons. Le Dictionnaire de Francis
Weill répond donc, à notre avis, à un besoin pressant d'études élaborées par
des francophones, qui, en associant rigueur scientifique et impartialité,
répondent à l'attente de lecteurs en quête d'un moyen commode de repérage
d'une thématique particulière dans le texte coranique.
Mohsen Ismail
Islamologue
Maître de Conférences à l'Université de Rennes 2Avant-propos de l'auteur
Ne pas s'intéresser à un texte qui régit la foi, la pensée, la culture, l'action
et l'organisation sociale de plus d'un milliard de femmes et d'hommes dans le
monde, un texte que beaucoup de jeunes musulmans apprennent par cœur,
relèverait de l'indifférence sinon du mépris. Beaucoup de Français l'ont
compris: le succès des traductions du Coran en témoigne. Pourtant, dans notre
monde oublieux du fait religieux, bien peu des possesseurs de ces traductions
achèvent leur lecture. Il s'agit en effet d'un texte très dense, répétitif (ce que
souligne le Prophète lui même en 39 :24), dont les versets s'articulent autour
d'un fil directeur sans cesse apparent dans la trame du texte: la foi, la foi
absolue en Dieu l'unique révélant à tout moment à l'Histoire, aux hommes, au
Prophète et à ses prédécesseurs Sa présence, Sa volonté et Sa justice. C'est à
l'intention de ces lecteurs hésitants, peu familiers avec le monde du sacré, que
nous avons établi ce Dictionnaire alphabétique du texte coranique: il leur
permettra de focaliser leur lecture sur leurs sujets d'intérêt; cela ne saurait
bien sûr être qu'un premier mode d'abord de ce texte qui mérite aussi, comme
tous les textes religieux, une approche globale approfondie aidée par la tradition
des « Hadiths ».
Nous nous sommes servis de la traduction classique de M. Kasirnirski, parue
en 1841. Nous l'avons cependant constamment confrontée à des traductions
plus récentes, soit pour éclairer le texte, soit pour le conforter. Le prophète
Jérémie (23 :29) ne nous dit-il pas que la parole divine est comme le marteau
qui fait jaillir l'étincelle du roc? Plusieurs étincelles donnent plus de clarté
qu'une seule. De courtes et rares références à ces traductions figurent entre
parenthèses; elles sont précédées de « Ma. » pour la traduction de D. Masson
(Gallimard, Paris,1967) et de «Be.» pour celle de Jacques Berque (Albin
Michel, Paris, 2002). Des références plus nombreuses et plus denses ont été
empruntées à la traduction d'André Chouraqui. Nous adressons nos très vifs
remerciements à ce regretté Maître des textes sacrés et à son éditeur, les éditions
Robert Laffont, qui nous ont autorisé à citer plus largement leur traduction du
Coran (Paris, 1990). Les citations de ce dernier ouvrage sont précédées des
lettres «Ch. ». Notre gratitude s'adresse aussi au bibliothécaire du Grand
Séminaire de Besançon, M. Tramaux, qui a bien voulu mettre à notre
disposition son édition originale de l'ouvrage de Kasirnirski. Il s'agit en fait d'une
deuxième édition, revue et corrigée, parue en 1841chez Charpentier, libraire et
éditeur à Paris, alors que l'auteur était interprète à la légation de France en Perse,
fonction qui l'avait empêché de corriger la toute première édition.Dans de nombreuses sourates, la numérotation de versets utilisée par
Kasimirski s'éloigne de celle habituellement retenue aujourd'hui. En effet, chez
notre traducteur, certains versets sont fusionnés avec d'autres; d'autres encore,
de grande longueur, sont segmentés. Là où cette différence de numérotation
existe, c'est-à-dire presque partout, nous avons indiqué entre parenthèses la
numérotation moderne, de façon à permettre à l'utilisateur de notre
dictionnaire de consulter, s'il le souhaite, d'autres traducteurs.
Lire une traduction ne suffit pas pour élaborer un dictionnaire: il faut aussi
choisir le thème des entrées. Ce choix n'est pas neutre; il reflète forcément la
formation et les préoccupations théologiques de celui qui l'élabore. Notre index
des entrées s'appuie nécessairement sur nos études précédentes, consacrées à
ce que le Coran dénomme les « Livres antérieurs» : premier Testament et Loi
orale d'une part, second Testament d'autre part. Enfin, la rédaction d'un
dictionnaire réclame d'éviter un dernier écueil: l'ouvrage doit être avant tout
un des thèmes et des concepts abordés dans le Coran plutôt qu'un
simple dictionnaire des mots; mais un certain nombre de mots représentent
à eux seuls des entrées légitimes; nous n'avons cependant pas retenu comme
entrées autonomes les expressions stéréotypées qui reviennent incessamment.
Tous les versets du Coran figurent dans cet ouvrage; en outre, de façon à
ne pas multiplier les renvois d'une entrée à l'autre, de très nombreux versets
ont été transcrits plusieurs fois sous des entrées différentes. Une dernière
précision : par respect pour le Nom divin, le mot « Dieu» est figuré par « D. ».
Voici donc ce Dictionnaire, transcription fidèle, ordonnée, sans
commentaire aucun.Dictionnaire alphabétique
des sourates et versets du Coran
Index des entrées
A
Aaron - Abaisser et exalter - Abeilles - Ablutions avant la prière, v. : Prière (Ablutions
avant la) - Abou Lahab - Abraham (Ibrahim), patriarche et prophète - Abraham fondateur
de l'Islam - Abraham (fraternité des Abrahamites) - Abraham et la fournaise - Abraham,
pourfendeur des idoles - Abraham (prières d') - (sacrifice d') - Abraham
(visitation d') - Abstinence - Accusateur mensonger - 'Ad (peuple des) - Adam; Adam et
Eve - Adoption - Adultère - Affranchissement des esclaves - Airain (source d') - Al
Raqim, v. : Caverne - Allah, v. : Dieu - Alexandre le Grand, v. : Dhou al Qarnaïn -
Alimentation (Règles de l') - Allaitement - Alliance - Alzheimer (démence sénile) - Arne
(les deux penchants de l') - Amis, Amitié - Amour - Anges, Archanges - Animaux
(les)Ancêtres - Année, mois, v. : Temps - Annonciations, v. : Abraham (visitation d') ; v. : Sara
(visitation de) ; v. : Marie (visitation de) - Anthropophagie - Apostats, Apostasie - Apôtres,
v. : Prophète (le), Muhammad; v. : Prophètes - Apôtres (soumission des) - Arabe (Coran),
v. : Coran arabe - Arabes du désert, v. : Bédouins - Araignée - Arbre maudit, arbre infernal
(Arbre de Zaqqoum) - Arche d'Alliance - Arche de Noé, v.: Noé - Argile -
AssembléeAstre - Atome - Aumônes, v. : Charité - Authentification des livres antérieurs, v. : Coran
authentifiant - Autorité - Autre (l') - Avares et avarice; Avidité - Avertissements aux
peuples incrédules, v. : Prophète (le), Muhammad; v. : Prophètes; v. aussi: 'Ad, Roud,
Noé, Thamoud - Aveugles, Aveugles et sourds, sourds et aveugles, sourds et muets.
B
Baal, v. : Elie le prophète - Bateaux, v. : Navigation, navires - Balaam (Bilam)- Bâton
magique de Moïse - Battre sa femme, v. : Femme (battre sa) - Bédouins - Biens matériels -
Bien et mal - Bienfaits de Dieu, v. : Dieu, rubriques: 2. Créateur et gardien de la création, et
7. Nourricier et dispensateur de bienfiÛts ; v. aussi: Poème des bienfaits - Blasphème -
Bonheur - Bonnes actions, bonnes œuvres, v. : Œuvres bonnes; v. aussi: Charité; v. aussi:
Juste (le) - Brasier, v. : Géhenne - Buisson ardent, v. : Moïse, rubrique: 1. M : les débuts :
sa naissance; le meurtre; le buisson ardent, la théophanie, la mission - Buraq - Butin.
C
Cachrout (lois alimentaires des Juifs) - Cailles, v. : Manne et cailles - Caïn et Abel- Calih
(çalih), v. : Salih ou Saleh - Calame - Calomnie, calomniateurs - Captifs; captifs (rachat
des) - Captives - Caverne des sept dormants - Cécité, v. aveugles, aveugles et sourds; v. :
Cécité de Jacob; v.: Sourds et aveugles - Cécité de Jacob - Célibat, célibataires -
Cendres - Chabat - Chameau - Chamelle - Charité - Charité (discrétion dans la) - Chasse
et pêche - Chasteté - Châtiment - Châtiment des incrédules ou infidèles, v. : Incrédules
(châtiment divin des) ; v. : Incrédules (châtiment humain des) - Chevaux - Chevelure -
Chiens - Choses cachées, v. : Mystères - Chrétiens, Christianisme - Chrétiens (conversion
des) - Chrétiens en tant que polythéistes - Chu'aib v. : Madian - Cieux - Cités bénies -
Cités et générations détruites - Cœur endurci des Fils d'Israël - Colère - Combat (le) -
9Combat (dispense du) - Commerce, v. Biens matériels - Complot, Comploteurs -
Communauté, communautés et peuples - Concorde - Conflits - Connaissance, v. : Science
- Conquête des terres infidèles, v.: Islam conquérant - Continence, v.: Célibat -
Conversation, v. : Complots, comploteurs - Conversion des magiciens de Pharaon -
Conversion des incroyants - Conversion forcée (interdiction de la) - Convivialité et
convenances - Convoitise - Coran arabe - Coran authentifiant des Livres antérieurs -
Coran, soutien de la foi - Coran révélé - Coré - Corps (témoignage du corps contre l'âme)
- Corruption, corrupteurs - Cosmos (ordonnancement du), v. : Création; v. : D.,
rubrique 9 : Ordonnateur du cosmos - Cottes de mailles et cuirasses - Couleurs - Couper
les membres - Crainte de D. - Création (la) - Création, (bienfaits de la) - Création,
(continuité de la) - Création de l'Homme - Credo, v. : Foi (la) - Croyants ou fidèles -
Croyants (défense des) - Croyants et incroyants (ou infidèles) - Croyants (persécution des)
- Croyants (récompense des) ; Combattants (récompense des) - Crucifixion - Cuirasses,
v. : Cottes de maille - Culte, v. : Religion (principes et devoirs de la).
D
Danger - David le Roi - Déluge, v. : Noé - Démon, Diable, Satan (Shaïtan), Iblis ; Démons
et leurs aides (Taghout) - Dépôts - Désert (Juifs dans le), v. : Juifs dans le désert -
Désinformation, v. : Fausse nouvelle - Destin de l'homme - Dhimmis, Dhimmitude -
Dhoul'Qarnein ou Dhou al Qarnaïn (celui qui possède des cornes, Alexandre le
GrandIskander) - Diable, v. : Démon - Dieu, attributs de D., rubriques: 1.Unique,plein de majesté,
immatériel.. 2. Créateur et gardien de la création.. 3. Guerrier et Vengeur.. 4. Juge etjusticier ..
5. Miséricordieux et dispensateur du pardon.. 6. Mystérieux et Maître des Mystères ou choses
cachées.. 7.Nourricier et de bienfails ..8. Omniscient.. 9. Ordonnateur du Cosmos ..
la. Purificateur.. 11. Secourable et sauveur.. 12. Tout puissant.. 13. Ubiquilaire et proche.. 14.
Véridique et porteur de la Vérité. Discernement - Disputes, v. : Raisonneurs -
Divinatoires
(arts) - Dhimmitude - Divertissements et Jeux de hasard - Divorce, v. : répudiation -
Djinns (les) ou Génies - Dormants (les sept), v. : Caverne - Douaire en cas de répudiation;
Dot - Doute (le) - Droiture - Dureté.
E
Eau - Echelle - Eclair, v. : Orage - Ecrit (tout est) - Eden Gardin d'), v. : Croyants
(récompense des) ; v. : Faute originelle; v. : Paradis - Egalité, inégalité - Egarement (et
ceux qui égarent) - Egoïsme de l'homme, v. : Homme (égoïsme de l') - Egypte, Egyptiens,
sortie d'Egypte - Election de l'homme - Election de l'Islam - Election d'Israël- Eléphant -
Elie le prophète - Embryon - Emigration vers Médine - Emigrées (à Médine) - Encre -
Enfants (élevage et entretien des) - Enfants (responsabilité envers ses) - Enfer, v. :
Géhenne - Entendre et obéir - Enterrement vivant - Epis (parabole des) - Ephèbes du
Paradis - Epouses, v. : Femmes; v. : Mariage - Epreuves - Equité - Esclavage, esclaves -
Espionnage de son prochain - Esprit divin, Esprit saint - Ethique communautaire fermée -
Ethique générale - Etoile, v. : astre - Etranger - Eunuque - Evangiles, v. aussi: Chrétiens,
christianisme; Jésus; Livres et Gens du Livre; Tora ou Pentateuque; Trinité - Explorateurs
de Canaan.
F
Factions et sectes - Falsification, v. : Corruption, corrupteurs - Famille - Famille (limites
des liens familiaux) - Fausse nouvelle - Fausseté - Fautes, v. : péché - Faute originelle -
Fatalité,v. : Ecrit (tout est) - Femme (attitude enversla ; condition de la) - Femme adultère,
v. : Adultère - Femme (battre sa), v. : Battre sa femme - Femme (devoirs de la) - Femme
(en tant qu'épouse) - Femme idéale - Femme (infériorité de la) - Femmes perverses (les
épouses de Noé et de Loth) - Femmes du Prophète, v.: Prophète (épouses du) - Femmes
(séparation des) - Fer (le) - Feu - Feuille - Fidélité à D. - Filles - Fils de D., v. :
10Christianisme; v. : Jésus; v. : Polythéisme, polythéistes; v. : Trinité - Fils rebelle - Fœtus,
v. : Embryon - Foi (la) - Force et faiblesse - Foudre, v. : Orage - Fourmis - Fournaise, v. :
Géhenne - Fournaise d'Abraham - Fraudeurs, v. : Poids et mesures - Frisson du croyant -
Front des croyants - Fumée, v. : Incrédules, (châtiment divin des), sourate 44.
G
Gabriel, Archange - Géhenne - Générosité - Génies, v. : Djinns (les) ou Génies - Gens
du Livre, v. : Livres et Gens du Livre ou des Ecritures - Gloutonnerie - Gog et Magog -
Goliath (Djâlût), v. : David le Roi, v. : Saül - Grâce divine - Grain (parabole du), v. :
Parabole du grain levé - Grandeur - Grecs et Romains - Guerre, guerrier - Guerre sainte,
v. : Combat.
H
Habitations - Haine divine - Haine entre les hommes - Hallal, v. : Alimentation (règles de
l') - Haman - Handicap physique et combat, v. : combat, (dispense du) - Harout et Marout,
v. : démons - Hérétiques - Héritage - Heure du Jugement, v. : Jugement (Jour et Heure
du) ; v. aussi: Jugement selon les œuvres; v. aussi: Incrédules (châtiment divin des) ; v.
aussi: Mort; v. aussi: Résurrection - Hiérarchie - Homme (condition de l') - Homme
(égoïsme de l') - Homme (égarement de l'), v. : Egarement - Homme (ingratitude de), v. :
Ingratitude de l'homme - Homme (fragilité de l') - Homme (supériorité de l'), v. : Femme
(infériorité de la) - Homosexualité - Houd, v. : 'Ad (peuple des) - Houris, v. : Vierges et
épouses du Paradis - Humilité - Hypocrites et moqueurs.
I
!blis, v. : Démon - Idoles, idolâtrie; dieux du panthéon polythéiste, v. : Polythéisme,
polythéistes - Idris - Ignorants - Immortalité - Imram (la femme d') - Inceste (interdiction
de l') - Incrédules, infidèles et injustes - Incrédules, infidèles et injustes (châtiment divin
des) - Incrédules (châtiment humain des) - Incrédules persécuteurs - Incrédules par
volonté divine - Infanticide - Infanticide par Pharaon - Infidèles, v.: -
Ingratitude de l'homme - Innocence - Insolence (contre 1') - Intimité - Intrusion -
Irrigation - Isaac - Isaac (sacrifice d'), v. : Abraham (sacrifice d') - Iskander (Alexandre),
v. : Dhou al Qarnaïn - Islam, religion de D. - Islam conquérant - Ismaël (Ismâ'îl) - Israël
(terre d'), v. : Terre promise, Terre sainte, Terre d'Israël- Ivresse.
J
Jacob - Jalousie - Jalousie à l'égard des croyants - Jardins, v. : Paradis - Jardins (parabole
des), v. : Ingratitude de l'homme - Jardinier (l'homme jardinier de la création) - Jardin
d'Eden - Jean (le Baptiste) (Yahyâ) - Jérusalem (allusion à) - Jésus ('Issa) - Jeûne - Jeux
de hasard - Jihad, v. : Combat - Job - Jonas - Joseph, rubriques: 1.Josephjeune homme et
ses songes. 2. Joseph et sesfrères. 3. Joseph aux mains des voyageurs. 4. chez son maître
et sa maîtresse égyptiens. 5. Joseph en prison. 6. Joseph et le rêve du roi d'Egypte. 7. Joseph
intendant. 8. Joseph: le retour desfrères 9. Joseph sefait reconnaître. 10. L'installation en Egypte.
11.Conclusion. - Jour dernier, Jour du Jugement, v. : Jugement (Jour et heure du) - Jour de
mille ans - Judaïsme, v. : Juifs - Jugement (Jour et heure du) - Jugement selon les œuvres -
Juifs (les Bne Israël, les fils d'Israël) - Juifs, assassins des prophètes - Juifs (châtiment des
Juifs en tant qu'incrédules) - Juifs convertis; conversion des Juifs - Juifs et Chrétiens - Juifs
dans le désert - Juifs corrupteurs des Livres - Juifs démoniaques - Juifs incrédules et
rebelles - Juifs (lâcheté des), v. : Lâcheté des juifs - Juifs (malédiction des) - Juifs menteurs -
Juste (le) ; Juste et injuste - Justice (la) - Justice corrompue - Justice divine.
K
Ka'ba (la) - Kureichites, v. : Quraich.
L
Lâcheté, lâches - Lâcheté des Juifs - Lait - Langue et langage- Légitime défense - Liberté
11de pensée, liberté religieuse - Libre arbitre, Libre arbitre et volonté divine - Livres et Gens
du Livre ou des Ecritures - Livres (Succession des) - Loi (la), ou précepte ou code - Lois
Noahides - Loth - Louanges - Lumière divine - Luminaires, v. : Temps; v. : Lune - Luqman.
M
Madian - Magie, magiciens, sorciers, sorcellerie - Main coupée, v. : Couper la main -
Maison, v. : intrusion - Maison sacrée, v. : Mosquée sacrée - Mal (le) - Mal d'origine
diabolique - Mal d'origine divine - Malédiction des Juifs, v. : Juifs (malédiction des) -
Manne et cailles - Mariage - Mariagedu débauché, v. : Débauche, débauché - Mariage avec
une veuve, v. : Veuve,veuvage - Mariage et incrédules, mariage mixte - Marie, Mariyam
- Marie (visitation de) - Maturité de l'homme - Mecque (la) -Médine, v. : Emigration vers
Médine; v. : Yatrib - Médine (habitants de) - Médine (marche sur), v. : Combat; v. :
Emigration vers Médine - Mektoub (c'est écrit), v. : Ecrit (tout est) - Mensonges et
menteurs; imposture et imposteurs - Menstruation - Mer (la) - Mer rouge, v. Sortie
d'Egypte - Messie - Meurtre (appel au meurtre des incrédules et rebelles) - Meurtre
(interdiction du) - Meurtre sans intention - Miel, v. Abeilles - Mirage - Miséricorde, v. :
Dieu, rubriques: 5. Miséricordieux et dispensateur du pardon, et 11. Secourable et sauveur) ; v.
aussi: Pardon divin - Mysogynie - Modération - Modestie - Mois sacrés - Moïse le
prophète, rubriques: 1. M : les débuts: sa naissance .. le meurtre.. le buisson ardent, la
théophanie, la mission.. 2. M. en Egypte, M et Pharaon (Et: Moïse et Coré, Moïse et Haman) ..
3. M et la sortie d'Egypte ..4. M récipiendaire des Tables et du Livre.. 5. M et le veau d'or.. 6.
M guide des Hébreux dans le désert .. 7.M prophète.. 8. M et les deux mers) - Monde à venir,
v.: Jugement selon les œuvres; v.: Paradis; v.: Résurrection; v.: Vie future -
Monothéisme (Foi monothéiste), v. : D., rubrique: 1. Unique, plein de majesté,
immatérielMontagnes - Moquerie, Moqueurs: v. : Raillerie - Mort (la) - Mort au combat - Mort
souhaitée - Mosquées - Mosquée sacrée (la) - Mosquée sacrée (desservant de la) -
Moucheron - Muets, v. : Sourds et aveugles, sourds et muets - Muhammad, v. : Prophète
(le) - Mulet, v. : chevaux - Multiplication des pains, v.: Jésus (sourate 5, 110-113) -
Musulmans, v. : Islam - Mystères de la création et de la foi (ou choses cachées ou secrets).
N
Navigation, Navires - Ninive - Noé - Noms divins - Noms (donner des) - Nourriture, v. :
; v. : Cachrout - Nudité - Nuit du Décret.Alimentation (règles de 1')
o
Obéissance à D. - Œuvres, v. : Jugement selon les œuvres - Œuvres bonnes -
OiseauxOlivier,olives - Orage et foudre - Orgueil - Orphelin - Ouragan: v. : Vent.
p
Paix (la) (Salâm) - Papillons - Parabole du grain levé - Paradis - Paradis et Géhenne -
Pardon divin - Pardon, vertu éthique - Parents, Parenté - PaIjure, v. : Serment - Parole -
Parole divine - Parole donnée, v. : Serments - Parole prophétique - Passions - Partage -
Patience - Patriarches et personnages bibliques (citéscollectivement)- Pauvres,
pauvretéPeau - Pêche - Péché, pécheur - Peine de mort v. : Meurtre; v. : Talion - Pélerinages -
Pension alimentaire à la femme répudiée - Pentateuque, v. : Tora - Perles - Persécution des
croyants v. : Croyants (persécution des) - Pervers, perversité - Peuples, v. : communautés -
Peur - Pharaon - Piété, v. : Croyants; v. : Prière; v. : Religion (principes et devoirs de la)
- Piège divin - Plaideurs, v. : David (sourate 38) - Plaies d'Egypte -Pluie,v. : Eau - Poème
des bienfaits - Poème de la création et de l'unité divine - Poètes - Poids et mesures -
Politesse - Polygamie - Polythéistes (ou associateurs ou idolâtres), polythéisme - Porc,
Porcs, v. : Malédiction des Juifs; v. : Singeset porcs; v. aussi: Alimentation (règles de l') -
Premier et dernier, Premiers et derniers - Présence divine, v. Sakina - Prêt - Prix du sang,
v. : Sang (prix du) - Prière (la) - Prière (Ablutions avant la) - Prière d'Abraham - Prière
12vers la Mecque (Qibla) - Prisonniers de guerre - Procrastination - Procréation - Prodigalité
et prodigues - Promesse de la terre, v. : Terre promise, Terre sainte, Terre d'Israël - Prophète
(le), Muhammad - Prophète (autorité du) - Prophète (butin du) - Prophète (Epouses du) -
Prophète (obéissance au) - Prophètes (ou Apôtres ou Envoyés) - Prophètes (faux) -
Prophètes tués par les Juifs, v. Juifs assassins des prophètes - Propriété, v. : Intrusion -
Prosélytes- Prostitution, v. : Débauche, débauché - Prostitution des esclaves - Psaumes de
David - Puberté, v. : Intimité - Pudeur - Pureté, purification.
Q
Qibla, Qiblat, v. : Prière vers la Mecque - Querelles, v. : Combat; v. : Factions et sectes;
v. : Rebelles, rébellion - Quraïch.
R
Raillerie, railleurs - Raisonneurs - Ramadan - Raser la tête - Rebelles,
rébellionRécompense, v.: Croyants, (récompense des) - Reconnaissance envers D. -
Réformateurs - Religion(principes et devoirs de la) - Religions (les différentes) - Renégats,
v. : Apostats, apostasie - Repentir et retour - Répudiation - Résignation, soumission ou
pacification, v. : Islam; v. : Soumission; v. : Patience - Responsabilité individuelle -
Ressuscitation - Résurrection (la) - Révélation - Riches, Richesse - Rire et pleurer -
Rivalité - Rocher de Moïse - Romains: v. : Grecs et Romains - Royauté - Ruses,
stratagèmes et artifices.
S
Saba (peuple des) - Saba (reine de) - Sabbat, v. : Chabat - Sacrifices - Sacrifices idolâtres
d'enfants - Sagesse - Saint, Sainteté, Santification - Sakina ou présence divine - Salih (çali),
Saleh, v. : Chamelle, sourates 7 et 11 ; v. : Cités et générations détruites (7 :76) - Salomon
le roi - Salutation, v. : Politesse - Salvation: v. : Yatrib - Samaritain (Samiri) -
SanctuairesSang (prix du) - Sara (visitation de) - Satan, v. : Démon, Démons, Satan (Shaïtan),
IblisSaül le roi (Talut) - Sauterelles - Sauver une vie - Savants - Science et
connaissanceSchismes, schismatiques - Secrets - Sectes, v. : Factions et sectes - Sénilité, v. : Alzheimer;
v. : VieiIlesse- Serments et vœux - Sevrage,v. : Enfants (entretien des) - Sexualité - Signes
de D. - Sinaï - Singes, singes et porcs - Sodome, Sodomites - Sommeil- Songes d'essence
divine - Songes de Joseph, v. : Joseph, rubriques: 1. Joseph jeune homme et ses songes et
6. Joseph et le rêve du Roi d'Egypte - Sorciers, Sorcellerie, v. : Magie, magiciens -Sortie
d'Egypte - Souffrance, souffrants - Soumission (ou Résignation ou Pacification) - Sourds
et aveugles, Sourds et muets: v. : aveugles, aveugles et sourds - Substitution (théologie de
la) - Substitution (limites du concept de) - Stratagèmes, v. : ruses et stratagèmes - Survie
de l'âme - Synagogues.
T
Table servie, v. : Jésus (sourate 5, 110-115) - Tables de la Loi - Talion - Témoignage,
Témoin (faux) - Témoins des transactions - Témoins d'héritage - Tempête, v. : Vent) -
Temple de Jérusalem - Temps (comput du) - Tentation - Tentes - Terre promise, Terre
sainte, Terre d'Israël - Testament - Thamoud, Thamoudéens ou Thémoudéens -
Théophanie - Théosophie - Tolérance religieuse, v. : Liberté de pensée, liberté religieuse;
v.: Religions (les différentes) ; v. : Substitution (limites du concept de) - Tora ou
Pentateuque - Traître, Traîtrise, Trahison, Tromperie - Trancher les mains, v. : Couper la
main - Transgression par volonté divine, v. : Libre arbitre - Trône céleste - Trou d'une
aiguille (chameau dans le) - Troupeaux - Tuer - Tyrans.
U
Umma, v.: Communauté, communautés - Unicité divine, v.: Dieu, rubrique: 1. Unique,
plein de majesté, immatériel- Usure.
13V
Vache rousse - Vanité- Veau d'or - Vendetta (contre la) - Vendredi - Vengeance- Vent
(et tempête, ouragan) - Vérité (la) - Versetsconciliants,v. aussi: Liberté de pensée, liberté
religieuse; v. aussi: Substitution (limites au concept de) - Verset satanique - Versets
terribles, v. aussi: Incrédules (châtiment humain des) ; v. aussi: Juifs (malédiction des) ; v.
aussi: Tuer - Veuves,veuvage - Victimisation- Victoire - Viduité (délaide) - Vie (l'amour
de la) - Vie (sauver une), v. : Sauver une vie - Vie future, v. : Vie terrestre et vie future -
Vie terrestre et vie future - Vieillesse- Vierges et épouses du Paradis - Vie (parabole de
la) - Vieillesse - Vigne - Vin - Violence des hommes - Visitation de Marie, v. : Marie
(visitation de) - Visites- Vivre et mourir - Vœux, v. : Serments - Voile - Voleur, vol -
Voyagenocturne - Voyageurs.
y
Yatrib (Iathub) ou Médine - Yeuxqui ne voient pas, v. : Aveugles; v. : Sourds et aveugles;
v. : Egarement.
Z
Zacharie - Zaïd - Zaqqoum, v. : Arbre infernal; v. : Géhenne - Zodiaque.Sourates et versets
par ordre alphabétique des entrées
A
Aaron (Arûn)
7.
Les magiciens se prosternèrent, adorant D., en disant: « Nous croyons en D., Seigneur de
l'univers, Seigneur de Moïse et d'Aaron. 7 :116-118 (7 :120-122).
Nous donnâmes à Moïse un rendez-vous pour trente nuits, et Nous les complétâmes par
dix autres nuits, en sorte que le temps de son entretien fût de quarante nuits. Moïse dit à
son frère Aaron: « Remplace-moi auprès de mon peuple, agis avec justice et ne suis point
le sentier des méchants ». 7 :137 (7 :142).
Moïse revenu au milieu de son peuple, rempli de colère et de dépit, s'écria: « Détestable
action que celle que vous avez commise en mon absence. Voulez-vous hâter la vengeance
de D. ?» IIjeta les tables, saisit son frère par la tête et l'attira vers lui. « Ô fIls de ma mère!»
reprit Aaron. « Le peuple m'a ôté toute force: peu s'en est fallu qu'il ne m'ait tué ; ne vas
pas réjouir mes ennemis en me punissant, et ne me mets pas au nombre des pervers ».
7 :148 (7 :149-150).
10.
Nous envoyâmes ensuite Moïse et Aaron, accompagnés de Nos signes, vers Pharaon et
vers les grands de son empire; mais ils s'enflèrent d'orgueil et devinrent coupables. Lorsque
la vérité leur fut venue de Nous, ils dirent: c'est de la magie pure. 10 :76-77 (10 :75-76).
19.
Par l'effet de notre Miséricorde, Nous lui donnâmes son frère Aaron pour prophète. 19 :54
(19 :53).
20.
Aaron leur disait bien: « Ô mon peuple! On vous éprouve par ce veau. Votre Seigneur est
miséricordieux. Suivez-moi et obéissez à mes ordres ». 20 :92 (20 :90).
21.
Nous avons donné à Moïse et à Aaron la distinction et la lumière, et un avertissement pour
ceux qui craignent; qui craignent leur Seigneur dans le secret, et tremblent au souvenir de
l'Heure. 21 :49-50 (21 :48).
28.
« Seigneur, répondit Moïse, j'ai tué l'un des leurs, et je crains qu'ils ne me mettent à mort.
Mon frère Aaron à l'élocution plus facile que moi; envoie-le avec moi pour m'assister, car
je crains qu'on ne me traite de menteur». « Nous fortifierons ton bras par ton frère», lui
dit D., «Nous vous donnerons des arguments irrésistibles ». 28 :33-35.
37.
Nous avons comblé de Nos Bienfaits Moïse et Aaron. C'est ainsi que Nous
récompensons les vertueux. (Ma: Nous les avons délivrés, tous les deux, d'un terrible cataclysme).
37 :114-115.
15Ab
Abaisser et exalter
56.
Lorsque l'événement (l'Heure du Jugement) arrivera, nul ne saura nier son arrivée. Il
abaissera et il élèvera. 56 :1-3.
Abeilles
16.
Ton Seigneur a dit à l'abeille: cherche-toi des maisons dans les montagnes, dans les arbres
et dans les constructions des hommes. Nourris-toi de tous les fruits et voltige dans les
chemins frayés de ton Seigneur. De leurs entrailles sort une liqueur variée qui sert de remède
aux hommes. Certes, il y a dans ceci des signes pour ceux qui réfléchissent. 16: 70-71
(16 :68-69).
47.
Voici le tableau du paradis qui a été promis aux hommes pieux: des fleuves d'eau qui ne
se gâtent jamais, des fleuves de lait dont le goût ne s'altèrera jamais, des de vin doux
à boire. Des fleuves de miel pur, toutes sortes de fruits, et le pardon des péchés. En
sera-til ainsi avec celui qui, condamné au séjour du feu, sera abreuvé d'eau bouillante qui lui
déchirera les entrailles? 47 :16-17 (47 :15).
Ablutions avant la prière
If. : Prière (Ablutions avant la).
Abou Lahab
111.
Que les deux mains d'Abou Lahab (Ch: Abu Lahab, le Père-Iallamme) périssent, et qu'il
périsse lui-même! Ses richesses et ses œuvres ne lui serviront à rien. Il sera brûlé au feu
flamboyant, ainsi que sa femme, porteuse de bois. A son cou sera attachée une corde de
filaments de palmiers. 111 :1-5.
Abraham (Ibrahim), patriarche et prophète
v. aussi: Abraham fondateur de /'Islam - Abraham (fraternité des Abrahamites) - Abraham et la
fournaise - Abraham, pourfendeur des ida/es - Abraham (prières dl - Abraham (sacrifice dl -
; v. aussi Sara (visitation de); If.aussi: Livres; v. aussi: Loth; If.aussi:Abraham (visitation dl -
Patriarches et personnages bibliques; If.aussi: Prophètes; If.aussi: Sodome.
2.
Lorsque D. tenta Abraham par des paroles, et que celui-ci eut accompli Ses ordres, D.lui
dit:« Je t'établirai Imam des peuples ».« Choisis-en aussi dans ma famille », dit Abraham ».
« Mon alliance, reprit le Seigneur, ne comprendra point les méchants ». Nous établîmes la
maison sainte pour être la retraite et l'asile des hommes, et Nous dîmes: « Prenez la station
d'Abraham pour oratoire» ; Nous fîmes un pacte avec Abraham et Ismaël, leur disant:
« Purifiez Ma maison pour ceux qui viendront en faire le tour, pour ceux qui viendront y
vaquer à leur prière, aux génuflexions et aux prosternations. Alors Abraham dit à D. :
« Seigneur, accorde à cette contrée la sécurité et la nourriture de tes fruits à ceux qui croiront
en D. et au Jour dernier ». « Je l'accorderai aux infidèles aussi, mais ils n'en jouiront qu'un
espace de temps borné; ensuite Je les refoulerai vers le châtiment du feu. Quelle affreuse
route que la leur! » Lorsque Abraham et Ismaël eurent élevé les fondements de la maison,
ils s'écrièrent: «Agrée-la, Notre Seigneur, car Tu entends et connais tout. Fais, notre
Seigneur que nous soyons résignés à Ta volonté (Ch. : des pacifiés), que notre postérité soit
un peuple résigné à Toi; enseigne-nous les rites sacrés, et daigne jeter Tes regards vers nous,
car Tu aimes à agréer la pénitence et Tu es miséricordieux. Suscite un apôtre au milieu
d'eux, afin qu'il leur lise le récit de Tes miracles, leur enseigne le Coran et la sagesse, et qu'il
16Ab
les rende purs ». Et qui aura de l'aversion pour la religion d'Abraham, si ce n'est l'insensé?
Nous l'avons élu dans ce monde, et il sera dans l'autre monde au nombre des justes.
Lorsque D. dit à Abraham:« Résigne-toi à Ma volonté », il répondit: «Je me résigne à la
volonté de D., Maître de l'Univers ». 2 :118-125 (2 :124-131).
Abraham recommanda cette croyance à ses enfants, et Jacob en fit autant. Il leur dit :
«Ô mes enfants! D. vous a choisi une religion; ne mourez pas sans l'avoir embrassée.
Etiez-vous témoin lorsque la mort vint visiter Jacob, et lorsqu'il demanda à ses enfants:
« Qu'adorerez-vous après ma mort? » Ils répondirent: « Nous adorerons ton D., le D.
de tes pères Abraham, Ismaël et Isaac, le D. unique, et nous serons résignés à Lui ».
2 :126-127 (2 :132-133).
N'as-tu rien entendu de celui qui discuta avec Abraham au sujet du D. qui lui donna la
royauté? Abraham avait dit : « Mon Seigneur est Celui qui fait mourir et qui ressuscite ».
«C'est moi, répondit l'autre, qui fait mourir et je rends à la vie ». «D., reprit Abraham,
amène le soleil de l'Orient, fais-le venir de l'Occident ». I:infidèle resta confondu. D. ne
dirige pas les pervers. 2 :260 (2 :258).
Lorsque Abraham dit à D. : « Seigneur, fais-moi voir comment Tu ressuscites les morts »,
D.lui dit: « Ne crois-tu pas encore? » « Je crois, répondit Abraham; mais que mon cœur
soit parfaitement rassuré ». D. lui dit alors: « Prends quatre oiseaux et coupe-les en
morceaux; disperse leurs membres sur les cimes des montagnes, appelle-les ensuite: ils
viendront à toi; et sache que D. est puissant et sage ». 2 :262 (2 :260).
3.
Abraham n'était ni juif ni chrétien; il était pieux et résigné à D., et il n'associait point d'autres
êtres à D. Ceux qui tiennent le plus à la croyance d'Abraham sont ceux qui le suivent. Tel
est le prophète et les croyants. D. est le protecteur des fidèles. 3 :60-61 (3 :67-68).
6.
Abraham dit à son père Azar : « Prendras-tu des idoles pour dieux? Toi et ton peuple
vous êtes dans un égarement évident ». Voici comment Nous limeS voir à Abraham le
royaume des cieux et de la terre, et lui enseignâmes de croire fermement. Quand la nuit
l'eut environné de ses ombres, il vit une étoile, et s'écria: «Voici mon D. !» I:étoile
disparut. Il dit : « Je n'aime pas ceux qui disparaissent ». Il vit la lune se lever, et il dit:
«Voici mon D. !» Et lorsqu'elle se coucha, il s'écria: « Si mon Seigneur ne m'avait dirigé,
je me serais égaré ». Il vit le soleil se lever et il dit : « Celui-ci est mon D., Celui-ci est bien
plus grand! »Mais lorsque le soleil se coucha, il s'écria:« Ô mon peuple! Je suis innocent
du culte idolâtre que vous professez. Je tourne mon front vers Celui qui a formé les cieux
et la terre; je suis orthodoxe et nullement du nombre de ceux qui associent ». Son peuple
disputa avec lui. «Disputerez-vous, leur dit-il, avec moi au sujet de D. ? Il m'a dirigé vers
le chemin droit, et je ne crains point ceux que vous Lui associez, à moins que D. ne veuille
quelque chose (Ch. : mais seulement ce que décide mon Rabb), car Il embrasse tout dans
Sa science. N'y réfléchirez-vous pas? Et comment craindrais-je ceux que vous Lui
associez, si vous ne craignez pas de Lui associer des divinités sans qu'aucun pouvoir vous
ait été donné à cet égard? Lequel des deux partis est le plus sûr? Dites, si vous le savez ».
Ceux qui croient et qui ne revêtent pas leur foi de l'injustice, ceux-là jouiront de la sécurité;
ceux-là sont sur le chemin droit. « Tels sont les arguments que Nous fournîmes à Abraham
contre son peuple. Nous élevons ceux qu'il Nous plaît. Ton Seigneur est sage et savant.
Nous lui donnâmes Isaac et Jacob, et Nous les avons dirigés tous deux. Auparavant Nous
avons déjà dirigé Noé. Parmi les descendants d'Abraham nous dirigeâmes aussi David et
Salomon, Job et Joseph, et Moïse et Aaron. C'est ainsi que Nous récompensons ceux qui
font le bien. Zacharie, Yahiâ (il s'agit de Jean le Baptiste), Jésus et Elie; tous ils étaient
17Ab
justes. Ismaël, Elisée, Jonas et Loth, Nous les avons élevés au dessus de tous les êtres
créés. De même parmi leurs pères et leurs enfants, parmi leurs frères, Nous en avons élu
un grand nombre et conduit dans le chemin droit. Telle est la direction de D. ; Il dirige celui
qu'Il veut d'entre Ses serviteurs. Si les hommes Lui associent d'autres dieux, il est certain
que leurs œuvres se réduiront à rien. Ceux-là sont les hommes à qui Nous donnâmes
l'Ecriture et la sagesse, et la prophétie. Si leur postérité n'y croit pas, nous les confions à
ceux qui y croient. Ceux-là ont été dirigés par D. Lui-même dans le chemin droit. Suis
donc leur direction ». 6 : 74-90.
Dis-leur: « Le Seigneur m'a conduit dans le sentier droit, dans une religion droite, dans la
croyance d'Abraham, qui était orthodoxe et qui n'associait point ». 6 :162 (6 :161).
9.
Abraham n'implorait le pardon de D. pour son père que parce qu'il le lui avait promis; mais
quand il lui fut démontré qu'il était l'ennemi de D., il y renonça; et certes Abraham était
compatissant et humain. 9 :115 (9 :114).
11.
Nos envoyés allèrent vers Abraham, porteurs d'une heureuse nouvelle. Ils leur dirent:
« Paix! ». « Paix! » répondit-il, et il ne demeura pas longtemps à leur apporter un veau
rôti. Et lorsqu'il vit que leurs mains ne touchaient pas (Le. la nourriture), cela lui déplut, et
il conçut de la frayeur. « N'aies pas peur, lui dirent-ils. Nous sommes envoyés vers le peuple
de Loth ». Sa femme se tenait là debout et elle se mit à rire. Nous lui annonçâmes Isaac, et
après lui, Jacob. « Ah ! Moi, enfanter? Moi, lorsque je suis si vieille, et mon mari un
vieillard! Ceci est bien extraordinaire ». « Tu t'étonneras donc de la volonté de D.. Sa
miséricorde et Ses bénédictions sont sur vous, famille de cette maison. D. est digne de gloire
et de louanges ». 11 :72-76 (11 :69-73).
14.
Abraham adressa à D. cette prière: « Mon Seigneur, fais jouir ce pays de la sécurité
parfaite, et préserve-moi ainsi que mes enfants du culte des idoles. Ô mon Seigneur! Elles
ont déjà égaré un grand nombre de personnes. Que celui qui me suivra soit des miens;
celui qui me désobéit... Seigneur, Tu es indulgent et miséricordieux! Seigneur! J'ai établi une
partie de ma famille dans une vallée stérile près de ta demeure sainte. Fais qu'ils
accomplissent la prière. Dispose en leur faveur le cœur des hommes; prends soin de leur
subsistance, ils te rendront des actions de grâce ». (Suite: v. : Prière d'Abraham, sourate 14).
14 :38-40 (14 :35-37).
16.
Abraham était un homme (Ch. : une matrie) soumis à D., orthodoxe. il n'était point du
nombre de ceux qui donnent des égaux à D.. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits. D.
l'avait élu et dirigé dans la droite voie. Nous lui accordâmes une belle récompense dans
ce monde, et il est au nombre des justes dans l'autre. Nous t'avons révélé que tu dois
suivre la religion d'Abraham, qui était orthodoxe, et n'était point au nombre des idolâtres.
16 :122-125 (16 :120-123).
19.
Parle aussi, dans le Livre, d'Abraham; il était juste et prophète. Un jour il dit à son père:
« Ô mon père! Pourquoi adores-tu ce qui n'entend ni ne voit, et qui ne saurait servir à
rien? Ô mon père! Il m'a été révélé une portion de la science qui ne t'est point parvenue.
Suis-moi; je te conduirai sur un sentier égal. Ô mon père! Ne sers pas Satan, car il a été
rebelle au Miséricordieux. Ô mon père! Je crains que le châtiment du Miséricordieux ne
t'atteigne et que tu ne deviennes client de Satan ». Son père lui répondit: « Tu as donc de
l'aversion pour mes divinités. Ô Abraham! Si tu ne cesses d'en agir de la sorte, je te
18Ab
lapiderai. Quitte-moi pour de longues années ». «Que la paix soit sur toi, répondit
Abraham. j'implorerai le pardon de mon Seigneur, car il est bienveillant pour moi. Je
m'éloigne de vous et des divinités que vous invoquez à l'exclusion de D. Moi, j'invoquerai
mon Seigneur: peut-être ne serai-je pas malheureux dans mes prières au Seigneur ». Quand
il se fut séparé d'eux et des divinités qu'ils invoquaient, Nous lui donnâmes Isaac et Jacob,
et Nous les avons faits prophètes tous les deux. Nous leur accordâmes des dons de Notre
miséricorde et la langue sublime de la véracité. 19 :42-51 (19 :41-50).
22.
Souviens-toi que Nous avons assigné à Abraham l'emplacement de la maison sainte, en lui
disant: « Ne Nous associe aucun autre dieu dans ton adoration; conserve cette maison
pure pour ceux qui viendront y faire des tours et qui s'y acquitteront des œuvres de piété
debout, agenouillés ou prosternés ». 22 :27 (22 :26).
Combattez pour la cause de D. comme il convient de le faire, vous êtes ses élus. Il ne vous
a rien commandé de difficile dans votre religion, dans la religion de votre père Abraham, il
vous a nommés musulmans (Ch. : les Pacifiés, al-muslimÛll). 22 :77 (22 :78).
26.
Relis-leur l'histoire d'Abraham qui dit un jour à son père et à sa famille: « Qu'est-ce que
vous adorez? ». « Nous adorons les idoles, dirent-ils, et nous passons avec assiduité notre
temps dans leurs temples. » « Vous entendent-elles quand vous les appelez? demanda
Abraham. Vous servent-elles à quelque chose? Peuvent-elles vous faire quelque mal? »
«Non, dirent-ils; mais c'est ainsi que nous avons vu faire à nos pères ». «Que vous en
semble ?, dit Abraham. Ceux que vous adorez, ceux qu'adoraient vos pères, les anciens,
sont mes ennemis. Il n'y a qu'un D. souverain dans l'univers, qui m'a créé, et me dirige
dans la voie droite; qui me nourrit et me donne à boire; qui me guérit quand je suis
malade; qui me fera mourir, et qui me ressuscitera; qui, je l'espère, pardonnera mes
péchés au Jour de la rétribution. Seigneur! Donne-moi la sagesse, et place-moi au nombre
des justes. Accorde-moi la langue de la véracité jusqu'aux temps les plus reculés. Mets-moi
au nombre des héritiers du Jardin des délices. Pardonne à mon père, car il était égaré. Ne
me déshonore pas au jour où les hommes seront ressuscités: au Jour où les richesses et
les enfants ne seront plus d'aucune utilité, si ce n'est pour celui qui viendra à D. avec un
cœur droit ». 26 :69-89.
29.
Nous envoyâmes ensuite Abraham. Il dit à son peuple: « Adorez D. et craignez-Le. Ceci
sera plus avantageux si vous avez quelque intelligence. Vous adorez des idoles à l'exclusion
de D., et vous commettez un mensonge; car les dieux que vous adorez à l'exclusion du D.
unique ne sauraient vous procurer la subsistance journalière. Demandez-la plutôt à D.,
adorez-Le et rendez-Lui des actions de grâce. Vous retournerez à Lui ». S'ils te traitent de
menteur les peuples qui ont vécu avant vous ont agi de la même manière. Il n'appartient à
l'Apôtre que de prêcher clairement la foi. 29 :15-17 (29 :16-18).
Et quelle a été la réponse du peuple à Abraham? Les uns disaient aux autres: « Tuez-le ou
brûlez-le vif». D.l'a sauvé du feu. Certes, il y a dans ceci des signes pour ceux qui croient.
« Vous avez pris des idoles pour l'objet de votre culte, à l'exclusion de D., afin d'affermir
parmi vous l'amour de ce monde. Mais au Jour de la résurrection une partie d'entre vous
désavouera l'autre; les uns maudiront les autres. Le feu sera votre demeure, et vous n'aurez
aucun protecteur ». Loth crut en Abraham et dit: « Je quitte les miens et je me réfugie vers
le Seigneur; Il est puissant et sage ». Nous donnâmes à Abraham Isaac et Jacob; Nous
étabrnnes la prophétie et le Livre dans sa postérité; Nous lui accordâmes une récompense
dans ce monde, et il est au nombre des justes dans l'autre. 29 :23 :26 (29 :24-27).
19Ab
Lorsque nos envoyés vinrent trouver Abraham, porteurs d'une heureuse nouvelle, ils lui
dirent: « Nous allons anéantir les habitants de cette ville (i.e. Sodome) ; car les habitants de
cette ville sont impies ». « Loth est parmi eux, dit Abraham ». « Nous savons, reprirent-ils,
qui est parmi eux. Nous le sauverons, ainsi que sa famille, à l'exception toutefois de sa
femme, qui restera en arrière ». 29 :30-31 (29 :31-32).
37.
Abraham était de sa secte (Ch. : parmi les adeptes de Nub (Noé), voici Ibrahim). Il apporta
à son Seigneur un cœur intact. Il dit un jour à son père et à son peuple: « Qu'adorez-vous?
Préférez-vous de fausses divinités à D. ? Que pensez-vous du souverain de l'univers?» Il
jeta un coup d'œil sur les étoiles. «Je suis malade ». Ils s'en allèrent et le laissèrent. Il se
déroba pour aller voir leurs idoles, et leur cria: « Mangez-vous? Pourquoi ne parlez-vous
pas? » Et là dessus il leur porta un coup de sa droite. Son peuple accourut précipitamment.
«Adorerez-vous ce que vous taillez vous-mêmes dans le roc? »leur dit Abraham. C'est D.
qui vous a créés, vous et les œuvres de vos mains ». Ils se disaient les uns aux autres:
« Dressez-lui un bûcher et jetez-le dans un feu ardent ». Ils voulurent lui tendre un piège;
mais Nous les réduisîmes au dernier degré d'impuissance. « Je me retire, dit Abraham,
auprès de mon D.. Il me montrera le sentier droit. Seigneur! Donne-moi (un descendant)
qui compte parmi les justes (Ch. : un fils intègre) ». 37 :81-98 (37 :83-100).
Nous lui annonçâmes un prophète dans Isaac le juste. Nous répanannes Notre bénédiction
sur Abraham et sur Isaac. Parmi leurs descendants, tel est juste, tel est inique envers
luimême. 37 :112-113.
43.
Souviens-toi de ce que dit Abraham à son père et à son peuple: « Je suis innocent de votre
culte. Je n'adore que Celui qui m'a créé; Il me dirigera sur le chemin droit ». Il a établi cette
parole comme une parole qui devrait rester éternellement après lui parmi ses enfants afin
qu'ils retournent à D.. 43 :25-27 (43 :26-28).
60.
La conduite d'Abraham et de ceux qui avaient sa croyance est un exemple pour vous.
«Nous sommes innocents de votre culte et de votre idolâtrie, dirent-ils au peuple. Nous
nous séparons de vous. Que l'inimitié et la haine règne entre nous jusqu'à ce que vous ayez
cru en un seul D. ». Abraham ajouta: « Ô mon père, j'implorerai pour toi l'indulgence du
Seigneur, ; mais Il ne m'exaucera pas. Seigneur, nous mettons en toi notre confiance, nous
sommes tes adorateurs; un jour nous serons rassemblés devant toi ». 60 :4.
Abraham fondateur de l'Islam
2.
Et qui aura de l'aversion pour la religion d'Abraham, si ce n'est l'insensé? Nous l'avons élu
dans ce monde, et il sera dans l'autre au nombre des justes. Lorsque D. dit à Abraham:
«Résigne-toi à Ma volonté », il répondit: « Je me résigne à la volonté de D. maître de
l'univers. ». Abraham recommanda cette croyance à ses enfants, et Jacob en fit autant. Il leur
dit : « Ô mes enfants! D. vous a choisi une religion, ne mourez pas sans l'avoir embrassée ».
Etiez-vous témoins, lorsque la mort vint visiter Jacob, et lorsqu'il demanda à ses enfants:
«Qu'adorerez-vous après ma mort?» Ils répondirent: «Nous adorerons ton D., le D. de
tes pères, Abraham Ismaël et Jacob, le D. unique, et nous serons résignés à Lui ». Cette
génération a passé, elle a emporté pour el1e le prix de ses œuvres; vous en recevrez aussi
celui des vôtres, et on ne vous demandera pas compte de ce qu'ils ont fait ». On vous dit :
«Soyezjuifs ou chrétiens, vous serez sur le bon chemin». Répondez-Ieur:« Nous sommes
plutôt de la religion d'Abraham, vrai croyant, et qui n'était pas du nombre des idolâtres ».
2 :124-129 (2 :130-135).
20Ab
3.
Ô vous qui avez reçu les Ecritures, pourquoi vous disputez-vous au sujet d'Abraham? Le
Pentateuque (Ch. : la Tora) et l'Evangile n'ont été envoyés d'en haut que longtemps après
lui. Ne le comprendrez-vous donc jamais? Vous qui disputez des choses dont vous êtes
instruits, pourquoi cherchez-vous à disputer sur celles dont vous n'avez aucune
connaissance? D. sait; mais vous, vous ne savez pas. Abraham n'était ni juif ni chrétien;
il était pieux et résigné à D., et il n'associait pas d'autres êtres à D.. Ceux qui tiennent le plus
à la croyance d'Abraham sont ceux qui le suivent. Tel est le Prophète et les croyants. D est
le protecteur des fidèles. 3 :58-61 (3 :65-69).
Dis-leur: D. ne dit que la vérité. Suivez donc la religion d'Abraham qui était pieux et
n'associait pas d'autres êtres à D.. Le premier temple qui ait été fondé par les hommes est
celui de la Bekka (la Mecque), temple béni et qibla (direction de la prière) de l'univers.Vous
y verrez la trace des miracles évidents. Là est la station d'Abraham. Quiconque entre dans
son enceinte est à l'abri de tout danger. En faire le pèlerinage est un devoir envers D. pour
quiconque est en état de le faire. 3 :89-91 (3 :95-97).
4.
Qui professe une plus belle religion que celui qui s'est résigné tout entier à la volonté de D.,
qui fait le bien et suit la croyance d'Abraham l'orthodoxe? D. a pris Abraham pour ami.
4 :124.
6.
Dis-leur: « Le Seigneur m'a conduit dans le sentier droit, dans une religion droite, dans la
croyance d'Abraham, qui était orthodoxe et qui n'associait pas». 6 :162 (6 :161).
14.
Seigneur! J'ai établi une partie de ma famille dans une vallée stérile près de ta demeure
sainte. Fais qu'ils accomplissent la prière. Dispose en leur faveur le cœur des hommes;
prends soin de leur subsistance, ils te rendront des actions de grâce. (Suite: v. : Prière
d'Abraham, sourate 14). 14 :40 (14 :37).
16.
Abraham était un homme (Ch. : une matrie) soumis à D., orthodoxe. Il n'était point du
nombre de ceux qui donnent des égaux à D.. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits. D.
l'avait élu et dirigé dans la droite voie. Nous lui accordâmes une belle récompense dans
ce monde, et il est au nombre des justes dans l'autre. Nous t'avons révélé que tu dois
suivre la religion d'Abraham, qui était orthodoxe, et n'était point au nombre des idolâtres.
16 :122-125 (16 :120-123).
22
Combattez pour la cause de D. comme il convient de le faire. Vous êtes Ses élus. Il ne vous
rien recommandé de difficile dans votre religion, dans la religion de votre père Abraham,
Il vous a nommés musulmans. Il y a longtemps qu'Il vous a nommés ainsi dans le Coran
afin que votre Prophète soit témoin contre vous et que vous soyez témoins contre les
hommes. 22 :77-78 (22 :78-79).
Abraham (fraternité des Abrahamites)
3.
Dis aux juifs et aux chrétiens: «Ô vous qui avez reçu les Ecritures, venons-en à un
accommodement; n'adorons que D. seul et ne Lui assignons d'autres seigneurs que Lui ».
3 :57 (3 :64).
14.
Que celui qui me suivra soit des miens; celui qui me désobéit. .. Seigneur, Tu es indulgent
et miséricordieux! 14 :39 (14 :36).
21Ab
Abraham et la fournaise
21.
« Brûlez-le! s'écrièrent-ils, et venez au secours de nos dieux s'il faut absolument le punir ».
Et Nous, Nous avons dit: « Ô feu, sois lui IToid ! que le salut soit avec Abraham ». Ils ont
voulu lui tendre des pièges. mais Nous leur avons fait perdre la partie. Nous le sauvâmes,
ainsi que Loth, et Nous les transportâmes dans un pays dont Nous avions béni tous les
hommes. Nous lui donnâmes Isaac et Jacob comme une faveur surérogatoire, et Nous les
rendîmes justes. Nous les avions institués chefs chargés de conduire les hommes, et Nous
leur avons inspiré la pratique des bonnes œuvres, l'accomplissement de la prière, ainsi que
l'aumône, et ils Nous adoraient. 21 :68-73.
29.
Et quelle a été la réponse du peuple à Abraham? Les uns disaient aux autres: « Tuez-le ou
brûlez-le vif »D.l'a sauvé du feu. Certes, il y a dans ceci des signes pour ceux qui croient.
29 :23 (29 :24).
Abraham pourfendeur des idoles
14.
Abraham adressa à D. cette prière: « Mon Seigneur, fais jouir ce pays de la sécurité parfaite,
et préserve-moi ainsi que mes enfants du culte des idoles. Ô mon Seigneur! Elles ont déjà
égaré un grand nombre de personnes ». (Suite: v. : Prière d'Abraham, sourate 14). 14
:3839 (14 :35-36).
21.
Et ce Livre est un avertissement béni que Nous avons envoyé d'en haut; le
méconnaîtrezvous? Nous avions déjà donné la direction à Abraham et Nous le connaissions. Quand il
dit à son père et à son peuple: » Que signifient ces statues que vous adorez avec tant
d'ardeur? » Ils répondirent; « Nous les avons vu adorer à nos pères ». « Vous et vos pères,
dit Abraham,vous êtes dans une erreur évidente ». «Dis-tu la vérité ou plaisantes-tu? » «
Loin de là. Votre Seigneur est le Seigneur de la terre et des cieux qu'Il a créés, et moi j'en
rends le témoignage». Tenjure par D.,jejouerai un tour à vos idoles aussitôt que vous serez
partis. Et il les mit en pièces, excepté la plus grande afin qu'ils s'en prissent à elle. Ils dirent:
« Celui qui agit ainsi avec nos divinités est certes méchant. Nous avons entendu un jeune
homme nommé Abraham médire de nos dieux.» «Amenez-le, dirent les autres, en
présence de tous, afin qu'ils soient témoins de son châtiment ». Ils dirent: «Est-ce toi
Abraham, qui a arrangé ainsi nos dieux?». «C'est la plus grande des idoles que voici:
interrogez-les pour savoir si elles parlent ». Et ils se parlèrent à eux-mêmes en disant: « Vous
êtes des impies ». Et puis ils revinrent à leurs anciennes erreurs, et dirent à Abraham: « Tu
sais bien que les idoles ne parlent pas». «Adorerez-vous, à l'exclusion de D., ce qui ne
peut vous être utile en rien, ni vous nuire? Honte sur vous et sur ce que vous adorez à
l'exclusion de D. ! Ne le comprendrez-vous pas?» 21 :51-67 (21 :50-68).
26.
Relis-leur l'histoire d'Abraham qui dit un jour à son père et à sa famille:« Qu'est-ce que
vous adorez? ». « Nous adorons les idoles, dirent-ils, et nous passons avec assiduité notre
temps dans leurs temples. » «Vous entendent-elles quand vous les appelez? demanda
Abraham. Vous servent-elles à quelque chose? Peuvent-elles vous faire quelque mal?
«Non, dirent-ils; mais c'est ainsi que nous avons vu faire à nos pères». «Que vous en
semble? », dit Abraham. « Ceux que vous adorez, ceux qu'adoraient vos pères, les anciens,
sont mes ennemis. Il n'y a qu'un D. souverain dans l'univers, qui m'a créé, et me dirige dans
la voie droite; qui me nourrit et me donne à boire; qui me guérit quand je suis malade;
22Ab
qui me fera mourir, et qui me ressuscitera; qui, je l'espère, pardonnera mes péchés au Jour
de la rétribution ». 26 :69-82.
37.
Abraham était de sa secte (Ch: parmi les adeptes de Nuh (Noé) voici Ibrahim). Il apporta
à son Seigneur un cœur intact. Il dit un jour à son père et à son peuple: «Qu'adorez-vous?
Préférez-vous de fausses divinités à D. ? Que pensez-vous du souverain de l'univers?» Il
jeta un coup d'œil sur les étoiles. «Je suis malade ». Ils s'en allèrent et le laissèrent. Il se
déroba pour aller voir leurs idoles, et leur cria: « Mangez-vous? Pourquoi ne parlez-vous
pas? » Et là dessus il leur porta un coup de sa droite. Son peuple accourut précipitamment.
«Adorerez-vous ce que vous taillez vous-mêmes dans le roc?» leur dit Abraham.« C'est
D. qui vous a créés, vous et les œuvres de vos mains ». Ils se disaient les uns aux autres:
« Dressez-lui un bûcher et jetez-le dans un feu ardent ». Ils voulurent lui tendre un piège;
mais Nous les réduisîmes au dernier degré d'impuissance. « Je me retire, dit Abraham,
auprès de mon D. . Il me montrera le sentier droit. Seigneur! Donne-moi un fils qui compte
parmi les justes ». 37 :81-98 (37 :83-100).
Abraham (prières d')
2.
Lorsque Abraham et Ismaël eurent élevé les fondements de la maison, ils s'écrièrent:
« Agrée-là, Notre Seigneur, car tu entends et connais tout. Fais, notre Seigneur que nous
soyons résignés à Ta volonté, que notre postérité soit un peuple résigné à Toi;
enseignenous les rites sacrés, et daigne jeter Tes regards vers nous, car tu aimes à agréer la pénitence
et Tu es miséricordieux. Suscite un apôtre au milieu d'eux, afin qu'il leur lise le récit de Tes
miracles, leur enseigne le Coran et la sagesse, et qu'il les rende purs ». Et qui aura de
l'aversion pour la religion d'Abraham, si ce n'est l'insensé? Nous l'avons élu dans ce
monde, et il sera dans l'autre monde au nombre des justes. Lorsque D. dit à Abraham:
Résigne-toi à Ma volonté, il répondit: «Je me résigne à la volonté de D., Maître de
l'Univers ». 2 :118-125 (2 :124-131).
14.
Abraham adressa à D. cette prière: «Mon Seigneur, fais jouir ce pays de la sécurité
parfaite, et préserve-moi ainsi que mes enfants du culte des idoles. Ô mon Seigneur! Elles
ont déjà égaré un grand nombre de personnes. Que celui qui me suivra soit des miens;
celui qui me désobéit. .. Seigneur, Tu es indulgent et miséricordieux! Seigneur! J'ai établi
une partie de ma famille dans une vallée stérile près de Ta demeure sainte. Fais qu'ils
accomplissent la prière. Dispose en leur faveur le cœur des hommes; prends soin de leur
subsistance, ils Te rendront des actions de grâce. Tu sais ce que nous recélons et ce que
nous produisons au grand jour. Rien n'est caché devant D. de ce qui est dans les cieux et
sur la terre. Louange au D. qui dans ma vieillesse m'a donné Ismaël et Isaac: il écoute nos
vœux. Seigneur, fais que j'observe la prière, fais que ma postérité soit fidèle. Daigne
entendre mes vœux. Pardonne-moi, à mes pères et aux croyants au Jour du jugement ».
Ne pensez pas que D. soit inattentif aux actions des méchants. Il leur donne un délai
jusqu'au jour où tous les regards se fixeront sur le Ciel. Courant en toute hâte, la tête levée,
leurs regards seront immobiles et leurs cœurs vides. Avertis donc les hommes du Jour
des châtiments. 14 :38-44 (14 :35-41).
26.
« Seigneur! Donne-moi la sagesse, et place-moi au nombre des justes. Accorde-moi la
langue de la véracité jusqu'aux temps les plus reculés. Mets-moi au nombre des héritiers du
Jardin des délices. Pardonne à mon père, car il était égaré. Ne me déshonore pas au Jour
23Ab
où les hommes seront ressuscités; au Jour où les richesses et les enfants ne seront d'aucune
utilité si ce n'est pour celui qui viendra à D. avec un cœur pur ». 26 :83-89.
Abraham (sacrifice d')
37.
Seigneur! Donne-moi un descendant qui compte parmi les justes (Ch. : un fils intègre).
Nous lui annonçâmes la naissance d'un fils de caractère doux. Lorsqu'il fut parvenu à l'âge
de l'adolescence, son père lui dit : «Mon enfant! J'ai rêvé comme sije t'offrais en sacrifice
à D.. Réfléchis un peu, qu'en penses-tu?»« Ô mon père! fais ce que l'on te commande;
s'il plait à D., tu me verras supporter avec fermeté ». Et quand ils se furent tous deux résignés
à la volonté de D., et qu'Abraham l'eut déjà couché, le front contre terre, Nous lui criâmes:
« Ô Abraham! Tu as cru à ta vision, et voici comme Nous récompensons les vertueux ».
Certes, c'était une épreuve décisive. Nous rachetâmes Isaac par une hostie généreuse (Ch. :
un sacrifice solennel). Nous avons laissé un souvenir glorieux d'Abraham jusqu'aux siècles
reculés. Que la paix soit avec Abraham. C'est ainsi que nous récompensons les vertueux.
Il est de Nos serviteurs fidèles. 37 :98-111 (37 :100-111).
Abraham (visitation d')
11.
Nos envoyés allèrent vers Abraham, porteurs d'une heureuse nouvelle. Ils leur dirent:
«Paix! ». «Paix! » répondit-il, et il ne demeura pas longtemps à leur apporter un veau
rôti. Et lorsqu'il vit que leurs mains ne touchaient pas (la nourriture), cela lui déplut, et il
conçut de la frayeur. «N'aies pas peur, lui dirent-ils. Nous sommes envoyés vers le peuple
de Loth ». Sa femme se tenait là debout et elle se mit à rire. Nous lui annonçâmes Isaac, et
après lui, Jacob. «Ah! Moi, enfanter? Moi, lorsque je suis si vieille, et mon mari un
vieillard! Ceci est bien extraordinaire ». «Tu t'étonneras donc de la volonté de D.. Sa
miséricorde et Ses bénédictions sont sur vous, famille de cette maison. D. est digne de gloire
et de louanges ». 11 :72-76 (11 :69-73).
15.
Raconte-leur l'histoire des hôtes d'Abraham. Lorsqu'ils entrèrent chez lui et le saluèrent, il
dit : « Vous nous avez fait peur ». Ils répondirent: « N'aies pas peur, nous venons t'annoncer
un fils sage ». Il leur répondit: « Me l'annoncez-vous à moi qui suis accablé de vieillesse?
Comment me l'annoncez-vous? » « Nous te l'annonçons sérieusement. Ne désespère point ».
«Et qui désespérera, dit-il de la grâce de D., si ce n'est les hommes égarés?» Et quel est le
but de votre mission, ô messagers? » dit-il. 15 :51-57 (Suite v. Sodome, sourate 15).
29.
Lorsque Nos envoyés vinrent trouver Abraham, porteurs d'une heureuse nouvelle, ils
dirent: « Nous allons anéantir les habitants de cette ville, ; car les habitants de cette ville sont
impies ». « Loth est parmi eux », dit Abraham ». « Nous savons, reprirent-ils, qui est parmi
eux. Nous le sauverons, ainsi que sa famille, à l'exception de sa femme qui restera en
arrière ». 29 :30-31 (29 :31-32).
Abstinence
Ceux qui font le vœu de s'abstenir de leurs femmes auront un délai de quatre mois. Si
pendant ce temps ils reviennent à elles, D. est indulgent et miséricordieux. 2 :226.
Accusateur mensonger
4.
Celui qui commet une faute ou un péché, et puis les rejette sur un homme innocent, portera
la charge du mensonge et d'un péché évident. 4 :112.
24Ad
'Ad (peuple des)
II.aussi: Cités et générations détruites; v. aussi: Incrédules (châtiment divin des) ; II.aussi: Orgueil ;
II. aussi: Thamoud.
7.
Nous avons envoyé son frère Houd aux peuplades de 'Ad. Celui-ci leur disait de même:
« Ô mon peuple! Adore D., et n'adore point d'autres divinités que lui. Ne craignez-vous
pas le Seigneur?» Un grand nombre des incrédules d'entre eux lui dit: «Nous te voyons
plongé dans la folie, et nous pensons que tu n'es qu'un imposteur ».« Ô mon peuple, leur
dit 'Ad, ce n'est point de la folie; loin de là, je suis l'envoyé de D. Seigneur de l'univers. Je
vous annonce les commandements de D.. Je suis votre conseiller sincère et fidèle. Vous
étonnez-vous de ce que la parole de votre Seigneur vous parvienne par l'un d'entre vous
chargé de vous exhorter? Rappelez-vous qu'Il vous a fait succéder au peuple de Noé, qu'il
vous a rendus puissants parmi les êtres. Souvenez-vous des bienfaits de D., afin que vous
soyez heureux ». « Es-tu venu, lui dirent-ils, pour nous faire adorer un seul D. et abandonner
les divinités de nos pères? Pais donc que tes menaces s'accomplissent si tu es sincère ».
«Bientôt, reprit-il, la vengeance et la colère de D. vont fondre sur vous. Disputerez-vous
avec moi sur les noms que vous et vos pères ont donné aux divinités, au sujet desquelles
D. ne vous a accordé aucun pouvoir? Attendez seulement, et moi j'attendrai aussi avec
vous ». Par l'effet de Notre miséricorde, Nous sauvâmes Houd et ceux qui l'ont suivi, et
Nous exterminâmes jusqu'au dernier ceux qui avaient traité Nos enseignements de
mensonges et qui ne croyaient pas. 7 :63-70 (7 :65-72).
11.
Nous envoyâmes aux hommes de 'Ad leur frère Houd. Il leur dit : « Ô mon peuple! Adorez
D..Vous n'avez pas d'autre dieu que Lui. Vous inventez vous-mêmes les autres. Ô mon
peuple! Je ne demande aucun salaire; mon salaire est à la charge de Celui qui m'a créé. Ne
le comprendrez-vous pas? Ô mon peuple! Implorez le pardon de votre Seigneur, revenez
à Lui, il vous enverra du ciel une pluie abondante. Il fera accroître vos forces. ne vous en
allez pas pour aller commettre de nouveaux crimes ». « Ô Houd, répondirent-ils, tu ne viens
point accompagné d'un signe évident. Nous n'abandonnerons point nos divinités à ta parole
seule; nous ne te croyons pas. Que dirons-nous, si ce n'est qu'un de nos dieux frappé det'a
quelque coup? » Il répondit: « Je prends à témoin D., et vous témoignez vous-mêmes que
je suis innocent de ce' que vous associez à D. ; mettez en œuvre vos machinations et ne me
faites point attendre. Car j'ai mis ma confiance en D. qui est mon Seigneur et le vôtre.
Il n'existe pas une seule créature qu'Il ne tienne par le bout de la chevelure. D. est sur le
sentier droit. Si vous tournez le dos, je vous ai fait connaître ma mission. D. mettra un autre
peuple à votre place et vous ne pourrez lui causer aucun mal. Mon Seigneur contient toute
chose dans ses limites ». Notre volonté prête à s'accomplir Nous sauvâmes, par l'effet de
Notre miséricorde, Houd et ceux qui ont cru avec lui ; Nous les avons sauvés d'un châtiment
terrible. Ce peuple des 'Ad avait nié la vérité de son Seigneur; il a désobéi à ses apôtres et
suivi les ordres des hommes puissants et rebelles. La malédiction les poursuit dans ce monde.
Au Jour de la résurrection on leur criera;« 'Ad n'a-t-il point été incrédule envers son
Seigneur? Loin d'ici, 'Ad peuple de Houd ! » 11 :52-63 (11 :50-59).
«Mettez en œuvre vos machinations (dit Houd à son peuple) et ne me faites point attendre,
car j'ai mis ma confiance en D. qui est mon Seigneur et le vôtre. Il n'existe pas une seule
créature qu'Il ne tienne par le bout de la chevelure. D. est sur le sentier droit. Si vous
tournez le dos, je vous ai fait connaître ma mission. D. mettra un autre peuple à votre
place et vous ne pourrez Lui causer aucun mal. Mon Seigneur contient toute chose en ses
limites ». 11 :58-60 (11 :55-57).
25Ad
26.
Les 'Adites accusèrent leurs apôtres d'imposture. Houd, leur frère, leur criait:« Ne
craindrez-vous pas D. ? Je viens vers vous comme un envoyé digne de confiance. Craignez
D. et obéissez-moi. Je ne vous en demande aucun salaire, car mon salaire est à la charge
de D., Souverain de l'univers ». 26 :123-127.
41.
S'ils s'éloignent pour ne pas entendre, dis-leur: « Je vous annonce la tempête pareille à la
tempête d"Ad et de Thamoud. Lorsque des apôtres s'élevaient de tous côtés au milieu d'eux
et leur criaient: « N'adorez que D. », ils répondaient:« Si D. avait voulu, Il nous aurait
envoyé des anges. Nous ne croyons pas à votre mission». 'Ad s'était injustement gonflé
d'orgueil sur la terre. Ses enfants disaient: «Qui donc est plus fort que nous?». N'ont-ils
pas réfléchi que D. qui les avait créés était plus fort qu'eux? Ils niaient Nos miracles. Nous
envoyâmes contre eux un vent impétueux pendant des jours néfastes, pour leur faire subir
le châtiment de l'ignominie dans ce monde. Le châtiment de l'autre est encore plus
ignominieux: ils ne trouveront personne qui les en défende. Nous avions d'abord dirigé
Thamoud, mais il préféra l'aveuglement à la direction. Une tempête du châtiment
ignominieux fondit sur ses peuples en punition de leurs œuvres. Nous sauvâmes ceux qui
croyaient et qui craignaient D.. Avertis-les du jour où les ennemis de D. seront rassemblés
devant le feu et marcheront par bandes. Quand ils y seront, leurs oreilles et leurs yeux et
leur peau (parleront) contre eux de leurs actions. Ils diront à leurs peaux: « Pourquoi
témoignez-vous contre nous?» Et leurs peaux répondront:« C'est D. qui nous fait parler,
ce D. qui a donné la parole à tout être, Illes a créés une première fois, et vous retournerez
à Lui». 41 :12-20 (41 :13-21).
51.
Nous l'avons saisi lui (Pharaon) et son armée, et Nous les avons précipités dans la mer. Il
est couvert de réprobation. Il y avait des signes chez le peuple de 'Ad, quand Nous
envoyâmes contre lui un vent de destruction. Il ne passa sur aucun être sans qu'il ne l'eût
aussitôt réduit en poussière. Il y avait des signes chez les Thémoudéens, lorsqu'on leur dit :
«Jouissezjusqu'à un certain terme». Ils furent rebelles aux ordres du Seigneur, et la tempête
les surprit à la clarté du jour. Ils ne pouvaient se soutenir debout ni se sauver. Le peuple de
Noé avant eux était aussi un peuple de pervers. 51 :40-46.
53.
Il est le Seigneur de la canicule (Sirius). Il a fait périr le peuple de 'Ad, l'ancien, et le peuple
de Th~moud, Il n'en a pas laissé un seul. Et le peuple de Noé avant ceux-ci car ils étaient
méchants et rebelles. Ces villes renversées, c'est Lui qui les a renversées. Les décombres
qui les couvrent les couvrirent alors. 53 :50-55 (53 :49-54).
54.
Les 'Ad ont méconnu la vérité. Que Mes châtiments et Mes menaces ont été terribles!
Nous déchaînâmes contre eux un vent impétueux, dans ce jour fatal, terrible; il emportait
les hommes comme des éclats de palmiers arrachés avec violence. Que Mes châtiments et
Mes menaces ont été terribles! 54 :18-21.
69.
Le Jour inévitable; qu'est-ce que le Jour inévitable? Qui te fera comprendre ce qu'est le
Jour inévitable? Thamoud et 'Ad traitèrent de mensonge ce retentissement terrible (Ch. :
la Fracassante). a été détruit par un cri terrible. 'Ad a été détruit par un ouragan
rugissant, impétueux. D. le fit souffler contre eux pendant sept nuits et huit jours successifs.
Tu aurais vu alors ce peuple renversé par terre comme des tronçons de palmier creux en
dedans. Tu n'aurais pas trouvé un seul homme resté sain et sauf. 69 :1-8.
26Ad
89.
Par l'aurore et les dix nuits! Par ce qui est double et ce qui est simple, par la nuit, quand
elle approche, n'est-ce pas là un serment fait avec intelligence? Ne voyez-vous pas à quoi
D. a réduit le peuple de 'Ad qui habitait l'Irem (Ch. : Iram) aux grandes colonnes, peuple
dont il n'y eut pas de semblable sur la terre? A quoi Il a réduit les Thamoudéens qui
taillaient leurs maisons en roc dans la vallée, et Pharaon inventeur du supplice des pieux ?
Tous ils opprimaient la terre et multipliaient les désordres. D. leur infligea à tous le fouet des
châtiment, car D. se tient en embuscade et observe. 89 :1-13 (89 :1-14).
Adam. Adam et Eve
; If.aussi: Eden (jardin dï.If.aussi: Création de J'homme.
2.
Lorsque D. dit aux Anges: « Je vais établir un vicaire (Ch. : un calife) sur la terre », les
anges répondirent: « Veux-tu établir un être qui commette des désordres et répande le sang
pendant que nous célébrons tes louanges et que nous te sanctifions sans cesse? » « Je sais,
répondit le Seigneur, ce que vous ne savez pas ». D. apprit à Adam les noms de tous les
êtres, puis, les amenant devant les anges, Il leur dit : « Nommez-les moi, si vous êtes
sincères ». « Loué soit Ton nom, répondirent les anges; nous ne possédons d'autre science
que celle que Tu nous a enseignée.Tu es le savant et le sage ».D. dit àAdam: «
Apprendsleur les noms de tous les êtres ». Et quand il l'eut fait, le Seigneur dit : « Ne vous ai-Je pas
dit que Je connais le secret des cieux et de la terre, ce que vous produisez au grand jour et
ce que vous cachez?» 2 :28-31 (2 :30-33).
Lorsque Nous ordonnâmes aux anges d'adorer Adam, ils l'adorèrent tous, excepté Eblis
(Diabolus, Satan) ; celui-ci s'y refusa et s'enfla d'orgueil et fut au nombre des ingrats. 2 :32
(2 :34).
Nous dîmes à Adam: « Habite le Jardin avec ton épouse; nourrissez-vous abondamment
de ses fruits, de quelque côté du jardin qu'ils se trouvent; seulement n'approchez pas de
l'arbre que voici, de peur que vous ne deveniez coupables ». Satan a fait glisser leur pied et
les a fait bannir du lieu où ils se trouvaient. Nous leur dîmes alors: « Descendez de ce lieu;
ennemis les uns des autres, la terre vous servira de demeure et de possession temporaire ».
Adam apprit de Son Seigneur des paroles (Ch. : reçoit des paroles de son Rabb). D. agréa
son repentir; Il aime à revenir; Il est miséricordieux. Nous leur dîmes « Sortez du paradis
tous tant que vous êtes; un Livre destiné à vous diriger vous viendra de Ma part; la crainte
n'atteindra jamais ceux qui le suivront, et ils ne seront point ailligés. Mais ceux qui ne
croiront pas, qui traiteront Nos signes de mensonge, seront livrés au feu éternel ». 2 :33-37
(2 :35-39).
7.
Nous vous créâmes et Nous vous donnâmes la forme, puis Nous dîmes aux anges:
«Inclinez-vous devant Adam; et ils s'inclinèrent, excepté Eblis (Diabolus, Satan) qui n'était
point de ceux qui s'inclinèrent ». 7 :10 (7 :11).
«Toi, Adam, habite avec ton épouse le jardin, et mangez de_ses fruits partout où vous
voudrez; seulement, n'approchez point de l'arbre que voici, de peur que vous ne deveniez
coupables ». Satan mit en œuvre ses suggestions pour leur montrer leur nudité qui leur était
cachée. Il leur dit: «D. ne vous interdit cet arbre qu'afin que vous ne deveniez pas deux
anges, et que vous ne soyez immortels. Il leur jura qu'il était leur conseiller fidèle ». (Suite:
v. Faute, sourate 7). 7 :18-20 (7 :19-21).
«Descendez, leur dit D. (après la faute originelle), vous serez ennemis l'uns de l'autre.
Vous trouverez sur la terre un séjour et une jouissance temporaires. Vous y vivrez, vous y
27Ad
mourrez, et vous en sortirez un jour. Ô enfants d'Adam! Nous vous avons envoyé des
vêtements pour couvrir votre nudité et des ornements précieux; mais le vêtement de la
piété vaut encore mieux ». Tels sont les enseignements de D.. Peut-être les méditeront-ils.
7 :23-25 (7 :24-26).
C'est Lui qui vous a créés tous d'un seul homme, qui en a produit son épouse afm qu'il
habitât avec elle, et lorsque l'homme eut cohabité avec elle, elle porta d'abord un fardeau
léger et marchait sans peine; puis, lorsqu'il devint plus pesant, les deux époux adressèrent
cette prière à D. leur Seigneur: «Si Tu nous donnes un fils bien conformé (Ch. : un fils
intègre), nous Te rendrons des actions de grâce ». Et lorsque D.leur eut donné un fils bien
conformé, ils donnèrent des associés à D. en retour de ce qu'Il leur avait accordé. Mais D.
est trop élevé pour qu'on Lui donne des associés. 7 :188-189 (7 :189-190).
17.
Nous dîmes aux anges: « Prosternez-vous devant Adam », et ils se prosternèrent, Eblis
(Satan) excepté. « Me prosternerai-je, dit-il, devant celui que Tu crées de limon?» 17 :63
(17 :61)
20.
Déjà Nous avions fait un pacte avec Adam, mais l'oublia. Nous ne lui avons pas trouvé de
résolution ferme. Et lorsque Nous dîmes aux anges: « Prosternez-vous devant Adam », ils
le firent, excepté Eblis (Diabolus) ; il s'y refusa. Nous dîmes à Adam: « Celui-ci est ton
ennemi et l'ennemi de ton épouse. Prenez garde qu'il ne vous chasse du paradis et que vous
ne soyez malheureux. Tu n'y souffriras ni de la faim, ni de la nudité. Tu n'y seras pas altéré
de soif ni incommodé de la chaleur ». Satan lui fit des suggestions: « Ô Adam! lui dit-il;
veux-tu que je te montre l'arbre de l'Eternité et d'un royaume qui ne vieillit pas? » Ils
mangèrent de l'arbre, et leur nudité leur apparut, et il se mirent à coudre des vêtements de
feuilles du paradis. Adam désobéit à son Seigneur, et s'égara. Puis D. en fit son élu, revint
à lui, et le dirigea sur le chemin droit. Il dit : « Descendez du paradis tous, les uns animés
d'inimitié contre les autres. Un jour la direction du chemin droit vous viendra de Moi ».
20 :114-121 (20 :115-123).
Adoption
33.
D. n'a pas donné deux cœurs à l'homme; il n' a pas accordé à vos épouses le droit de vos
mères, ni à vos fils adoptifs ceux de vos enfants; ces mots ne sont que dans votre bouche,
D. seul dit la vérité et dirige dans le droit chemin; Appelez vos enfants adoptifs du nom de
leur père, ce sera plus équitable devant D.. Si vous ne connaissez pas leurs pères, qu'ils
soient vos frères en religion et vos compagnons; vous n'êtes pas coupables si vous ne le
savez pas; mais c'est un péché de le faire sciemment; D. est plein de bonté et de
miséricorde. 33 :4-5.
Adultère
II.aussi Joseph, rubrique: 4. Joseph chez son martreet sa martresse égyptiens.
4.
Si vos femmes commettent l'action infâme appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se
réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu'à ce que la mort les visite ou
que D.leur procure un moyen de salut. 4 :19 (4 :15).
N'épousez les esclaves qu'avec la permission de leurs maîtres. Dotez-les équitablement.
Qu'elles soient chastes, qu'elles évitent la débauche, et qu'elles n'aient point d'amants. Si
après le mariage elles commettent l'adultère, qu'on leur inflige la moitié de la peine
prononcée contre les femmes libres. 4 :29-30 (4 :24-.25).
28AI
17.
Evitez l'adultère, c'est une turpitude et une mauvaise route. 17 :34 (17 :32).
23.
Heureux sont les croyants qui font la prière avec humilité, qui évitent toute parole
déshonnête, qui font l'aumône, qui gardent les lois de la chasteté et qui bornent leur
jouissance à leurs femmes et aux esclaves que leur a procurées leur main droite; dans ce
cas ils n'encourront aucun blâme. mais celui qui porte ses désirs au-delà est un transgresseur.
23 :1-7.
24.
Vous infligerez à l'homme et à la femme adultères (Ch. : au putain et à la putain) cent coups
de fouet à chacun. Que la compassion ne vous entrave pas dans l'accomplissement de ce
précepte de D., si vous croyez en D. et au Jour dernier. Que le supplice ait lieu en présence
d'un certain nombre de croyants. 24 :2-3.
Ceux qui accuseront d'adultère une femme vertueuse, sans pouvoir produire quatre
témoins, seront punis de quatre-vingt coups de fouet; au surplus, vous n'admettrez jamais
leur témoignage en quoi que ce soit, car ils sont pervers; à moins qu'ils ne se repentent
de leur méfait et ne se conduisent exemplairement; car D. est indulgent et miséricordieux.
24 :4-5.
Ceux qui accuseront leurs femmes et qui n'auront d'autres témoins à produire
qu'euxmêmes jureront quatre fois devant D. qu'ils disent la vérité, et la cinquième fois pour
invoquer sur eux la malédiction de D. s'ils ont menti. On n'infligera aucune peine à la femme
si elle jure quatre fois devant D. que son mari a menti, et la cinquième fois en invoquant la
malédiction de D. sur elle si ce qu'a avancé son mari est vrai. 24 :6-9.
Ceux qui accusent les femmes vertueuses, femmes croyantes, qui ne s'inquiètent pas des
apparences, (Ch. : mais inattentives) ceux-là seront maudits dans ce monde et dans l'autre;
ils éprouveront un châtiment terrible. Un jour, leurs langues, leurs mains et leurs pieds
témoigneront contre eux. Dans ce jour, D. acquittera leurs dettes avec exactitude; ils
reconnaîtront alors que D. est l'exactitude même. Les femmes impudiques sont faites pour
les hommes impudiques et les hommes impudiques pour les femmes impudiques; les
femmes vertueuses pour les hommes vertueux et les hommes vertueux pour les femmes
vertueuses. Ils seront justifiés des propos calomnieux; l'indulgence de D. leur est acquise,
ainsi que des dons magnifiques. 24 :23-26.
Affranchissement des esclaves
24.
Si quelqu'un de vos esclaves vous demande son affranchissement par écrit, donnez-le lui
jugez digne. Donnez-leur quelques uns de ces biens que D. vous a accordés.si vous l'en
24 :33.
Airain (source d')
34.
Nous fimes couler pour lui (Salomon) une fontaine d'airain. Les génies travaillaient sous ses
yeux, par la permission du Seigneur, et quiconque s'écartait de Nos ordres était livré au
supplice de l'enfer. 34 :11 (34 :12).
AI Raqim
v. : Caverne.
Allah
v. : Dieu.
29AI
Alexandre le Grand
v. : Dhou al Qarnaïn.
Alimentation (règles de l')
v. aussi: Chasse et pêche; v. aussi: Cachrout.
2.
Ô hommes! Nourrissez-vous de tous les fruits licites et délicieux. Ne marchez pas sur les
traces de Satan, car il est votre ennemi déclaré. 2 163 (2 :164).
Ô croyants! des mets délicieux que Nous vous accordons, et rendez grâce
à D. si vous êtes ses adorateurs. Il vous est interdit de manger les animaux morts, le sang,
la chair de porc, et tout animal sur lequel on aura invoqué un autre nom que celui de D..
Celui qui le ferait contraint par la nécessité et non comme rebelle et transgresseur, ne sera
pas coupable, car D. est indulgent et miséricordieux. 2 :167-168 (2 :171-173).
5.
Ô croyants! Soyez fidèles à vos engagements. Il vous est permis de vous nourrir de la chair
de vos troupeaux; mais ne mangez pas des animaux qu'il vous est interdit de tuer à la
chasse, pendant que vous êtes revêtus du vêtement de pèlerinage. D. ordonne ce qui Lui
plaît. 5 :1.
Les animaux morts, la chair de porc, tout ce qui a été tué sous l'invocation d'un autre nom
que celui de D., les animaux suffoqués, assommés, tués par quelque chute ou d'un coup de
corne; ceux qui ont été entamés par une bête féroce, à moins que vous ne l'ayez purifiée
par une saignée; ce qui a été immolé aux autels des idoles; tout cela vous est défendu. Ne
les partagez pas en consultant les flèches, car ceci est une impiété. Le désespoir attend ceux
qui ont renié votre religion; ne les craignez point; craignez-Moi. 5 :4 (5 :3).
Celui qui, cédant à la nécessité de la faim et sans dessein de mal faire, aura transgressé Nos
dispositions, celui-là sera absous, car D. est indulgent et miséricordieux. Ils te demanderont
ce qui est permis: Réponds-leur: tout ce qui est bon et délicieux vous est permis. La proie
des animaux de chasse que vous aurez dressés à la manière des chiens, d'après la science que
vous avez reçue de D., vous est permise. Mangez ce qu'ils vous auront procuré, en invoquant
le Nom de D.. Craignez-Le, car Il est prompt à faire rendre compte. Aujourd'hui, la
jouissance de tout ce qui est bon vous a été permise; la nourriture de ceux qui ont reçu les
Ecritures est licite pour vous et la vôtre est également licite pour eux. 5 :5-7 (5 :3-5).
Ô croyants! N'interdisez pas l'usage des biens délicieux que D. a déclaré licites pour vous.
Ne transgressez point Ses préceptes, car Il n'aime pas les transgresseurs. Nourrissez-vous
des aliments que D. vous accorde, des aliments licites et bons, et craignez ce même D. qui
est l'objet de votre croyance. 5 :89-90 (5 :87-88).
Ceux qui croiront et qui auront pratiqué les bonnes œuvres ne seront pas coupables pour
avoir mangé des choses défendues s'ils ont cru et s'ils sont pénétrés de la crainte de D., s'ils
pratiquent le bien et craignent D., et croient et craignent encore et font le bien; et certes D.
aime ceux qui font le bien. Ô vous qui croyez! D. cherche à vous éprouver quand Il vous
ofIre un riche butin (Ch. : le gibier) que peuvent vous procurer vos bras et vos lances. Il fait
cela pour savoir qui est celui qui Le craint au fond de son cœur. Dorénavant quiconque
transgressera Ses lois sera livré au châtiment cruel. 5 :94-95 (5 :93-94).
Il vous est permis de vous livrer à la pêche pour vous nourrir de ses produits et y chercher
le profit. La pêche est permise aux voyageurs; mais la chasse vous est interdite tout le
temps du pèlerinage de la Mecque. Craignez D. : un jour vous serez rassemblés autour de
Lui. 5 :97 (5 :96).
6.
Mangez de toute nourriture sur laquelle a été prononcé le Nom de D, si vous croyez à Ses
enseignements. Et pourquoi ne mangeriez-vous pas la nourriture sur laquelle a été prononcé
30AI
le nom de D., s'TIvous a déjà énuméré ce qui vous a été interdit, sauf les cas où vous êtes
contraints par la nécessité? Le plus grand nombre des hommes égare les autres par leurs
passions et par ignorance. Mais D. connaît les transgresseurs. 6 :118-119.
Ne mangez point de nourritures sur lesquelles le Nom de D. n'a pas été prononcé. C'est un
crime. Les tentateurs exciteront leurs clients à disputer avec vous. Si vous les écoutez, vous
deviendrez idolâtres. 6 :121.
C'est Lui qui a créé les jardins de vignes supportés par des treillis et ceux qui ne le sont pas,
qui a créé les palmiers et les blés produisant des fruits variés, les olives et les grenades qui
se ressemblent et different entre elles. TIa dit: « Nourrissez-vous de leurs fruits et acquittez
ce qui est dû au jour de la moisson; évitez la prodigalité, car D. n'aime pas les prodigues.
Parmi les animaux, les uns sont faits pour porter des fardeaux, les autres pour être égorgés.
Nourrissez-vous de ce que D. vous a accordé et ne suivez pas les traces de Satan, il est
votre ennemi déclaré ». TIy a huit pièces de bétail, à savoir: deux brebis et deux chèvres
(Ch. : parmi les huit couples, deux d'ovins, deux de caprins). Demande-leur: « Est-ce les
mâles qui sont défendus ou bien les femelles, ou bien ce que renferment les entrailles des
femelles? Instruisez-moi si vous êtes sincères ». De plus deux chameaux et deux bœufs.
Demande-leur: « Est-ce les mâles qui sont défendus ou bien les femelles, ou bien ce que
renferment les entrailles des femelles? Etiez-vous présents quand D. vous a prescrit tout
cela? Et qui est plus méchant que celui qui, par ignorance, invente un mensonge sur le
compte de D. pour égarer les hommes» ? D. ne dirige pas les méchants. Dis-leur: « Je ne
trouve, dans ce qui m'a été révélé, d'autre défense, relativement à la nourriture, que les
animaux morts, le sang qui a coulé et la chair de porc; car c'est une abomination qu'une
nourriture profane sur laquelle fut invoqué un autre nom que celui de D.. Si quelqu'un y
est contraint, que ce soit par le besoin, et non par l'appétit sensuel ou comme transgresseur ;
certes, D. est indulgent et miséricordieux. 6 :142-146 (6 :141-145).
Pour les juifs, Nous leur avons interdit tous les animaux qui n'ont pas la corne du pied
fendue; nous leur avons également défendu la graisse des bœufs et des moutons, excepté
celle du dos et des entrailles, et celle qui est mêlée avec des os. C'est pour punir leurs
iniquités (Ch. : leur rébellion). Nous sommes équitables. 6 :147 (6 :146).
7.
Dis-leur: « Qui peut défendre de se parer d'ornements que D. produit pour Ses serviteurs,
ou de se nourrir d'aliments délicieux qu'TIleur accorde? Ces biens appartiennent aux fidèles
dans ce monde, mais surtout au Jour de la résurrection ». C'est ainsi que D. explique Ses
enseignements à ceux qui savent ». 7 :30 (7 :32).
16.
Nourrissez-vous des aliments que D. vous accorde, des aliments licites et bons, et soyez
reconnaissants des bienfaits de D., si c'est Lui que vous adorez. TIvous a défendu de vous
nourrir de cadavres, de sang et de la chair de porc, ainsi que de toute nourriture sur laquelle
on aurait invoqué un autre nom que celui de D. ; mais si quelqu'un y est contraint, et qu'il
ne le fasse pas comme impie et transgresseur, D. est indulgent et miséricordieux. Ne dites
point: « Ceci est licite et ceci est illicite », selon que vos langues sont portées au mensonge;
vous imputeriez un mensonge à D., car ceux qui imputent un mensonge à D. ne prospèrent
pas. 16 :116-118 (16 :114-116).
Nous avions défendu aux juifs les mets dont Nous t'avons instruit précédemment. Nous ne
les avons point traités injustement, ce sont eux qui ont agi injustement envers eux-mêmes.
16 :120 (16 :118).
22.
TIvous est permis de vous nourrir de la chair des animaux, à l'exception de ceux au sujet
desquels la défense vous a été lue dans le Coran. 22 :31 (22 :30).
31AI
Allaitement
2.
Les mères répudiées allaiteront leurs enfants deux ans complets si le père veut que le temps
soit complet. 2 :233
Alliance
2.
Ils disent (les juifs) : « Si le Feu nous atteint, ce ne sera que pour un petit nombre de
jours». Dis-Ieur:« En avez-vous reçu de D. un engagement (Ch. : une Alliance) qu'Il ne
révoquera jamais, ou bien n'avancez-vous pas ce que vous ignorez? » Bien loin de là :
ceux qui n'ont pour tout gain que leurs mauvaises actions, ceux que leurs péchés
enveloppent de tout côté, ceux-là seront voués au Feu, et ils y demeureront éternellement.
Mais ceux qui ont cru et pratiqué le bien, ceux-là seront en possession du paradis, et y
séjourneront éternellement. 2 :74-76 (2 :80-82).
Quand Nous reçûmes l'Alliance des fils d'Israël, nous leur dîmes:« N'adorez qu'un seul
D. ; tenez une belle conduite envers vos pères et mères, envers vos proches, envers les
orphelins et les pauvres; n'ayez que des paroles de bonté pour tous les hommes;
acquittez-vous exactement de la prière; donnez l'aumône». Excepté un petit nombre,
vous vous êtes montrés récalcitrants, et vous vous êtes détournés de Nos
commandements. Quand Nous stipulâmes avec vous que vous ne verseriez pas le sang de vos
frères, et que vous ne vous banniriez pas réciproquement de votre pays, vous y donnâtes
votre assentiment et vous en fûtes vous-mêmes témoins. Et cependant vous avez exercé
des meurtres envers vous, vous avez chassé une partie d'entre vous de votre pays, vous
vous prêtez une assistance mutuelle pour les accabler d'injures et d'oppression; mais s'ils
deviennent vos captifs, vous les rachetez, et il vous était défendu de les chasser de votre
pays. Croirez-vous donc à une partie de votre Livre et en rejetterez-vous une autre? Et
quelle sera la récompense de celui qui agit de la sorte? L'ignominie dans ce monde sera
leur partage et au Jour de la résurrection ils seront refoulés vers le plus cruel des
châtiments. Et certes D. n'est pas inattentif à vos actions. 2 :77-79 (2 :83-86).
Lorsque Nous eûmes accepté votre Alliance et élevé au-dessus de vos têtes le mont
Sinaï, Nous fîmes entendre ces paroles: « Recevez Nos lois avec une résolution ferme
de les conserver, et écoutez-les ». Ils répondirent: «Nous avons entendu, mais nous
n'obéirons pas» ; et leurs cœurs étaient encore abreuvés du culte du veau. Dis-leur:
« Viles suggestions que celles que vous inspire votre croyance, si vous en avez une ».
2 :87 (2 :93).
Lorsque D. tenta Abraham par des paroles, et que celui-ci eut accompli Ses ordres, D.
lui dit: «Je t'établirai l'Imam des peuples». Choisis en aussi dans ma famille, dit
Abraham.« Mon Alliance, reprit le Seigneur, ne comprendra point les méchants». 2 :118
(2 :124).
3.
Lorsque D. reçut le pacte des prophètes, il leur dit: « Voici le Livre de la sagesse, que je
vous donne. Un prophète viendra un jour confirmer ce que vous recevez. Croyez en lui
et aidez-le de tout votre pouvoir. Y consentez-vous et acceptez-vous le pacte à cette
condition? » Ils répondirent: «Nous y consentons ». « Soyez donc témoins, reprit le
Seigneur, je rendrai le témoignage avec vous ». 3 :75 (3 :81).
4.
Les hommes des Ecritures te demanderont de leur faire descendre le Livre du ciel. Ils
avaient demandé à Moïse quelque chose de plus: ils lui disaient: « Fais-nous voir D.
32AI
distinctement ». Mais une tempête terrible (Ch. : la foudre) fondit sur eux comme punition
de leur méchanceté. Puis ils prirent pour objet de leur adoration le veau, bien que des
signes évidents leur fussent déjà venus. Mais Nous le leur pardonnâmes, et Nous avons
donné à Moïse des preuves évidentes. Nous élevâmes au-dessus de leurs têtes le mont
Sinaï pour gage de notre Alliance et Nous leur dîmes: » Entrez dans la porte de la ville
en vous prosternant; ne transgressez pas le chabat ». Nous avons conclu avec eux un
pacte solennel. Mais ils violaient leur pacte, ils niaient les signes de D., ils mettaient
injustement à mort leurs prophètes, ils disaient: «Nos cœurs sont enveloppés (Ch:
incirconcis) ». Oui, D. a mis un sceau sur leur cœur. Ils sont infidèles. Il n'y a qu'un petit
nombre qui croient. 4 :152-154 (4 :153-155).
5.
Souvenez-vous donc de Ses bienfaits, et du pacte qu'Il a conclu avec vous (les juifs),
quand vous dîtes: « Nous avons entendu et nous obéirons ». Craignez D., car Il connaît
les mystères de vos cœurs. 5 :10 (5 :6).
D. accepta l'Alliance des fils d'Israël, leur donna douze chefs et leur dit: « Je serai avec
vous. Si vous vous acquittez exactement de la prière, si vous faites l'aumône, si vous
ajoutez foi à Mes envoyés, si vous les aidez et si vous faites à D. un prêt généreux,
J'expierai vos offenses et vous introduirai dans des Jardins arrosés de courants d'eau ».
Celui qui, après ces avertissements, refuse de croire, celui-là s'égare de la droite voie. Ils
ont violé le pacte conclu, et Nous les avons maudits. Nous avons endurci leurs cœurs. Ils
déplacent les paroles des Ecritures et oublient une partie de ce qui leur fut enseigné. Tu
ne cesseras de dévoiler leur fraude; presque tous en sont coupables. Mais sois indulgent
avec eux, car D. aime ceux qui agissent noblement. 5 :15-16 (5 :12-13).
Nous avons accepté le pacte des enfants d'Israël, et Nous leur avons envoyé des
prophètes; toutes les fois que les prophètes leur annonçaient les vérités que rejetaient
leurs penchants, ils accusaient les uns d'imposture et assassinaient les autres. 5 :74 (5 :70).
7.
Ils (les juifs) reçoivent les biens de ce monde et disent: « Cela nous sera pardonné» ; et
puis, si on leur en offre de nouveaux, ils les reçoivent encore, comme si l'on n'avait point
reçu d'eux l'Alliance du Livre, lorsqu'il leur fut dit:« Ne dites que la vérité sur le compte
de D. ; vous, étudiez cependant le Livre. Le séjour dans l'autre monde a plus de valeur
pour ceux qui craignent D.. Ne le comprendrez-vous pas?» 7 :167 (7 :169).
Souvenez-vous que D. tira un jour des reins des fils d'Adam tous leurs descendants, et
leur fit rendre un témoignage contre eux. Il leur dit: « Ne suis-je pas Votre Seigneur? ».
Ils répondirent: « Oui, nous l'attestons ». Nous l'avons fait afin que vous ne disiez pas,
au Jour de la résurrection, : « Nous l'avons ignoré ». Afin que vous ne disiez pas: « Nos
pères associaient d'autres divinités à D. avant nous; nous sommes de leur postérité. Nous
perdras-Tu pour les actions de ceux qui ont menti? » C'est ainsi que Nous expliquons Nos
enseignements. Peut-être reviendront-ils à D.. 7 :170-172 (7 :172-174).
8.
S'ils implorent votre appui à cause de la foi, vous le leur accorderez, à moins que ce ne
soit contre ceux qui sont vos alliés. Le Très-Haut voit vos actions. 8 :73 (8 :72).
33.
Souviens-toi que Nous avons contracté un pacte avec les prophètes et avec toi, ô
Muhammad! ainsi qu'avec Noé et Abraham, et Moïse, et Jésus, fils de Marie, Nous avons
formé une alliance ferme, afm que D. puisse interroger ceux qui disent la vérité au sujet
de la vérité; car Il a préparé un châtiment terrible pour les infidèles. 33 :7-8.
33AI
Alzheimer (démence sénile)
16.
Tel d'entre vous parviendra à l'âge de décrépitude, au point qu'il oubliera tout ce qu'il aura
appris. D. est savant et puissant. D.. vous a favorisés les uns au dessus des autres dans la
distribution de ses dons. 16 :72-73 (16 :70-71).
22.
Pour vous démontrer Notre puissance, Nous laissons demeurer dans les entrailles ce qu'il
Nous plait jusqu'à un terme marqué, puis nous vous en faisons sortir tendres enfants. Vous
atteignez ensuite l'âge de maturité; les uns meurent, les autres atteignent l'âge décrépit, au
point d'oublier tout ce qu'ils savaient autrefois. 22 :5.
Âme (les deux penchants de l')
v aussi: Bien et mal.
3.
Le jour où toute âme retrouvera devant elle le bien qu'elle a fait et le mal qu'elle a
commis, ce jour là elle désirera qu'un espace immense la sépare de ses mauvaises actions.
D. vous avertit qu'il faut Le craindre, car Il regarde d'un œil propice Ses serviteurs.
3 :28.
21.
Toute âme goûtera la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien, et vous serez
ramenés à Nous. 21 :36 (21 :35).
91.
Par l'âme et Celui qui formée, et qui lui a inspiré sa méchanceté et sa piété; celui qui lal'a
conserve pure sera heureux; celui qui la corrompt sera perdu. 91 :7-10.
Amis, Amitié
3.
Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles plutôt que des croyants. Ceux qui
le feraient ne doivent rien espérer de la part de D., à moins que vous n'ayez quelque chose
à craindre de leur côté. 3 :37 (3 :28).
Attachez-vous fortement à D. et ne vous en séparez jamais; et souvenez-vous de Ses
bienfaits lorsque, ennemis que vous étiez, il a réuni vos cœurs, et que par les effets de Sa
grâce vous êtes tous devenus un peuple de frères. Vous étiez au bord du précipice du Feu
et Il vous en a retirés. C'est ainsi qu'Il vous fait voir Ses miracles, afin que vous ayez un
guide. 3 :98-99 (3 :103-104).
Ô croyants! Ne formez de liaisons intimes qu'entre vous; les infidèles ne manqueraient pas
de vous corrompre: ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leurs paroles; mais ce
que leurs cœurs recèlent est pire encore. Nous vous en avons déjà fait voir des preuves
évidentes, si toutefois vous savez comprendre. Vous les aimez et ils ne vous aiment point.
Vous croyez au Livre entier; lorsqu'ils vous rencontrent, ils vous disent: « Nous avons
cru ». Mais à peine vous ont-ils quittés qu'enflammés de colère ils se mordent leurs doigts.
Dis-leur: « Mourez dans votre colère; D. connaît le fond de votre cœur ». Le bien qui vous
arrive les affiige. Qu'ils vous arrive un malheur, ils sont remplis de joie; mais si vous avez
de la patience et de la crainte de D., leurs artifices ne pourront vous nuire, car D embrasse
toutes leurs actions. 3 :114-116 (3 :118-120).
4.
Annonce aux hypocrites un châtiment douloureux, à ces hypocrites qui cherchent leurs
amis plutôt chez les infidèles que parmi les croyants. Est-ce pour s'en faire gloire? La gloire
appartient tout à D.. On vous a déjà révélé dans le Coran que lorsque vous êtes là pour
34Am
écouter les signes de D., on n'y croit pas, on les prend en dérision. Gardez-vous donc de
vous asseoir avec les infidèles, jusqu'à ce que la conversation se reporte sur un autre sujet;
autrement vous deviendriez leurs semblables. D. réunira ensemble les hypocrites et les
infidèles dans la géhenne. 4 :137-139 (4 :138-140).
Ô croyants! Ne prenez point d'amis parmi les infidèles plutôt que parmi les croyants.
Voulez-vous fournir à D. un argument contre vous, un argument irréfragable? 4 :143
(4 :144).
5.
Ô croyants! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens; ils sont amis les uns des
autres. Celui qui les prendra pour amis fInira par leur ressembler, et D. ne sera point le
guide des pervers. 5 :56 (5 :51).
Ô croyants! Ne cherchez point d'appui chez les hommes qui ont reçu l'Ecriture, ni chez
les infidèles qui font de votre culte l'objet de vos railleries. Craignez D., si vous êtes fIdèles.
N'en cherchez pas non plus auprès de ceux qui, quand ils vous entendent appeler à la prière,
s'en font un objet de railleries et de dérision. Ils sont dépourvus de jugement. 5 :62-63
(5 :57-58).
6.
Lorsque tu vois des incrédules entamer la conversation sur Nos enseignements, éloigne-toi
d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre matière. Satan peut te faire oublier ce précepte.
Aussitôt que tu t'en souviendras, ne reste pas avec les méchants. 6 :67 (6 :68).
8.
Il a uni leurs cœurs. Si tu avais dépensé toutes les richesses de la terre, tu n'y serais pas
parvenu. Mais D. les a unis, car Il est puissant et sage. 8 :64 (8 :63).
Les croyants qui auront abandonné leurs foyers pour combattre de leurs biens et de leurs
personnes dans la voie de D., ceux qui ont donné asile au Prophète et l'ont assisté dans ses
œuvres seront regardés comme parents (Ch. : alliés) les uns des autres. Ceux qui ont cru,
mais n'ont point émigré, ne seront point compris dans vos relations de parenté jusqu'à ce
qu'eux aussi quittent leurs foyers. 8 :73 (8 :72).
Les infidèles se prêtent une assistance mutuelle. Si vous n'agissez pas de même, la sédition
et de grands désordres auront lieu sur la terre. 8 :74 (8 :73).
9.
Ô croyants! N'ayez point pour amis vos pères et vos frères, s'ils préfèrent l'incrédulité à la
loi. Ceux qui y désobéiraient seraient méchants. 9.23.
Les croyants, hommes et femmes sont amis les uns des autres. 9 :72 (9 :71).
41.
Le mal et le bien ne sauraient marcher de pair; rends le bien pour le mal et tu verras ton
ennemi se changer en protecteur et ami. Mais nul autre n'atteindra cette perfection, excepté
le persévérant; nul autre ne l'atteindra, excepté l'heureux. 41 :34-35.
48.
Muhammad est l'envoyé de D.. Ses compagnons sont terribles aux infidèles et tendres entre
eux-mêmes; tu les verras agenouillés, prosternés, rechercher la faveur de D. et Sa
satisfaction; sur leurs front brille une marque, trace de leurs prosternations. 48 :29.
Amour
3.
Dis-leur: si vous aimez D., suivez-moi; Il vous aimera, Il pardonnera vos péchés, il est
indulgent et miséricordieux. 3 :29 (3 :31).
35Am
5.
Ô vous qui croyez! Si vous abandonnez votre religion, D. en appellera d'autres à prendre
votre place. D.les aimera et ils L'aimeront. Doux envers les vrais croyants, ils sont sévères
envers les infidèles. 5 :59 (5 :54).
11.
(Choaib à son peuple :) Implorez le pardon de votre Seigneur, et revenez à Lui. D. est
miséricordieux et plein d'amour 11 :92 (11 :90)
19.
Il comblera d'amour ceux qui croient et pratiquent les bonnes œuvres. 19 :96.
20.
Je lui ai inspiré de l'affection pour toi, ô Moïse! Et J'ai voulu que tu sois élevé sous Mes
yeux. 20 :39-40 (20 :39).
30.
C'en est un aussi (un signe), qu'il a créé des épouses de vous-mêmes, pour que vous habitiez
avec elles. Il a établi entre vous l'amour et la compassion. Il y dans ceci des signes pour ceux
qui réfléchissent. 30 :20 (30 :21).
33.
Le prophète aime les croyants plus qu'ils ne s'aiment eux-mêmes; ses femmes sont leurs
mères. Ses parents seront plus honorablement cités dans le Livre de D. que ceux qui
combattent pour la foi et qui ont émigré; mais tous le bien que vous ferez à vos proches y
sera écrit. 33 :6.
85.
Il est indulgent et aimant (Ch. : chérissant). Il possède le Trône glorieux. 85 :14-15.
Anges, archanges
2.
Lorsque D. dit aux Anges: « Je vais établir un vicaire (Ch. : un calife) sur la terre », les
anges répondirent: « Veux-tu établir un être qui commette des désordres et répande le sang
pendant que nous célébrons tes louanges et que nous te sanctifions sans cesse? ». « Je sais,
répondit le Seigneur, ce que vous ne savez pas ». 2 :28 (2 :30-33).
Lorsque Nous ordonnâmes aux anges d'adorer Adam, ils l'adorèrent tous, excepté Eblis
(Diabolus, Satan) ; celui-ci s'y refusa et s'enfla d'orgueil et fut au nombre des ingrats. 2 :32
(2 :34).
Dis:« Qui se déclarera ennemi de Gabriel? C'est lui qui, par la permission de D. a déposé
sur ton cœur le Livre destiné à confirmer les Livres sacrés venus avant lui pour servir de
direction et annoncer d'heureuses nouvelles aux croyants ». Celui qui sera l'ennemi du
Seigneur, de Ses anges, de Ses envoyés, de Gabriel et de Michel, aura D. pour ennemi, car
D. hait les infidèles. 2 :91-92 (2 :97-99).
Les infidèles attendent-ils que D. vienne à eux dans les ténèbres d'épais nuages, accompagné
de Ses anges? Alors tout sera consommé. Tout retournera à D.. 2 :206 (2 :210).
3.
Tu disais aux fidèles: ne vous suffit-il pas que D. envoie trois mille anges à votre secours?
Ce nombre suffit sans doute; mais si vous avez la persévérance, si vous craignez D. et que
les ennemis viennent tout à coup fondre sur vous, Il fera voler à votre secours cinq mille
anges tout équipés. 3 :120-121 (3 :124-125).
4.
Les anges, en ôtant la vie à ceux qui avaient agi iniquement envers eux-mêmes, leur
demandèrent: « De quel pays êtes-vous? ». Ils répondirent: « Nous étions les faibles de la
36An
terre ». Les anges de D.leur dirent:« La terre de D. n'est-elle pas assez vaste? Ne
pouviezvous pas, en abandonnant votre pays, chercher un asile quelque part?» C'est pourquoi
l'enfer (Ch. : la géhenne) sera leur demeure. Quelle détestable route que la leur. 4 :99 (4 :97).
5.
Lorsque le Seigneur vous dit: «Une des deux nations vous sera livrée », vous désirâtes
que ce soit celle qui était sans défense; Le Seigneur a cependant voulu prouver la vérité de
Ses paroles, et exterminer jusqu'au dernier des infidèles, pour établir la vérité et anéantir le
mensonge, dussent les coupables en concevoir du dépit. Lorsque vous implorâtes
l'assistance du Très-Haut, Il vous exauça. «Je vous appuierai, dit-il, de dix mille anges se
succédant sans intervalle ». Il vous fit cette promesse afin de porter dans vos cœurs la joie
et la confiance. Tout secours vient de D. car Il est puissant et sage. 8 :7-10.
6.
Ils disent: «A moins qu'un ange ne lui soit envoyé (au Prophète)... » Si Nous avions envoyé
un ange, leur affaire aurait été déjà décidée; ils n'auraient pas eu un instant de répit. Si
Nous avions envoyé un ange, Nous l'aurions envoyé sous la forme humaine et revêtu dè
vêtements semblables aux leurs. 6 :8-9.
Attendent-ils que les anges viennent, ou que D. vienne lui-même, ou qu'un signe d'entre les
signes de ton Seigneur vienne vers eux ? 6 :159 (6 :158).
7.
Nous vous créâmes et Nous vous donnâmes la forme, puis Nous dîmes aux anges:
« Inclinez-vous devant Adam ». Et ils s'inclinèrent tous, excepté Eblis (Iblis, Diabolus, Satan)
qui n'était point de ceux qui s'inclinent. 7 :10 (7 :11)
8.
Lorsque vous implorâtes l'assistance du Très-Haut, Il vous exauça. « Je vous appuierai,
dit-Il, de dix mille anges se succédant sans intervalle ». 8 :9.
Il (le Seigneur) dit alors aux anges: «Je serai avec vous. Allez affermir les croyants. Moi,
Je jetterai la terreur dans le cœur des infidèles. Abattez leur tête et frappez l'extrémité de
leurs doigts ». 8 :12.
Quel spectacle, lorsque les anges ôtent la vie aux infidèles! Ils frappent leurs visages et leurs
reins, et leur crient: « Allez goûter la peine du Feu ». Ce supplice est l'œuvre de vos mains,
car D. n'est point un tyran pour Ses serviteurs ». 8 :52-53 (8 :50-51).
13.
Tout homme a des anges qui se succèdent sans cesse, placés devant lui, derrière lui; ils
veillent sur lui par ordre du Seigneur. D. ne changera pas ce qu'Il a accordé aux hommes,
tant qu'ils ne changeront pas les premiers. Quand Il veut les punir, rien ne peut Lui mettre
obstacle; les hommes n'ont aucun autre protecteur que Lui. 13 :12 (13 :11).
Le tonnerre célèbre Ses louanges, les anges Le glorifient pénétrés de frayeur. 13 :14 (13 :13).
Ils seront introduits dans les Jardins d'Eden, ainsi que leurs pères, leurs épouses et leurs
enfants qui auront été justes. Là ils recevront la visite des anges qui entreront par toutes les
portes. 13 :23.
15.
Ils disent à Muhammad: «Ô toi qui a reçu le Coran d'en haut, tu es possédé du démon.
Ne viendrais-tu pas accompagné d'anges, si ce que tu dis était vrai? ». Ces anges ne
viendront que pour la vérité. Alors les infidèles ne seront plus attendus. 5 :6-8.
Souviens-toi que D. dit aux anges: « Je crée l'homme de limon, d'argile moulée en formes.
Lorsque Je l'aurai formé et que J'aurai soufllé en lui Mon esprit, prosternez-vous devant lui
en l'adorant ». Et les anges se prosternèrent tous, excepté Eblis (Iblis, Diabolus, Satan) ; il
refusa d'être avec ceux qui se prosternaient. 15 :28-31.
37An
16.
Par Sa volonté, Il fait descendre les anges avec l'esprit sur celui qu'Il veut d'entre Ses
serviteurs. Il leur dit: « Avertissez les hommes qu'il n'y a pas d'autre dieu que Moi.
Craignez-Moi ». 16 :2.
19.
Nous (selon les commentateurs, ce « nous» désignerait l'archange Gabriel) ne descendons
du ciel que par l'ordre de Ton Seigneur. A lui seul appartient ce qui est devant nous et
derrière nous et ce qui est entre eux deux. Le Seigneur n'est point oublieux. 19 :65 (19 :64).
20.
Et lorsque Nous dîmes aux anges: « Prosternez-vous devant Adam, ils le firent, excepté
Eblis (Iblis, Diabolus, Satan) ; il s'y refusa. Nous dîmes à Adam: « Celui-ci est ton ennemi
et l'ennemi de ton épouse. Prenez garde qu'il ne vous chasse du paradis et que vous ne
soyez malheureux ». 20 :115 (20 :116).
22.
Il choisit Ses messagers parmi les hommes et parmi les anges. Il entend et voit tout. 22 :74
(22 :75).
25.
Ceux qui n'espèrent point Nous revoir disent: « Nous ne croirons point, à moins que les
anges ne descendent du ciel et que nous ne voyions D. de nos yeux ». Ils sont enflés
d'orgueil et commettent un crime énorme. Il n'y aura point d'heureuse nouvelle pour les
coupables, le Jour où ils verront venir les anges. Ils crieront: « Loin, loin, loin avec eux ! ».
Alors Nous produirons les œuvres de chacun et Nous les réduirons en poussière dispersée
de tout côté. Ce Jour-là les hôtes du paradis auront un beau lieu de repos et un endroit
délicieux pour prendre la méridienne. Le Jour où le ciel se fendra par nuages et où les anges
descendront par troupes, alors le véritable empire sera au Miséricordieux. Ce sera un Jour
difficile pour les infidèles. 25 :23-28 (25 :21-26).
34.
Un Jour Il vous rassemblera tous, puis Il demandera aux anges: « Est-ce vous qu'ils
adoraient? » Et les anges répondront: « Gloire à Toi, Tu es notre patron et non point eux. Ils
adoraient plutôt les génies (Be. : les Djinns), le plus grand nombre croit en eux ». 34 :39-40
(34 :40-41).
35.
Gloire à D., créateur des cieux et de la terre! Celui qui emploie pour messager les anges à
deux, trois et quatre ailes. Il ajoute autant à la création qu'Il veut. Il est tout-puissant. 35 :1.
38.
D. dit un jour aux anges: « J'ai formé l'homme de boue. Quand Je lui aurai donné la forme
parfaite et soufllé en lui de Mon esprit, vous aurez à vous prosterner devant lui. Les anges,
tous tant qu'ils étaient, se prosternèrent devant lui, à l'exception d'Eblis (Iblis, Diabolus,
Satan). Il s'enfla d'orgueil et fut du nombre des ingrats. « Ô Eblis ! lui cria D., qu'est-ce qui
t'empêche de te prosterner devant l'être que Nous avons formé de Nos mains? Est-ce par
orgueil, ou parce que tu es le plus élevé? » Eblis répondit: « Je vaux mieux que lui : Tu m'a
créé de feu, et lui de boue ».38 :71-77 (38 :71-74).
39.
... Qu'elle est belle la récompense de ceux qui ont fait le bien! Tu verras les anges marchant
en procession autour du Trône, ils célébreront les louanges du Seigneur. Un arrêt sera
prononcé avec équité, et ils s'écrieront: « Louange à D., Souverain de l'univers! » 39 :74-75.
40.
Ceux qui portent le Trône, ceux qui l'entourent célèbrent les louanges du Seigneur, ils croient
en Lui et implorent Son pardon pour les croyants. « Seigneur, disent-ils, Tu embrasses tout
38An
de Ta miséricorde et de Ta science; pardonne à ceux qui reviennent à Toi, qui suivent Ton
sentier; sauve-les du châtiment douloureux. Seigneur, introduis-les dans les Jardins d'Eden
que Tu leur a promis ainsi que leurs parents, leurs épouses et leurs enfants qui auront
pratiqué la vertu. Tu es le Puissant, le Sage. Préserve-les de leurs péchés; car Tu fais éclater
Ta miséricorde sur quiconque est disposé au bien, et c'est un bonheur immense ».40 :7-9
(40 :7-8).
41.
Mais ceux qui s'écrient: « Notre Seigneur est D. », et qui s'acheminent vers Lui, reçoivent
les visites des anges qui leur disent: « Ne craignez rien et ne vous affligez pas;
réjouissezvous du paradis qui vous a été promis. Nous sommes vos protecteurs dans ce monde et
dans l'autre; vous y aurez tout ce que vos cœurs désirent, tout ce que vous demanderez,
comme une réception de l'Indulgent, du Miséricordieux ».41 :30-32.
42.
Peu s'en faut que les cieux ne se fendent à leur voûte de respect devant Lui; les anges
célèbrent Ses louanges; tous les êtres de la terre le louent. D. n'est-Il pas indulgent et
miséricordieux? 42 :3 (42 :5).
43.
Ils (les polythéistes) regardent les anges qui sont serviteurs de D. comme des femmes.
Ontils été témoins de leur création? Leur témoignage sera consigné, et on les interrogera
là-dessus. 43 :18 (43 :19).
S'imaginent-ils que Nous ne connaissons pas leurs secrets, les paroles qu'ils se disent à
l'oreille? Oui, nos envoyés (les anges) qui sont au milieu d'eux inscrivent tout. 43 :80.
50.
Lorsque deux anges chargés de recueillir les paroles de l'homme se mettent à les recueillir,
l'un s'assied à sa droite, l'autre à sa gauche. Il ne prononce pas une seule parole qu'il n'y ait
un surveillant prompt à la noter exactement. I:étourdissement de la mort certaine le saisit.
Voici le terme que tu voulais reculer. 50 :16-18 (50 :17-19).
53.
Quelque nombreux que soient les anges dans les cieux, leur intercession ne servira à rien,
sauf si D. le permet, à celui qu'Il voudra, à celui qu'Il lui plaira. Ceux qui ne croient pas à
la vie future appellent les anges des femmes. 53 :26-28.
66.
Ô croyants! Sauvez vous-mêmes et vos familles du feu qui aura pour aliments les hommes
et les pierres. Au-dessus d'elles paraîtront des anges menaçants et terribles, obéissant aux
ordres du Seigneur; ils exécutent tout ce qu'Il leur commande. 66 :6.
69.
Les cieux se fondront et tomberont en pièces. Les anges se placeront de chaque côté et
huit d'entre eux porteront dans ce jour le Trône de ton Seigneur. 69 :16-17.
70.
Par eux (Ch. : vers Lui) les anges et l'esprit monteront au Jour du jugement, dont la durée
sera de cinquante mille ans. 70 :4.
74.
Qu'est-ce qui te fera connaître le gouffre de l'enfer? Il consume tout et ne laisse rien
échapper. Il brûle la chair de l'homme. Dix-neuf anges sont chargés d'y veiller. Nous n'avons
établi pour gardiens du feu que des anges; leur nombre a été déterminé ainsi pour tenter
les incrédules, pour que les hommes de l'Ecriture croient à la vérité du Coran, et que la foi
des croyants soit accrue. 74 :27-31.
39An
77.
Par les anges envoyés l'un après l'autre, par ceux qui se meuvent avec rapidité, par ceux qui
dispersent au loin, par ceux qui divisent et distinguent, par ceux qui font parvenir la parole
d'excuse ou d'avertissement. Les peines dont on vous menace viendront, lorsque les étoiles
auront été effacées, lorsque le ciel se fendra, lorsque les montagnes seront éparpillées
comme la poussière, les apôtres seront assigné à un terme fIxe. 77 :1-11.
78.
Ils n'y entendront (au paradis) ni discours frivoles ni mensonges. C'est une récompense de
ton Seigneur, elle est suffisante; du Maître des cieux et de la terre et de tout ce qui est dans
leur intervalle, du Clément. Mais ils ne Lui adresseront pas la parole. Au Jour où l'esprit et
les anges seront rangés en ordre, personne ne parlera, si ce n'est celui à qui le Miséricordieux
le permettra, et qui ne dira que ce qui est juste. 78 :35-38.
86.
Par le ciel et l'étoile nocturne. Qui te fera connaître ce qu'est l'étoile nocturne? C'est l'étoile
qui lance des dards (Ch. : l'Etoile, la transperçante). Toute âme a un gardien qui la surveille.
86 :1-4.
89.
Quand la terre sera réduite en menues parcelles; quand ton Seigneur viendra, et que les
anges formeront les rangs; lorsqu'on approchera de la géhenne, oh, alors l'homme se
souviendra; mais à quoi lui servira de se ressouvenir alors? 89 :22-24 (89 :21-23).
97.
Nous avons fait descendre le Coran, dans la nuit d'Al qadr (la puissance: Ch., la nuit de
la puissance). Qui te fera connaître ce qu'est la nuit d'Al qadr ? La nuit d'Al qadr vaut plus
que mille mois. Durant cette nuit les anges et l'esprit descendent avec la permission de D.,
portant Ses ordres sur toute chose. 97 :1-4.
Animaux (les)
; v. aussi: Troupeaux.v.aussi: Alimentation (règles de l')
6.
Il n'y a pas de bête sur terre ni d'oiseau volant de ses ailes, qui ne forme une troupe comme
vous. Nous n'avons rien négligé dans le Livre. Toutes les créatures seront rassemblées un
Jour. 6 :38.
Ils disent: « Tels animaux et telles récoltes sont défendus; nul autre que ceux que nous
voulons - c'est ainsi qu'ils ont imaginé - ne doit s'en nourrir. Tels animaux doivent être
exempts de porter les fardeaux ». Ils ne prononcent pas le nom de D. (sur les sacrillces). Ils
inventent tout cela sur le compte de D.. Illes rétribuera de leurs inventions. Ils disent: « Le
petit de tels animaux sera licite pour nos enfants mâles; il sera défendu à nos femmes ».
Mais si le fœtus est avorté ils sont tous de compagnie à le manger. D.les récompensera de
leurs distinctions. Il est savant et sage. 6 :139-140 (6 :138-139).
11.
Il n'y a point de créature sur la terre à laquelle D. ne se charge de fournir sa nourriture;
Il connaît son repaire et le lieu de sa mort; tout cela est inscrit dans le Livre évident. Il :8
(11 :6).
16.
Il a créé sur la terre les bêtes de somme; vous en tirez vos vêtements et de nombreux
avantages; vous vous en nourrissez. Vous y trouvez une belle part quand vous les ramenez
le soir et quand vous les lâchez le matin pour le pâturage. Elle portent leur fardeaux dans
des pays où vous ne les vendriez (Ma. : que vous n'atteindriez) qu'avec peine. Certes le
40Ap
Seigneur est plein de bonté et de miséricorde. Il vous a donné des chevaux, des mulets et
des ânes pour vous servir de monture et d'appareil. Il crée ce dont vous ne vous doutez pas.
16 :5-8.
23.
Nous créâmes aussi l'arbre qui s'élève au Mont Sinaï, qui produit l'huile et le suc bon
à manger. Vous avez aussi dans les animaux un sujet d'instruction: Nous vous donnons
à boire du lait contenu dans leurs entrailles; vous y trouvez de nombreuses utilités et
vous vous en nourrissez. Vous voyagez tantôt montés sur leur dos, et tantôt vous voguez
dans les mers sur des navires (Ch. : vous voyagez sur eux comme sur des felouques).
23 :20-22.
36.
Ne voient-ils pas que parmi les choses formées par Nos mains, Nous avons créé les animaux
pour eux, et qu'ils en disposent en maîtres? Nous les leur avons soumis; ils en font des
montures, et se nourrissent des autres. Ils en tirent de nombreux avantages; le lait des
animaux leur sert de boisson. Ne Nous seront-ils pas reconnaissants? 36 :71-73.
42.
Architecte des cieux et de la terre, Il vous a donné des compagnes formées de vous mêmes,
comme Il crée des couples dans l'espèce des animaux; Il vous multiplie par ce moyen.
Rien ne Lui ressemble. Il entend et voit tout. 42 :9 (42 :11).
Ancêtres
v. aussi: Cités et générations détruites; v. aussi: D.,rubrique 3 : D. guerrier et vengeur; v. aussi:
Abraham, pourfendeur des idoles; v.aussi: 'Ad,Noé, Thamoud.
4.
D. veut vous expliquer clairement Ses volontés et vous guider dans le chemin de ceux qui
vous ont précédés. Il agréera votre repentir, car Il est savant et sage. 4 :31 (4 :26).
Année, mois
v. : Temps.
Annonciations
v.: Abraham (visitationde) ; v. : Sara (visitationde) ; v.: Visitationde Marie.
Anthropophagie
49.
Qui de vous voudrait manger la chair de son frère mort? Vous reculez d'horreur. Craignez
donc Du Il aime revenir aux hommes, et Il est miséricordieux. 49 :12.
Apostat, Apostasie
2.
Ceux qui rompent le pacte du Seigneur conclu antérieurement, qui séparent ce que D. avait
ordonné de conserver uni, qui commettent des désordres sur la terre: ceux-là sont des
malheureux. 2 :25 (2. :27).
Les juifs et les chrétiens ne t'approuveront que quand tu auras embrassé leur religion.
Disleur: « La direction qui vient de D. est la seule véritable» ; si tu te rendais à leurs désirs,
après avoir reçu la science, tu ne trouverais en D. ni protection ni secours. Ceux à qui Nous
avons donné le Livre et qui le lisent comme il convient de le lire, ceux-là croient en Lui ;
mais ceux qui n'y ajoutent aucune foi seront voués à la perdition. 2 :114-115 (2 :120-121).
Que ceux qui dérobent à la connaissance des autres les miracles et la vraie direction
après que Nous les avons fait connaître dans le Livre soient maudits de D. et de tous ceux
qui savent maudire. Ceux qui reviennent à Moi, qui se corrigent et font connaître la
41Ap
vérité aux autres, à ceux-là Je reviendrai aussi car J'aime à revenir et Je suis miséricordieux.
2 :154-155 (2. 159-160).
Mais ceux d'entre vous qui renonceront à votre religion et mourront en état d'infidélité,
ceux-là sont les hommes dont le œuvres ne profiteront ni dans cette vie ni dans l'autre. Ils
sont voués au feu où ils resteront éternellement. 2 :214 (2 :217).
3.
Croyez en Lui et aidez-le de tout votre pouvoir. « Y consentez-vous et acceptez-vous le
pacte? » Ils répondirent: « Nous y consentons ». « Soyez donc témoins, dit le Seigneur, Je
rendrai le témoignage avec vous ». Quiconque, après cet engagement, chercherait à s'y
soustraire serait au nombre des pervers. Désirent-ils une autre religion que celle de D.,
pendant que tout ce qui est dans les cieux et sur la terre se soumet à Ses ordres de gré ou
de force, et que tout doit un jour retourner à Lui? 3 :75-77 (3 :81-83).
Comment D. dirigerait-il dans le sentier droit ceux qui, après avoir cru et rendu témoignage
de la vérité de l'Apôtre (Ma. : du Prophète), après avoir été témoins des miracles, retournent
à l'infidélité? D. ne conduit pas les pervers. Leur récompense sera la malédiction de D., des
anges et de tous les hommes. Ils en seront éternellement couverts. Leur supplice ne
s'adoucira point, et D. ne jettera aucun regard sur eux. Il n'en sera pas de même avec ceux
qui reviendront au Seigneur par leur repentir et qui pratiquent la vertu, car D. est indulgent
et miséricordieux. Ceux qui redeviennent infidèles après avoir cru, et ne font ensuite
qu'accroître leur infidélité, le repentir de ceux-là ne sera pas accueilli, et ils resteront dans
l'égarement. Pour ceux qui étaient infidèles et moururent infidèles, autant d'or que la terre
en peut contenir ne saurait les racheter du châtiment cruel; il n'auront pas de défenseur.
3 :80-85 (3 :86-91).
Mais comment pourriez-vous redevenir infidèles, lorsqu'on vous récite les signes de D.,
lorsque Son Envoyé est au milieu de vous? Celui qui s'attache fortement à D. sera dirigé
dans la droite voie. 3 :96 (3 :101).
Au Jour de la Résurrection il y aura des visages blancs et des visages noirs. D. dira à ces
derniers: « N'est-ce pas vous qui, après avoir cru, devîntes infidèles? Allez goûter le
châtiment pour prix de votre incrédulité ». Ceux dont les visages sont blancs éprouveront
la miséricorde de D. et en jouiront éternellement. 3 :102-103 (3 :106).
Vous désiriez la mort avant qu'elle se fût présentée: vous l'avez vue, vous l'avez engagée,
et vous avez fléchi. Muhammad n'est qu'un apôtre. D'autres apôtres l'ont précédé. S'il
mourait ou s'il était tué, retourneriez-vous à vos erreurs? Votre apostasie ne saurait nuire
à D. et Il récompense ceux qui Lui rendent des actions de grâce. I..?homme ne meurt que
par la volonté de D. d'après le Livre qui fixe le terme. 3 :137-139 (3 :143-145).
Ceux qui achètent l'infidélité au prix de leur foi ne sauraient causer aucun dommage à D..
Un châtiment douloureux les attend. 3 :171 (3 :177).
4.
Celui qui se séparera du Prophète après que cela lui ait été clairement manifesté, celui qui
suivra un autre sentier que celui des croyants, Nous tournerons le dos à celui-là de même
qu'il l'a tourné à Nous; Nous le brûlerons au feu de la géhenne. Quel affreux dénouement!
4 :11.
Ceux qui crurent et retournèrent à l'incrédulité, puis crurent de nouveau et ensuite
redevinrent incrédules en laissant accroître leur infidélité, D. ne pardonnera pas à ceux-là,
Il ne les conduira pas dans le chemin droit. 4 :136 (4 :137).
5.
Le désespoir attend ceux qui ont renié votre religion; ne les craignez point; craignez-Moi.
5 :4 (5 :3).
42Ap
Celui qui trahira sa foi perdra le fruit de ses bonnes œuvres, et sera dans l'autre monde au
nombre des malheureux. 5 :7 (5 :5).
Ô vous qui croyez! Si vous abandonnez votre religion, D. en appellera d'autres à prendre
votre place. D. les aimera et ils l'aimeront. 5 :59 (5 :54).
9.
Ô Prophète! Combats les hypocrites et les infidèles. Traite-les avec rigueur. La géhenne est
leur demeure. Quel détestable séjour! Ils jurent par le Nom de D. de n'avoir pas dit telle
chose, et cependant ils ont dit la parole de l'incrédulité, ils sont devenus infidèles après avoir
embrassé l'islam. 9 :74-75 (9 :73-74).
16.
Ceux qui ne croient point aux signes de D. commettent un mensonge, ils sont des menteurs.
Quiconque, après avoir cru, redevient infidèle - à moins qu'il ne soit contraint et que son
cœurne reste ferme dans la foi Mais la colère de D. s'appesantira sur celui qui ouvre son
cœur pour l'infidélité, et un châtiment terrible l'attend, et cela pour prix de ce qu'ils ont
préféré la vie de ce monde à celle de l'autre. D. ne dirige point les infidèles. 16 :108-110
(16 :105-107).
24.
Ils disent:« Nous avons cru en D. et en l'Apôtre, et nous obéirons» ; puis une partie d'entre
eux reviennent sur leurs pas et ne sont pas croyants. 24 :46 (24 :47).
32.
Qui est plus coupable que celui qui, ayant été averti des signes de D., s'en détourne? Nous
Nous vengerons des coupables. 32 :22.
42.
Pour ceux qui disputent au sujet de D., après qu'ils se soient soumis à Sa religion, leurs
disputes seront vaines devant D. ; Sa colère les atteindra, et ils subiront un châtiment terrible.
42 :15 (42 :16).
53.
As-tu considéré celui qui tourne le dos, qui donne peu et qui lésine? Celui-là a-t-il
connaissance des choses cachées et les voit-il? Ne lui a-t-on pas récité ce qui se trouve
dans les feuillets de Moïse et d'Abraham fidèle à ses engagements? 53 :34-38 (53 :33-37).
59.
Venfer les attend. Semblables à Satan, qui prêche l'infidélité aux hommes lorsqu'ils ont
apostasié, et qui ajoute (Ch. : qui dit à l'homme: «efface Allah» ; mais quand il a effacé, il
lui dit:) : «Je suis innocent de votre crime, je crains le souverain de l'univers ». Ils
éprouveront Nos châtiments. Les brasiers de l'enfer sont leur demeure perpétuelle. Tel est
le sort des pervers. 59 :16-18 (59 :15-17).
60.
Ô croyants! N'entretenez aucune liaison avec Mes ennemis et les vôtres. Vous leur montrez
de la bienveillance, et ils ont abjuré la vérité qu'on leur a enseignée. Ils vous ont rejetés, vous
et le Prophète, du sein de leur ville, parce que vous aviez la foi. Si vous les combattez pour
la défense de la religion et pour mériter Mes faveurs, comment pouvez-vous leur conserver
votre amitié? Je connais ce qui est caché au fond de votre cœur, et ce que vous produisez
au grand jour. Quiconque agit ainsi s'écarte du sentier droit. S'ils vous avaient en leur
puissance, ils vous traiteraient en ennemis et s'efforceraient de vous faire abjurer votre
religion. 60 :1-2.
63.
Lorsque les hypocrites viennent chez toi, ils disent: « Nous attestons que tu es l'apôtre de
D. ». D. sait bien que tu es Son apôtre, et Il est témoin que les hypocrites mentent. Ils se
43Ap
font un rempart de leur foi et détournent les autres du sentier de D.. Quelle détestable
conduite que la leur! Ils ont d'abord cru puis ils sont retournés à l'incrédulité. Le sceau a
été placé sur leur cœur et ils ne comprennent rien. 63 :1-3.
Apôtres
If.: Prophètes (ou apôtres ou envoyés).
Apôtres (soumission des)
5.
Lorsque J'ai dit aux apôtres: « Croyez en Moi et à Mon envoyé », ils répondirent: « Nous
croyons, et Tu es témoin que nous sommes résignés à D. ». « Ô Jésus, fils de Marie, dirent
les apôtres, ton Seigneur peut-Il nous faire descendre des yeux une table toute servie? »
« Craignez le Seigneur, répondit Jésus, si vous êtes fidèles ». « Nous désirons, dirent-ils,
nous y asseoir et manger; alors nos cœurs seront tranquilles, et nous rendrons témoignage
en ta faveur, et nous saurons que tu nous a prêché la vérité ».5 :111-113
Arabe (coran)
If. : Coran révélé.
Arabes du désert
If. : Bédouins.
Araignée
29.
Ceux qui cherchent des protecteurs en dehors de D. ressemblent à l'araignée qui se construit
une demeure; y a-t-il une demeure plus frêle que celle de l'araignée? S'ils le savaient!
29 :40 (29 :41).
Arbre maudit, arbre infernal (Arbre de Zaqqoum ou Zacoum)
17.
Souviens-toi que Nous avons dit: «D. environne les hommes de tous côtés ». Nous ne
t'avons accordé la vision que Nous t'avons fait voir, et l'arbre maudit dans le Coran, que
pour fournir un sujet de dispute aux hommes, et pour les intimider; mais cela ne fera que
rendre leur perversité bien plus grande. 17 :62 (17 : 60).
37.
Notre repas (celui du paradis) vaut-il mieux, ou le fruit de Zacoum (Zaqqoum) ? Nous en
avons fait un sujet de dispute pour les méchants. C'est un arbre qui pousse du fond de
l'enfer. Ses branches ressemblent aux têtes de démons. Les réprouvés en seront nourris et
s'en rempliront le ventre; puis ils boiront de l'eau bouillante; et puis ils retourneront au fond
de l'enfer. 37 :60-66 (37 :62-67).
44.
Uarbre de Zaqqoum (l'arbre maléfique de la Géhenne) sera la nourriture du coupable. Il
bouillonnera dans les entrailles comme du métal fondu, comme bouillonne l'eau
bouillante. On criera: « Saisissez les méchants, et précipitez-les au plus terrible lieu de
l'enfer, et versez sur leurs têtes le tourment de l'eau bouillante» ; en criant: « Subis ce
tourment, toi qui as été puissant et honoré. Voici les tourments que vous révoquiez en
doute ». 44 :43-50 (44 :43-48).
Arche d'Alliance
Le prophète leur dit : « D. a choisi Talout (Saül) pour être votre roi ». Comment, reprirent
les Israélites, aurait-il le pouvoir sur nous? Nous en sommes plus dignes que lui; il n'a pas
44Au
choisi pour vous commander;même l'avantage des richesses ». Le prophète reprit: « D. l'a
Il lui a accordé une science étendue et la force. D. donne le pouvoir à qui Il veut. Il est
immense et savant ». Le prophète leur dit: «En signe de son pouvoir viendra l'arche
d'alliance. Dans elle vous aurez la sécurité (Ch. : la Présence) de votre Seigneur; elle
renfermera quelques gages de la famille de Moïse et d'Aaron; les anges la porteront. Cela
vous servira de signe céleste si vous êtes croyants ». 2 :248-249 (2 :247-248).
Arche de Noé
II.: Noé.
Argile
5.
Souviens-toi que D. dit aux anges: « Je crée l'homme de limon, d'argile moulée en formes.
Lorsque Je l'aurai formé et que j'aurai souillé en lui Mon esprit, prosternez-vous devant lui
en l'adorant. Et les anges se prosternèrent tous, excepté Eblis (Diabolus, Satan). 15 :28-31.
38.
D. dit un jour aux anges:« Tai formé l'homme de boue. Quand Je lui aurais donné la forme
parfaite et souillé en lui de Mon esprit, vous aurez à vous prosterner devant lui ». Les anges,
tous tels qu'ils étaient, se prosternèrent devant lui, à l'exception d'Eblis (Diabolus, Satan).
Il s'enfla d'orgueil et fut du nombre des ingrats. 38 :71-74.
Assemblée
58.
Les assemblées clandestines sont inspirées par Satan pour affiiger les croyants; mais il ne
saurait leur nuire sans la permission de D.. Que les fidèles mettent donc en Lui leur
confiance. Ô croyants! Quand on vous dit : « Effacez-vous sur vos sièges, faites-le ». D. vous
donnera une place immense dans le ciel. 58 :11-12.
Astre
86.
Par le ciel et l'étoile nocturne. Qui te fera connaître ce qu'est l'étoile nocturne? C'est l'étoile
qui lance des dards (Ch. : l'Etoile, la transperçante). Toute âme a un gardien qui la surveille.
86 :1-4.
Atome
4.
D. ne lésera qui que ce soit, pas même pour le poids d'un atome (Ch. : d'une fourmi) ; une
bonne action, IlIa payera double et accordera une récompense généreuse. 4 :44 (4 :40).
10.
Le poids d'un atome (Ch. : d'une fourmi) sur terre ou dans les cieux ne saurait échapper à
ton Seigneur. Il n'y a pas de poids plus petit ou plus grand qui ne soit inscrit dans le Livre
évident. 10 :62 (10 :61).
Aumônes
II.: Charité; v.: aussi: Juste (le).
Authentification des Livres antérieurs
II. Coran Aurthentificateur.
Autorité
II. aussi: Tyrans.
4.
Ô croyants! Obéissez à D., obéissez à l'Apôtre et à ceux d'entre vous qui exercent l'autorité.
Portez vos différends devant D. et devant l'Apôtre, si vous croyez en D. et au Jour dernier.
4 :62 (4 :59).
45Au
Autre (l')
(v. aussi: Amis, Amitié; v. aussi: Incrédules; v. aussi: Incrédules cMtiment des) ; v. aussi:
POlythéistes).
3.
Ô croyants! Ne formez de liaisons intimes qu'entre vous; les infidèles ne manqueraient pas
de vous corrompre: ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leurs paroles; mais ce
que leurs cœurs recèlent est pire encore. Nous vous en avons déjà fait voir des preuves
évidentes, si toute fois vous savez comprendre. Vous les aimez et ils ne vous aiment point.
Vous croyez au Livre entier; lorsqu'ils vous rencontrent, ils vous disent: « Nous avons
cru ». Mais à peine vous ont-ils quittés qu'enflammés de colère ils se mordent leurs doigts.
Dis-leur: « Mourez dans votre colère; D. connaît le fond de votre cœur ». Le bien qui vous
arrive les afflige. Qu'ils vous arrive un malheur, ils sont remplis de joie; mais si vous avez
de la patience et de la crainte de D., leurs artifices ne pourront vous nuire, car D. embrasse
toutes leurs actions. 3 :114-116 (3 :118-120).
4.
Ô croyants! Ne prenez point d'amis parmi les infidèles plutôt que parmi les croyants.
Voulez-vous fournir à D. un argument contre vous, un argument irréfragable? 4 :143
(4 :144).
5.
Ô croyants! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens; ils sont amis les uns des
autres. Celui qui les prendra pour amis fInira par leur ressembler, et D. ne sera point le
guide des pervers. 5 :56 (5 :51).
Ô croyants! Ne cherchez point d'appui chez les hommes qui ont reçu l'Ecriture, ni chez
les infIdèles qui font de votre culte l'objet de vos railleries. Craignez D., si vous êtes fIdèles.
N'en cherchez pas non plus auprès de ceux qui, quand ils vous entendent appeler à la prière,
s'en font un objet de railleries et de dérision. Ils sont dépourvus de jugement. 5 :62-63
(5 :57-58).
29.
N'engagez des controverses avec les hommes des Ecritures que de la manière la plus
honnête, à moins que ce ne soient des méchants. Dites: « Nous croyons aux
Livres qui nous ont été envoyés, ainsi qu'à ceux qui vous ont été envoyés. Notre D. est le
vôtre, c'est tout un. Nous nous résignons entièrement à Sa volonté ». 29 :45 (29 :46).
Avares et Avarice; Avidité
3.
Que ceux qui sont avares des biens que D. leur a dispensés ne croient pas y trouver leur
avantage. Loin de là : ces dons ne tourneront qu'à leur perte. Les objets de leur avarice
seront attachés à leur cou au Jour de la Résurrection. L'héritage des cieux et de la terre
appartient à D. ; Il est instruit de toutes vos actions. 3 :175-176 (3 :180).
4.
Il (D.) n'aime pas les avares qui recommandent l'avarice aux autres et cachent
soigneusement les biens que D.leur a accordés. Nous avons préparé aux infidèles une fIn
ignominieuse. 4 :41 (4 :37).
Les hommes sont portés à l'avarice; si vous êtes bienfaisants et craignant D. Il sera instruit
de vos actions. 4 :127 (4 :128).
9.
Il en est parmi eux (les hypocrites et les infidèles) qui ont pris cet engagement avec D. : « S'Il
nous accorde des dons de Sa grâce, nous ferons l'aumône et nous serons justes ». Et lorsque
46Av
D.les combla de Ses dons, ils se sont montrés avares; ils tergiversent, ils se détournent de
la vérité. 9 :76-77(9 :75).
17.
Ne te lie pas le bras au cou et ne l'ouvre pas de toute son étendue de peur que tu n'encoures
le blâme et ne deviennes pauvre. 17 :31 (17 :29).
Dis-leur: si vous disposiez des trésors de la miséricorde divine, vous les serreriez de peur
de les dépenser. En vérité, l'homme est avare. 17 :102 (17 :100).
25.
Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent avec modestie et qui répondent:
«Paix! » aux ignorants qui leur adressent la parole; qui passent leur nuit à prier D.,
prosternés ou debout; qui disent: « Seigneur! Eloigne de nous le supplice de la géhenne,
car ses tourments sont perpétuels, car s'est un mauvais lieu pour s'y reposer et s'y arrêter» ;
ceuxqui, dans leurs largesses, ne sont ni prodigues ni avares, mais qui se tiennent entre les
deux. 25 :64-67.
47.
La vie de ce monde n'est qu'un jeu et une frivolité. Si vous croyez en D. et Le craignez, Il
vous donnera votre récompense et ne vous demandera rien de vos biens. S'Il vous les
demandait et vous pressait, vous vous montreriez avares; alors Il mettrait au grand jour
votre méchanceté. Voyez un peu, vous êtes appelés à dépenser vos richesses pour la cause
de D., et il est parmi vous des hommes qui se montrent avares; mais l'avare n'est avare qu'à
son détriment, car D. est riche et vous êtes pauvres; et si vous tergiversez, Il suscitera un
autre peuple à votre place, un peuple qui ne vous ressemblera pas. 47 :38-40 (47 :36-38).
57.
D. n'aime pas les présomptueux et les glorieux, les avares qui excitent à l'avarice les autres.
Mais si l'avare se retire, D. est assez riche, et Il est digne de gloire. 57 :23-24.
59.
Les habitants de Médine qui les premiers ont reçu la foi chérissent les croyants qui viennent
leur demander un asile; ils n'envient point la portion de butin qui leur est accordée;
oubliant leurs propres besoins, ils préfèrent leurs hôtes à eux-mêmes. La félicité sera le prix
de ceux qui ont défendu leur cœur de l'avarice. 59 :9.
64.
Craignez D. de toutes vos forces; écoutez, obéissez, et faites l'aumône dans votre propre
intérêt. Celui qui se tient en garde contre son avarice sera heureux. 64 :16.
68.
Nous avons éprouvé les Mecquois comme Nous avions éprouvé jadis les possesseurs du
jardin quand ils jurèrent qu'ils en cueilleraient les fruits le lendemain matin. Il jurèrent sans
aucune restriction. Une calamité de nuit survint pendant qu'ils dormaient. Le lendemain,
le jardin fut détruit comme si on en avait coupé tout. Le matin ils s'entr'appelaient et se
disaient: « Allez avec le jour à votre jardin si vous voulez cueillir les fruits ». Ils s'en allaient
se parlant à l'oreille: «Aujourd'hui pas un seul pauvre n'entrera dans notre jardin ». Ils y
allèrent avec le jour, ayant un but arrêté, et quand ils virent ce qu'était devenu le jardin, ils
dirent: « Nous étions dans l'erreur. Nous voilà déçus dans notre espérance ». Le plus
raisonnable d'entre eux leur dit : « Ne vous ai-je pas répété: célébrez le nom de D. » ?
« Louange à D., répondirent-ils, nous avons commis une iniquité ». Et ils commencèrent à
se faire des reproches mutuels: «Malheureux que nous sommes, nous étions
prévaricateurs. Peut-être D. nous donnera-Il un autre jardin meilleur que celui-ci: nous
désirons ardemment la grâce de D.. Tel a été notre châtiment ». Mais le supplice de l'autre
monde sera plus terrible. Ah ! s'ils le savaient! 68 :17-32 (68 :17-23).
47Av
70.
Vains souhaits, car le feu de l'enfer, saisissant par les crânes, revendiquera tout homme qui
a tourné le dos, qui thésaurisait et se montrait avare. 70 :15-18.
89.
I:homme s'écrie: «Le Seigneur m'avilit ». Point du tout; mais vous n'honorez pas
l'orphelin; vous ne vous excitez pas mutuellement à nourrir le pauvre; vous dévorez les
héritages du pauvre avec une avidité insatiable et vous désirez les richesses par-dessus tout.
89 :17-21 (89 :16-20).
90.
Par la nuit, quand elle étend son voile; par le jour, quand il brille de tout son éclat; par Celui
qui a créé le mâle et la femelle; vos efforts ont des fms différentes. Celui qui donne et qui
craint, qui regarde la plus belle des croyances comme la véritable, Nous lui rendons facile
la route la plus facile. Mais l'avare qui dédaigne les autres, qui regarde la plus belle des
croyances comme un mensonge, Nous le conduirons facilement sur la route la plus difficile.
A quoi lui serviront ses richesses s'il doit être précipité dans l'enfer? 92 :1-11.
S'imagine-t-il que nul n'est plus fort que lui? Il s'écrie:« Tai dépensé d'énormes sommes ».
Pense-t-il que personne ne le voit? 90 :5-7.
92.
Mais l'avare qui dédaigne les autres, qui regarde la plus belle des croyances comme un
mensonge, Nous le conduirons facilement sur la route la plus difficile. A quoi lui serviront
ses richesses s'il doit être précipité dans l'enfer? 92 :8-11.
100.
En vérité l'homme est ingrat envers son Seigneur. Lui-même en est témoin. La soif des
biens de ce monde le dévore. Ignore-Hl que quand les corps renfermés dans les sépulcres
seront renversés, lorsque les secrets du cœur paraîtront au grand jour, D. sera instruit de
leurs actions? 100 :6-11.
104.
Malheur au calomniateur, au médisant, qui ramasse les richesses et les garde pour l'avenir.
Il s'imagine que ses trésors le feront vivre éternellement. Assurément il sera précipité dans
Al Hotama (l'enfer). 104 :1-4.
Avertissement aux peuples incrédules
v. : Prophètes; v. : 'Ad,Houd, Thamoud, Noé.
Aveugles, Aveugles et sourds; Sourds et aveugles; Sourds et muets
v. aussi: cécité de Jacob; v. aussi: Sourds et aveugles.
2.
D. a apposé un sceau sur leur cœur et leurs oreilles; leurs yeux sont couverts d'un bandeau,
et le châtiment cruelles attend. 2 :6 (2 :7).
Ils ressemblent à celui qui a allumé du feu; lorsque le feu a jeté sa clarté sur les objets
d'alentour et que D. l'a enlevée soudain, laissant les hommes dans les ténèbres, ils ne
sauraient voir. Sourds, muets et aveugles, ils ne peuvent plus revenir sur leurs pas. Ils
ressemblent à ceux qui, lorsqu'un nuage gros de ténèbres, de tonnerre et d'éclairs, fond du
haut des cieux, saisis par la frayeur de la mort, se bouchent les oreilles de leurs doigts à cause
du fracas du tonnerre, pendant que le Seigneur enveloppe de tous côtés les infidèles. Peut
s'en faut que la foudre ne les prive de la vue; lorsque l'éclair brille, ils marchent à sa clarté;
et lorsqu'il verse l'obscurité sur eux, ils s'arrêtent. Si D. voulait, il leur ôterait la vue et l'ouïe,
car Il est tout-puissant. Ô hommes! Adorez votre Seigneur, c'est Lui qui vous a créés, vous
et ceux qui vous ont précédés. Craignez-Moi. 2 :16-19 (2 :17-20).
48Av
Les infidèles ressemblent à celui qui crie à un homme qui n'entend que le son de sa voix
et le cri (sans distinguer les paroles) (Ch. : sont à l'exemple de quelqu'un qui vocifère contre
celui qui n'entend rien, ni une imploration, ni une invective). Sourds, muets et aveugles, ils
ne comprennent rien. 2 :166-167 (2 :170-171).
Ils ressemblent à celui qui a allumé du feu; lorsque le feu a jeté sa clarté sur les objets
d'alentour et que D. l'a enlevée soudain, laissant les hommes dans les ténèbres, ils ne
sauraient voir. Sourds, muets et aveugles, ils ne sauraient revenir sur leur pas. Ils ressemblent
à ceux qui, lorsqu'un nuage gros de ténèbres, de tonnerre et d'éclairs fond du haut des
cieux, saisis par la frayeur de la mort, se bouchent les oreilles de leurs doigts à cause du
fracas du tonnerre, pendant que le Seigneur enveloppe de tous côtés les infidèles. Peu s'en
faut que la foudre ne les prive de la vue ; lorsque l'éclair brille ils marchent à sa clarté, et
lorsqu'il verse l'obscurité sur eux ils s'arrêtent. Si D. voulait, Il leur ôterait la vue et l'ouie,
car Il est tout-puissant. 2 :16-19 (2 :17-20).
5.
Nous avons accepté le pacte des enfants d'Israël, et Nous leur avons envoyé des prophètes;
toutes les fois que les prophètes leur annonçaient les vérités que rejetaient leurs penchants,
ils accusaient les uns d'imposture et assassinaient les autres. Ils ont pensé que leurs crimes
resteront impunis; ils sont devenus aveugles et sourds. Le Seigneur leur a pardonné; un
grand nombre d'entre eux devinrent sourds et aveugles de nouveau; mais D. connaît leurs
actions. 5 :74-75 (5 :70-71).
6.
Ceux qui traitent Nos signes de mensonges sont sourds et muets, errant dans les ténèbres.
D. égare celui qu'Il veut et conduit celui qu'Il veut dans le sentier droit. 6 :39.
Dis-leur: «Que vous en semble? Si D. vous privait de l'ouïe et de la vue, s'Il mettait un
sceau sur vos cœurs, quelle autre divinité que D. vous les rendrait» ? 6 :46.
Uaveugle et le clairvoyant seront-ils à l'égal l'un de l'autre? N'y réfléchirez-vous pas? 6 :50.
La lumière vous est venue de la part de votre Seigneur. Quiconque voit, voit à son profit;
quiconque est aveugle l'est à son détriment. Moi, je ne suis pas votre gardien. 6 :104.
7.
Nous avons créé pour la Géhenne un grand nombre de génies et d'hommes qui ont des
cœurs avec lesquels ils ne comprennent rien, qui ont des yeux avec lesquels ils ne voient
rien, qui ont des oreilles avec lesquelles ils n'entendent rien. Ils sont comme des brutes
(Ch. : un troupeau) ; ils s'égarent même plus que les brutes. Tels sont les hommes qui ne
prêtent aucune attention. 7 :177 (7 :179).
8.
Ô croyants! Obéissez à D. et à Son apôtre; ne vous en éloignez jamais. Vous l'avez entendu.
Ne ressemblez pas à ceux qui disent:« Nous écoutons », et ils n'écoutent pas. Il n'y a point
d'animal plus vil auprès de D. que les sourds et les muets qui n'entendent rien. Si D.leur
eût connu quelque bonne disposition, il leur aurait donné l'ouïe; mais s'ils l'avaient, ils se
détourneraient et s'éloigneraient de Lui. 8 :22-23.
10.
Il est parmi eux des hommes qui viennent pour t'écouter sans rien comprendre. Peux-tu
faire que les sourds t'entendent? Il en est d'autres qui te regardent, sans rien voir.
diriger les aveugles? D. ne commet aucune injustice envers les hommes, les hommes la
commettent envers eux-mêmes. 4 :43-45 (10 :42-44).
11.
Ils ne rendront point D. impuissant sur la terre et ne trouveront aucun protecteur contre Lui.
Le châtiment qui les attend sera doublé, parce qu'ils n'ont pu entendre et qu'ils ne voyaient
49Av
pas. Ce sont eux qui se sont perdus eux-mêmes, et les divinités qu'ils avaient inventées
ont disparu. Nul ne doute qu'ils ne soient les plus malheureux dans l'autre monde. 11 :20-24
(11 :17-22).
Ces deux portions (Be. : deux compagnies) ressemblent à l'aveugle et au sourd, (et pour
l'autre) à celui qui voit et entend. Sont ils égaux les uns des autres? N'y réfléchirez-vous
pas? 11 :26 (11 :24-25).
13.
Quel est le souverain des cieux et de la terre? Réponds:« C'est D. » I.:oublierez-vous pour
chercher des patrons incapables de se protéger eux-mêmes ou de détourner d'eux ce qui
leur nuit? Dis-leur: « I.:aveugle sera-t-il considéré l'égal de celui qui voit et les ténèbres et
la lumière? Donneront-ils pour compagnons à D. des divinités qui auraient créé comme a
créé D., en sorte que les deux créations se confondent à leurs yeux?». Dis plutôt:« D. est
créateur de toute chose, Il est unique et victorieux». 13 :17 (13 :16).
16.
D. vous propose encore pour parabole deux hommes, dont l'un est muet de naissance, et
qui ne peut rien entendre et qui est un fardeau pour son maître; quelque part qu'il l'envoie,
celui-ci ne lui rapportera aucun avantage; un tel homme peut-il aller de pair avec un homme
qui commande en toute justice et marche dans la voie droite? 16 :79 (16 :76).
17.
Quand tu lis le Coran, Nous élevons un voile entre toi et ceux qui ne croient pas à la vie
future. Nous avons recouvert leur cœur de voiles, afm qu'ils ne comprennent pas. Nous
avons jeté la pesanteur dans leurs oreilles. 17 :47-48 (17 :45-46).
Celui qui est aveugle dans ce monde le sera également dans l'autre, et se trouvera dans le
sentier du plus funeste égarement. 17 :74 (17 :72).
Au Jour de la résurrection, Nous les réunirons tous prosternés sur leur face, aveugles, muets
et sourds. La géhenne sera leur demeure; Nous attiserons son feu toutes les fois qu'il
s'éteindra. 17 :99 (17 :97).
20.
Mais celui qui se détournera de Mes avertissements mènera une vie misérable. Nous le
ferons comparaître aveugle au Jour du jugement. Il dira: « Seigneur! Pourquoi m'as-tu fait
comparaître aveugle, moi qui voyais auparavant? ». « Nos signes vinrent à toi et tu les as
oubliés; de même, tu seras oublié aujourd'hui ».20 :123-126 (20 :124-125).
22.
N'ont-ils pas voyagé dans le pays? Leurs cœurs sont-ils incapables de le comprendre? pas des oreilles pour entendre? Leurs yeux ne sont pas privés de vue, mais leurs
cœurs, ensevelis dans leurs poitrines, sont aveugles. 22 :45 (22 :46).
24.
On ne tiendra pas à crime à un aveugle, ni à un boiteux, ni à un homme malade, de manger
à vos tables, ni à vous, si vous faites vos repas dans vos maisons, dans celles de vos pères
ou de vos mères, ou de vos frères, ou de vos oncles. 24 :60 (24 :61).
25.
Ceux qui ne portent point de faux témoignage, et qui, engagés dans une conversation frivole,
la traversent avec décence, qui, lorsqu'on leur récite les avertissements du Seigneur, ne sont
point couchés immobiles comme s'ils étaient sourds et aveugles, qui disent: « Seigneur !
accorde-nous, dans nos épouses et nos enfants, un sujet de joie, et fais que nous marchions
à la tête de ceux qui craignent », ceux-là auront pour récompense les lieux élevés du paradis,
parce qu'ils ont persévéré, et ils y trouveront le salut et la paix. Ils y séjourneront
éternellement. Quel beau lieu pour s'y reposer et s'y arrêter. 25 :72-76.
50Av
27.
Pour ceux qui ne croient pas à la vie future, Nous avons embelli leurs œuvres à leurs propres
yeux, et ils marchent dans l'aveuglement. Ce sont eux à qui est réservé le plus cruel
châtiment; ils seront les plus malheureux dans l'autre monde. 27 :4-5.
Le Coran déclare (Ch. : expose) aux enfant d'!sraëlla plupart des sujets de leurs disputes.
Le Coran sert de direction aux croyants, et constitue une preuve de la miséricorde divine
envers eux. D. prononcera Son arrêt pour décider entre vous. Il est le Puissant, le Sage. Mets
ta confiance en D. car tu t'appuies sur une vérité évidente. Tu ne saurais rien faire entendre
aux morts; tu ne saurais faire entendre aux sourds quand ils te tournent le dos. Tu n'es point
le guide des aveugles pour les prémunir contre l'égarement. Tu ne saurais te faire écouter,
excepté de ceux qui ont cru à Nos signes et qui se résignent à la volonté de D.. 27 :78-83
(27 :75-81).
Mets ta confiance en D. car tu t'appuies sur une vérité évidente. Tu ne saurais rien faire
entendre aux morts; tu ne saurais faire entendre aux sourds quand ils te tournent le dos.
Tu n'es point le guide des aveugles pour les prémunir contre l'égarement. Tu ne saurais te
faire écouter, excepté de ceux qui ont cru à Nos signes et qui se résignent à la volonté de
D. (Ch. : les pacifiés, muslimâm). 27 :81-83 (27 :79-81)
35.
Vaveugle et celui qui voit ne sont pas de même. ; pas plus que les ténèbres et la lumière,
que la fraîcheur de l'ombre et la chaleur. Les vivants et les morts ne sont point de même.
D. se fera entendre de quiconque Il voudra; et toi, tu ne peux pas te faire entendre dans
les tombeaux. Tu n'es chargé que de prêcher. 35 :20-21 (35 :19-23).
36.
Si Nous voulions, Nous leur ôterions la vue ; ils s'élanceraient à l'envi sur leurs chemins
d'habitude; et comment verraient-ils leur erreur? 36 :66.
40.
Vaveugle et l'homme qui voit, l'homme vertueux et le méchant, ne sont pas traités
égaiement. Combien peu d'hommes réfléchissent. 40 :60 (40 :58).
41.
Un Livre qui annonce et qui avertit; mais la plupart s'en éloignent et ne veulent pas
l'entendre. Ils disent: « Nous cœurs sont fermés à la croyance vers laquelle vous nous
appelez; la dureté bouche nos oreilles, un voile épais nous sépare de vous; agis et nous
agirons ». Dis-leur: « Oui, sans doute, je suis un homme comme vous, à qui il a été révélé
que votre D. est le D. unique. Acheminez-vous droit à Lui, et demandez-Lui pardon ».
41 :3-4 (41 :5-6).
Si Nous avions fait de ce Coran un Livre écrit en langue étrangère, ils auraient dit: « Si au
moins les versets de ce Livre étaient clairs et distincts, mais c'est un Livre en langue barbare
et celui qui l'enseigne est un Arabe ». Réponds-Ieur:« C'est un remède (Ch. : il est guidance
et guérison) pour les croyants ». Pour les infidèles, la dureté siège dans leurs oreilles, et ils
ne voient pas: ils ressemblent à ceux qu'on appelle de loin. 41 :44.
43.
Saurais-tu, ô Muhammad, faire entendre le sourd et diriger l'aveugle et l'homme plongé
dans l'égarement inextricable? Soit que Nous t'éloignions du milieu d'eux, Nous en tirerons
vengeance, soit que Nous te rendions témoin de l'accomplissement de nos menaces, Nous
les tenons en Notre pouvoir. 43 :39-41 (43 :40-41).
45.
Qu'en penses-tu? Celui qui a fait son dieu de ses passions, celui que D. fait errer sciemment,
sur l'ouïe et le cœur duquel Il a apposé le sceau, dont Il a couvert la vue avecun bandeau,
51Av
qui pourra diriger un tel homme après que D.l'a égaré? N'y réfléchirez-vouspas? 45 :22
(45 :23).
47.
Les vrais croyants disent: « D. n'a-t-il pas révélé un chapitre}} ? Mais qu'un chapitre
péremptoire soit révélé, et que la guerre y soit ordonnée, tu verras ces hommes dont le
cœur est atteint par une infirmité te regarder du regard d'un homme que la vue de la mort
fait tomber en défaillance. Cependant l'obéissance et un langage convenable leur seraient
plus avantageux. Quand la guerre est décidée, s'ils tiennent leurs engagements envers D.
cela leur sera plus avantageux. A quoi vous eût exposé votre désobéissance: vous auriez
commis des brigandages dans le pays et violé les liens sacrés du sang. Ce sont ces hommes
que D. a maudits et rendus sourds et aveugles. 47 :22-25 (47 :20-23) (Suite: v. : Lâcheté,
sourate 47).
80.
Le prophète a montré un front sévère et a détourné les yeux parce qu'un aveugle s'est
présenté chez lui. Qui te l'a dit? Peut-être cet homme est juste. peut-être accueillera-t-il de
tels avertissements, et peut-être ces avertissements lui profiteront-ils. Mais le riche, tu le
reçois avec distinction, et cependant ce ne sera point de ta faute s'il n'est pas juste. Mais celui
qui vient vers toi animé du zèle, qui craint le Seigneur, tu le négliges. Garde-toi d'agir ainsi;
le Coran est un avertissement. Quiconque veut le retiendra dans sa mémoire; il est écrit
sur des pages honorées. 80 :1-16.B
Baal
v. : Eliele Prophète.
Balaam (Bilam)
7
Récite-leur l'histoire de celui auquel nous avons fait voir un signe, et qui s'en détourna pour
suivre Satan, et qui fut ainsi parmi les égarés. Or, si nous avions voulu, Nous l'aurions élevé
par ce miracle; mais il demeura attaché à la terre et suivit ses passions. Il ressemble au chien
qui aboie quand tu le chasses, et qui aboie quand tu t'éloignes de lui. Voilà à quoi
ressemblent ceux qui traitent Nos signes de mensonge. Répète-leur ces histoires afm qu'ils
réfléchissent. 7 :173-174 (7 :175-176).
Bateaux
v. : Navigation,navires
Bâton magique de Môise
v. aussi: Moïse, rubrique: 2. M.en Egypte, M.et Pharaon (Et: Moïse et Coré, Moïse et Haman).
28.
Et quand il y arriva, une voix lui cria du côté droit de la vallée, dans la plaine bénie, du
fond d'un buisson: « Ô Moïse! Je suis le D. souverain de l'univers. Jette ton bâton ».
Et quand Moïse, après l'avoir jeté, le vit se mouvoir comme un serpent, il se mit à fuir,
sans se retourner. « Ô Moïse! Cria une voix, approche, ne crains rien, tu es en sécurité ».
28 :30-31.
Battre sa femme
v.: Femme (battresa).
Bédouins, (Arabes du désert)
9.
Plusieurs des Arabes du désert (Ma: des Bédouins) sont venus s'excuser et demander d'être
exempts de la guerre. Ceux qui accusent de mensonges D. et son apôtre sont restés chez
eux. Un châtiment douloureux atteindra ceux qui n'ont point de foi. 9 :91 (9 :90).
Les Arabes du désert sont les plus endurcis dans leur impiété et leur hypocrisie, et il est
naturel qu'ils ignorent les préceptes que D. a révélés à Son apôtre. D. est sage et savant. Il
en est, parmi les Arabes du désert, qui considèrent l'aumône comme une contribution (Ch. :
une corvée) ; ils épient et attendent un revers de votre fortune. Ils éprouveront un terrible
revers, car D. entend et sait tout. Il en est, parmi les Arabes du désert, qui croient en D. et
au Jour dernier, qui regardent l'aumône comme un moyen de s'approcher de D. et d'obtenir
les prières du Prophète. Certainement l'aumône les approchera de D..Illes fera participer
à Sa miséricorde, car il est indulgent et miséricordieux. 9 :98-100 (9 :97-99).
Il y a, parmi les Arabes nomades qui habitent autour de vous, et parmi les habitants de
Médine, des hommes endurcis dans leur hypocrisie. Tu ne les connais pas, mais Nous les
connaissons. Nous les punirons deux fois, puis ils seront livrés au châtiment douloureux.
9 :102 (9 :101).
Quelle raison avaient les habitants de Médine et les Arabes d'alentour de se séparer de
l'apôtre de D., et de préférer leur vie à la sienne? 9 :121 (9 :120).
48.
Les Arabes du désert qui restèrent derrière vous viendront te dire : nos troupeaux et nos
familles nous ont empêchés de te suivre; prie D. qu'Il pardonne nos péchés. Leurs langues
53Be
prononceront ce qui n'est point dans leurs cœurs. Dis-Ieur:« Qui pourra lutter contre D.
s'Il veut vous affliger d'un malheur ou vous accorder quelque bien? D. connaît vos
actions ».48 :11.
49.
Les Arabes du désert disent: « Nous avons cru ». Réponds-leur: « Point du tout. Dites
plutôt: nous avons embrassé l'islam, car la foi n'a pas encore pénétré dans vos cœurs. Si
vous obéissez à D. et à son apôtre, aucune de vos actions ne sera perdue, car D. est
indulgent et miséricordieux ».49 :14.
Ils te reprochent d'avoir embrassé l'islam. Dis-leur: « Ne me (le) reprochez pas. D. pourrait
bien vous reprocher comme un bienfait de vous avoir conduits vers la foi (Ch. : Allah
l'inscrira à votre profit), si vous êtes sincères ».49 :17.
Biens matériels
v.aussi: Avares, avarice; v.aussi: Héritage; v.aussi: Richesse; v.aussi: Vie terrestre et vie future.
4.
Ô croyants! Ne dissipez pas entre vous vos biens pour des choses vaines. Que le commerce
se fasse avec un consentement mutuel; ne vous tuez pas entre vous. D. Lui-même est
miséricordieux envers vous. 4 :33 (4 :29).
9.
Si vos pères et vos enfants, vos frères et vos femmes, vos parents et les biens que vous avez
acquis, et le commerce dont vous craignez la ruine, et les habitations dans lesquelles vous
vous complaisez, vous sont plus chers que D., son apôtre et la guerre sainte, attendez-vous
à voir D. venir exécuter Ses arrêts. D. ne dirige point les méchants. 9 :24.
Si vous craignez l'indigence, D. vous rendra riches par les trésors de Sa grâce. Il est sage et
savant. 9 :28.
Bien et mal
v. aussi: Œuvres bonnes; v. aussi: Juste (le) ; v. aussi: Péché, pécheur.
3.
Le jour où toute âme retrouvera devant elle le bien qu'elle a fait et le mal qu'elle a commis,
ce jour là elle désirera qu'un espace immense la sépare de ses mauvaises actions. D. vous
avertit qu'il faut Le craindre, car Il regarde d'un œil propice Ses serviteurs. 3 :28.
4.
S'il t'arrive quelque bien, il t'arrive de D.. Le mal vient de toi. 4 :81 (4 :79).
Soit que vous divulguiez le bien ou le cachiez, soit que vous pardonniez le mal, D. est
indulgent et puissant. 4 :148 (4 :149).
8.
Ô croyants! Si vous craignez le Seigneur, Il vous séparera des méchants, Il expiera vos
fautes, Il vous les pardonnera, car Il est généreux et dispensateur de grâces. 8 :29.
10.
Dis-leur: « Dites-moi, parmi les dons que D. vous a fait descendre d'en haut, vous avez
interdit certaines choses et vous en avez permis d'autres ». Demande-leur: « Est-ce que D.
vous l'a commandé, ou bien le mettez-vous mensongèrement sur Son compte» ? Mais que
penseront le Jour de la résurrection ceux qui inventent les mensonges sur le compte de
D. ? 10 :60-61 (10 :59-60).
17.
L'homme fait des vœux pour obtenir le mal comme il en fait pour obtenir le bien. L'homme
est prompt de sa nature. 17:12(17:11).
21.
Toute âme goûtera la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien, et vous serez
ramenés à Nous. 21 :36 (21 :35).
54Bu
41.
Le mal et le bien ne sauraient marcher de pair; rends le bien pour le mal et tu verras ton
ennemi se changer en protecteur et ami. Mais nul autre n'atteindra cette perfection, excepté
le persévérant; nul autre ne l'atteindra, excepté l'heureux. 41 :34-35.
48.
Les Arabes du désert qui restèrent derrière vous viendront te dire: « Nos troupeaux et nos
familles nous ont empêchés de te suivre; prie D. qu'Il pardonne nos péchés ». Leurs langues
prononceront ce qui n'est point dans leurs cœurs. Dis-Ieur:« Qui pourra lutter contre D.
s'Il veut vous affiiger d'un malheur ou vous accorder quelque bien? D. connaît vos
actions ». 48 :11.
Bienfaits de D.
v. : Dieu, rubriques: 2. Créateur et gardien de la création et Z Nourricieret dispensateur de
bienfaits.
Blasphème
v. aussi: Incrédules (châtiment divin des) ; v. aussi: Mensonge.
7.
Dis-leur: « D. a défendu toute turpitude ouverte ou secrète; Il a défendu l'iniquité et la
violence injuste. Il a défendu de Lui associer quelque être que ce soit; Il ne vous a donné
aucun pouvoir à ce sujet, et Il a défendu de dire de Lui ce que vous ne savez pas. 7 :31
(7 :33).
Bonheur
v. aussi: Bien et mal; v. aussi: Ingratitudede l'homme.
41.
I.:homme ne se lasse pas de solliciter le bien (Be. : son bonheur) auprès de D.; mais qu'un
malheur le visite, il désespère, il doute. 41 :49.
94.
A côté du bonheur est l'adversité; à côté de l'infortune est le bonheur. 94 :5-6.
Bonnes actions, bonnes œuvres
v. Œuvres bonnes; v. aussi: Charité; v. aussi: Juste (le).
Brasier
v. : Géhenne.
Buisson ardent
v.: Moïse, rubrique: 1.M.: les débuts: sa naissance; le meurtre; le buisson ardent, la théophanie,
la mission.
Buraq
17.
Louange à Celui qui a transporté (sur Buraq, la jument sacrée), pendant la nuit, Son
serviteur du temple sacré (Ma. : de la Mosquée sacrée) au temple éloigné (Ch. : la mosquée
d'Al Aqsa) dont Nous avons béni l'enceinte pour lui faire voir Nos merveilles. D. entend
et voit tout. 17 :1.
Butin
v.aussi: Prophète (butin du).
8.
Ils t'interrogeront au sujet du butin. Réponds-leur: «Le butin appartient à D. et à Son
envoyé. Craignez le Seigneur. Cherchez à vous arranger à l'amiable entre vous, et obéissez
à D. et à son envoyé si vous êtes fidèles ». 8 :1.
55Bu
Sachez que, lorsque vous avez fait un butin, la cinquième part en revient à D., au Prophète,
aux parents, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs; si vous croyez en D., à ce que
Nous révélâmes à Notre serviteur dans la journée de la Distinction (Ch. : de l'épreuve),
dans la journée où les deux armées se rencontrèrent. D. est tout-puissant. 8 :42 (8 :41).
Si la révélation faite précédemment n'avait pas semblé vous y autoriser, D.vous aurait fait
expier par des châtiments douloureux la rançon des captifs à Baedr. Nourrissez-vous des
biens licites enlevés aux ennemis et craignez le Seigneur. Il est clément et miséricordieux.
8 :69-70 (8 :68-69).
48.
Allez-vous enlever un butin assuré, les Arabes qui sont restés dans leurs maisons vous
diront: « Laissez-nous marcher avec vous ». Ils veulent changer la parole de D.. Dis-leur:
« Vous ne marcherez point avec nous; D. l'a ainsi décidé d'avance ». Ils te diront que vous
le faites par jalousie. Point du tout. Mais peu d'entre eux ont de l'intelligence. 48 :15.
59.
Les dépouilles enlevées au juifs chassés de leurs forteresses appartiennent à D. et son
envoyé. Elles doivent être distribuées à ses parents, aux orphelins, aux pauvres et aux
voyageurs. Il serait injuste que les riches les partageassent. 59 :7.c
Cachrout (lois alimentaires des Juifs)
3.
Toute nourriture était permise aux enfants d'Israël excepté celle que Jacob s'interdit à
luimême avant que le Pentateuque (Be. : la Torah) ne fut venu. Dis-leur: « Apportez le
Pentateuque, et lisez si vous êtes sincères. Quiconque forge des mensonges sur le compte
de D. est du nombre des impies. 3 :87-88 ( 3 :93-94).
4.
Pour prix de leur méchanceté (il s'agit des juifs), et parce qu'ils détournent les autres du
sentier de D., Nous leur avons interdit des mets délicieux qui leur étaient d'abord permis.
Parce qu'ils exercent l'usure qui leur a été défendue, parce qu'ils dévorent le bien des
autres en futilités, Nous avons préparé aux infidèles un châtiment douloureux. 4 :158-159
(4 :160-161).
5.
Aujourd'hui la jouissance de tout ce qui est bon vous a été permise: la nourriture de ceux
qui ont reçu les Ecritures est licite pour vous, et la vôtre l'est également pour vous. 5 :7
(5 :5).
6.
Pour les juifs, Nous leur avons interdit tous les animaux qui n'ont pas la corne du pied
fendue; nous leur avons également défendu la graisse des bœufs et des moutons, excepté
celle du dos et des entrailles, et celle qui est mêlée avec des os. C'est pour punir leurs
iniquités. Nous sommes équitables. 6 :147 (6 :146).
16.
Nous avions défendu aux juifs les mets dont nous t'avions instruit précédemment; Nous
ne les avons point traités injustement, ce sont eux qui ont agi injustement envers eux-mêmes.
16 :120 (16 :118).
Cailles
If.: Manne et cailles.
Ca"in et Abel
5.
Raconte-leur l'histoire véritable de ceux des fils d'Adam qui présentèrent leurs offrandes.
I..:offrande de l'un fut acceptée, celle de l'autre fut rejetée. Ce dernier dit à son frère: « Je
vais te tuer». D., répondit l'autre, ne reçoit les offrandes que de ceux qui le craignent.
Quand même tu étendrais ta main sur moi pour me tuer, je n'étendrai pas la mienne pour
t'ôter la vie, car je crains D. Souverain de l'univers. J'aime mieux que toi seul en sortes,
chargé de mes péchés et des tiens, et que tu sois voué au Feu, récompense des pervers ».
La passion subjugua l'injuste; il tua son frère et fut au nombre des malheureux. D. envoya
un corbeau qui grattait la terre pour lui montrer comment il devait cacher le cadavre de
son frère. « Malheureux que je suis !, s'écria le meurtrier, ne pouvais-je, comme ce
corbeau, creuser la terre pour cacher les restes de mon frère! » Il s'abandonna au repentir.
C'est pourquoi Nous avons donné ce précepte aux enfants d'Israël: « Celui qui aura tué
un homme sans qu'il ait commis de meurtre ou exercé des brigandages dans le pays, sera
regardé comme le meurtrier du genre humain; et celui qui aura rendu la vie à un être
humain sera regardé comme s'il avait rendu la vie à tout le genre humain». 5 :30-35
(5 :27-32).
57Ca
Calih
(çalih, Salih) : v. Salih.
Calame
v.plume; v. aussi: Prophète (le),Muhammad, sourate 68.
Calomnie, calomniateurs
v. aussi: Témoignage, Témoin (faux).
4.
D. n'aime point que l'on divulgue le mal, à moins qu'on ne soit victime de l'oppression
(Ch. : sauf par la victime). D. entend et sait tout. 4 :147 (4 :148).
6.
Dis-leur: « Parcourez la terre et voyez queUe a été la fin de ceux qui traitaient Nos apôtres
de menteurs. 6 :11.
24.
Ceux qui ont avancé un mensonge (Be. : les auteurs de la calomnie) (il s'agit de la femme
adultère) sont en assez grand nombre parmi vous; mais ne le regardez pas comme un
mal; bien plus, c'est un avantage pour vous. Chacun de ceux qui sont coupables de ce
crime sera puni; celui qui l'aura aggravé éprouvera un châtiment douloureux. Lorsque
vous avez entendu l'accusation, les croyants des deux sexes n'ont-ils pas pensé
intérieurement en bien de cette affaire? N'ont-ils pas dit: «C'est un mensonge
évident?» Pourquoi n'ont-ils pas produit quatre témoins? Et s'ils n'ont pu les produire,
ils sont menteurs devant D.. Si ce n'était la grâce inépuisable de D. et Sa miséricorde dans
cette vie et dans l'autre, un châtiment terrible vous aurait déjà atteints en punition des
bruits que vous avez propagés, quand vous les avez fait courir de bouche en bouche,
quand vous prononciez de vos lèvres ce dont vous n'aviez aucune connaissance, que
vous regardiez comme une chose légère, et qui est grave devant Dieu. Que n'avez-vous
pas dit plutôt, en entendant ces bruits: « Pourquoi en parlerions-nous? » Louanges à D.
C'est un mensonge atroce. D. vous avertit de vous garder à l'avenir de pareilles
imputations, si vous êtres croyants. D. vous explique Ses enseignements. Il est savant et
sage. 24 :11-17 (24 :11-18).
Ceux qui se plaisent à répandre des propos calomnieux sur le compte des croyants
éprouveront un châtiment pénible. Dans ce monde et dans l'autre D. sait tout et vous ne
savez rien. 24 :18-19 (24 :19-20).
Ceux qui accusent les femmes vertueuses, femmes croyantes et qui ne s'inquiètent pas des
apparences (Ch. : inattentives), ceux-là seront maudits dans ce monde et dans l'autre; ils
éprouveront un châtiment terrible. Un jour leurs langues, leurs mains et leurs pieds
témoigneront contre eux; dans ce jour, D. acquittera leurs dettes avec exactitude; ils
reconnaîtront alors que D. est la vérité même. 24 :23-25.
26.
Vous dirai-je quels sont les hommes que les démons inspirent? Ils inspirent le menteur,
l'homme plongé dans les péchés. 26 :221-222.
33.
D. connaît bien ceux d'entre vous qui empêchent les autres de suivre le Prophète, qui disent
à leurs frères: «Venez à nous, car nous combattons peu». C'est par jalousie envers vous.
Mais quand la peur s'en empare, tu les vois chercher des secours, rouler les yeux comme
celui qu'environnent les ombres de la mort. Que ta frayeur se dissipe; voilà qu'ils vous
déchirent de leurs langues, envieux des bienfaits. Ces hommes n'ont pas de foi. D. rendra
leurs œuvres nuUes. cela Lui est facile. 33 :18-19.
58Ca
45.
A quoi croiront-ils donc s'ils rejettent D. et Ses miracles? Malheur à tout menteur et impie
qui entend la lecture des enseignements de D. et persiste néanmoins dans l'orgueil, comme
s'il ne les avait jamais entendus; annonce à celui-là un châtiment cruel. 45 :5-7 (45 :6-8).
49.
Que les hommes ne se moquent point des hommes: ceux que l'on raille valent peut-être
mieux que les railleurs. ; ni les femmes des autres femmes: peut-être celles-ci valent mieux
que les autres. Ne vous diffamez pas entre vous, ne vous donnez point de sobriquets. Que
ce nom: « Méchanceté », vient mal après la foi! Ceux qui ne se repentiraient pas après une
telle action seraient ne seraient que méchants. 49 :11.
Ô vous qui croyez! Evitez le soupçon trop fréquent; il y a des soupçons qui sont des
crimes; ne cherchez pas à épier les pas des autres, ne médisez point les uns des autres; qui
de vous voudrait manger de la chair de son frère mort? Vous reculez d'horreur. Craignez
donc D.. Il aime à revenir aux hommes et Il est miséricordieux. 49 :12.
68.
Mais toi, n'écoute pas celui qui jure à tout moment, et qui est méprisable. N'écoute pas le
calomniateur, qui va médisant des autres, qui empêche le bien, le transgresseur, le criminel,
cruel et de naissance impure, quand même il aurait des richesses et beaucoup d'enfants.
68 :10-14.
104.
Malheur au calomniateur, au médisant, qui ramasse les richesses et les garde pour l'avenir.
Il s'imagine que ses trésors le feront vivre éternellement. 104 :1-3.
Captifs; captifs (rachat des)
2.
La vertu ne consiste point en ce que vous tourniez vos visages vers le levant ou le couchant:
vertueux sont ceux qui croient en D. et au Jour dernier, aux anges et au Livre, et aux
prophètes, qui donnent pour l'amour de D. des secours à leurs proches et aux orphelins,
aux pauvres et aux voyageurs, à ceux qui demandent, qui rachètent les captifs. 2 :172
(2 :177).
8.
Il n'a jamais été donné aux prophètes de faire des prisonniers sans commettre des grands
massacres sur la terre (Ch. : avant que la terre n'ai été vaincue). Vous désirez le bien de ce
monde, et D. veut vous donner ceux de l'autre. D. est puissant et sage. 8 :68 (8 :67).
Ô Prophète! Dis aux prisonniers qui sont entre vos mains:« Si D. voit de la droiture dans
vos cœurs, ils vous donnera des richesses plus précieuses que celles qu'on vous a enlevées,
et Il vous pardonnera parce qu'Il est clément et miséricordieux ». S'ils veulent te tromper,
c'est qu'ils ont résolu d'avance de tromper D.. Illes a livrés à toi; et D. est savant et sage.
8 :71-72 (8 :70-71).
90.
Qu'est-ce que la pente? C'est de racheter les captifs; de nourrir, au jours de la disette,
l'orphelin qui nous est lié par le sang, ou le pauvre qui couche sur la dure. 90 :12-16.
Captives
4.
Si vous craignez d'être injustes envers les orphelins, n'épousez que peu de femmes, deux,
trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu. Si vous craignez encore d'être injuste n'en
épousez qu'une seule ou une esclave Cette conduite vous aidera plus facilement à être justes.
4 :3.
59Ca
Il vous est défendu d'épouser des femmes mariées, excepté celles qui seraient tombées dans
vos mains comme esclaves (Ch. : les captives que votre droite maîtrise). Telle est la loi de
Du 4 :28 (4 :24.)
Celui qui ne sera pas assez riche pour se marier à des femmes honnêtes et croyantes prendra
des esclaves croyantes (Ch. : les captives que votre droite maîtrise). D. connaît votre foi.
Vous venez tous les uns des autres. N'épousez les esclaves qu'avec la permission de leur
maître. Dotez-les équitablement. Qu'elles soient chastes, qu'elle évitent la débauche, et
qu'elles n'aient point d'amants. 4 :29 (4 :25).
70.
Uhomme a été créé impatient; abattu quand le malheur le visite, orgueilleux quand la
prospérité lui sourit... Ceux qui se maintiennent dans la chasteté et n'ont de commerce
qu'avec leurs femmes et les esclaves (Ch. : les esclaves que maîtrise leur droite), qu'ils ont
acquises, car alors ils n'encourent aucun blâme, et quiconque porte ses désirs au-delà est
un transgresseur. 70 :19-21 ; 29-31. (pour le texte complet, v. : Juste, (le), sourate 70)
Caverne des sept dormants
18.
As-tu fais attention que l'histoire des compagnons de la caverne et d'Al Raqîm est un de
Nos signes et une chose extraordinaire? Lorsque ces jeunes gens s'y furent retirés, ils
s'écrièrent: « Seigneur, accorde-nous Ta miséricorde, et assure-nous la droiture dans notre
conduite ». Nous avons frappé leurs oreilles de surdité dans la caverne pendant un certain
nombre d'années. Nous les réveillâmes ensuite pour voir qui d'entre eux sauraient mieux
compter le temps qu'ils y étaient restés. Nous te racontons leur histoire en toute vérité.
C'étaient des jeunes gens qui croyaient en D., et auxquels Nous avons encore ajouté des
moyens de suivre la droite voie. Nous fortifiâmes leur cœur quand, amenés devant le prince,
ils dirent (Ch. : Nous avions ancré leur cœur pour qu'ils se lèvent et disent) : «Notre
Seigneur est le maître des cieux et de la terre; nous n'invoquerons pas d'autre dieu que lui,
autrement nous commettrions un crime. Nos concitoyens adorent d'autres divinités que
D. ; peuvent-ils nous montrer une preuve évidente en faveur de leur culte? Et qui est plus
coupable que celui qui a forgé un mensonge sur le compte de D. ? » Ils se dirent alors l'un
à l'autre: « Si vous les quittiez, ainsi que les idoles qu'ils adorent à côté de D., et si vous vous
retiriez dans une caverne, D. vous accorderait Sa grâce et disposerait vos affaires pour le
mieux ».
Tu aurais vu le soleil, quand il se levait passer à droite de l'entrée de la caverne, et quand il
se couchait, s'en éloigner à gauche; et ils se trouvaient dans un endroit spacieux de la
caverne. Celui-là est bien dirigé, que D. dirige; mais quiconque D. égare, on ne saurait lui
trouver ni patron ni guide. Tu aurais cru qu'ils veillaient, et cependant ils dormaient; Nous
les retournions tantôt à droite et tantôt à gauche; leurs chiens étaient couchés, les pattes
étendues, à l'entrée de la caverne. Si, arrivé à l'improviste, tu les eusses vus dans cet état,
tu t'en serais détourné et enfui ; tu aurais été transi de frayeur. Nous les éveillâmes ensuite,
afin qu'ils s'interrogeassent mutuellement. l'un d'eux demanda: «Combien de temps
sommes-nous restés ici? » « Un jour répondit l'autre, ou une partie seulement du jour ».
«D. sait mieux que personne, reprirent les autres, le temps que nous y avons demeuré.
Envoyez quelqu'un avec cet argent à la ville; qu'il s'adresse à celui qui aura les meilleurs
aliments, qu'il vous en apporte pour votre nourriture, mais qu'il se comporte avec civilité,
et ne découvre à personne votre retraite. car si les habitants en avaient connaissance, ils
vous lapideraient, ou bien vous forceraient à embrasser leur croyance. Alors tout bonheur
disparaîtrait pour vous ».
60Ch
Nous avons fait connaître à leurs concitoyens leur aventure afm qu'ils apprennent que les
promesses de D. sont véritables et qu'il n'y a point de doute sur l'arrivée de l'Heure. Leurs
concitoyens se disputaient à leur sujet: «Elevons un édifice au-dessus ». D. connaît mieux
que personne la vérité à leur égard. Ceux dont l'avis l'emporta dans leur affaire dirent:
« Nous y élèverons une chapelle (Ch. : une mosquée) ». On disputera sur leur nombre. Tel
dira : « Ils étaient trois, leur chien était le quatrième ». Tel autre dira: « Ils étaient cinq et leur
chien était le sixième ». On scrutera le mystère. Tel dira « Ils étaient sept et leur chien faisait
le huitième ». Dis: «D. sait mieux que personne combien ils étaient ». Il n'y a qu'un petit
nombre qui le sait ». Aussi ne dispute point à ce sujet, si ce n'est pour la forme, et ne
demande point des avis à cet égard. Ne dis jamais: « Je ferai telle chose demain », sans
ajouter: « Si c'est la volonté de D. ». Souviens-toi de D. si tu viens à l'oublier, et dis : «
Peutêtre D. me dirigera-t-il vers la vraie connaissance de cette aventure? ». Ces jeunes gens
demeurèrent dans leur caverne trois cents ans, plus neuf. Dis. :« D. sait mieux que personne
combien de temps ils y demeurèrent ». Les secrets de D. et de la terre Lui appartiennent;
prétends-tu Lui faire voir ou Lui apprendre quelque chose? Les hommes n'ont pas d'autre
patron que Lui; D. n'associe personne dans Ses arrêts. 18 :8-25 (18 :9-26).
Cécité
v. : Aveugles, aveugles et sourds; v.: Cécité de Jacob; v. : Sourds et aveugles.
Cécité de Jacob
12.
Lorsque le messager porteur de bonnes nouvelles arriva, il jeta la tunique sur le visage de
Jacob, et il recouvra la vue. « Ne vous ai-je pas dit que je sais de D. des choses que vous
ne savez pas? » 12 :96-97 (12 :96).
Célibat, célibataires
24.
Mariez ceux qui ne le sont pas encore; vos serviteurs probes à vos servantes; s'ils sont
pauvres, D.les rendra riches, car D. est immense, et Il sait tout. Que ceux qui ne peuvent
trouver un parti vivent dans la continence jusqu'à ce que D. les ait enrichis de Sa faveur.
24 :32-33.
Cendres
14.
Les œuvres des incrédules sont semblables aux cendres dont s'empare le vent dans un jour
orageux. Ils ne sauront en rien réussir, et leur égarement sera au comble. 14 :21 (14 :18).
Chabat, sabbat
2.
Vous connaissez ceux d'entre vous (les juifs) qui ont transgressé le jour du sabbat: Nous
les transformâmes en vils singes (Ch. : en singes pourchassés; Ma. : en singes abjects). 2 :61
(2 :65).
4.
Vous qui avez reçu des Ecritures, croyez à ce que D. a fait descendre du ciel pour confIrmer
vos Livres sacrés, avant que Nous effacions les traits de vos visages et que Nous les rendions
unis comme le derrière de vos têtes. Croyez avant que Nous ne vous maudissions comme
Nous avons maudit ceux qui violent le sabbat; l'ordre de D. fut aussitôt accompli. 4 :50
(4 :47).
Nous élevâmes au-dessus de leur tête (celle des juifs) le Mont Sinaï pour gage de Notre
alliance; et Nous leur dîmes: « Entrez dans la porte de la ville en vous prosternant: ne
61Ch
transgressez point le sabbat» ; Nous avons conclu avec eux un pacte solennel. Mais ils
violaient leur pacte, ils niaient les signes de D., ils mettaient injustement à mort les prophètes,
ils disaient: «Nos cœurs sont enveloppés (Ch. : incirconcis) ». Oui D. a mis le sceau
sur leurs cœurs. ils sont infidèles; Il n'yen a qu'un petit nombre qui croient. 4 :153-154
(4 :154-155).
7.
Interroge-les sur cette cité établie au bord de la mer, dont les habitants transgressaient le
sabbat, lorsque le jour du sabbat, les poissons venaient paraître à la surface de l'eau et qu'ils
disparaissaient les autres jours. C'est ainsi que Nous les éprouvions parce qu'ils étaient des
prévaricateurs. 7 :162 (7 :163).
16.
On a établi le sabbat pour ceux qui engagent des disputes à son sujet. D. prononcera entre
eux au Jour de la Résurrection sur leurs différends. 16 :26 (16 :124).
Chameau
If. aussi: Chamelle; If. aussi: Trou d'une aiguille (Chameau dans Je).
22.
Nous avons destiné les chameaux (Ch. : du bétail adipeux) pour servir aux rites du sacrifice ;
vous y trouvez aussi d'autres avantages. 22 :37 (22 :36).
88.
N'ont-ils pas jeté les yeux sur le chameau, comme il a été créé, sur le ciel, comme il a été
élevé, et sur les montagnes, comme elles ont été affermies; et sur la terre comme elle a été
étendue. (Ch. : laminée). 88 :17-20.
Chamelle
If. aussi: Thamoud, Thamoudéens.
7.
Nous avons envoyé vers les Thamoudéens Saleh (Salih) leur frère. Il leur dit : « Ô mon
peuple! Adorez D. ; pourquoi adoreriez-vous d'autres divinités que Lui? Voici un signe
évident de D. ; cette chamelle de D. est pour vous un signe: laissez-la paître dans le champ
de D., ne lui faites aucun mal, de peur qu'un châtiment douloureux ne tombe sur vous. 7 :71
(7 :73).
Et ils coupèrent les jarrets de la chamelle, furent rebelles aux commandements de D., et
dirent ensuite à Saleh: « Fais donc que tes menaces s'accomplissent, si tu es vraiment
apôtre ». Alors une commotion violente les surprit, et le lendemain les trouva morts, gisant
dans leurs maisons. 7 :75-77 (7 :77-78).
11.
« Ô mon peuple, répondit-il (il s'agit de Saleh), songez-y. Lorsque une volonté
manifeste de D. m'accompagne, lorsque la miséricorde est descendue sur moi, qui
m'assistera contre Lui sije Lui désobéis? Vous ne sauriez accroître ma perte.. Ô mon
peuple! cette chamelle que voici est la chamelle de D. ; elle sera un signe pour vous;
laissez-là paître tranquillement sur la terre de D., ne lui faites aucun mal; un châtiment
terrible est prêt à le suivre ». Ils tuèrent la chamelle. Saleh leur dit alors: « Attendez
trois jours dans vos maisons. C'est une menace qui ne sera point démentie ». Nos
arrêts prêts à s'accomplir, Nous sauvâmes, par l'effet de Notre miséricorde, Saleh et
ceux qui ont cru avec lui, de l'opprobre de ce jour-là. Ton Seigneur est le Fort, le
Puissant. Une tempête violente surprit les méchants; le lendemain ils furent trouvés
morts, gisant dans leurs habitations, comme s'ils n'y avaient jamais habité. 11 :66-71
(11 :63-68).
62Ch
17.
Nous avions fait voir aux Thamoudéens la femelle du chameau bien distinctement, et
cependant ils l'ont maltraitée. Nous n'envoyons des prophètes avec les miracles que pour
intimider. 17 :61 (17 :59).
26.
Que cette femelle de chameau soit un signe (dit Saleh) ; elle aura sa portion d'eau un jour,
et vous à un autre jour fixe. Ne lui faites aucun mal, car vous éprouveriez le châtiment du
grand jour. Ils la tuèrent. Ils s'en repentirent le lendemain. Le châtiment les a atteints. C'était
un signe du ciel. la plupart n'y croient pas. 26 :155-158.
54.
Nous leur enverrons une femelle de chameau comme tentation, nous épierons leurs
démarches, et toi, prends patience. Annonce-leur que l'eau de leurs citernes doit être
partagée entre eux et la chamelle, et que leurs portions doivent se suivre alternativement.
Les Thamoudéens appelèrent un de leur concitoyens. Il tira son sabre et tua (Ch. : estropia)
la chamelle. Que nos châtiments et nos menaces ont été terribles! Nous déchâmâmes contre
eux un seul cri de l'ange; et ils devinrent comme des brins de paille sèche qu'on mélange
à l'argile. 54 :27-31.
91.
Thémoud a traité son prophète d'imposteur, par l'excès de sa méchanceté. Lorsque les plus
factieux accoururent, l'apôtre de D.leur dit :« C'est la chamelle de D., laissez-là boire ». Ils
le traitèrent d'imposteur et tuèrent la chamelle. le Seigneur les châtia de leur crime et l'étendit
également sur tous. Il n'en redoute point les suites. 91 :11-15.
Charité v. aussi: Juste (le)
2.
Acquittez-vous avec exactitude de la prière, faites l'aumône; le bien que vous aurez fait,
vous le retrouverez auprès de D., qui voit vos actions. 2 :104 (2 :110).
Vertueux sont ceux qui croient en D. et au jour dernier, aux anges et au Livre, et aux
prophètes, et qui donnent pour l'amour de D. des secours à leurs proches et aux orphelins,
aux pauvres et aux voyageurs et à ceux qui demandent, à ceux qui rachètent les captifs, qui
observent la prière et font l'aumône... 2 :172 (2 :177).
Employez vos biens pour la cause de D., et ne vous précipitez pas de vos propres mains
dans l'aonne. Faites le bien, car D. aime ceux qui font le bien. 2 :191 (2 :195).
Ils t'interrogeront comment il faut faire l'aumône. Dis-leur: « Il faut secourir les parents, les
proches, les orphelins, les pauvres, les voyageurs. Le bien que vous ferez sera connu de D. ».
2 :211 (2 :215).
Ils t'interrogeront aussi sur ce qu'ils doivent dépenser en largesses. Réponds-leur: « Donnez
votre superflu. C'est ainsi que D. nous explique Ses signes, afin que vous méditiez ». Sur
ce monde et sur l'autre, ils t'interrogeront sur les orphelins. Dis-leur: « Leur faire du bien
est une bonne action ». Si vous vivez avec eux, regardez-les comme vos frères. D. sait
distinguer le méchant d'avec le juste. Il peut vous affliger s'Ille veut, car Il est puissant et
juste. 2 :216-219 (2 :219-220).
Qui veut faire un prêt magnifique à D., D.le multiplie à l'infmi, car D. borne ou étend Ses
faveurs, et vous retournerez tous à Lui. 2 :246 (2 :245).
Ô croyants! Donnez l'aumône des biens dont Nous vous avons départis, avant que le Jour
vienne où il n'y aura plus ni vente ni achat, où il n'y aura plus ni amitié ni intercession. Les
infidèles sont les méchants. 2 :255 (2 :254).
Ceux qui dépensent leurs richesses dans le sentier de D. ressemblent à un grain qui produit
sept épis et dont chacun donne cent grains. D. augmente les biens de celui qu'Il veut. D.
63Ch
est immense et savant. Ceux qui dépensent leurs richesses dans le sentier de D. et qui ne
font point suivre leurs largesses de reproches et de mauvais procédés auront une
récompense auprès de leur Seigneur; la crainte ne descendra pas sur eux, et ils ne seront
point atlligés. Une parole honnête, l'oubli des offenses, vaut mieux qu'une aumône qu'aura
suivi un mauvais procédé. D. est riche et clément. Ô croyants! Ne rendez pas vaines vos
aumônes par les reproches ou les mauvais procédés, comme agit celui qui fait des largesses
par ostentation, qui ne croit pas en D. et au Jour dernier. Il ressemble à une colline
rocailleuse couverte de poussière: qu'une averse fonde sur celle colline, elle n'y laissera
qu'un rocher. De pareils hommes n'auront aucun produit de leurs œuvres, car D. ne dirige
point les infidèles. 2 :263-266 (2 :261-264).
Ceux qui dépensent leur avoir dans le désir de plaire à D., et pour l'affermissement de leurs
âmes, ressemblent à un jardin sur un coteau arrosé par une pluie abondante., et dont les
fruits ont été portés au double. Si une pluie n'y tombe pas, ce sera la rosée. D. voit ce que
vous faites. Quelqu'un de vous voudrait-il (Ch. : parmi vous qui ne souhaite) un jardin
planté de palmiers et de vignes arrosés de courants d'eau, riche en toute espèce de fruits?
2 :267-268 (2 :265-266).
Ô croyants! Faites l'aumône des meilleures choses que vous avez acquises, des fruits que
Nous avons fait sortir pour vous de la terre. Ne distribuez pas en largesses la partie la plus
vile de vos biens, telle que vous ne la recevriez pas vous-mêmes, à moins d'une connivence
avec celui qui vous l'offrirait (Ch. : en fermant les yeux). Sachez que D. est riche et comblé
de gloire. 2 :269-270 (2 :267).
~aumône que vous ferez, le vœu que vous formerez, D. les connaîtra. Les méchants
n'auront aucune assistance. Faites-vous l'aumône au grand jour? C'est louable; la
faitesvous secrètement et secourez-vous les pauvres? Ce sera plus méritoire. Une telle conduite
fera effacer vos péchés. D. est instruit de ce que vous faites. 2 :273 (2 :270-271).
Tout ce que vous aurez distribué en largesses tournera à votre avantage; tout ce que vous
aurez distribué dans le désir de contempler la face de D. vous sera payé, et vous ne serez
pas traités injustement. Il est parmi vous des pauvres qui, occupés uniquement à combattre
dans le sentier de D., ne peuvent s'établir dans ce pays (Ch. : ne peuvent se démener sur
terre) ; l'ignorant les croit riches, car ils sont modestes; tu les reconnaîtras à leurs marques;
ils n'importunent pas les hommes de leurs demandes. Tout ce que vous aurez donné à ces
hommes, D. le saura. 2 :274-275 (2 :273-274)
Ceux qui feront l'aumône le jour et la nuit, en secret et en public, en recevront la
récompense de D.. La crainte ne descendra pas sur eux, ils ne seront pas atlligés. 2 :275
(2 :274).
3.
Vous n'atteindrez à la vertu parfaite que lorsque vous aurez fait l'aumône de ce que vous
chérissez le plus. Et tout ce que vous aurez donné, D. le saura. 3 :86 (3 :92).
Les aumônes qu'ils font dans ce monde sont comme un vent glacial qui souille sur les
campagnes des injustes et les détruit. Ce n'est point D. qui les traitera injustement, ils ont
été injustes envers eux-mêmes. 3 :113 (3 :117).
4.
Ne remettez point aux soins des hommes ineptes les biens dont D. vous a confié la garde;
mais donnez-leur (aux femmes) la nourriture et les vêtements. N'usez à leur égard que de
paroles honnêtes. 4 :4 (4 :5).
Il (D.) n'aime pas les avares qui recommandent l'avarice aux autres et cachent
soigneusement les biens que D. leur a accordés. Nous avons préparé aux infidèles une
fin ignominieuse. Il n'aime pas ceux qui font l'aumône par ostentation et qui ne croient
64Ch
pas en D. et au Jour dernier. Quiconque a Satan pour compagnon, celui-là a un mauvais
compagnon. 4 :41-42 (4 :37-38).
Qu'auraient-ils perdu à croire en D. et au Jour dernier, à faire l'aumône des biens que D.
leur a accordés, quand D. connaît les actions de l'homme? 4 :43 (4 :39).
9.
Dis-leur: « Olliez vos biens volontairement ou à contre cœur, ils ne seront pas acceptés, car
vous êtes un peuple de méchants. Quel autre obstacle y aurait-il à ce que leurs dons ne
soient pas acceptés, si ce n'est qu'ils ne croient pas en D. et à Son apôtre, qu'ils ne font la
prière qu'avec nonchalance, qu'ils ne font l'aumône qu'à contre cœur ? 9 :53-54.
En effet, les aumônes doivent servir aux pauvres, aux indigents, à ceux qui les recueillent,
à ceux dont les cœurs ont été gagnés, au rachat des esclaves, aux insolvables, aux voyageurs,
pour la cause de D.. Tel est le précepte de D.. Il est savant et sage. 9 :60.
Il en est parmi eux qui te critiquent à propos à la distribution des aumônes. Si on leur en
donne, ils sont contents; si on les leur refuse, ils s'irritent. Que ne sont-ils contents de ce
que D. et Son apôtre leur départissent? Que ne disent-ils:« D. nous suffit, D. nous donnera
Sa grâce ainsi qu'à Son apôtre, nous ne désirons que D. ? ». En effet, les aumônes doivent
servir aux pauvres, aux indigents, à ceux qui les recueillent, à ceux dont les cœurs ont été
gagnés, au rachat des esclaves, aux insolvables, aux voyageurs, pour la cause de D.. Tel est
le précepte de D.. Il est savant et sage. 9 :58-60.
Les croyants, hommes et femmes, sont les amis les uns des autres; ils se recommandent
mutuellement le bien et s'interdisent mutuellement le mal ; ils observent la prière, font l'aumône,
obéissent à D. et son apôtre. D. aura pitié d'eux, car D. est puissant et sage. 9 :72 (9 :71).
Il en est parmi eux (les hypocrites et les infidèles) qui ont pris cet engagement avec D. : « S'Il
nous accorde des dons de Sa grâce, nous ferons l'aumône et nous serons justes ». Et lorsque
D.les combla de Ses dons, ils se sont montrés avares; ils tergiversent, ils se détournent de
la vérité. 9 :76-77 (9 :75).
Quant à ceux qui calomnient les fidèles au sujet des aumônes qu'ils font au delà de ce qui
est dû, et qui se livrent avec ardeur au travail pour en faire, ceux qui raillent ces propos, D.
les raillera aussi. Un châtiment douloureux les attend. 9 :80 (9 :79).
12.
Ils revinrent en Egypte, et s'étant présentés chez Joseph, ils lui dirent: « Seigneur! La misère
s'est appesantie sur nous et sur notre famille; nous n'apportons qu'une modique somme;
mais fais-nous remplir la mesure, fais-nous en l'aumône. D. récompensera ceux qui font
l'aumône ». 12 :88.
13.
Ceux que l'espoir de voir D. rends constants dans l'adversité, qui s'acquittent avec exactitude
de la prière, qui donnent en secret ou en public des biens que Nous leur avons dispensés,
qui effacent leurs fautes par leurs bonnes œuvres: ceux-là auront pour séjour le palais
éternel. Ils seront introduits dans le jardin d'Eden. 13 :22-23 (13 :19-22).
14.
Dis à Mes serviteurs qui croient: qu'ils ont à s'acquitter de la prière, à faire l'aumône des
biens que Nous leur dispensons, en secret ou en public, avant qu'arrive le Jour où il n'y aura
plus ni trafic ni amitié. 14 :36 (14 :31).
16.
D. vous propose pour exemple un homme esclave qui ne dispose de rien et un autre homme
à qui Nous avons accordé une subsistance ample, et qui en distribue une partie en aumônes
secrètement ou publiquement: ces deux hommes sont-ils égaux? Non, grâce à D. ; mais
la plupart d'entre eux n'entendent rien. 16 :78 (16 :75).
65Ch
17.
Rends à tes proches ce qui leur est dû, ainsi qu'au pauvre et au voyageur; et ne sois pas
prodigue. 17 :28 (17 :26).
Ne te lie pas le bras (Ch. : la main) au cou et ne l'ouvre pas de toute son étendue, de peur
que tu n'encoures le blâme et ne devienne pauvre. 17 :31 (17 :29).
22.
Votre D. est le D. unique. Résignez-vous entièrement à Sa volonté. Et toi, Muhammad,
annonce des nouvelles propices aux humbles dont le cœur est saisi de frayeur quand ils
entendent prononcer le nom de D., qui supportent avec patience les maux qui les visitent,
qui observent la prière et font l'aumône des biens que Nous leur avons départis. 22 :35-36
(22 :34-35).
23.
Ceux qui sont humbles par la crainte de D qui font l'aumône, et dont les cœurs sont
pénétrés de frayeur, parce qu'un jour ils reviendront vers D., ceux-là courent à l'envi les uns
des autres vers les bonnes œuvres et les gagnent. 23 :58 ; 61-62 (23 :57 ; 60-61).
24.
Que les riches et les puissants d'entre vous ne jurent jamais de ne plus faire aucune largesse
à leurs parents, aux pauvres et à ceux qui sont expatriés (Ch. : qui émigrent) pour la cause
de D.. 24 :22.
28.
Ceux-ci recevront une double récompense, car ils souffrent avec patience, car ils repoussent
le mal avec le bien, et font des largesses des biens que Nous leur avons accordés. 28 :54.
30.
Donne à chacun ce qui lui est dû, à ton proche, au pauvre, au voyageur. Ceci sera plus
avantageux à ceux qui veulent obtenir le regard bienveillant de leur Seigneur. Ils seront
heureux. 30 :37 (30 :38).
Tout ce que vous donnerez à usure pour augmenter vos biens ne vous produira rien auprès
de D. mais tout ce que vous donnerez en aumônes pour obtenir les regards bienveillants
de D. vous sera porté au double. 30 :38 (30 :39).
35.
Ceux qui récitent le Livre de D., qui observent la prière et font l'aumône des biens que
Nous leur donnons, en secret et en public, doivent compter sur un fonds qui ne manquera
pas. 35 :26 (35 :29).
36.
Si l'on dit: « Faites l'aumône des biens que D. vous accorde », les infidèles disent aux
croyants:« Nourrirons-nous ceux que D. nourrirait s'Ille voulait? Vous êtes dans l'erreur ».
Ils disent encore: « Quand donc s'accompliront vos menaces? Dites-le si vous êtes
sincères ». Qu'attendent-ils donc? Est-ce un seul cri parti du ciel qui les surprendra au
milieu de leurs querelles? 36 :47-49.
51.
Jouissant de ce que le Seigneur leur a donné, parce qu'ils avaient pratiqué le bien; ils
dormaient peu la nuit et au lever de l'aurore ils demandaient pardon de leurs péchés. Dans
leurs richesses il y avait une part pour le mendiant et l'infortuné. 51 :16-19.
57.
Croyez en D. et Son apôtre, et donnez en aumônes une portion des biens dont D. vous
accorda l'héritage. Ceux d'entre vous qui croient et qui font l'aumône recevront une
récompense magnifique. 57 :7.
Pourquoi ne dépensez-vous pas vos richesses pour la cause de D., à qui appartient l'héritage
des cieux et de la terre? 57 :10.
66Ch
Ceux qui font l'aumône, hommes et femmes, ceux qui font à D. un prêt généreux, en
recevront le double, et ils auront une récompense magnifique. 57 :17 (57 :18).
58.
Ô croyants! Faites une aumône avant de parler au Prophète: cette œuvre sera méritoire et
vous purifiera. Si l'indigence s'y oppose, D. est indulgent et miséricordieux.
Craindriezvous de faire une bonne œuvre avant de parler au Prophète? D. vous pardonnera cette
omission; mais observez exactement la prière. Payez le tribut prescrit. Obéissez à D. et à
son apôtre. D. voit vos actions. 58 :13-14 (58 :12-13).
59.
Les dépouilles enlevées auxjuifs chassés de leur forteresse appartiennent à D. et Son envoyé.
Elles doivent être distribuées à ses parents, aux orphelins, aux pauvres, aux voyageurs. Il
serait injuste que les riches les partageassent. 59 :7.
63.
Ô croyants! Que vos richesses et vos enfants ne vous fassent pas oublier D. ; car ceux qui
le feraient seraient perdus. Faites l'aumône des biens que Nous vous accordons avant que
la mort vous surprenne; l'homme dira alors: « Seigneur, si tu m'accordais un court délai,
je ferais l'aumône et je serais vertueux ». D. ne donne pas de délai à une âme dont le terme
est venu. Il connaît vos actions. 63 :9-11.
64.
Craignez D. de toutes vos forces; écoutez, obéissez et faites l'aumône dans votre propre
intérêt. Celui qui se tient en garde contre son avarice est heureux. Si vous faites à D. un prêt
généreux, Il vous payera le double, Il vous pardonnera, car Il est reconnaissant et plein de
bonté. Il connaît les choses visibles et invisibles. Il est puissant et sage. 64 :16-18.
70.
Uhomme a été créé impatient; abattu quand le malheur le visite, orgueilleux quand la
prospérité lui sourit. Ceux qui font la prière, qui l'observent constamment, qui assignent à
leur richesse une portion déterminée à l'indigent et au malheureux. .. demeureront dans les
Jardins, entourés de tout honneur. 70 :19-25 ; 35.
73.
... Observez la prière, faites l'aumône et faites un large prêt à D. Tout le bien que vous ferez
pour vous, vous le retrouverez auprès de D. Ce sera plus avantageux pour vous, et Il vous
procurera une plus large récompense. 73 :20.
74.
Ne fais pas de largesse en espérant t'enrichir. 74 :6.
90.
Qu'est-ce que la pente? C'est de racheter les captifs; de nourrir, au jours de la disette,
l'orphelin qui nous est lié par le sang, ou le pauvre qui couche sur la dure. 90 :12-16.
92.
Celui qui donne et qui craint, qui regarde la plus belle des croyances comme la véritable,
Nous lui rendons facile la route la plus facile. 92 :5-7.
Charité (discrétion dans la)
2.
Ô croyants! Ne rendez pas vaines vos aumônes par les reproches ou les mauvais procédés,
comme agit celui qui fait des largesses par ostentation, qui ne croit pas en D. et au Jour
dernier. Il ressemble à une colline rocailleuse couverte de poussière: qu'une averse fonde
sur cette colline, elle n'y laissera qu'un rocher. De pareils hommes n'auront aucun produit
de leurs œuvres, car D. ne dirige point les infidèles. 2 :266 (2 :264).
67Ch
I:aumône que vous ferez, le vœu que vous formerez, D. les connaîtra. Les méchants
n'auront aucune assistance. Faites-vous l'aumône au grand jour? C'est louable; la
faitesvous secrètement et secourez-vous les pauvres? Ce sera plus méritoire. Une telle conduite
fera effacer vos péchés. D. est instruit de ce que vous faites. 2 :273 (2 :270-271).
4.
D. n'aime pas ceux qui font l'aumône par ostentation et qui ne croient point en D. et au Jour
dernier. Quiconque a Satan pour compagnon a un mauvais compagnon. 4 :42 (4 :38).
Chasse et pêche
5.
Ne mangez pas des animaux qu'il vous est défendu de tuer à la chasse pendant que vous
êtes revêtus du manteau de pèlerinage (Ch. : en état de sacralisation). D. ordonne .ce qu'Il
Lui plait. 5 :1.
Le pèlerinage accompli, vous pouvez vous livrer à la chasse. 5 :3 (5 :2).
Ô vous qui croyez! D. cherche à vous éprouver quand Il vous offre un riche butin (Ma.,
Ch. : du gibier) que peuvent vous procurer vos bras et vos lances. Il fait cela pour savoir
qui est celui qui le craint au fond son cœur. Dorénavant qui transgressera Ses lois sera livré
au châtiment cruel. Ô vous qui croyez! Ne vous livrez point à la chasse pendant que vous
vous acquittez du pèlerinage de la Mecque. Quiconque aura tué un animal de propos
délibéré sera puni comme s'il avait tué un animal domestique; deux hommes équitables le
jugeront; il enverra un don au temple de la Kaaba, ou bien il l'expiera par la nourriture
donnée aux pauvres, ou bien il jeûnera, et cela afin qu'il éprouve la honte de son action.
5 :95-96 (5 :95).
Il vous est permis de vous livrer à la pêche pour vous nourrir de ses produits et d'y chercher
votre profit. La pêche est permise aux voyageurs; mais la chasse vous est interdite tout le
temps de votre pèlerinage à la Mecque. Craignez D.. Un Jour vous serez rassemblés autour
de Lui. 5 :97 (5 :96).
16.
C'est Lui qui vous soumit la mer; vous en mangez les chairs fraîches, vous en retirez les
ornements dont vous vous parez. Vous voyez les vaisseaux fendre les flots pour demander
à D. des trésors de Sa bonté. Peut-être serez-vous reconnaissants. 16 :14.
Chasteté
v. aussi; Célibat; v. aussi; Sexualité.
24.
Commande aux croyants de baisser leurs regards et d'être chastes. Ils en seront plus purs.
D. est instruit de tout ce qu'ils font. 24 :30.
Commande aux femmes qui croient de baisser leurs yeux et d'être chastes, de ne découvrir
de leurs ornements (Ch. : de leur beauté) que ce qui est en évidence, de couvrir leurs seins
de voile, de ne faire voir leurs ornements qu'à leurs maris ou leurs père, ou aux pères de
leurs maris, à leurs fils ou aux fils de leurs maris, à leurs frères ou aux fils de leurs frères,
aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes de ceux-ci, ou à leurs esclaves acquêts de leur main
droite, ou aux domestiques mâles qui n'ont point besoin de femmes, ou aux enfants qui ne
distinguent encore pas (Ch. : pas attirés par) les parties sexuelles d'une femme. Que les
femmes n'agitent pas les pieds de manière à faire valoir les ornements cachés. Tournez vos
cœurs vers D., afm que vous soyez heureux. 24 :31.
70.
I:homme a été créé impatient; abattu quand le malheur le visite, orgueilleux quand la
prospérité lui sourit. Ceux qui font la prière, qui l'observent constamment, qui assignent à
68