En mission dans la tourmente des dictatures

En mission dans la tourmente des dictatures

-

Français
220 pages

Description

De 1965 à 1986, Claude Lacaille a été le témoin privilégié d’une époque troublée dans trois pays marqués par l’oppression et la pauvreté (Haïti, Équateur et Chili). Il s’est notamment engagé dans la résistance contre la dictature militaire chilienne. Aujourd’hui, il raconte son expérience dans les bidonvilles au contact des autochtones et des plus démunis.
II a commencé la rédaction de ce livre sur cette terre où des milliers de personnes ont versé leur sang pour prendre la défense des victimes de la guerre, pour s’opposer à des politiques assassines et à une économie prédatrice, pour consoler les affligés, redonner courage à un peuple à bout de souffle. Ces femmes et ces hommes demeurent une inspiration pour quiconque croit encore qu’un autre monde est possible. Ce livre montre le parcours de la théologie et de la spiritualité de la libération incarnée dans la vie d’un Québécois.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 avril 2014
Nombre de lectures 5
EAN13 9782896880508
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
CLAUDE LACAILLE
En mission dans la tourmente des dictatures 1965-1986 Haïti| Équateur| Chili
En mission dans la tourmente des dictatures 1965-1986 Haïti| Équateur| Chili
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Lacaille, Claude, 1939-
En mission dans la tourmente des dictatures
ISBN 978-2-89688-010-2
1. Lacaille, Claude, 1939- . 2. Société des missions-étrangères - Biographies. 3. Mission-naires - Amérique latine - Biographies. I. Titre.
BV3705.L32A3 2014
266’.28092
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014 Bibliothèque et Archives Canada, 2014
Direction éditoriale : Yvon Métras Révision : Josée Latulippe Mise en pages et couverture : Charles Lessard
C2014-940143-4
Les textes bibliques sont tirés deLa Bible, nouvelle traductionde Bayard/Médiaspaul.
© Les Éditions Novalis inc. 2014
Nous reconnaissons l’aide nancière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 C.P. 990, succursale Delorimier Montréal (Québec) H2H 2T1 Téléphone : 514 278-3025 ou 1 800 668-2547 sac@novalis.ca • novalis.ca
Imprimé au Canada
Diffusion pour la France et l’Europe francophone:Les Éditions du Cerf editionsducerf.fr 24, rue des Tanneries 75013 Paris
Claude Lacaille
En mission dans la tourmente des dictatures 1965-1986 Haïti| Équateur| Chili
Ce n’est qu’après bien des hésitations que j’ai décidé d’écrire ce témoignage. L’insistance de deux amis très chers m’y a contraint : Martin Ferron, que j’ai connu au cégep de Trois-Rivières en 1986 et, dix ans plus tard, Richard Grenier, que j’ai rencontré dans le même collège.
Martin est un artiste qui a le courage de vivre son rêve d’embellir le monde par la musique, sans entrer dans la marchandisation de l’art et de la beauté. Il crée et joue par amour et en solidarité.
À dix-huit ans, Richard a décidé de prendre le large vers le Pérou pour une immersion de six mois. Ce stage sur le euve Amazone l’a transformé et l’a conduit à initier la jeunesse québécoise à la solidarité internationale.
À leurs familles et à mes camarades du Comité de solidarité de Trois-Rivières, je cone ce témoignage. À l’horizon de la vieillesse, il est temps de transmettre aux générations suivantes la sagesse apprise par essais et erreurs, an que se poursuivent le redres-sement des injustices et l’élaboration d’une terre nouvelle. Sachez que nous formons, avec des millions d’autres sur cette planète, la grande famille de celles et ceux qui travaillent avec enthousiasme et détermi-nation pour qu’advienne un monde autre.
CLAUDELACAILLE
Préliminairesad limina
Je crains la rencontre avec le passé qui revient s’affronter à ma vie… Je crains les nuits peuplées de souvenirs qui enchaînent mes rêves. Mais le voyageur qui fuit tôt ou tard nit par s’arrêter et même si l’oubli destructeur a tué ma vieille illusion, je garde en secret une humble espérance 1 qui est toute la fortune de mon cœur .
El Salvador, septembre 2008
L’avion descend, enveloppé d’énormes cumulus blancs. En bas, les champs de cannes à sucre et de maïs, les pâturages, les vergers et les plantations de café dessinent une splen-dide courtepointe d’ocres et de verts. Dans lescampos, on distingue des villages et des hameaux disséminés dans les montagnes. Les toits de tôle des fermettes brillent au soleil. De nombreux volcans pointent èrement dans ce paysage bucolique du Salvador, le plus petit pays des Amériques. Le visage rivé au hublot, mon esprit plane dans le passé récent, celui de la guerre des années 1980. Tant de sang versé a imbibé cette terre durant l’insurrection populaire qui affronta le pouvoir oppresseur de quelques familles de propriétaires terriens et une armée appuyée généreusement
1.Volver, texte d’AlfredoLEPERAet musique de CarlosGARDEL.
8
En mission dans la tourmente des dictatures
par les États-Unis ! Ce sang semble s’écouler encore au-jourd’hui dans les rivières limoneuses qui irriguent le grand corps de la Mère nourricière.
Me revient à la mémoire la voix de l’évêque martyr Oscar Romero, assassiné en 1980 pour avoir pris la défense des victimes de cette folie meurtrière. Pendant plus d’une heure, dans son homélie du dimanche à la cathédrale, il énumérait les crimes commis durant la semaine.
Le 13 mars, dans les zones contiguës à Las Vueltas ont été assassinés les paysans José Aristides Rivera, Orestes Rivera et leur mère. On a retrouvé le cadavre de José Efraín Arévalo Cuellas, qui avait été capturé le 9 mars à San Miguel; il portait des marques de torture. Ce même jour furent capturés les jeunes Osmín Landeverde, ManuelSanchez,JavierMejíaetCarlosGarcíade2 Quetzaltepeque… et l’évêque d’égrener ainsi un interminable chapelet d’horreurs vécues par son peuple. Mon souvenir se porte aussi vers Ita Ford, avec qui j’ai œuvré au Chili : elle et sa compagne Carla Piette, toutes 3 deux de la congrégation de Maryknoll , avaient accepté l’invitation de l’évêque Romero à venir travailler auprès des réfugiésdelaguerreàSanSalvador.HuitmoisaprèslassassinatdeRomero,le2décembre1980,Itaettroisautres missionnaires étasuniennes furent enlevées, violées et assassinées par des soldats sur la route de l’aéroport, là même où je roule présentement sous un ciel soudainement courroucé.
J’ai commencé la rédaction de ce livre sur cette terre où, au nom de leur foi en un Évangile libérateur, des milliers de paysannes et de paysans, d’intellectuels et de profession-nels, de religieuses et de prêtres ont versé leur sang pour
2.Homélie du 16 mars 1980; il sera assassiné le 24 mars durant la messe. 3. Maryknoll est la Société des Missions-étrangères des États-Unis : elle est composée de religieuses, de prêtres et de laïques.