Il n

Il n'est pas trop tard !

-

Français
111 pages

Description

« À la suite du Christ, l’Église est appelée à vivre la kénose et le mystère pascal, à devenir le grain de sénevé et le sel de la terre. Elle risque ainsi d’être de plus en plus minoritaire et en “diaspora”. Ce modèle
d’Église n’est-il pas celui qui serait le mieux adapté dans le contexte social et religieux d’aujourd’hui ? Cette orientation l’incite toutefois à mettre en œuvre une autre pastorale et à favoriser une nouvelle approche de l’évangélisation. »
Une douzaine d’années s’est écoulée depuis la publication du livre à succès Trop Tard ?, qui posait de nombreuses questions essentielles sur l’avenir de l’Église d’ici. Que s’est-il passé depuis ? Quels constats
l’auteur fait-il des options pastorales qui ont guidé les nouveaux aménagements pastoraux ? Les défis entrevus à l’époque sont-ils toujours aussi urgents ? D’autres
problématiques ont-elles émergé ? C’est à cette quête de vérité et d’espérance que se livre Normand Provencher dans cet ouvrage liant réflexion et action.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2015
Nombre de lectures 30
EAN13 9782896881802
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
NORMAND PROVENCHER Il nest pas troptard! Présent et avenir de l’Église d’ici
Il nest pas troptard!
Présent et avenir de l’Église d’ici
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Provencher, Normand, 1938  Il n’est pas trop tard! : présent et avenir de l’Église d’ici  (Défis d’aujourd’hui)  ISBN 9782896880713
 1. Église catholique  Québec (Province). 2. Renouveau de l’Église  Québec (Province). 3. Renouveau de l’Église  Église catholique. 4. Sociologie religieuse  Christianisme  Québec (Province). 5. Mission de l’Église. I. Titre.
BX1422.Q8P772 2015
282’.714
C20159402395
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2015 Bibliothèque et Archives Canada, 2015
Direction éditoriale : Jonathan Guilbault, JeanFrançois Bouchard Révision : Lise Lachance Mise en pages et couverture : Mardigrafe inc. Photo de la couverture : © Shutterstock
Les textes bibliques sont tirés deLa Bible, nouvelle traduction, Paris/Montréal, Bayard/Médiaspaul, 2001.
© Les Éditions Novalis inc. 2015
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Imprimé au Canada
4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 C.P. 11050, succursale Centreville Montréal (Québec) H3C 4Y6 Téléphone : 514 2783025 ou 1 800 6682547 sac@novalis.ca • novalis.ca
Diffusion pour la France et l’Europe francophone : Les Éditions du Cerf 24, rue des Tanneries 75013 Paris editionsducerf.fr
9782896881802
NORMAND PROVENCHER Il nest pas troptard! Présent et avenir de l’Église d’ici
Avant-propos
Cessez de songer aux débuts de ressasser le révolu me voici pour faire du nouveau il bourgeonne déjà – vous ne le voyez pas ?
Isaïe43, 18-19
Une maîson en rénovatîon ressembe teement à une maîson en ruîne qu’un regard rapîde peut s’y méprendre. N’est-ce pas a sîtuatîon actuee de ’Égîse d’îcî, depuîs queques années ? En 2002, dans un ouvrage întîtuéTrop tard ? L’avenir de l’Église d’ici(Novaîs), j’aî présenté ses dîficutés, ses împasses et son décîn, aîssant entrevoîr queques chemîns d’avenîr. Cette pubîcatîon ne manquaît pas de réaîsme nî d ’espérance. Des ecteurs et des ectrîces d’aors m’ont faît savoîr eur accord : j’exprîmaîs, me dîsaîent-îs, ce qu’îs pensaîent déjà et qu’îs n’osaîent pas formuer. D’autres, étonnés de mes propos jugés pessîmîstes et aarmants, m’ont reproché de consîdérer ’Égîse avec e regard du socîoogue, putôt que ceuî du croyant, et de ne pas faîre coniance à a promesse de Jésus à Pîerre, ’assurant que a mort ee-même ne pourraît rîen contre ee (Matthieu 16, 18). Le Seîgneur est certes toujours présent et agîssant dans ’Égîse, maîs
6
IL N’EST PAS TROP TARD !
î nous conie a responsabîîté de vîvre e présent avec ucîdîté et de préparer ’avenîr, quî est entre nos maîns pour une arge part et quî sera ce que nous en ferons.
D’une ÉglIse puIssante à une ÉglIse en déclIn
« Pour ’Égîse d’îcî, c’est ’automne. » Tes sont es premîers mots de mon îvre?Trop tard  Durant des génératîons, ’Égîse a contrîbué à maîntenîr debout a fragîe coectîvîté francophone, parsemée dans es vîages e ong des rîves du Saînt-Laurent, dans a vaste Amérîque angophone et en majorîté protestante. Ee ’a soutenue et uî a beaucoup donné dans es domaînes de ’éducatîon, de a santé et des servîces socîaux. Même sî parfoîs on a craîgnaît, on uî faîsaît coniance, car ee représentaît une autorîté morae et une force socîae încontestabe.
Jusqu’aux années 1970, par ses nombreux mîssîon-naîres, hommes et femmes, ee rayonnaît à ’étranger, de a Chîne au Lesotho. Sans enjoîver son passé, on peut afirmer que ’Égîse d’îcî paraîssaît en santé et que sa pace étaît reconnue dans a socîété. Ee étaît à ’aîse dans une coectîvîté en majorîté rurae quî changeaît peu de génératîon en génératîon. Avec e recu, on constate toutefoîs que cette Égîse, cérîcae et autorîtaîre, ne se soucîaît pas teement d’éduquer ses membres à prendre des înîtîatîves et à acquérîr a maturîté înteectuee et a îberté quî es auraîent préparés à rencontrer a modernîté et e puraîsme de a pensée. Cette sîtuatîon
AVANTPROPOS
 7
n’étaît pas propre à notre mîîeu et nous a retrouvons dans pusîeurs pays. Même sî es égîses étaîent peînes et es prêtres nombreux, on peut se demander sî es gens étaîent vraîment évangéîsés. Or, depuîs queques années, ’Égîse d’îcî se faît pus dîscrète, fatîguée, vîeîîe, un peu trîste, comme sî ee étaît menacée de dîsparaïtre dans un avenîr prochaîn. I y a encore des prêtres et des acs généreux quî s’acharnent à a maîntenîr vîvante à tout prîx. Une sorte d’acharnement thérapeutîque ! Ce n’est pas sans raîson que notre Égîse sembe être entrée en peîn hîver. Cette saîson, du moîns à a campagne autrefoîs, étaît favorabe à a rélexîon, à a conversatîon et à a recherche de projets pour e prîntemps. Pourquoî ne pas proiter de a présente saîson hîvernae que traverse notre Égîse en quête d’avenîr ?
La in d’une manIère d’être ÉglIse
En constatant ’état actue de ’Égîse et es orîentatîons pastoraes promues, î devîent de pus en pus évîdent qu’une certaîne manîère de faîre Égîse est en traîn de s’écrouer, et pus rapîdement que prévu. Maîs que es ecteurs et ectrîces soîent rassurés : nous ne sommes pas en traîn de vîvre es dernîers jours du chrîstîanîsme et de ’Évangîe, nous vîvons a in d’une Égîse, îée étroîtement à notre hîstoîre, avec ses înstîtutîons varîées, son cergé nombreux, son autorîté încontestée. Ce constat, personne
8
IL N’EST PAS TROP TARD !
ne peut e nîer et î est împortant d’en mesurer es împî-catîons pour son avenîr, tout en se demandant s’î est souhaîtabe que ’Égîse retrouve e vîsage de jadîs.
Ajoutons tout de suîte que e Seîgneur nous a faît toute une surprîse, e 13 mars 2013 : ’éectîon du pape Françoîs. L ’événement a été possîbe en raîson de a démîssîon réléchîe et courageuse de Benoït XVI quî a osé rompre avec une tradîtîon consîdérée comme îmmuabe. Les réaîtés quî nous sembent sî sûres et appuyées sur une ongue tradîtîon peuvent donc être changées… Avec e pape Françoîs, on a e sentîment que e prîntemps 1 commence, ceuî de ’Évangîe pour ’Égîse et e monde . Le soîr de son éectîon, sur a pace Saînt-Pîerre, î se montre en toute sîmpîcîté, î s’încîne et demande a prîère et a bénédîctîon de ses frères et sœurs dans a foî. Se présentant comme  ’évêque de Rome, î ouvre aînsî un nouve espace à ’exercîce d’une coégîaîté quî avaît été étouffée sous e poîds de a curîe romaîne. Son exhortatîon apostoîque du 24 novembre 2013,La joie de l’Évangile,trace déjà ’esquîsse de ’Égîse de demaîn, nous appeant à nous convertîr à Jésus Chrîst et à son Évangîe. I s’agît donc d’un retour à ’essentîe, quî ne sera pas sans entraïner des changements majeurs dans e domaîne de a théoogîe, de ’éthîque, de a prédîcatîon, de a mîse en œuvre des mînîstères et de ’ouverture à a socîété de pus en pus autonome et sécuarîsée. Pusîeurs de nos façons
1. FrédérîcLenoir.François, le printemps de l’Évangile, Parîs, Fayard, 2014; Rodhaîn K M.François, rebâtis mon Église. Le pape et l’héritage de François asuba aLu d’Assise, Montréa, Médîaspau, 2014.