J

J'étais prêtre et ne suis plus chrétien

-

Français
266 pages

Description

Je raconte ici mon enfance, ma montée vers l'autel et mon immersion dans les bidonvilles du Chili d'Allende. À gauche toute et en communauté. Applaudi par la majorité des catholiques chiliens, le coup d'État du 11 septembre 1973 marque la fin de cette vie. Le dieu du général Pinochet ne pouvait plus être le mien. Depuis, je ne suis plus ni prêtre ni chrétien. A la déchristianisation de l'Europe a succédé un islam trop souvent sanguinaire. Ce retour des religions m'a décidé à clarifier et partager mon expérience. Réflexion faite, ce sont mes racines chrétiennes qui m'ont permis de me libérer de toutes les religions. Je suis la preuve que sans renier ses racines, on peut s'inventer un autre avenir.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 avril 2019
Nombre de lectures 4
EAN13 9782140120015
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
CHàÉŝ Condamînes
J’étaîs prêtreet ne suîs pLuschrétîen
DU MÊME AUTEUR
Charles Condamines a notamment publié :
L’église catholique au Chili : complicité ou résistance ?,L’Harmattan, Paris, 1978.
Qui a peur du tiers monde ?» Seuil, Paris, 1981 (avec J.Y.Carfantan).
La faim, on peut la vaincre», Seuil, Paris, 1983 (avec J.Y. Carfantan).
Le sucre, le nord contre le sud» Syros, Paris, 1988. (avec A.S.Boisgallais).
Le tiers monde», Hachette 1988.
L’aide humanitaire entre lapolitique et les affaires» L’Harmattan, Paris, 1989.
Et diverses contributions à des ouvrages, dont : « Protéger ou seprotéger, il faut choisir », dans Adel et Hadile Al Hussein,Nous voulonsjuste vivre, Flammarion, 2017. Il s’agit du témoignage d’une famille kurde syrienne à la recherche d’un asile. À son arrivée en France, elle a été accueilliependant plusieurs mois au domicile de la famille Condamines.
Ainsi que plusieurs articles dansEsprit,Le Monde Diplomatique,La Revue Tiers monde,La Revue Nouvelle...
Merci à Armelle Samzun pour l’illustration de couverture.
Site internet de l’auteur : https://www.charlescondamines.com/
© L’HARMATTAN, 2019 5-7, rue de l’École polytechnique, 75 005 Paris www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16120-4 EAN : 9782343161204
2
J’étaisprêtre et ne suis plus chrétien
Charles Condamines J’étaisprêtre et ne suisplus chrétien
À Élisabeth, Hadrien, Dana, Magali, Nicolas, Joëlle et Loïc.
AVANT-PROPOS Post chrétien au temps du djihad
Je suis né en terre chrétienne. D’une mère de prêtres. Et aujourd’hui, je ne suis plus ni prêtre ni chrétien. Ma vie a débuté par le 1 dieu catholique et il en est sorti. A présent atteint d’un cancer incurable, je mourrai sans l’invoquer ni plus ni moins qu’un autre. Comment cela a-t-il pu arriver ?Je n’ai plus aucune envie de convertir ni prêcher mais je vais essayer de raconter mon passé religieux. Long d’une trentaine d’années, il se termine le jour du coup d’état perpétré par le très « chrétien » général Pinochet le 11 Septembre 1973 à Santiago. Les semaines suivantes, à la radio, à la télé, les sbires du dictateur proclamaient que si je ne me présentais pas aux nouvelles autorités, je serais exécuté à l’endroit où on me trouverait. Quelques mois auparavant, mon évêque m’avait déjà mis à la porte de son diocèse et je l’avais prié d’adresser à Rome ma demande de réduction à l’état laïque. Il ne le fit pas mais qu’importe ? Ma décision était prise. Je n’avais pas trente-cinq ans lorsque je l’ai annoncée à maman. Parce qu’il avait été souhaité et approuvé par la majorité des catholiques chiliens, j’ai longtemps cru que ce coup d’état était la cause de tout. C’était lui qui avait rendu impossible le dieu au nom duquel il avait été réalisé. La rédaction de ce livre m’a amené à allonger et élargir la perspective. Ces lignes, j’ai beaucoup tardé à les écrire ; parce que j’avais d’autres chats à fouetter ; parce qu’un fond de culpabilité m’a 1 Les croyants écrivent ce nom avec une majuscule et les incroyants n’en mettent pas. Vu que j’ai été croyant et ne le suis plus, mon cas est particulier. De là mes hésitations orthographiques.
9