L

L'église au défi des identités

-

Français
380 pages

Description

Le vivre ensemble est un processus de construction collective s'enracinant dans l'Histoire, assumant le présent et s'ouvrant sur l'avenir des hommes. L'Église universelle et surtout ivoirienne qui se définit comme Famille de Dieu, se trouve éprouvée et défiée dans une nation où la manipulation des identités détruit le tissu social. Ainsi s'impose, comme tâche d'évangélisation, l'invention d'une pastorale qui transforme cette Église en sacrement d'unité et en témoin d'intégration vécue dans la diversité. Telle est la raison d'être de cette pastorale de l'interculturalité, lieu de redécouverte de l'universel humain, de rencontre et de dialogue intra et interculturel.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 juillet 2019
Nombre de lectures 2
EAN13 9782140126499
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’Église au défi des identités
Pastorale de l’interculturalité en Côte d’Ivoire
Vivre ensemble avec les différences culturelles aujourd’hui dans le monde, en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire, ne saurait être ni le résultat d’un décret juridique « fabriqué » dans un bureau politique, ni le fait d’un miracle divin qui ignore la volonté commune des peuples. C’est un processus de construction collective s’enracinant dans l’histoire, assumant le présent et s’ouvrant sur l’avenir des hommes qui veulent réaliser ensemble leur vocation d’humanité. Voilà le défi actuel de notre monde à cause des violences identitaires multiformes et destructrices comme la négation de l’autre, l’impérialisme culturel, le fondamentalisme religieux, etc. L’Église universelle et surtout ivoirienne qui se définit comme Famille de Dieu, se trouve alors éprouvée et défiée dans une nation où la manipulation des identités détruit le tissu social. Ceci est d’autant pire lorsque cette Église elle-même est porteuse du virus de l’ethnocentrisme et des particularismes antiévangéliques ! Ainsi s’impose, comme tâche d’évangélisation, l’invention d’une pastorale qui transforme cette Église en sacrement d’unité et en témoin d’intégration vécue dans la diversité. Telle est la raison d’être de cette pastorale de l’interculturalité, lieu de redécouverte de l’universel humain, de rencontre et de dialogue intra et interculturel. Cette pastorale exige une spiritualité de la rencontre fondée sur le mystère de la famille trinitaire, à la suite de Jésus qui transcende les frontières ethniques et religieuses.
Illustration de couverture : la réconciliation et l’unité.
ISBN :978-2-343-15336-0 29
, symbole des peuples akan (Ghana, Côte d’Ivoire), traduisant
Etudes africaines
Série Religion
Nestor Kobenan T
L’Église au défi des identités
Pastorale de l’interculturalité en Côte d’Ivoire
Pastorale de l’interculturalité en Côte d’Ivoire
L’Église au défi des identités
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
Gervais MUBERANKIKO,La protection du locataire-gérant en droit OHADA, Nouvelle édition, 2019. Mamadou Diarafa DIALLO,L’hygiène en milieu de soins au Mali,Entre représentations, normes et pratiques,2019.Galedi NZEY,La formation des professeurs du second degré au Gabon (1971-2010), 2019. Olivier FANDJIP,Le temps dans le contentieux administratif en droit français et des États d’Afrique francophone, 2019. Olivier FANDJIP,Les mutations récentes de la justice administrative en Afrique francophone. Étude critique à partir du modèle camerounais, 2019. Placide MALUNG’MPER AKPANABI,L’éducation aux valeurs chez les Ding orientaux en RDC,De 1885 à nos jours, tome 1, 2 et 3, 2019.Jérôme TOUNG-NZUE,Réalités du pouvoir au Gabon et fondements du blocage sociopolitique, 2019. NIAMKEY-KOFFI,Révolution et liberté, 2019. Maurel Sosthène ONOMO ETABA,Coopération internationale et terrorisme en Afrique, L’expérience africaine du droit de poursuite terrestre,2019. Jean OTEMIKONGO MANDEFU YAHISULE,La gouvernance universitaire au Congo-Kinshasa, 2019. Emmanuel KASONGO MUNGONGO,La gouvernance des entités territoriales décentralisées,Défis et enjeux de la gestion des finances publiques communales à Kinshasa,2019. Paul AKOGNI, Arthur VIDO et Didier Marcel HOUÉNOUDÉ (dir.), Le patrimoine historique au service du développement du Bénin,2019. Marie Rose BANGOURA,Gestion des déchets solides ménagers et ségrégation socio-spatiale dans la ville de Conakry,2019.
Nestor Kobenan TANL’Église au défi des identités
Pastorale de l’interculturalité
en Côte d’Ivoire
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-15336-0 EAN : 9782343153360
DÉDICACE
À la mémoire du Révérend Père et cher ami Attialé Dégny Alain-Maxime et à toutes les victimes des conflits identitaires dans le monde.
REMERCIEMENTS
«Celui qui a mangé le fruit d’un grand arbre n’oublie jamais de dire merci au vent!»
Ce proverbe africain exprime éloquemment le bien-fondé du devoir de gratitude chez tout homme. Savoir apprécier le bienfait des autres dans la réalisation de ce que l’on a ou pour ce que l’on est dans la vie est non seulement une qualité humaine, mais aussi un acte de foi à ne pas sous-estimer. Cette réflexion que nous proposons dans les lignes suivantes, n’aurait pas atteint sa forme actuelle d’élaboration, si la rencontre avec nos différents éducateurs, formateurs, accompagnateurs spirituels et intellectuels, et cela, à plusieurs stades de notre parcours, n’avait pas eu lieu. Martin Buber n’avait donc pas eu tort quand il affirmait cette vérité fondamentale pour tout homme : « Toute vie véritable est rencontre ». Sans vouloir égrener ici la longue liste des personnes rencontrées dans notre vie et à qui nous sommes profondément reconnaissant pour la qualité de leur contribution à notre croissance humaine, intellectuelle et spirituelle, nous voudrions brièvement exprimer à certaines d’entre elles notre profonde gratitude. D’abord, à notre famille biologique qui nous a donné par l’éducation depuis l’enfance, à Kalom, la chance de faire l’expérience de l’autre, en nous détachant très tôt de la férule familiale restreinte, nous disons toute notre reconnaissance. Ensuite, notre regretté feu.Mgr Félix Kouadjo, Évêque du Diocèse de Bondoukou, de qui nous avons eu cette possibilité d’études supérieures à l’UniversitéLéopold-Franzensd’Innsbruck (Autriche), mérite d’être remercié pour son sens pastoral. Et si notre séjour en Autriche a été effectif, c’est grâce à la conjugaison des efforts permanents des Pères Jésuites duCollegium Canisianum-Internationales Theologisches Kollegd’Innsbruck et de la Paroisse Saint Michel deMondsee, dont le Curé, le Révérend Père Ernst Wagenender a accepté de nous donner l’opportunité de ces études. À lui et à tout son conseil paroissial, nous voudrions exprimer notre reconnaissance. Notre gratitude va particulièrement à l’endroit de notre directeur de Thèse, Univ.-Prof. Dr Christian Friedrich Bauer qui a su avec une qualité intellectuelle, une disponibilité permanente et une générosité matérielle et humaine, accompagner chaque étape d’élaboration de ce travail. De plus, nous ne saurions achever ce mot de reconnaissance sans mentionner celui-là même
9