74 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

La Condamnation de la colère, de la haine et de l´envie

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage s’inscrit dans l’œuvre magistrale de l’imam al-Ghazâlî, Revivification des Sciences de la Religion. Dans la logique des livres précédents du tome III, cette mise en garde contre la colère met l’accent sur l’un des axes fondamentaux de la dérive et de l’échec de l’homme tant en ce bas-monde que dans la demeure dernière. Au-delà de la colère, sont traitées les causes et les conséquences de ce poison de l’âme.A l’origine de tant de malheurs encore très actuels comme les violences conjugales, l’aveuglement face aux évidences de cette vie, la colère traduit avant tout cette incapacité à se maîtriser. A de nombreuses reprises, lorsque des Compagnons demandaient conseil au Prophète, celui-ci leur répétait trois fois de suite : ne te mets pas en colère ! Toujours selon la même méthode, l’imâm Al-Ghazâlî construit cet ouvrage sur une structure pédagogique claire qui n’est autre que celle de la double attestation de foi.La première partie de chaque notion comme la jalousie, la haine, la rancune… consiste à dénoncer la nature viciée de ce caractère et la seconde partie à exposer les solutions. A l’image du médecin, le maître commence par diagnostiquer la maladie pour ensuite en fournir le remède.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 juin 2015
Nombre de lectures 62
EAN13 9791022501187
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,032€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Les Éditions Albouraq
– Revivification des sciences de la religion –© Dar Albouraq
Distribué par :
Albouraq Diffusion Distribution
Zone Industrielle
7, rue Henri François
77330 Ozoir-la-Ferrière
Tél. : 01 60 34 37 50
Fax : 01 60 34 35 63
E-mail : distribution@albouraq.com
Comptoirs de ventes :
Librairie de l’Orient
18, rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
Tél. : 01 40 51 85 33
Fax : 01 40 46 06 46
Face à l’Institut du Monde Arabe
Site Web : www.orient-lib.com
E-mail : orient-lib@orient-lib.com
Librairie Albouraq
91, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Tel : 01 48 05 04 27
Fax : 09 70 62 89 94
E-mail : librairie11@albouraq.com
Site Web : www.albouraq.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction par quelque procédé que ce soit, sont
réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1434-2013
ISBN 978-2-84161-952-8 // EAN 9782841619528Abû Hâmid
Al-Ghazâlî
Le Livre de la condamnation de la colère, de la
haine et de l’envie
(Kitâb dhamm al-ghadab wal-hiqd wa-l-hasad)
La Revivification des sciences de la religion
(Ihyâ ‘ulûm al-Dîn)
Livre V - IX, tome 3
Traduit et annoté par Hassan BoutalebI N T R O D U C T I O N
Comme tous les écrits de l’imam al-Ghazālī, le livre est également un joyau. Il fait partie du
troisième quart de l’Ihyā, les causes de la perdition (rub‘ al-muhlikāt) qui suit et complète Le
livre des vices de la langue. Notre illustre imam nous met en garde contre la colère et nous en
fait connaître les causes et les conséquences, de manière à l’éviter.
Il y traite des causes de la jalousie qui, dès lors qu’elles se manifestent extérieurement,
conduisent au péché et exposent au châtiment.
Il nous apprend également que le plus grand mal provoqué par la jalousie n’est pas celui que
l’on croit, c’est-à-dire faire du mal à celui dont on est jaloux, mais de le subir soi même. Car la
jalousie n’est autre que la contestation du partage équitable des faveurs que Dieu accorde à Ses
serviteurs. Ainsi, manifester sa jalousie n’est ni plus ni moins qu’une rébellion, aussi grave que
celle de Satan qui, par jalousie, refusa de se prosterner devant Adam (que la Paix soit sur lui).
Cette rébellion, Satan tentera de la communiquer et de la transmettre à l’homme à travers la
jalousie qu’il suscite et encourage dans le cœur de l’homme. Il est pratiquement impossible de
la combattre, mais l’individu, à travers les conseils et les recommandations prophétiques
mentionnées par Ghazālī, est en mesure de l’étouffer à l’intérieur de soi à défaut de l’éliminer.
Le plus important est de réprouver ce sentiment inné et ceci constitue déjà un gage de bonne foi.
Au nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux
Louange à Dieu en qui seuls ceux qui L’implorent espèrent pardon et miséricorde, et dont
seuls les humbles craignent la colère et l’autorité dominante (satwatahu). Lui qui [influence]
progressivement Ses serviteurs sans qu’ils le sachent, qui les a soumis aux épreuves de la
passion et leur a ordonné de renoncer à ce qu’ils désirent ; à la colère, en leur intimant de la
réprimer ; qui les a assaillis par des attraits blâmables et des désirs, et leur a dicté [la conduite à
suivre] afin de voir comment ils agiraient. Il les a soumis à l’épreuve de l’amour propre pour
voir la sincérité de leur prétention, Il leur a fait savoir qu’aucune chose, de ce qu’ils cachent et
de ce qu’ils manifestent, ne Lui échappe et les a avertis qu’Il les saisirait sans qu’ils en aient
conscience. En effet, Il a dit : « Ils n’attendront pas ! Un seul cri les saisira au milieu de
leurs querelles. Ainsi, ils ne pourront ni faire leur testament ni retourner dans leurs
1familles. »
Et que la prière et la paix soient sur Son Envoyé Muhammad, le porteur de l’étendard (liwā’)
derrière lequel marchent tous les prophètes, ainsi que sur sa famille, ses compagnons, les imams
bien guidés et les seigneurs satisfaits. Une prière dont les effets de grâce sont aussi nombreux
que les créatures de Dieu, celles qui sont venues et celles qui viendront, et dont la bénédiction
s’étendra aux premiers comme aux derniers. Et qu’Il répande sur eux Sa paix en abondance.
La colère est une étincelle (sha‘lat nār) extraite du « […] feu de Dieu jamais éteint, qui
2pénètre dans les entrailles. » où elle est profondément cachée, tout comme la braise
(aljamr) se cache sous les cendres (al-ramād). C’est l’orgueil, enseveli dans le cœur de tout tyran
qui la fait surgir comme la pierre fait surgir le feu du métal.
Il est apparu aux hommes qui voient par la lumière de la certitude (nūr al-yaqīn) que l’être
humain a une propension à aller vers le diable lapidé. Celui, que le feu de la colère attise, se
rapproche davantage du diable, puisqu’il [le diable] a dit : « Je suis meilleur que lui [Adam].
3Tu m’as créé de feu, et lui Tu l’as créé d’argile. »
Les propriétés de l’argile sont l’immobilité et la quiétude, alors que celles du feu sont
l’excitation, l’action, le mouvement et l’agitation.
Les conséquences de la colère sont la rancune et la jalousie, qui sont la cause de nombreuses
morts et corruptions, et dont la source n’est qu’une bouchée de nourriture qui, si elle est saine,
assainit tout le corps.
Puisque la colère, la rancune et la jalousie incitent l’homme à des actions blâmables, il
convient donc de connaître les défauts et les maux qu’elles provoquent, afin de s’en prémunir,