//img.uscri.be/pth/001cd177593eba7c938c3cb8013810dbb6896077
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La pastorale militaire au Congo-Brazzaville

De
82 pages
Eduquer un soldat à être honnête, à avoir le sens civique, à connaître et à pratiquer l'éthique, c'est éduquer tous ses concitoyens aux mêmes valeurs. Et ce ne sont pas les conséquences de la "guerre civile" qui servent à justifier cette nécessité de l'ordinariat pour la Force publique congolaise, sinon un besoin réel de se doter d'une élite militaire aux valeurs morales et éthiques approuvées.
Voir plus Voir moins
Alexis Mounka
La pastorale militaire au Congo-Brazzaville
La pastorale militaire au Congo-Brazzaville
Alexis Mounka
La pastorale militaire au Congo-Brazzaville
-Congo
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03604-5 EAN : 9782343036045
INTRODUCTION Dans la situation actuelle de crise généralisée de la foi, aussi présente en République du Congo, la mise en œuvre de la nouvelle évangélisation doit être la préoccupation de tout chrétien. Dans ce travail, il sera question de mener une réflexion, aussi complète que possible, sur le témoignage des militaires chrétiens, parmi lesquels survivent encore certaines valeurs chrétiennes telles que l'obéissance à l'autorité et le sens de paternité des supérieurs envers les inférieurs. Par conséquent, eu égard au don de sa propre vie et à l'esprit de sacrifice qui caractérisent l'armée, on peut dire que la vocation militaire est très similaire à la vocation chrétienne. Toutefois, l’opinion populaire nourrit beaucoup de préjugés envers les militaires. De même, les chrétiens trouvent bizarre la présence d'un prêtre "aumônier" dans les casernes. C’est dans ce contexte de mépris et de volonté d’exclusion de la communauté militaire du champ d’évangélisation qu’il est utile de s’intéresser à la question de savoir comment promouvoir la pastorale militaire dans l'Église, en République du Congo. Cette question d'intérêt général pour l'Église universelle l’est aussi et surtout pour les pays où n’est pas encore érigé l'ordinariat militaire. En effet, l'Église au Congo-Brazzaville se trouve encore dans cette situation.Vu l'importance du sujet et la pauvreté de la documentation sur l'Église au Congo, en particulier dans le domaine de la pastorale militaire, il est clair que ce ne sera pas facile de venir à bout de cette tâche. Pour l’essentiel, il s’agira de s’appuyer sur la constitution apostolique Spirituali militum curael'exhortation apostolique et
5
Christifideles laici. En traitant de l'efficacité de la pastorale militaire, l’attention sera axée sur l'implication des chrétiens militaires. En montrant que pour relever ce défi de l'évangélisation il faudrait, de la part de tous les chrétiens, de la responsabilité, il y aura lieu d’inviter les chrétiens militaires à prendre conscience de leur responsabilité missionnaire chrétienne. En fait, le constat est que les militaires chrétiens sans formation adéquate éprouvent d’énormes difficultés à être des collaborateurs efficaces de l’aumônier militaire. Ainsi, pour présenter l'homme militaire et entrevoir une pastorale militaire conséquente, cette étude a été divisée en trois chapitres. Dans le premier, intitulé « L'Église au Congo et les chrétiens militaires »,il s’agit, à la lumière de la constitution apostoliqueSpirituali militum curae, de préciser que la décision de l'Église, dans la création d'ordinariats militaires, ne vise pas à isoler les chrétiens militaires du reste des fidèles. Bien au contraire, il est question de montrer leur importance, à savoir qu’ils sont apôtres du Christ dans la caserneavec armescesser sans de l’êtredans les quartiers. En réalité, malgré une tradition ancestrale positive sur les militaires et le soutien de l'enseignement ecclésial sur ces derniers, les Congolais ont encore de nos jours des difficultés à estimer et à faire confiance aux militaires, en raison de l'histoire relativement récente marquée par différentes guerres civiles ayant eu lieu dans le pays. Par ailleurs, le message principal du deuxième chapitre, intitulé « Parcours du service pastoral militaire au Congo-Brazzaville », est que, quoi qu’au service de l’Église, la pastorale militaire trouve sa réalisation, de façon spéciale, dans le service social. En effet, la prise de conscience de la présence de Dieu chez le militaire, suscitée par la présence de l'aumônier et son enseignement dans les casernes, implique à la fois la conscience professionnelle et la
6
conscience chrétienne des militaires. En conséquence, ce chapitre mettra en évidence le témoignage des chrétiens militaires tout au long du parcours connu par le service pastoral militaire au Congo, tout en soulignant que les bons chrétiensdes seraient citoyens honnêteset lesbons chrétiens militairesdespatriotes exemplaires. Enfin, le troisième chapitre, intitulé « L'Église au Congo et la pastorale militaire », préoccupé par la question de la fidélité à Dieu et à l’homme, propose des stratégies pastorales qui, en réalité, ont pour but essentiel de permettre aux chrétiens militaires de s’écouter eux-mêmes (examen de conscience), d’écouter leurs compagnons militaires chrétiens et non-chrétiens et d’écouter aussi leurs camarades militaires non-croyants. De cette façon, ces derniers propageront, par leur comportement, la bonne nouvelle de Jésus. « L’enseignement de la foi présente, comme fin ultime de l’homme créé à l’image de Dieu, l’accès à la félicité céleste et indique les moyens pour y parvenir : une bonne conduite libre, avec l’aide de la Loi divine et de la grâce de Dieu ; c’est-à-dire une conduite qui pratique le commandement de l’amour envers Dieu et envers les hommes, explicité dans les dix commandements 1 donnés par Dieu à Moise » . C’est un devoir chrétien à accomplir, surtout en ce temps du défi de la nouvelle évangélisation qui requiert de vivre dans une attitude permanente de dialogue. « Cette attitude est signe d’ouverture et d’acceptation de l’autre, qui se réalise à travers le contact et la participation à la vie d’autrui, par 2 des comportements de franchise et de sincérité» .
1 Catéchisme de l’église catholique n.16. 2 G. CREA,Gli altri e la formazione di sé, EDB, Bologna 2005, p 51.
7