//img.uscri.be/pth/eedd45866c30fd13f5957baa8a285ef17e9b2c30
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La pensée arabe actuelle

De
250 pages
L'auteur analyse les contributions de quatre penseurs arabes ayant travaillé sur le rapport au Turâth (tradition) et à la modernité : Abdallah Laroui, Mohamed Abed Al Jabri, Georges Tarabishi et Taha Abderrahmane. L'analyse tente de montrer que les apports divergents de ces quatre penseurs, quant à la manière d'assimiler le Turâth et la modernité occidentale afin d'échapper à leur emprise dans le but de façonner sa propre modernité, pourraient constituer le point de départ pour un nouveau rapport à la tradition et à la modernité.
Voir plus Voir moins
d’une part, en s’appropriant ses mécanismes aIn d’analyser autrement
occidentale. C’est dans cette perspective qu’il est question d’analyser les contributions de quatre penseurs arabes ayant travaillé sur le
Abed Al Jabri, du penseur et critique Georges Tarabishi et, enIn, du logicien et souI Taha Abderrahmane. L’analyse tente de montrer
et la modernité occidentale aIn d’échapper à
Mohamed OURYA
LA PENSÉE ARABE ACTUELLE
Entre tradition et modernité
La pensée arabe actuelleEntre tradition et modernité
Mohamed OURYALa pensée arabe actuelle Entre tradition et modernité
Du même auteur Religieux dans les citadelles du Politique. Le cas Qaradawi, théologien et prédicateur,L’Harmattan, 2014. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10065-4 EAN : 9782343100654
Sommaire Introduction Chapitre I. Abdallah Laroui Le projet des Lumières comme alternative au courant traditionnaliste 1.1. Le discours sur la nécessité de rompre avec le passé  1.2. L’intellectuel arabo-musulman : typologie et critique  1.3. Raison et tradition 1.4. La modernité chez Laroui Conclusion Chapitre II. Mohamed Abed Al Jabri L’horizon de la modernité dans la culture arabo-musulmane 2.1. Critique de la raison arabo-musulmane 2.2. La pensée jabrienne : déterminants et expressions  Conclusion Chapitre III. Georges Tarabishi La rationalité comme problématique interne de la culture arabo-musulmane3.1. Trajectoire intellectuelle 3.2. Critique de la raison arabe critiquée3.3. En quoi la raison arabe serait-elle démissionnaire ?3.4. Le projet tarabishien de la critique de la raison arabe Conclusion Chapitre IV. Taha Abderrahmane La modernité autrement !4.1. LeTurâthdans la vision de Taha Abderrahmane 4.2. Le droit à la différence en matière de pensée
7
09
17
19 31 42 53 63
67
68 97 114
119
120 130 143 152 168
171
173 183
4.3. Une modernité propre au paradigme arabo-musulman 4.4. Vers une théorie morale islamique moderne Conclusion Conclusion généraleBibliographie
8
190 204 219
223
229
Introduction
Plusieurs ouvrages parus ces dernières décennies s’intéressent plus à la variante radicale et militante du discours islamiste politico-religieux (notamment depuis le 11 septembre 2001), vu l’émergence de la doxa 1 salafiste dans l’espace occidental même. Toutefois, se développe une pensée originale qui recherche une légitimation des idéaux de la modernité dans la culture islamique. C’est pourquoi une étude de cette pensée s’avère appropriée et même nécessaire, notamment pour le bénéfice de la science d’une part et pour déconstruire la pensée traditionnelle véhiculée par le courant salafiste d’autre part, en s’appropriant ses mécanismes et analysant autrement leTurâth(Tradition), dont elle se veut le défenseur du temple, pour une éventuelle rupture. Ce courant salafiste est un courant traditionnaliste perpétuant la Tradition musulmane, qui voit dans la génération dessalaf as-saleh (ancêtres bons ou vertueux) l’âge d’or des musulmans qu’il faut faire revivre à l’époque actuelle et au-delà. Toutefois, cette définition engendre une difficulté épistémologique qui réside dans la détermination et surtout la délimitation du salafisme. Au niveau du discours, celui-ci englobe depuis quelques décennies des courants et des tendances regroupés sous le vocable de l’islam politique ou ce que l’on appelle communémentas-sahwa al-islamyia (l’éveil islamique) qui est perçu comme la réémergence de l’identité musulmane tant aux niveaux religieux, spirituel, idéologique que politique. Cela dit, même si le terme « salafisme » n’est utilisé ouvertement que pour désigner certains mouvements sunnites radicaux aux versants religieux rigoristes et affichant clairement leur affiliation intellectuelle au contenu essentiel de la notion du salafisme, celui-ci consiste dans les faits en un certain retour à la Tradition des Anciens, prise comme la référence et la base de toute pensée actuelle. Dans cette perspective, on peut dire
1  Par référence auxsalaf [ancêtres], la première génération des compagnons du e prophète de l’islam,Muhammad au 7 siècle. La tradition sunnite retient aussi les e générations de ceux qui l’ont suivi jusqu’au 9 siècle. Le courant salafiste appelle à un retour aux sources.
9