La vie éternelle de l
62 pages
Français

La vie éternelle de l'Univers

-

Description

L’auteur de cet ouvrage tire ses connaissances de l’observation de l’univers et d’une vision logique et personnelle de son évolution. Chercheur, inventeur, homme d’affaires, il analyse l’évolution des recherches de nos savants. Il poursuit un chemin qui conduit vers un ensemble supérieur qui régit la nature et l’équilibre du monde. Usant de mots simples, il met à la portée de tous le langage de l’astrophysique et de la physique quantique.
Il développe avec finesse et conviction une théorie universelle sinon cosmique. L’univers est-il fini ou infini ? Va-t-il se réchauffer ou disparaître ? Que deviendra-t-il dans son futur ? L’auteur transmet sa vision logique de son éternité.
Albert Fontaine est né en Belgique. Les récits de son père, évadé des camps nazis, ont baigné son enfance et l’influenceront toute sa vie. Passionné par la physique et la résistance des matériaux, il évoluera vers des recherches sur l’univers. Expert mondial dans les sables de moulage en fonderie, il a déposé un brevet sur la récupération de l’argile et de la silice dans les déchets de sable. Son invention est opérationnelle en France, Inde, Algérie et bientôt aux États-Unis.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 mai 2018
Nombre de lectures 1
EAN13 9782823124514
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Albert Fontaine
La vie éternelle de l’Univers
Spiritualité
Éditions Persée
Consultez notre site internet
© Éditions Persée, 2018 Pour tout contact: Éditions Persée – 38 Parc du Golf – 13 856 Aix-en-Provence www.editions-persee.fr
PRÉFACE
Rien ne se crée, rien ne se perd tout se transforme? Lavoisier!
rovenant de la paraphrase du philosophe grec présoc ratique Anaxagore de PClazomènes:« Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà ex istantes se combinent, puis se séparent de nouveau… »s e ra le fil rouge de mon écrit sur ma vision de l’univers. Les recherches sur le big bang continuent à évoluer grâce aux moyens techniques modernes pour découvrir l’explosion du big bang et ce qui précède. Cette communication est la suite de mon livre « Cyc le Universel » publié en 2010 aux Éditions Persée. Dans ce livre, j’ai fait l’ébauche de ma vision de l’univers, de l’apparition du big bang et d’éventuelles particules qui vont pl us vite que la vitesse de la lumière et que je nomme « cerclotons ». Ces particules sont infiniment petites, toutes semb lables. Elles sont la base du cycle de l’univers, de leur éternité, de la vie et de la gravité. J’ai repris de nombreux extraits de ce premier livre afin de le corriger. En effet, ma théorie de l’existence d’un cycle univ ersel dans lequel se trouve le big bang que je développe depuis plus de 25 ans commenc e à être admise par certains savants. Le big bang ne serait pas le commencement de tout. Autrement dit, contrairement au modèle standard actuel, il est possible que l’Unive rs ait existé en toute éternité. Dans ce qui suit, je poursuis ma recherche sur l’existence de particules qui vont plus vite que la lumière. Ma vision est basée sur une observation de l’univer s et des différentes informations reçues depuis l’âge de 12 ans. Mon schéma est le ré sultat d’une analyse logique du temps passé à nos jours. Ma formation professionnel le est la recherche dans le domaine des sables de moulage et des réfractaires en fonder ie depuis 48 ans. Ce travail m’a conduit dans le domaine de la métallurgie des stati stiques et des logiques. Elles vont permettre de mieux comprendre l’espace et son évolu tion en le comparant avec la coulée de métal et les réactions en fonction de sa tempéra ture de refroidissement qui passe par différents eutectiques. Mon raisonnement considère que l’univers est en per pétuelle transformation suivant un cycle éternel. Je considère que Lavoisier a rais on et par conséquent j’ai élaboré ma théorie sur cette base. Ma théorie est-elle crédibl e? Sa logique permettra, en tout cas, une réflexion différente sur les limites de notre u nivers et l’évolution des trous noirs. Ce document est une image et la réalité est, me sem ble-t-il, similaire. Je n’ai pas de formation en astrophysique ni des ha utes mathématiques qui me permettraient de démontrer ma logique. Cependant les savants pourront analyser mon écrit e t éventuellement trouver une approche d’une étude différente dans l’avenir. Aujourd’hui, j’ai plus de renseignements pour confi rmer ma vision et élaborer ma théorie d’un cycle universel de cette immensité d’é toiles et de galaxies qui forme cette construction de l’univers. Dans les chapitres qui suivent, vous trouverez mon cheminement autobiographique dans mes voyages, mes contacts, ma recherche, mon é volution et ma pensée.
CHAPITRE I LE DÉBUT DE MA VISION DU MONDE
epuis l’âge de douze ans, je suis passionné par l’u nivers. Je le regarde Drégulièrement. Je cherche les différentes relations entre l’univer s visuel et les informations de l’observation des savants et des télescopes du mond e entier. Je considère que cet espace de vide et de matière e st géré par un « Ensemble Supérieur » et non plusieurs dieux. Ce mécanisme un iversel est constant dans le temps. Son fonctionnement est éternel et il comprend l’ens emble de la nature qui forme l’équilibre. Il ne me semble pas possible d’avoir plusieurs « En sembles Supérieurs » qui commandent ce mécanisme. En revanche la nature est l’outil des équilibres de l’univers suivant une logique implacable de remise en place d es déséquilibres. Cependant, l’être humain a besoin de spiritualité e t c’est la raison pour laquelle de nombreuses religions ont vu le jour et se partagent notre terre pour arriver à cet « Ensemble Supérieur » qui nous gouverne et dont no us faisons partie. Dans les explications de ma vision, vous constatere z l’importance du comportement de l’homme et de son intérêt d’écouter la nature et de progresser vers la paix mondiale. Ma vision commence par le temps, l’espace, la matiè re et le vide qui forment l’univers. Il y a seulement des transformations suivant des cy cles précis et coordonnés. L’univers est comme un poumon, il respire et se vid e des déchets d’étoiles et de planètes, la vie est éternelle. Je vais essayer de vous convaincre de cette vie qui se trouve partout dans la nature, instrument de l’« En semble Supérieur ». Les savants ont de plus en plus de moyens technique s modernes, principalement les nouveaux télescopes, les satellites, le CERN et autres connaissances.