Le concept de don

-

Livres
220 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le concept de don, loin d'appartenir au langage technique philosophique ou théologique et de s'identifier à une doctrine particulière, appartient à la langue quotidienne d'où peut naître une ontologie du don. Avec le don, nous avons affaire à un concept objectif qui s'offre à penser comme ce qui dit l'être personnel et l'agir moral.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2013
Nombre de lectures 29
EAN13 9782336670881
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Boukari Aristide Gnada
Le concept de don
Ce qui dit l’être personnel et l’agir moral
r e l i g i o n s
& s p i r i t u a l i t é
LE CONCEPT DE DON
Religions et Spiritualité dirigée parRichard Moreau, Professeur émérite à l'Université de Paris XII et André Thayse, Professeur émérite à l'Université de Louvain La collectionReligions et Spiritualité rassemble divers types d’ouvrages : des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux. Dernières parutions Pierre EGLOFF,L’univers, les hommes, le Diable et le bon Dieu. Essai, 2013. André THAYSE,Dieu personnel et ultime réalité, 2013. Francis WEILL,Chrétiens et juifs, juifs et chrétiens – L’inéluctable fraternité, 2013. Claude-Henri VALLOTTON,Prédications de Noël à Pentecôte. Ecouter Dieu au cœur de Berlin, Tome 1, 2012. Claude-Henri VALLOTTON,Prédications pour mieux vivre son quotidien. Ecouter Dieu au cœur de Berlin, Tome 2, 2012. Michel ANGLARES,Chrétiens en quartier d’affaires. Une Église à la Défense : enjeux pastoraux et théologiques, 2012 Sylvie COIRAULT-NEUBURGER,La piété juive au cœur du réel, 2012. Stéphane MARCIREAU,Le christianisme et l’émergence de l’individu chez René Girard, 2012. Francis LAPIERRE,L’évangile oublié, 2012. Fabien VENON,La fin d’un bastion catholique ? Les paroisses de Montréal en crise, 2012. Philippe BEITIA,Les reliques de la Passion du Christ,2012. Matthieu ROUILLE D’ORFEUIL,Histoire liturgique du e XXsiècle,2012.
Boukari Aristide Gnada
LE CONCEPT DE DON
Ce qui dit l’être personnel et l’agir moral
DU MÊME AUTEUR Le principe don en éthique sociale et théologie morale. Une implication de la philosophie du don chez Derrida, Marion et Bruaire,Éditions L’Harmattan, Paris 2009. © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01327-5 EAN : 9782343013275
À mes frères rédemptoristes, Théodore, Thierry et Gilbert, Je dédie ce livre.
Introduction LES DÉFIS ACTUELS POUR UN DISCOURS MORAL
Le désir effréné du progrès scientifique, technologique et économique a conduit le monde contemporain à une crise morale et anthropologique. De nos jours, le monde connaît, en effet, des problèmes d’ordre écologique, économique, sociopolitique et juridique, qui suscitent désormais des questions éthiques strictement liées à la 1 question ontologique et vocationnelle de l’homme . Cette crise problématique est un défi à surmonter par le discours moral, et sa gestion suppose non seulement une attitude méthodologique convenable, mais aussi un concept adéquat à la vérité ontologique et morale de la personne. 1 BENOÎTXVI, Lettre encycliqueCaritas in veritate sur le développement humain intégral dans la charité et dans la vérité (29 Juin 2009), Libreria Editrice Vaticana, Città del Vaticano 2009 (désormaisCaritas in veritate), n° 75 Il faut affirmer aujourd’hui: « que la question sociale est devenue radicalement une question anthropologique, au sens où elle implique la manière même, non seulement de concevoir, mais aussi de manipuler la vie, remise toujours plus entre les mains de l’homme par les biotechnologies ».