Le grand hiérophante

Le grand hiérophante

-

Livres
91 pages

Description

Comment le Grand Hiérophante, plus haut grade des rites maçonniques égyptiens, s'invite-t-il à la fête que donnent les membres d'une loge de Province à leur retour d'un voyage en Égypte ? De même que le mystère et la mystification parfois s'emmêlent, le jeu et la dérision se mêlent ici sur les parvis du temple de la Raison. La farce prête à rire autant par le burlesque des situations que par les caricatures de quelques personnages emblématiques d'une société initiatique dont l'humour n'est véritablement accessible qu'à ceux qui en possèdent les codes. C'est à ces derniers, du moins à ceux d'entre eux qui savent encore rire, que s'adresse d'abord l'auteur de cette aimable satire.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 17 juin 2011
Nombre de lectures 200
EAN13 9782304013924
Langue Français
Signaler un abus

2 Titre
Le grand hiérophante

3Titre
Jean-claude Julien
Le grand hiérophante

Roman humoristique
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2008
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-01348-1 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304013481 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-01349-8 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304013498 (livre numérique)

6 .
8
PRÉFARCE
On se demande toujours pourquoi le rire se
communique comme une maladie. "Un rire
contagieux » :
En fait, ce sont la componction,
l’intransigeance, l’aridité de l’esprit qui se com-
muniquent comme une maladie. Avec des for-
mes cliniques proprement maçonniques :
L’ignorance élevée au rang de parangon en-
cordonné. Le fanatisme des pharisiens.
L’hypocrisie des parvis.
L’allergie à l’humour, seul capable de nous
éviter toute prétention.
Le rire au contraire est une revanche de la
vie, comme une reprise de santé.
Il se communique par l’abandon du sérieux,
et comme une retentissante déclaration
d’insouciance. C’est le signal que nous atten-
dions tous pour rompre les rangs.
Par le rire toutes nos pensées sont mises en
fuite. Chacun a pu constater comme le rire est
un signe de guérison de ces maladies que l’on
dit nerveuses et où c’est la pensée qui fait la ma-
9