Les 100 mots du Coran

-

Livres
72 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Coran doit-il se plier à l’analyse de texte ou au contraire, en tant que parole incréée d’Allah, n’est-il déterminé que par lui-même ?
À partir de 100 mots tirés du Coran et aux dépens d’une exégèse trop poussée, qui risque d’être sèche et stérile, Malek Chebel dépasse le dilemme théologique et met en exergue les thèmes fondateurs de l’islam en nous restituant les « histoires » que raconte le texte sacré des musulmans. Grâce à ces récits, il illustre la façon dont le Coran traite de la plupart des principes éthiques et moraux (justice, vérité, amour de Dieu, foi...), et touche par là même à son essence prodigieuse, à sa profonde « humanité ».
À l’heure du littéralisme islamiste, il importe d’en revenir au texte, non pour le prendre au pied de la lettre, mais bien pour en dégager l’esprit.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 8
EAN13 9782130795841
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0049€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

À lire également en
Que sais-je ?
COLLECTION FONDÉE PAR PAUL ANGOULVENT
o
Dominique Sourdel, L’islam, n 355.
o
François Déroche, Le Coran, n 1245.
o
Dominique Sourdel, Janine Sourdel-Thomine, Vocabulaire de l’islam, n 3653.ISBN 978-2-13-079584-1
ISSN 0768-0066
re
Dépôt légal – 1 édition : 2017, avril
© Presses Universitaires de France / Humensis, 2017
170 bis, boulevard du Montparnasse, 75014 Paris
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo.Avant-propos
Dans le domaine de l’exégèse coranique, une question préalable se pose, qui conditionne
toute compréhension raisonnée du texte : le Coran est-il un corpus dont la vocation est de rompre
à une analyse textuelle ou est-il, au contraire, une « parole incréée », une révélation (inzal) qui
n’est déterminée que par elle-même ?
Or, selon la conviction commune des grands théologiens de l’islam, qu’ils soient sunnites ou
chiites, la parole coranique se situe au-delà de la littérature religieuse et relève de l’oracle
divin ; elle est à proprement parler, comme le dit le Coran, une « remémoration pour les
mondes » (dhikr lil-’alamîn).
Pour ma part, tout en tenant compte de ces préventions et après avoir mis en exergue les
thèmes fondateurs, j’ai privilégié, dans le Coran, des « histoires » aux dépens d’une exégèse trop
poussée qui risque d’être à la longue sèche et stérile. Grâce à ces histoires, le Coran met en
évidence la plupart des principes éthiques et moraux, et touche ce faisant à l’essence prodigieuse
du texte sacré, à son « humanité ».
On lit, dans la sourate XII, verset 3 : « Nous te racontons la plus belle des histoires parmi
1
celles que Nous t’avons révélées en ce Coran », ce qui se confirme deux versets plus loin :
« Dieu t’enseignera la manière d’interpréter les récits » (yû’allimûka mîn ta’wil al ahadith)
(XII, 6). Lorsque Moïse veut voir Dieu, il lui demande de se dévoiler à lui. Mais Dieu lui
répond : « Tu ne peux pas me voir directement, mais seulement à travers mes signes […] »
(VII, 143). Voilà une précision qui est loin d’être abstraite et qui satisfait néanmoins aux
conditions d’édification de tout lecteur soucieux d’approfondir sa connaissance d’Allah, du
Prophète, le Messager, et du lien indéfinissable que les fidèles entretiennent avec la foi. Chaque
histoire présentée dans les pages qui suivent sera indexée à une grande notion : justice, vérité,
amour de Dieu, foi, etc.
1. Toutes les citations coraniques sont extraites de la traduction du Coran par Malek Chebel
(Fayard, 2009 ; rééd. Le Livre de Poche, 2011).Les 100 mots du Coran
ABRAHAM
ABROGATION DE VERSETS
ADAM & ÈVE
ALEXANDRE LE GRAND
ALLAH
AMOUR DIVIN
ANGES
ANIMAUX
APOLOGÉTIQUE DE L’ISLAM
ARABE (LANGUE)
ASSOCIATIONNISME
AUMÔNE
B A R Z A K H
B A S M A L A ET C H A H A D A
BÉDOUINS
BIEN ET MAL
CERTITUDE
CHRÉTIENS, CHRISTIANISME
COMMERCE
CORAN
CORPS
COSMOGRAPHIE CORANIQUE
CRAINTE DE DIEU
CRÉATION
DOUTE ET ÉPREUVE
ÉGYPTE
ESCHATOLOGIE
ESCLAVAGE, ESCLAVES
F A T I H A
FEMMES
FIN DU MONDE
F I T R A
FOI
GOG ET MAGOG
GRATITUDE ENVERS DIEU, C H Û K R
GUERRE, J I H A D
H A N Î FHÉGIRE
HÉRITAGE
HERMÉNEUTIQUE ET COMMENTAIRE
HEXAËMERON
HOSPITALITÉ
HOURIS
IDOLES
IMMOLATION
INIMITABILITÉ DU CORAN
INTERDIT RELIGIEUX
ISLAM
ISMAËL
I S R A ET M I ’ R A J
JÉSUS
JEÛNE
JOSEPH
JUGEMENT DERNIER
JUIFS
JUSTICE
KAABA
LA MECQUE
LECTURES ET RÉCITATION DU CORAN
LOQMAN
LUMIÈRE(S)
MARIE
MISÉRICORDE
MOHAMMED
MOÏSE
MORALE CORANIQUE
MORT
MOSQUÉE
MUSULMANS
PAIX
PARADIS ET ENFER
PARDON
PATIENCE
PÈLERINAGE À LA MECQUE
PEUPLES IMPIES
PHARAON, F A R ’ Û N
PIÉTÉ
PRÉDESTINATION
PRIÈRE
« PROPHÈTE ILLETTRÉ »
PROPHÈTES BIBLIQUES
PUISSANCE D’ALLAH
PURIFICATIONS
Q I B L A
RÈGLES DE DROIT