//img.uscri.be/pth/4de53e5473b2c51586016a2d51a3fb13fdee52b9

Les Bénédictions évangéliques du tarot - Tome 1

-

Livres
232 pages

Description

Après Le Tarot et les trésors cachés de la Bible, Jean L'Hermite IX nous plonge dans un nouvel univers magique absolument fascinant.

Les 22 arcanes majeurs y symbolisent le pèlerinage de l'être humain tout au long de ses existences successives. Chacun marche vers le but désiré en passant les 22 portes saintes, les 22 lames, recevant ainsi les bénédictions évangéliques.


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 31 mars 2016
EAN13 9782334117609
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un abus

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-11758-6

 

© Edilivre, 2016

Du même auteur aux éditions Edilivre

Du même auteur aux éditions Edilivre :

« Le tarot et les trésors cachés de la Bible »

« Les trésors cachés de la Bible – tome 2 »

« Les trésors cachés de la bible – tome 3 »

« Les trésors cachés de la Bible – tome 4 »

L’illustration de la couverture est une toile de l’Artiste Peintre Nelly Martin-Jarrand :

http://il-e-une-foi.over-blog, com/

Tirage 1
mercredi 23 septembre 2015
Tempérance (14)
et la Maison-Dieu (16)

Tempérance dit : « Reçois mon don de Tempérance ! Sans moi, tu vas dans les extrêmes. Tu risques la chute (16) et ton âme sera désORIENTée. Avec mon don, tu seras la Balance équilibrée de la Justice (8). »

Médite souvent les dernières paroles du Sermon sur la Montagne : « Quiconque écoute ces paroles que je viens de dire et les met en pratique, peut se comparer à un homme avisé qui a bâti sa maison (Maison-Dieu bien aspectée) sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont déchaînés contre cette maison, et elle n’a pas croulé : c’est qu’elle avait été fondée sur le roc. Et quiconque entend ces paroles que je viens de dire et ne les met pas en pratique, peut se comparer à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont rués sur cette maison (Maison-Dieu mal aspectée), et elle s’est écroulée. Et grande a été sa ruine ! »

Tempérance continue : « Quand tu seras dans la tourmente d’événements contraires prends les deux lames de ce jour et reçois la Force (lame 11) de Tempérance. Ainsi tu maîtriseras avec douceur ton fauve intérieur qui deviendra un chaton ronronnant.

Tu choisis, en 16, soit la destruction de Jérusalem, soit les 7 bénédictions, les 7 dons du Saint-Esprit et tu deviens la Maison-Dieu, la tour de sainteté. Alors, tu comprends la signification de « SésÂME ouvre-toi ! »

« Prends-moi dans tes mains, joins les devant ton plexus solaire et laisse la force de ma lame rééquilibre ton âme. Ton yin et ton yang s’épousent, ta dualité s’efface, tu es un ! »

Vous pouvez porter cette carte 14 dans une poche et laisser sa force tranquille vous bénir.

Quand je chante le mot-vertu « Tempérance », la lame me répond : « Ta voix est ton identité vibratoire et ton potentiel de lumière. Ma lame agit sur ton âme ; l’âme agit par la magie du Tarot. Quand tu me chantes, tu reçois mes bénédictions évangéliques. Ton chant t’amène à prendre ta vraie place et à oser t’aventurer sur le chemin du Tarot. Ta voix devient ta voie. Le son doux et puissant t’ouvre à l’être merveilleux que tu es lorsque tu retrouves ton origine divine. Dieu t’a créé pour que tu l’adores. Ta voix doit être son Verbe. Je suis son messager. Moi, Tempérance j’aide les humains à sortir du temps-errance. Sois Tempérance et tu finiras ton temps d’errance pour vivre l’éternité de l’instant présent, de l’instant cadeau du Créateur. Regarde ma carte et médite ma concentration pour ne pas perdre une seule goutte de l’Eau de Vie. Ne gaspille pas le temps précieux, n’erre plus mais marche sur l’aire de l’ère de l’air pur. Respire le prana, que tes 2 narines (les 2 vases) accueillent l’énergie divine et que tes 2 poumons soient en fête ; alors tu comprendras que la phrase du Notre Père est : « Que ta volonté soit fête. »

Ainsi, le tirage 1 nous enseigne qu’en chantant la vie par Tempérance nous recevons la bénédiction de la Maison-Dieu ; le Saint Esprit nous foudroie (fou droit) de ses 7 dons (crainte de Dieu, piété, science, force, conseil, intelligence, sagesse). C’est le coup de foudre divin.

Bienheureux, celui qui devient la Maison-Dieu, la cathédrale du Christ !

Ne gaspillons plus l’instant d’éternité qu’est le présent mais vivons le saintement, c’est-à-dire simplement, comme des enfants.

Jésus dit : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. »

Tirage 2
Jeudi 24 septembre 2015
La Justice (8) et le Soleil (19)

La vraie fraternité (19) ne peut régner sur terre que si l’humanité suit les 10 commandements.

La Justice (8) c’est la justesse de nos pensées, émotions, paroles et actions.

Pour recevoir les bénédictions du Soleil-Christ (19), nous devons purifier notre aura, éliminer nos blocages émotionnels et psychologiques et corriger nos erreurs.

« Le monastère, c’est l’académie de la correction exacte, où chaque âme doit se laisser traiter, raboter et polir, afin qu’étant bien lisse elle puisse être jointe, unie et collée à la volonté de Dieu. » (Saint François de Sales)

La volonté de Dieu c’est la lame de l’épée de la Justice.

Chaque jour, cette lame dit à l’âme : « Si la Justice divine est fête en ton cœur, tu fraterniseras saintement. »

Être juste c’est incarner la justesse à chaque instant de notre vie.

Mais si nous ne voulons pas nous accorder à la douce justice évangélique, le bras du karma s’abat sur nous pour rectifier, épurer, briser notre cœur de pierre : ce sera Justice ! Car on récolte ce que l’on sème…

L’amour du Soleil et la rigueur de la Justice sont les 2 piliers de l’arbre des séphiroths mais la voie du milieu est celle de la Grâce : Jésus-Christ.

La Justice nous demande de choisir entre « Christ ou Karma » !

Laissons-nous saisir par le Christ !

Épître de saint Paul aux Éphésiens 3 (13-21)

« Aussi je vous demande de ne pas perdre courage à cause de mes tribulations pour vous : elles sont votre gloire. À cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! »

Épître de saint Paul aux Galates 5 (25-26) ; 6 (1-10)

« Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres. Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même. Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui ; car chacun portera son propre fardeau. Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne. Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. »

Tirage 3
Vendredi 25 septembre 2015
La Papesse (2) et Tempérance (14)

La Papesse (la femme, la mère) est la base de l’édifice. Elle doit transmettre ce qui est écrit dans le Livre de Vie : l’équilibre Rigueur-Amour représenté par les deux plateaux de la balance de la Justice.

La Papesse est le principe Yin présent en chaque être. Elle tient le livre de l’alchimie spirituelle que l’on retrouve représenté par le liquide des deux vases de Tempérance.

L’art de vivre c’est l’art de s’enthousiasmer, de louer, de glorifier Dieu. La louange est le contrepoison de la malveillance.

Admirer une fleur, tout ce qui vit, ouvre le cœur et stimule notre organisme. La joie et l’amour sont les remèdes primordiaux.

La Papesse me rappelle le texte de saint Bernard à la Vierge Marie : « Regardez l’étoile, appelez Marie… » : « Le nom de la Vierge était Marie, qui signifie “Étoile de la mer” ». (…) Elle est cette brillante et merveilleuse étoile qui domine heureusement notre mer immense, étincelante de mérites, éclatantes de vertus.

Ô vous donc, qui flottez sur le courant de ce siècle parmi les orages et les tempêtes, plutôt que vous ne marchez sur la terre, tenez vos yeux fixés sur cette étoile, si vous ne voulez pas sombrer sous les flots.

Êtes-vous assaillis par les vents des tentations, précipités sur les écueils des tribulations : regardez l’étoile, appelez Marie. Êtes-vous ballotté par les flots de l’orgueil, de l’ambition, de la médisance ou de l’envie : regardez l’étoile, appelez Marie. Si la colère, l’avarice ou les sollicitations de la chair agitent la nacelle de votre âme, regardez Marie. Si, troublé par l’énormité de vos crimes, confus de la laideur de votre conscience, effrayé par l’horreur du jugement vous vous sentez descendre dans le gouffre de la tristesse, dans l’abîme du désespoir : pensez à Marie.

Dans les périls, dans les angoisses, dans les perplexités, pensez à Marie, invoquez Marie. Ayez-la toujours sur les lèvres, toujours dans le cœur : et pour obtenir le suffrage de sa prière, ne manquez pas de suivre l’exemple de sa vie.

Tant qu’on la suit, on ne dévie pas ; tant qu’on la prie, on ne désespère pas ; tant qu’on pense à elle, on n’erre pas. Avec son appui on ne peut choir ; sous sa protection, on ne craint rien ; sous sa conduite, on se lasse pas ; avec sa faveur on arrive ; et ainsi on éprouve en soi-même la vérité de cette parole : « le nom de la Vierge était Marie ».

Saint Bernard (HomiliaII, n° 17)

Je vous invite à méditer ce texte en admirant l’image dynamique de la Papesse qui vous bénira par les vibrations de sa lame.

Tirage 4
Samedi 26 septembre 2015
Le Bateleur (1) et l’Amoureux (6)

Ces deux lames correspondent aux psaumes 1 et 6.

L’âme du Bateleur commence son aventure alchimique ; elle va connaître les 22 étapes, les 22 épreuves, les 22 états de conscience de l’évolution qui correspondent aux 22 autres planètes habitées.

Le Tarot est un programme de vie. L’âme se manifeste en choisissant entre les 2 chemins : sainteté ou perversion.

Le choix détermine le futur : « karma oblige » !

Le Bateleur doit se servir saintement des 4 éléments posés sur la table (eau, air, terre, feu) pour harmoniser le monde. Il se doit de bien choisir pour bien vivre.

Contrôler les 4 éléments pour vivre en Amoureux : eau (coupe) = les émotions, air (épée) = les pensées, terre (denier) = le corps, feu (bâton) = l’esprit.

Par la magie, l’âme agit sur son environnement.

La lame de l’Amoureux est la carte de l’amour et de l’union mais par le passage dans la tentation.

Cette carte de la tentation oblige le Bateleur à choisir entre les deux possibilités d’exprimer son amour. Il doit choisir entre la Vierge Marie et Ève en espérant qu’il chante « Ave » car Ave est l’inversion, la conversion d’Ève qui est, ici, dimension négative, séduction, illusion, perdition…

Le Bateleur est à la croisée des chemins, il est à la fourche et doit faire un choix fondamental entre l’intellect orgueilleux d’Ève et la sagesse amorisante de Marie dont l’anagramme est « aimer ».

Les vertus sont enchaînées ensemble. Si l’on a pas l’une, on ne peut avoir l’autre.

Nous sommes tous des Bateleurs en marche sur le chemin initiatique de la découverte de soi-même et de notre divinité intérieure !

Tirage 5
Dimanche 27 septembre 2015
L’Empereur (4) et la Maison-Dieu (16)

Quand des bouleversements nous secouent, notre âme doit rester ferme, stable, assise (saint François) dans la foi, l’espérance et la charité.

L’Empereur est assis, au centre du monde, sur la pierre de fondation. Il ne fuit pas devant les épreuves, il ne bouge pas, il affronte sereinement les problèmes et les règlent avec son sceptre (son pouvoir-vouloir). Il siège sur la matière (l’âme à tiers) et l’alchimise par son mental.

La raison doit faire entendre raison à toutes les folles énergies inévitables dans le combat spirituel quotidien indispensable à la « musculation » de l’âme.

Le discernement, la force du mental supérieur nous sont transmis en regardant cette lame 4.

Mais si l’Empereur bouge, s’il fuit, il perd sa couronne (regardez-la chuter en lame 16). La peur est le pire ennemi du contrôle de soi. Les aléas de l’existence ne doivent pas nous perturber mais nous renforcer.

La lame 4 dit à notre âme : « Lorsque la tempête est là, assieds-toi et prie ! »

L’Empereur a des chaussures blanches qui montrent qu’il a atteint la pureté indispensable pour posséder le mental supérieur, source de toutes les décisions justes et saintes.

Tirage 6
Lundi 28 septembre 2015
La Justice (8) et l’Étoile (17)

La Tempérance (14) nous verse ses bénédictions par l’Étoile (17) lorsque nous pratiquons la loi d’Amour (8).

La lame de la Justice nous apprend que son épée à deux tranchants va frapper ou bénir selon nos choix : quel plateau de la Balance-Justice faisons-nous descendre ou monter ?

Ce tirage est clair : un bon choix amène la bénédiction de l’Étoile qui déverse ses deux vases de prospérité sur l’âme dont les plateaux de la Balance sont en équilibre. Ainsi, l’épée de Justice est Verbe, Parole divine arrosant l’esprit obéissant et aimant.

L’Eau de Vie du puits de Jacob est versée par la Samaritaine pour abreuver Jésus-Christ qui lui demande à boire.

Les 8 étoiles sont les 8 béatitudes, les 8 clés pour ouvrir la porte du Sacré-Cœur de Jésus.

L’eau versée est aussi celle du baptême, la deuxième naissance qui donne la pureté à la sexualité : l’emplacement d’un vase est au niveau de la vulve, la mandorle sacrée.

Le Yin et le Yang, le négatif et le positif, les deux plateaux de la balance de la Justice et les deux tranchants de l’épée sont en harmonie : c’est le mariage mystique des 2 énergies opposées et complémentaires.

Si vous êtes fatigués, tristes, regardez l’Étoile, carte de guérison et d’enthousiasme.

Pour équilibrer le Yin et le Yang, méditez la Justice.

Ces 2 lames apaisent l’âme.

17 = 1 + 7 = 8 et la Justice est 8.

L’Étoile est aussi la carte du don, de l’amour désintéressé. Elle nous aide à supporter la phase où l’âme doit tout sacrifier (rendre sacré) pour atteindre l’amour universel et le service du prochain. Avec le Pendu (12), elle est la lame du don de soi qui entraîne la rédemption symbolisée par les 8 étoiles, les 8 béatitudes, le 8 de la Justice divine.

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

C’est aussi la « règle d’or » des Évangiles : « Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : voilà la Loi et les Prophètes. »

L’épée de la Justice est Parole divine.

Saint Paul écrit dans Hébreux 4, 12 : « Elle est vivante la Parole de Dieu ; plus coupante qu’un glaive à 2 tranchants, elle pénètre au plus profond de l’âme, et juge les pensées du cœur. »

Ainsi, l’Étoile et la Justice nous invitent à nous abreuver à la Parole de Dieu.

TEXTES CHOISIS À MÉDITER
AVEC LA JUSTICE ET L’ÉTOILE

Saint Éphrem de Nisibe : « Qui est capable de comprendre toute la richesse d’une seule de tes paroles, ô Dieu ? Tu as coloré ta Parole de multiples beautés pour que chacun de ceux qui la scrutent puisse contempler ce qu’il aime. Tu as caché en elles tous les trésors. Ta Parole est un arbre de vie qui, de toutes parts, nous rend des fruits bénis. Que celui qui obtient une de ces richesses n’aille pas croire qu’il y a dans la Parole de Dieu que ce qu’il y trouve. Incapable d’épuiser sa richesse, qu’il rende grâce pour sa grandeur. Réjouis-toi parce que tu es rassasié, mais ne t’attriste pas de ce qui te dépasse. Mieux vaut que la source apaise ta soif plutôt que ta soif épuise la source. Si ta soif est étanchée sans que la source soit tarie, tu pourras y boire quand tu seras de nouveau assoiffé. »

André Dumas : « Ta Parole est comme du pain. Donne-nous de la savourer, et d’accompagner avec elle tous les moments de nos vies, comme le pain accompagne les plats de la table.

Ta Parole est comme l’eau ? Rafraîchis-nous à sa source, plonge-nous dans son courant.

Ta Parole est comme le feu. Qu’elle nous éclaire, sans nous éblouir ; nous réchauffe, sans nous brûler ; nous embrase, sans nous dévorer.

Ta Parole est comme le ciel. Élargis-nous en elle, pour que nous connaissions la hauteur et la profondeur de tout ce qui existe.

Ta Parole est comme la terre. Enracine-nous en elle, pour que nous éprouvions la solidité et la constance de tout ce que tu donnes, exiges et promets. »

Maurice Zundel : « La Bible est un sacrement. Ce n’est pas un livre, c’est quelqu’un. La Tradition le dit d’une manière admirable lorsqu’elle parle du banquet eucharistique et du banquet des Écritures car, dans l’un et l’autre festin, on reçoit le Verbe de Dieu qui est Jésus. Le véritable sens des Écritures, c’est le Christ. En chaque mot de la Bible, il y a les battements du cœur de Jésus. C’est dans la lumière du Christ qu’il faut lire les Écritures. »

Rumi (1207-1273), derviche tourneur soufi : « Tu fais vibrer tout mon être. Ton amour me fait résonner comme une orgue, et mes secrets se révèlent sous la touche de ta main. Tout mon être exténué ressemble à une harpe dont la lyre se désaccorde quand je me couche. À chaque fibre que tu touches, je gémis. En vérité, nous sommes une seule âme, moi et toi, entre les mêmes dispositions du ciel changeant. Nous apparaissons et nous cachons, toi dans moi, et moi dans toi. La voûte stellaire nous assemble en une étoile naissante. Voila le sens profond de mon rapport avec toi, le ballet d’une fusion où l’on se disparaît car il existe entre toi et moi, ni moi, ni toi… que le cœur céleste de notre gravitation. »

Antienne tirée du psaume 118, 137, 124 : « Tu es juste, Seigneur, et tes jugements sont droits : agis pour ton serviteur selon ton amour, enseigne-moi tes volontés. »

Isaïe 35 : 4-10 : « Dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage, ne craignez point. Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu ; Il viendra lui-même, et vous sauvera. Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, s’ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude. Le mirage se changera en étang et la terre desséchée en sources d’eaux ; dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, croîtront des roseaux et des joncs. Il y aura là un chemin frayé, une route, qu’on appellera la voie sainte ; nul impur n’y passera ; elle sera pour eux seuls ; ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer. Sur cette route, point de lion ; nulle bête féroce ne la prendra, nulle ne s’y rencontrera ; les délivrés y marcheront. Les rachetés de l’Éternel retourneront, ils iront à Sion avec chants de triomphe, et une joie éternelle couronnera leur tête ; L’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront. »

Tirage 7
Mardi 29 septembre 2015
L’Impératrice (3) et Tempérance (14)

L’Impératrice est l’archétype de la Vierge Marie.

La Femme est le pilier de la famille. Elle se doit d’imiter Marie dans l’éducation de ses enfants : douceur, humilité, sacrifice de soi.

Un homme qui médite la lame 3 sent qu’il doit enfanter son Christ intérieur.

L’Impératrice est assise sur le trône avec le sceptre du pouvoir : elle éduque selon les lois primordiales de l’amour. Mais avec la rigueur de la loi du karma. Elle est le lien entre le ciel et la matière (l’âme à tiers).

Elle apporte la vertu Tempérance (14) pour éviter les conflits familiaux.

Tempérance c’est : « Veillez et priez ! ».

Les deux lames nous rappellent que la Vigilance est indispensable.

Tempérance a le contrôle des 2 énergies opposées et complémentaires du Yin et du Yang. Elle donne la clé de la « porte étroite » à l’Amoureux (6) pour bien choisir son chemin de vie.

« Entrez par la porte étroite. Large, en effet et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s’y engagent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, et il en est peu qui le trouvent. » Matthieu 5 (13-14)

L’éternelle vigilance est le prix du salut.

Tirage 8
Mercredi 30 septembre 2015
Le Monde (21) et le Mat (22)

Le Mat passe par toutes les cases du jeu de la marelle de la vie pour atteindre le ciel (le Monde). Mais, il chemine seul, en silence.

Toutes les épreuves de la marelle évangélique le mènent au silence et à la solitude dans l’endroit sacré que la Providence lui a réservé, en cadeau, pour n’avoir pas reculé. Maintenant, loin du monde des villes (démons babyloniens), il ne retournera jamais en arrière. Lorsqu’on a atteint son paradis, on ne retourne en enfer !

L’éthymologie de « monastère » est « celui qui reste seul » (mono stare).

Le monde (anagramme = démon) d’en-bas le persécute (le lynx qui le mord). Il va vers le Monde (21) d’en-haut où il vivra en harmonie avec les 4 éléments qui entourent la mandorle, le vagin sacré où il va vivre sa deuxième naissance.

Pour le moment, c’est le temps de la prière silencieuse et de la solitude peuplée d’anges.

« Oui, Mat ! Tu vas enfin trouver ton haut-lieu, le Monde. Tu vas pousser les portes du plus beau monastère, lieu sacré chargés d’histoire où des hommes et des femmes ont choisi de consacrer leur vie à Dieu. Mais, toi seul...