//img.uscri.be/pth/5ea3c4fd2b4a9f9b20a31e636ec87b700735f27b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Les chevaliers de l'Apocalypse

De
158 pages
Après le succès de la série télévisée Corpus Christi de Jérôme Prieur et GérardMordillat, et des livres qui ont suivi comme « Jésus contre Jésus » et « Jésusaprès Jésus », les deux même auteurs récidivent avec une nouvelle sérieet un ouvrage consacré aux premiers siècles du christianisme et à l'Apocalyse.Pour eux, le « christianisme » comme système aurait gagné en trahissant Jésus,préférant installer l'Eglise, en lien avec le pouvoir de l'époque, plutôt quele Royaume et l'esprit évangélique.Mais que penser de tout cela ? Quelle est la portée d'une telle affirmation ?Comment le grand public peut-il s'y retrouver ? Dans cet essai vifet argumenté, l'historien Jean-Marie Salamito propose une mise au pointvigoureuse pour répondre aux propos de Prieur et Mordillat. Il s'agit pour luid'objectivité historique : tout en décortiquant la méthode des auteurs, au plantélévisuel d'abord puis dans leur ouvrage, il revient sur les points les pluscontroversés : les liens des chrétiens avec le pouvoir romain, la questionde l'antisémitisme, l'utilisation d'auteurs comme Loisy, la questiondes sources...Car il existe bel et bien un « noyau dur » de l'histoire du christianismequ'il faut distinguer d'hypothèses fantaisistes ou tout simplement...antichrétiennes.
Voir plus Voir moins
Après le succès de la série télévisée Corpus Christi de Jérôme Prieur et GérardMordillat, et des livres qui ont suivi comme « Jésus contre Jésus » et « Jésusaprès Jésus », les deux même auteurs récidivent avec une nouvelle sérieet un ouvrage consacré aux premiers siècles du christianisme et à l'Apocalyse.Pour eux, le « christianisme » comme système aurait gagné en trahissant Jésus,préférant installer l'Eglise, en lien avec le pouvoir de l'époque, plutôt quele Royaume et l'esprit évangélique.Mais que penser de tout cela ? Quelle est la portée d'une telle affirmation ?Comment le grand public peut-il s'y retrouver ? Dans cet essai vifet argumenté, l'historien Jean-Marie Salamito propose une mise au pointvigoureuse pour répondre aux propos de Prieur et Mordillat. Il s'agit pour luid'objectivité historique : tout en décortiquant la méthode des auteurs, au plantélévisuel d'abord puis dans leur ouvrage, il revient sur les points les pluscontroversés : les liens des chrétiens avec le pouvoir romain, la questionde l'antisémitisme, l'utilisation d'auteurs comme Loisy, la questiondes sources...Car il existe bel et bien un « noyau dur » de l'histoire du christianismequ'il faut distinguer d'hypothèses fantaisistes ou tout simplement...antichrétiennes.