Les druides
156 pages
Français

Les druides

-

Description

A l'époque du Viagra, du Pacs, et du lavabo, les druides, leur univers, leur vue du monde, leur spiritualité fascinent, intriguent, suscitent curiosité et intérêt.Mais qui étaient vraiment ces "hommes du chêne", ces "très savants" décrits par Pline, César et d'autres auteurs antiques, souvent, il faut bien le reconnaître, avec la partialité du vainqueur et la condescendance du colonisateur pour le colonisé.Bien peu parmi nos concitoyens savent que Diviciacos a des disciples et des descendants, qui ne se limitent pas à couper le gui sur les chênes sacrés, mais qui pensent la société, proposent une alternative à la fois écologiste et enracinée à un monde pris de subite accélération matérialiste.Qui sont nos modernes Panoramix ? Quelles sont leurs filiations, leurs lignées et leurs héritages ? Comment entendent-ils infléchir notre civilisation ? Quels sont leurs rituels, leurs symboles, leurs obédiences, leurs lieux sacrés ? Autant de réponses apportées par cet ouvrage, qui ne se prétend pas exhaustif, mais qui est un voyage non partisan dans la galaxie des druides-anciens et modernes.



L'auteur, journaliste,spécialiste des cultures et des pays celtiques, a tenu volontairement à écarter de son enquête à la fois les mouvements trop "folkloriques" et ceux qui récupèrent le celtisme à des fins partisanes et extrémistes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2006
Nombre de lectures 0
EAN13 9782843467585
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait
Introduction

A une époque où les idéologies vacillent, où l’on constate la faillite des systèmes ultra-matérialistes, et où certaines grandes religions révélées peinent à trouver un nouveau souffle, la figure du druide fascine, inquiète, séduit, suscite intérêt et curiosité.

D’autant qu’après l’avoir longtemps crue disparue irrémédiablement, ou alors confinée à l’univers rassurant des bandes dessinées et du cinéma pour enfants, l’on s’aperçoit qu’elle est toujours présente au sein de notre société moderne.

L’image de ces « chercheurs de sens » , il faut bien le dire, est souvent faussée par la recherche systématique du spectaculaire et par le côté réducteur de certaines émissions de télévision et de la presse à scandales. On doit reconnaître aussi que nombre de ceux qui s’auto-proclament doctement « druides » prêtent à sourire, quand ce n’est pas à rire. Couverts de bagues, de colliers, de grigris et de cliquetant et tintinnabulant, certains « druides » de métro et de banlieue aperçus sur les plateaux de Michel Drucker ou de Jean Pierre Foucault donnent une image ridiculement folklorique du sacerdote, et seraient inspirés d’aller chercher un peu d’humilité dans la complicité des sous bois.

Mais au-delà des clichés, de l’apologie, ou au contraire, d’une diabolisation toujours facile de ce qui est différent, nous avons cherché à savoir d’une part qui était le druide antique, que les auteurs classiques accusent volontiers d’être sanguinaires et de pratiquer les sacrifices humains. Quelle était sa place au sein de la société celtique indépendante. Et d’autre part qui sont ceux qui, à l’aube du troisième millénaire (de l’ère chrétienne !) osent « à la face du monde » , se revendiquer de lui. Quelles sont leurs filiations, leurs références et leurs ancrages ? Quels sont les rapports entre ce que le Pr Christian J. Guyonvarc’h , qualifie de « seule Tradition occidentale » et le brahmanisme hindou ?

Cet ouvrage n’a pas la prétention d’être exhaustif, ni de concurrencer ceux qui sont déjà sur le marché. Il se propose, simplement, de mettre à la portée du plus grand nombre, un monde dont la logique échappe à bien des égards à notre univers quotidien. Réalisé comme une enquête, il est, bien sûr, le fruit de nombreuses lectures, mais aussi et surtout, de rencontres avec les principaux protagonistes et promoteurs du druidisme, ou plutôt du néo-druidisme breton.

Conscients de tous les risques, de tous les écueils, de toutes les lacunes que peut comporter un tel travail , nous sommes bien sûr ouverts aux propositions et aux suggestions de tous , afin de compléter, d’étoffer et d’améliorer les futures éditions.