Les jésuites

-

Livres
169 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


La Compagnie de Jésus, fondée par Ignace de Loyola, est approuvée en 1540 par le pape Paul III. Au début du XXIe siècle, elle constitue l'ordre religieux masculin le plus important numériquement au sein de l'Église catholique et le pape François, élu en mars 2013, en est issu. La mission des Jésuites, précisée dès le début de leur existence, porte sur l'évangélisation, la justice sociale et l'éducation.



Synthèse d'introduction et de référence, ce guide conçu par un spécialiste présente à part égale l'histoire, la pensée et l'actualité des jésuites, en insistant sur leur rôle, leurs réalisations et leur influence dans la spiritualité moderne.




  • Origines


  • Fondements


  • Pratiques




  • Aux sources de la Compagnie


    • L'histoire d'un homme, son récit en forme de testament


    • Les Exercices spirituels, un chemin de liberté


    • Un appel incessant à vivre sur les frontières




  • Une longue histoire d'adaptation et ses aléas


    • Des turbulences sous de belles apparences


    • La suppression et le rétablissement de la Compagnie


    • Heurs et malheurs de la Compagnie au XIXe siècle




  • La Compagnie sur de nouvelles frontières


    • L'entre-deux-guerres et les premières "ruptures"


    • Dans les épreuves, l'heure des choix


    • Quand l'histoire s'incurve




Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 décembre 2013
Nombre de visites sur la page 83
EAN13 9782212247060
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
PhilippE Lécrivain
EYROLLES PRATIQUE Religion
LES JÉSUITES UnE synThèsE d’inTroducTion ET dE référEncE qui éclairE l’histoire, la pensée etl’actualité dE l’ordrE jésuiTE
EYROLLES PRATIQUE Religion
LES JÉSUITES La CompagniE dE Jésus, fondéE par IgnacE dE Loyola, EsT approuvéE EnE 1540 par lE papE Paul III. Au débuT duxxi sièclE, EllE consTiTuE l’ordrErEligiEux masculin lE plus imporTanT numériquEmEnT au sEin dE l’ÉglisE caTholiquE ET lE papE François, élu En mars 2013, En EsT issu. La mission dEs JésuiTEs, préciséE dès lE débuT dE lEur ExisTEncE, porTE surl’évangélisaTion, la jusTicE socialE ET l’éducaTion. SynThèsE d’inTroducTion ET dE référEncE, cE guidE conçu par un spécialisTE présEnTE à parT égalE l’hisToirE, la pEnséE ET l’acTualiTé dEs jésuiTEs, En insisTanT sur lEur rôlE,leurs réalisations et leur inuence dans la spiritualité moderne.
OriginEs
FondEmEnTs
 PraTiquEs
philippe lécrivainjésuite, historien et théologien. Il est Professeur est émérite d’histoire du christianisme aux facultés jésuites de Paris et ancien Maître de conférences à l’Institut de Sciences politiques de Paris. Il est déjà l’auteur, dans la collection Eyrolles pratique, deComprendre le catholicisme, avec JeanYves Calvez.
Code éditeur : G55825 ISBN : 978-2-212-55825-8 Couverture : d’après Alessandra Benedetti / Corbis © Éditions Eyrolles
LeS JÉSUIteS
Pppe écran
LeS JÉSUIteS
Édtons Eyroes 61, bd Sant-German 75240 Pars Cede 05 www.edtons-eyroes.com
Mse en pages : ïstra
En appcaton de a o du 11 mars 1957,  est nterdt de reprodure ntégraement ou parte-ement e présent ourage, sur queque support que ce sot, sans autorsaton de ’édteur ou du Centre ranças d’epotaton du drot de cope, 20, rue des Grands-Augustns, 75006 Pars.
© Groupe Eyroes, 2014
ïSBN : 978-2-212-55825-8
Sommaire
iNTROducTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
pàRTIE 1 aUx SOURCES dE Là cOmPàgNIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13
ChâPITRE 1 L’hIsTOIRE d’uN hOMME, sON RÉcIT EN FORME  dE TEsTâMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 D’une conversion choisie à une conversion reçue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 ï rêve de s’îustrer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 ï entre en uî-même . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 ï voît Dîeu autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 ï part à Jérusaem . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Sur des chemins non tracés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19 Mystîque et ïnquîsîtîon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Étudîer vraîment . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 es premîers compagnons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 « À Rome, je vous serai propice ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24. . Une ongue attente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 a vîsîon de a Storta . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 a déîbératîon de 1539 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 ïgnace, préposé généra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 ChâPITRE 2 LEseXERcIcEs sPIRITuEls, uN chEMIN dE LIbERTÉ . . . . 29 Dieu toujours plus grand !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29 Dîeu dans e « pus » de ’amour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Tout commence par un désîr . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Une démarcHe libre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .32 Une certaîne ogîque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Pas de coîx sans unîon à Dîeu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Dans l’action, contempler Dieu. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .35 Aîder es âmes, toute une pédagogîe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Actîon, contempatîon, servîce. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 © Groupe Eyrolles Trouver Dîeu dans e temps et ’espace . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
6
ChâPITRE 339 UN âPPEl INcEssâNT À VIVRE suR lEs FRONTIÈREs. . . . . . . Une Compagnie missionnaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .39 Dans a carîté et ’obéîssance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 esConsttutons, une œuvre commune et ouverte . . . . . . . . . . . . 41 Les missions au temps d’Ignace et de ses Héritiers. . . . . . . . . . . .43 a métode d’ïgnace. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Deux grandes Igures. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Une carte de a mîssîon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 es ésîtatîons des érîtîers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 En France, sur d’autres frontières. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50. . Une réceptîon oicîee oueuse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Une entreprîse de dîscernement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Une maencontreuse entrée en poîtîque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Des débats récurrents sur e tyrannîcîde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 a vîe dîicîe d’un conesseur du roî . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
pàRTIE 2 uNE LONgUE HISTOIRE d’àdàPTàTION ET SES àLÉàS . . . .59
ChâPITRE 461 DEs TuRbulENcEs sOus dE bEllEs âPPâRENcEs . . . . . . . Une nouvelle stratégie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .61 Une présentatîon renouveée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62 De nouveaux coîx . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62 Un réseau de coèges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 Une nouvee téoogîe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 Spirituels et missionnaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .64. . Une consteatîon de « saînts » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 es mîssîons bretonnes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 La manière jésuite et ses eets. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .70. . es débats sur a grâce et a îberté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 a queree des rîtes cînoîs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 es jésuîtes et es scîences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 Dans es Iets de ’antîmystîque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
Les jésuites
© Groupe Eyrolles
ChâPITRE 5 Lâ suPPREssION ET lE RÉTâblIssEMENT  dE lâ COMPâGNIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Delenda societas est !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .78 a montée des opposîtîons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78 De a rumeur à a vîoence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 Une condamnatîon sans appe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82 e breDomnus ac Redemptor noster . . . . . . . . . . . . . . . . . . .84 Une survie contrastée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .86 Accamîe avant a Révoutîon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86 Des dîvergences durant a Révoutîon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 Maîs ’espoîr demeure… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 Un rétablissement entravé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .91 Des commencements dîicîes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Dîicîes adaptatîons ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94 a reprîse de combats ancîens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
E ChâPITRE 6 HEuRs ET MâlhEuRs dE lâ COMPâGNIE âuxix. 99sIÈclE . Les jésuites dans les structures concordataires100. . . . . . . . . . . . . . e « camp de bataîe de a carîté ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 Se remettre en « mouvement ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 esÉtudeset es débats téoogîques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 a Commune, un coup de semonce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 D’une expulsion à l’autre104. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . es expusîons des années 1880 et eurs suîtes . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Tîrer proIt du « nouve esprît » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105 Suîvre ou non éon Xïïï en matîère poîtîque et socîae ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 De ’afaîre Dreyus aux nouvees expusîons . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Dans les ïlets du modernisme et de son contraire. . . . . . . . . . . 111 Réconcîîer « ’Égîse et e sîèce », une questîon d’adaptatîon . . . . 111 Crîs et vîoence contre e « modernîsme socîa » . . . . . . . . . . . . . . . 113 D’un « Dîemme » à un autre, es jésuîtes et ’Actîon rançaîse . . . 115 Dans es mîssîons, es jésuîtes sont « occîdentaux » . . . . . . . . . . . . . 117
© Groupe Eyrolles
Sommaire
7
8
pàRTIE 3 là cOmPàgNIE SUR dE NOUVELLES fRONTIèRES . . . . . 119
ChâPITRE 7 L’ENTRE-dEuX-GuERREs ET lEs PREMIÈREs  « rUPTUrES ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 Des ruptures diciles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 « Nous ne partîrons pas ! » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122 a condamnatîon de ’Actîon rançaîse et ses remous . . . . . . . . . . 122 Une doctrîne socîae pus erme maîs mîeux répandue . . . . . . . . . . 124 De nouveaux choix missionnaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125 ’évoutîon de ’Actîon catoîque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126 ’évoutîon dans es mîssîons oîntaînes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128 Une oraison d’intellectuels et de spirituels129. . . . . . . . . . . . . . . . . . Dans es dîscîpînes proanes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129 Dans es scîences reîgîeuses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130 Dans a tradîtîon spîrîtuee . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
ChâPITRE 8. . . . . . . . . . . . 133 DâNs lEs ÉPREuVEs, l’hEuRE dEs chOIX Des consciences en débat. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 « Présence » ou « résîstance » spîrîtuees ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134 Des îgnes à ne pas dépasser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135 Tensîons dans e monde étudîant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 Pour un umanîsme crétîen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137 Quatre crises symboliques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 e cas Teîard de Cardîn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 ’afaîre de Fourvîère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 es PO, une occasîon manquée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 À ’ACJF, a In d’une expérîence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141 La Compagnie à la veille du concile Vatican II143. . . . . . . . . . . . . . . . . a Compagnîe redécouvre ses sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 es questîons socîaes et poîtîques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Un vîsîteur se prenant pour Dîeu e Père . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145 Une présence bouscuée dans es mîssîons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145
ChâPITRE 9QuâNd l’HIsTOIRE s’INcuRVE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147 Vatican II, une « pentecôte » ou une « source »147. . . . . . . . . . . . . . . Des gestes et des paroes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147 e dége de a banquîse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148
Les jésuites
© Groupe Eyrolles