Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel

-

Livres
216 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le synode des évêques d’octobre 2018 sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » a été convoqué par le pape François en octobre 2016. Cet ouvrage présente les textes importants élaborés au Vatican et en France au cours de ces deux ans de préparation, du Document préparatoire à l’Instrument de travail, base de réflexion pour les pères synodaux du monde entier. Il intègre aussi des textes très instructifs, fruits de l’écoute des jeunes, comme la synthèse française des réponses au questionnaire romain et le document final du pré-synode.

À travers cet ouvrage, on voit ainsi se dessiner une dynamique de réflexion riche et stimulante pour tous ceux qui dans l’Église et la société sont au service des jeunes et des vocations. En outre, ces documents de référence pour le synode 2018 enrichis des discours du Pape aux jeunes et de l’éclairage de trois théologiens constituent un véritable « manuel » bienvenu pour l’évangélisation des jeunes et la pastorale des vocations. Celui-ci aidera à relire des pratiques et à ouvrir de nouveaux chemins d’accompagnement des jeunes.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 août 2018
Nombre de visites sur la page 4
EAN13 9782728926770
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0071 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Collection dirigée par le père OLIVIER RIBADEAU DUMAS secrétaire général de la Conférence des évêques de France
Préfaces de Mgr Percerou et du SNEJV, Synthèse française Textes de Philippe Bordeyne, de Luc Forestier et de Véronique Margron © Conférence des évêques de France
Autres textes © Secrétairerie Générale du Synode des Evêques
Pour la présente édition
©Bayard Éditions, Mame et Les Éditions du Cerf,2018
Bayard Éditionsbr 18, rue Barbès 92128 Montrouge cedex ISBN 978-2-227-49574-6
Mame 15-27, rue Moussorgski 75018 Paris ISBN : 978-2-7289-2671-8
Les Éditions du Cerf www.editionsducerf.fr 24, rue des Tanneries 75013 Paris
EAN : 978-2-204-13063-9
Ce document numérique a été réalisé parNord Compo.
Préface
*1 L e synode sur Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, qui se tiendra à Rome en octobre 2018, a été convoqué par le pape François en octobre 2016. Ces deux années auront permis au secrétariat général du synode de mettre en œuvre une très large consultation auprès des jeunes et de leurs accompagnateurs afin de mieux cerner cette génération des 16-29 ans, aux conditions de vie, aux aspirations et aux espérances si diverses d’un pays à l’autre et au sein même de chaque communauté nationale. Je voudrais souligner ici la richesse des matériaux qui ont servi à rédiger l’Instrumentum Laboris, qui sera le document de travail des pères synodaux. Outre les réponses des différentes conférences épiscopales au questionnaire du document préparatoire, 130 000 jeunes du monde entier ont participé à la consultation mise en ligne par le secrétariat du synode et 300 se sont réunis autour du pape François, en mars dernier, pour une semaine de réflexion et d’échange. Ce pré-synode des jeunes a abouti à un document final d’une grande richesse, vous le découvrirez dans cet ouvrage. L’Instrumentum laboris nous fournit donc une photographie jamais réalisée de « ces 1 jeunes en transition vers la vie adulte », qui sont, pour reprendre l’expression de saint 2 Jean Paul II, « l’avenir du monde et l’espérance de l’Église ». Il est bon de rappeler ici les objectifs de ce synode tel que les exprimait le pape François aux jeunes :
Me viennent à l’esprit les paroles que Dieu adressa à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t’indiquerai » [Gn 12, 1]. Ces paroles s’adressent aujourd’hui à vous : ce sont les paroles d’un Père qui vous invite à « sortir » pour vous lancer vers un futur non connu mais porteur de réalisations certaines, vers lequel Lui-même vous accompagne. Je vous invite à écouter la voix de Dieu qui résonne dans vos cœurs à travers le souffle de l’Esprit Saint.
Et, quelques lignes plus loin :
Je souhaite aussi vous rappeler les paroles que Jésus dit un jour aux disciples qui lui demandaient : « Maître, où demeures-tu ? » Il répondit : « venez et voyez » [Jn 1, 38-39]. Vers vous aussi Jésus tourne son regard et vous invite à aller chez lui. Chers jeunes, avez-vous rencontré ce regard ? Avez-vous entendu cette voix ? Avez-vous ressenti cette ardeur à vous mettre en
3 route ?
Abram, à l’appel du Seigneur, est parti vers une « nouvelle terre ». Ce même appel doit être lancé aux jeunes : il leur faut partir vers cette « nouvelle terre » que Dieu leur indique, une terre de justice et de fraternité à laquelle ils aspirent et pour laquelle certains s’engagent déjà. Alors, comment faire retentir cet appel de Dieu à bâtir cette « civilisation de l’amour » chère au bienheureux Paul VI et à saint Jean Paul II ? C’est là une des finalités de ce Synode :
Ce soir, chers jeunes, le Seigneur vous renouvelle l’invitation à devenir des protagonistes dans le service ; il veut faire de vous une réponse concrète aux besoins et à la souffrance de l’humanité ; il veut que vous soyez un signe de 4 son amour miséricordieux pour notre temps!
Parmi les disciples qui demandent à Jésus où il demeure, il y a Jean, « figure 5 exemplaire du jeune qui choisit de suivre Jésus et “le disciple que Jésus aimait” ». Il a répondu favorablement à l’invitation du Christ de demeurer avec lui et de marcher à sa suite. Comment devenir disciple-missionnaire si nous ne demeurons pas en Christ, le Seigneur et le Maître ?
Le Seigneur […] désire venir chez toi, habiter ta vie de chaque jour : les études et les premières années de travail, les amitiés et les affections, les projets et les rêves. Confiez-vous au souvenir de Dieu : sa mémoire n’est pas un « disque dur » qui enregistre et archive toutes nos données, mais un cœur tendre de compassion, qui se réjouit d’effacer définitivement toutes nos traces 6 de mal .
Il s’agit donc, pour l’Église, d’aider les jeunes à discerner le chemin que Dieu leur ouvre en des temps passionnants mais incertains. En ce Synode, le pape François nous invite donc à
nous concentrer sur le discernement de la vocation, c’est-à-dire sur le processus grâce auquel la personne arrive à effectuer, en dialoguant avec le Seigneur et en écoutant la voix de l’Esprit, les choix fondamentaux, à partir du choix de son état de vie […]. Comment vivre la bonne nouvelle de l’Évangile et répondre à l’appel que le Seigneur adresse à tous ceux dont il va à la rencontre : à travers le mariage, le ministère ordonné, la vie consacrée ? Et quel est le domaine où il peut faire fructifier ses talents : la vie professionnelle, le volontariat, le service des plus petits, l’engagement 7 politique?
Les objectifs étant rappelés, je crois pouvoir écrire que ce synode est déjà une réussite ! Sa convocation a été l’occasion pour de nombreux diocèses, communautés et
congrégations, sans oublier les divers mouvements, de se pencher à frais nouveaux sur la pastorale des jeunes adultes et de leur donner la parole, écouter leurs attentes, leurs projets, et les associer de plus près à la vie de l’Église. Lettres pastorales sur les jeunes, Année de la jeunesse, mises en place de conseils diocésains des jeunes, visites pastorales des jeunes, festivals, temps forts… Autant d’initiatives qui ont jalonné ces deux années et qui ont dynamisé nos Églises particulières. Les jeunes ont pris conscience qu’ils étaient attendus et même espérés par leurs aînés pour donner souffle aux communautés et, avec eux, être ferments d’Évangile en ce monde. Alors, il nous reste à confier au Seigneur les travaux des pères synodaux. L’enjeu est de taille, il concerne toute l’Église : il ne s’agit, ni plus ni moins, que d’ouvrir les chemins qui permettront à ces jeunes de se découvrir aimés du Seigneur et assurés de sa présence active en des années où ils s’apprêtent à devenir pleinement acteurs de la vie de l’Église et du monde. Puisse ce synode rendre effectif cet appel à la confiance que le pape leur adressait dans son message pour les JMJ 2018 :
La grâce de Dieu touche l’aujourd’hui de notre vie, vous « saisit » tels que vous êtes, avec toutes vos craintes et vos limites, mais elle révèle aussi les merveilleux plans de Dieu ! Vous jeunes, vous avez besoin de sentir que quelqu’un a vraiment confiance en vous : sachez que le Pape vous fait confiance, que l’Église vous fait confiance ! Et vous, faites confiance à 8 l’Église !
+ MGR LAURENT PERCEROU Évêque de Moulins, Président du conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes.
*1. Les notes de l’ouvrage se trouventici.
Introduction
L’Église en marche vers le synode 2018…
… À l’écoute des jeunes, acteurs clés de la transformation du monde et de l’évangélisation
En octobre 2016, le pape François annonçait que le prochain synode aurait lieu en octobre 2018 sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement des vocations ». Ce synode voulu par le pape met un focus sur les jeunes de 16 à 29 ans et invite toute l’Église à « s’interroger sur la façon d’accompagner les jeunes à reconnaître et à accueillir l’appel à l’amour et à la vie en plénitude » mais aussi à « demander aux jeunes eux-mêmes de l’aider à définir les modalités les plus efficaces pour annoncer 1 la Bonne Nouvelle ». Par-là, non seulement l’Église vient marquer sa sollicitude envers les jeunes – comme le pape François l’a écrit aux jeunes : « Je vous ai voulus 2 au centre de l’attention parce que je vous porte dans mon cœur » – et se mettre à leur écoute pour mieux les entendre et les comprendre, mais surtout elle appelle à les considérer comme de véritables acteurs de la transformation du monde et de l’évangélisation. Si ce synode s’inscrit dans la continuité des deux synodes sur la famille qui avaient déjà mis en lumière des thèmes liés aux jeunes (voir notamment la question du mariage et du couple et le chapitre 7 d’Amoris Laetitiasur l’éducation), il sera sans doute une étape importante sur le chemin de la réforme actuelle de l’Église voulue par le pape François dans un contexte où celui-ci insiste particulièrement sur l’enjeu de la synodalité. En effet, dans un des textes clés de son pontificat – le discours prononcé le 17 octobre 2015 pendant le synode sur la famille pour la Commémoration du cinquantième anniversaire de l’institution du synode des évêques – le pape a dessiné clairement la ligne à tenir :
Le monde dans lequel nous vivons, et que nous sommes appelés à aimer et à servir même dans ses contradictions, exige de l’Église le développement de synergies dans tous les domaines de sa mission. L e chemin de la synodalité est justement le chemin que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire.
Et il poursuit :
Une Église synodale est une Église de l’écoute, avec la conscience qu’écouter « est plus qu’entendre ». C’est une écoute réciproque dans laquelle chacun a quelque chose à apprendre.
Cette dynamique d’écoute fut donc au cœur des deux années de marche synodale que ce recueil de textes met en lumière. Cet ouvrage intègre les textes les plus importants publiés à Rome ou en France dans le cadre de la consultation synodale avec ses différentes étapes. D’une certaine manière il propose une sorte de « topo-guide » des chemins tracés par les jeunes du monde d’aujourd’hui à partir de leur parole même. Et en même temps, il met en lumière le processus engendré par ces différentes modalités et rencontres de préparation du synode des jeunes qui dessine comme une sorte de carte inachevée des sentiers à ouvrir pour que l’Église aille toujours davantage à la rencontre des jeunes en s’appuyant sur les jeunes eux-mêmes. Carte matérialisée à ce jour dans l’Instrument de travailservira de base aux travaux des pères synodaux réunis à qui Rome du 3 au 28 octobre prochain. Cette préparation synodale, ouverte comme habituellement par la publication en janvier 2017 duDocument préparatoire au synode incluant un questionnaire pour « lancer la phase de consultation de l’ensemble du Peuple de Dieu », s’est enrichie d’initiatives nouvelles pour permettre une écoute très large de tous les jeunes et les rendre vraiment acteurs du processus synodal. Ainsi, la publication de ces Lineamentas’est accompagnée d’une Lettre du pape aux jeunes dans laquelle il leur dit avec force :
L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs.
Par ailleurs, pour la première fois dans la méthodologie synodale, la phase de consultation s’est accompagnée de la création d’un site web dédié (www.synod2018.va) et d’un questionnaire en ligne décliné en cinq langues adressé directement aux jeunes du monde entier âgés de 16 à 29 ans. En outre, la Secrétaierie général a organisé à Rome deux initiatives importantes de rencontres internationales préparatoires au synode. Du 11 au 15 septembre 2017 s’est tenu un séminaire international d’études sur la situation des jeunes avec une soixantaine d’experts et une vingtaine de jeunes de tous les continents autour des thèmes suivants : les jeunes et l’identité, les jeunes et l’altérité, les jeunes et la vision du futur, les jeunes et la technologie, les jeunes et la transcendance… Puis, du 19 au 25 mars 2018, un évènement inédit voulu, ouvert et conclu par le pape François, le pré-synode, a réuni 300 jeunes du monde entier avec pour objectif de produire un document synthétisant le contenu des échanges entre les participants sur les sujets soulignés dans le document préparatoire. Ce Document final de la réunion pré-synodale qui est donc une expression forte et directe des jeunes est une source
importante de la rédaction de l’Instrument de travailqui a aussi pris en compte trois autres sources : les réponses des différentes conférences épiscopales et « organismes ayant droits » au questionnaire du document préparatoire, les résultats du questionnaire en ligne et les travaux du séminaire international d’études. À travers ces différents textes réunis ici on peut voir se déployer et s’affiner l’analyse de la réalité du monde actuel dans lequel les jeunes sont plongés, avec une approche qui articule à la fois la prise en compte de la diversité des contextes et le repérage des éléments de la culture globale contemporaine avec ses défis, ses opportunités et les questions posées aux jeunes. S’approfondissent aussi la perception et la définition des expressions centrales que l’Église veut offrir aux jeunes comme chemin de vie à travers ce synode : la foi et la vocation, le discernement et l’accompagnement. À la lumière des différentes exhortations apostoliques et encycliques écrites par le pape François –Evangelii Gaudium,Amoris Laetitia,Laudato SietGaudete et Exsultate– on peut voir se dessiner dans une grande cohérence les postures clés auxquelles l’Église, à l’aune de cette nouvelle étape de la réception de Vatican II, appelle aujourd’hui les baptisés : tous disciples missionnaires, peuple de Dieu en marche à l’écoute de l’Esprit pour témoigner de la Joie de l’Évangile dans la complexité du monde actuel en pleines mutations. Oui, les jeunes ont bien été les acteurs majeurs de cette préparation synodale qui a suscité en France et dans les diocèses, mouvements et communautés de nombreuses initiatives et démarches de consultation. Heureux de s’exprimer, d’être écoutés et pris en compte, ils ont pu apporter leur regard et leur créativité, leurs questions et leurs rêves, leur désir de s’investir et prendre pleinement leur place dans le monde et dans l’Église. Puissent ces riches matériaux réunis ici nous aider à poursuivre l’indispensable dialogue entre aînés et jeunes, à oser leur faire toujours davantage confiance, à nous laisser bousculer par l’Esprit qui à travers les nouvelles générations fait toute chose nouvelle, et discerner plus finement, à travers cette écoute réciproque, les « signes des temps » et les orientations pour la mission dans ce monde en mouvement, en grande soif spirituelle et en attente d’espérance…
SR NATHALIE BECQUART,XAVIÈRE
Directrice du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations.