Reste avec nous

Reste avec nous

-

Français
114 pages

Description

Une réflexion fraîche et profonde sur le mystère de Pâques
Après avoir médité sur le mystère de la Croix dans Les sept dernières paroles du Christ (Novalis, 2017), le père Thomas Rosica achève son diptyque pascal en nous partageant ses réflexions sur la Résurrection. Mettant en lumière ce que chacun des évangé­listes nous apprend d’original sur cet événement fondateur de la foi chrétienne, il nous entraîne dans un élan spirituel capable de renouveler notre vie, ici et maintenant.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 février 2018
Nombre de lectures 2
EAN13 9782896885824
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
            
THOMAS ROSICA
Reste avecnous… Méditations sur le Christ ressuscité
Préface deMichel Sabbah, patriarche latin émérite de Jérusalem Postface deAnne Sigier
Reste avec nous
Méditationssur leChrist ressucité
Thomas Rosica, C.S.B.
PréfacedeMichel Sabbah, patriarche latin émérite de Jérusalem
PostfacedeAnne Sigier
Dépôt éga – Bîbîotèque et Arcîves natîonaes du Québec, 2018 Bîbîotèque et Arcîves Canada, 2018
Novaîs ïSBN: 978-2-89688-557-2
Dîrectîon édîtorîae : Jonatan Guîbaut Révîsîon : Pîerre Guénette Traductîon : Francîs Denîs Mîse en pages de ’întérîeur : Audrey Wes Mîse en pages de a couverture : Mardîgrae ïustratîons de a couverture : © îStockpoto.com/sotsstudîo et îStockpoto.com/ Memîtîna
L'îcône d'Emmaüs utîîsée dans ce îvre ut écrîte par Sr Marîe-Pau Farran, O.S.B., du monastère bénédîctîn des Oîvîers, à Jérusaem. L'îcône orîgînae se trouve à Toronto. Des reproductîons de 'îcône sont dîsponîbes à a Prîntery House, à Conceptîon, Mîssourî. La poto de 'îcône orîgînae ut produîte par a Fondatîon catoîque Se et Lumîère Médîa.
Toutes es cîtatîons bîbîques de ce îvre provîennent de a Traductîon îturgîque oIcîee en rançaîs de a Bîbe sur e sîte de ’Assocîatîon épîscopae îturgîque pour es pays rancopones. Tous droîts réservés.
Une versîon angaîse de ce îvre est pubîée cez Novaîs sous e tître Stay with us… Encouters with the Risen Lord, ïSBN 978-2-89688-558-9.
© Les Édîtîons Novaîs înc. 2018
Cet ouvrage a été pubîé avec e soutîen de a SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédît d’împôt pour ’édîtîon de îvres – Gestîon SODEC.
Tous droîts réservés. Aucune partîe de ce îvre ne peut être reproduîte, sauvegardée sur un système d’extractîon ou transmîse, sous queque orme que ce soît, par queque moyen que ce soît – éectronîque, mécanîque, potocopîe, enregîstrement ou autre – sans ’autorîsatîon écrîte préaabe de ’édîteur.
4475, rue Frontenac, Montréa (Québec) H2H 2S2 sac@novaîs.ca • novaîs.ca
ïmprîmé au Canada
978-2-89688-582-4
À a mémoîre du cardîna Josep Bernardîn (1928 -1996) et du cardîna Basî Hume, O.S.B. (1923-1999).
Témoîns du Seîgneur ressuscîté, îs ont connu et aîmé Ceuî en quî îs ont espéré.
Par eur vîe et eur mort, îs nous ont apprîs davantage sur a Résurrectîon que ce que nous ne pourrons jamaîs apprendre dans es îvres.
« Mon Dîeu, je connaîs cet endroît. Je suîs à a maîson. En un certaînsens, je crois que le trépas se fera de cette manière. Je serai à la maison.»
Josep Bernardîn, 1996
« Le rîdeau est tombé et c’étaît e retour de a nuît de a oî. Mais je n’étais pas inquiet puisque je savais ce qu’il y avait derrière ce rideau.»
Basî Hume, O.S.B, 1999
S
omma
ire
Préace..................................................................................... 5 Avant-propos ..........................................................................9 ïntroductîon........................................................................... 19 1. Récît de a Résurrectîon seon Marc : un appe à devenîr dîscîpe............................................... 27 2. Récît de a Résurrectîon seon Mattîeu : ’accompîssement de a promesse d’une présence contînuee ............................................... 37 3. Récît de a Résurrectîon seon Luc : une symponîe en troîs mouvements............................. 51 4. Récît de a Résurrectîon seon Jean : a rencontre avec un Dîeu d’amour et de mîsérîcorde........................ 71 5. Jérusaem, vîe de a Résurrectîon.................................. 91 Une prîère pour concure ..................................................... 97 Épîogue : témoîns contemporaîns de a Résurrectîon..... 98 Postace ................................................................................... 109
P
r
éfac
e
e père homas Rosîca, de a congrégatîon des Pères basî-îens,estspécîaîste des Écrîtures et présîdent-dîrecteur porLte beaucoup d’autres tîtres et responsabîîtés dans ’Égîse généra de a ondatîon catoîque Se et Lumîère.ïcanadîenne et dans a socîété. Cependant, je croîs que, e meî-eur tître qu’î voudraît porter, c’est « amant de Jérusaem ». Je ’aî connu en 1990 pendant ses études supérîeures à ’Écoe bîbîque et arcéoogîque rançaîse de Jérusaem, et je uî aî demandé un mînîstère auprès des sémînarîstes et des curés de paroîsse, dont î aîsaît toujours ’admîratîon. Maîs sa prîn-cîpae actîvîté étaît de cercer Jésus avec zèe sur a terre. ï ’a découvert dans es îeux saînts, quî conservent toujours a mémoîre du mystère de Dîeu au mîîeu des ommes et des emmes de tous es temps.
Cet ouvrage est un ensembe de rélexîons sur es évangîes, conçu à a suîte des années de prîère et d’études que ’auteur a passées à Jérusaem et en Terre saînte. ï y est resté queque temps pour mîeux connatre Jésus Crîst et son Évangîe. Ses rélexîons bîbîques sont donc îssues de sa prîère et de ses études au pays de Jésus. Comme î e dît uî-même dans son
5
Reste avec nous
întroductîon : « Pusîeurs de ces rélexîons ont mûrî en moî aors que je vîvaîs et étudîaîs à Jérusaem. » Le ecteur sentîra qu’î a gardé a nostagîe de a contrée de son Seîgneur, quî en a aît une terre saînte, cee de a rédemptîon de ’umanîté.
L’auteur présente Jésus Crîst, omme et Dîeu, Verbe éterne de Dîeu, à notre monde moderne par e mystère de a Croîx. ï dît avec saînt Pau : « Nous prêcons Jésus crucîié », e scandae et a oîe de a croîx, ain de devenîr des emmes et des ommes mûrs quî puîssent dépasser es rontîères de ’umanîté, et savoîr, eux aussî, que « a mort ou e ma n’a pas e dernîer mot ». « Les événements tragîques et vîoents du Vendredî saînt ne sont pas a in de ’îstoîre. La mort n’a pas e dernîer mot. » Et Dîeu saît combîen de vîoences et de tragédîes tîssent notre vîe umaîne encore aujourd’uî. Et, devant e mystère du ma, pusîeurs baîssent es bras ou se condamnent à ne pas croîre et à ne pas voîr e mystère de Dîeu quî se tîent au mîîeu de nous, et en nous.
L’auteur a îmîté ses rélexîons au Seîgneur quî a sanctîié a terre et a prééré garder dans e secret de ses prîères es ommes et es emmes quî contînuent d’y soufrîr, attendant a rédemptîon de Jérusaem et de tous ses abîtants en guerre. Aujourd’uî, on ’appee encore Terre saînte bîen qu’ee soît toujours décîrée par une guerre încessante entre es deux peupes quî ’abîtent. Quequ’un quî croît à son mystère ressent comme un îen ata entre a saînteté de a terre et e ma de a guerre quî s’y est poursuîvîe à travers es sîèces, et quî y est vécue, aujourd’uî encore, par ses abîtants. Vîe du saut du monde, Jérusaem ee-même n’a pas encore accueîî sa propre rédemptîon.
6
Préface
L’auteur aIrme que a résurrectîon de Jésus Crîst est a réponse. ï a vaîncu a mort et e ma et cea est vraî. Maîs ce que de nombreux ommes et emmes de notre temps demandent, c’est a résurrectîon en eux-mêmes, dans eur propre vîe, et dans ’îstoîre de tant de pays en guerre, à commencer par a Terre saînte. Cette questîon est un drame que ’auteur nous învîte à accepter en contempant a oîe de a Croîx, ain d’être capabes de vaîncre e ma en nous-mêmes et autour de nous. La contrîbutîon des croyants à notre temps consîste en efet à un peu pus de umîère et un peu pus d’amour pour e monde.
L’auteur apporte un autre éément de rélexîon ain de guîder es vîes umaînes. Tout être umaîn, et tout croyant, est envoyé par Dîeu auprès du monde : « La paîx soît avec vous! De même que e Père m’a envoyé, moî aussî, je vous envoîe » (Jn20, 21).S’adressant au Père, Jésus dîsaît :« De même que tu m’as envoyé dans e monde, moî aussî, je es aî envoyés dans e monde »(Jn17, 18). Toute emme et tout omme est envoyé pour procamer a Résurrectîon en notre temps. « L’annonce de a Résurrectîon n’est jamaîs sîmpement reatée comme un événement passé ou une réaîté uture. On a comprend davantage dans cette communauté vîvante que nous appeons ’Égîse. »
Nous vîvons dans ’espoîr de voîr une « un cîe nouveau et une terre nouvee » (Ap21, 1), non pas dans ’éternîté, maîs îcî et maîntenant, sur terre, où nous nous eurtons au même mystère du ma. Et nous répétons a prase de Marte à Jésus : « Seîgneur, sî tu avaîs été îcî » (Jn11, 21), î n’y auraît pas eu tout ce ma, toutes ces guerres, tous ces marcands de mort. Le Seîgneur est cependant îcî; î aut rentrer dans a Jérusaem
7
Reste avec nous
du cœur pour e trouver et croîre que e ma, magré toute a réaîté quî sembe dîre e contraîre, n’a pas e dernîer mot. « Ceuî quî croît en moî […] vîvra » (Jn11, 25), dît Jésus, et trîompera du ma.
On trouve un début de réponse au mystère du ma dans e monde dans une paroe de ’auteur : « Le utur est déjà commencé. » L’avenîr est ’éternîté de Dîeu, sa umîère, e trîompe, et a in du présent, quî est un combat permanent.
Nous sommes reconnaîssants au père homas Rosîca d’avoîr vouu partager ses rélexîonsmûrîes en Terre saînte et de es présenter à tous ceux et cees quî cercent a vîe dans notre temps.
Mîce Sabba patrîarce atîn émérîte de Jérusaem 14 septembre 2017 Fête de ’Exatatîon de a Saînte-Croîx
8
Ava
n
tp
rop
os
’est bîen e propre du mystère de Dîeu que d’agîr de manîère umbe. C’est seuement petît à petît qu’î îstCoîre. ï se aît omme, maîs d’une tee manîère qu’î peut construît dans a grande îstoîre de ’umanîté son être îgnoré de ses contemporaîns, des orces autorîsées de ’îstoîre. ï soufre et î meurt et, comme Ressuscîté, î ne veut atteîndre ’umanîté qu’à travers a oî des sîens auxques î se manîeste. Contînueement, î rappe umbement aux portes de nos cœurs et, sî nous uî ouvrons, entement î nous rend capabes de « voîr ». Et pourtant, n’est-ce pas à justement e stye du dîvîn? Ne pas écraser par a puîssance extérîeure, maîs donner a îberté, donner et suscîter ’amour. Et ce quî apparemment est sî petît n’est-ce pas – à y bîen rélécîr – a cose vraîment grande?
Josep Ratzînger – Benot XVï Jésus de Nazareth – Semaine sainte : De l’entrée à Jérusalem à la Résurrection,p. 311.
Cet ouvrage est une réponse à ’accueî posîtî qu’ont reçu mes rélexîons précédentes, pubîées en 2017, dans e îvre întîtuéLes sept dernières paroles du Christ. Les mots et
9