//img.uscri.be/pth/9859b3a8692f1e21704d26fa168251d55e438e6a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Théologie du développement intégral Tome 1

De
171 pages
Cet ouvrage est une réflexion théologique sur le développement intégral. La théologie du développement y est proposée comme une herméneutique pratique de la charité. Dans une démarche analytique et historique, l'auteur montre la place et la spécificité de l'herméneutique de la charité.
Voir plus Voir moins
THÉOLOGIE DUDÉVELOPPEMENT INTÉGRAL
Tome 1 Herméneutique pratique de la charité
Benjamin SOMBELSARR
Théologie du développement intégral Tome 1 Herméneutique pratique de la charité
Collection « Croire et savoir en Afrique » dirigée par Benjamin SOMBEL SARR et Claver BOUNDJA Cette collection veut être un lieu d’analyse du phénomène religieux en Afrique dans ses articulations avec le social, le politique et l’économique. L’analyse du phénomène religieux, ne saurait occulter les impacts des conflits religieux dans la désarticulation des sociétés africaines, ni ignorer par ailleurs l’implication des religions dans la résolution des conflits sociaux et politiques. L’approche religieuse plurielle de cette collection a comme objectif d’une part, d’étudier les phénomènes religieux à l’œuvre dans les sociétés africaines dans leurs articulations avec les grandes questions de société, et d’autre part de procéder à une étude scientifique et critique de la religion dans le contexte africain. Elle essaiera de déceler dans la religion non ce qui endort le peuple, mais les énergies créatrices et novatrices capables de mettre l’Afrique debout. Ainsi veut-elle montrer que si la religion peut être un frein au développement, elle est aussi acteur de développement. Le relèvement de l’Afrique doit se fonder sur des valeurs, et la religion est créatrice et fondatrice de valeurs. Dernières parutions ANDELY-BEEVE,La gouvernance bantoue traditionnelle : la principauté Amaya, 2016. Claver BOUNDJA,L’hospitalité cosmopolitique à l’épreuve du terrorisme, 2016 Georges MABONA,Ma passion pour Sainte-Anne du Congo, Une basilique du souvenir, 2016. Benjamin SOMBEL SARR,Vie consacrée et prophétisme en Afrique, 2015. Jean-Maurice GOA IBO,Spiritualité incarnée, 2015. Gustave MAKAYA,Les enjeux de la nouvelle évangélisation en République du Congo, 2015. Claver BOUNDJA,Le Pape François et l’année de la vie consacrée en Afrique, 2015.
Benjamin SOMBELSARR Théologie du développement intégral Tome 1 Herméneutique pratique de la charité
Du même auteur
-
-
-
--
-
-
Sorcellerie et univers religieux chrétien en Afrique, Paris, Éditions L’Harmattan, 2008, 215 pages. La guérison divine en Afrique : Questions théologiques et pastorales, Paris, Éditions L’Harmattan, 2009, 185 pages. Théologie du développement et inculturation, Questions de fondementsL’Harmattan,, Paris, 2011, 102 pages. Paroles de Vie, Abidjan, UCAO, 2011.La théologie des Pères de l’Église et les questions d’inculturation,Paris, L’Harmattan 2013, 135 pages.Théologie de la vie consacrée, questions d’inculturation,Paris, L’Harmattan, ISTAY, 2014, 285 pages.Vie consacrée et prophétisme en Afrique,Paris, L’Harmattan, 2015, 165 pages.
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11021-9 EAN : 9782343110219
Introduction Générale Le champ d’intérêt de notre réflexion est celui de la théologie du développement. Amorcée depuis quelques années, l’articulation réflexive de notre travail a déjà fait l’objet d’une publication antérieure de notre part, intitulée : Théologie du développement et inculturation : questions de fondements, parue à Paris, chez L’Harmattan, en 2011. La présente recherche s’inscrit dans le prolongement de la précédente. La question fondamentale qui sous-tend notre propos est : comment proposer une théologie du développement intégral à partir des repères épistémologiques efficients ? L’hypothèse de notre recherche est la suivante : le développement intégral procède à la fois d’un enjeu théologique important du fait de la dimension prophétique de l’Église, mais d’un fait immanent à la théologie herméneutique de la charité. Notre parcours théologique veut montrer que la théologie du développement est une herméneutique pratique dont la finalité est l’exercice de la charité. Si tel est le cas, son cadre épistémologique est celui d’une herméneutique de la charité dans la vérité. Celle-ci puise ses sources chez Saint Augustin, dans le discours du Magistère, notamment Caritatis in Veritateet dans la pensée de l’école dominicaine « d’Économie et Humanisme ». Cette perspective, issue d’une théologie pratique, peut être renforcée dans ses bases théoriques, lesquelles feront l’objet du deuxième volume de notre recherche.
7
La réflexion peut alors trouver un ancrage dans la théologie de la création et de la révélation d’une part et dans l’humanisme de communion auquel se greffe une une praxéologie qui articule une praxis de la charité, d’autre part. Orienté dans une perspective d’inculturation, son discours théorique est celui d’un humanisme africain, son ancrage est christologique et son horizon ecclésiologique. Le discours sur l’humanisme africain est un discours philosophique. Il s’appuie sur la pensée de Léopold Sédar Senghor et celle d’Alioune Diop. Il est une remise en cause de l’uniformisation de la « culture mondiale », dont les dangers ont été mis en évidence par le Magistère récent de l’Église, et propose un humanisme de communion. Ce dernier s’appuie sur la construction de soi par l’enracinement dans les valeurs humanistes propres à chaque culture et l’ouverture dans la perspective d’une civilisation universelle du « donner et du recevoir ». Cette philosophie de l’humain, telle qu’elle apparaît dans le proverbe africain « l’homme est le remède de l’homme », remet en cause le 1 postulat Hobbien et offre les possibilités de changements de paradigmes dans la réflexion sur l’économie. Il permet aussi l’enrichissement du cadre théorique de la réflexion sur le développement, initiée par l’Église. Cet humanisme chrétien se dévoile en Christ-Homme et Dieu, vérité de Dieu et vérité de l’homme et se déploie pleinement dans l’Église-famille de Dieu, cadre d’exercice pratique de la charité. Le développement intégral n’est possible avec une mentalité et un imaginaire de sous-développés. Il pose la question de la transfiguration de l’imaginaire africain malade.
1 Thomas Hobbes, Leviathan.Traité de la matière, de la forme et du pouvoir de la république ecclésiastique et civile,1651. Traduit de l’Anglais par Philippe Folliot. 8
Le troisième volume de cette recherche fera une étude des champs imaginaires africains contemporains à partir de quelques mythes et de l’analyse de la « théologie » à l’œuvre dans le christianisme populaire. Une pareille étude permet de proposer dans le quatrième ouvrage, une christologie de refondation, lieu d’une réflexion sur la théologie du développement comme herméneutique de la charité. Cette réflexion, inaugure une série de quatre volumes, s’articule autour de deux axes. Le premier étudie le concept « herméneutique ». Il utilise la méthode analytique, laquelle étudie les concepts en leurs sources mêmes, pour en saisir le dynamisme, afin d’évaluer leur pertinence en tant qu’objet d’étude. Ce parcours historique et analytique sur l’herméneutique permettra de mieux percevoir les enjeux de la théologie herméneutique africaine, débattus dans le second axe de la recherche. Si la théologie du développement est une théologie herméneutique, elle s’enracine dans l’histoire de la pensée, avant de déployer sa spécificité comme herméneutique de la charité. Le deuxième axe montre comment la théologie herméneutique africaine, notamment celle de la reconstruction de Ka Mana et de la renaissance, propose de nouveaux paradigmes pour penser le développement. Si la reconstruction de l’imaginaire de Ka Mana est pertinente, la théologie de la renaissance, elle, ne nous semble pas donner un cadre épistémologique suffisant. Notre perspective théologique propose une refondation de l’imaginaire et de l’humain en Christ. Elle appelle le changement des paradigmes philosophiques de l’économie et du développement, qui feront l’objet du deuxième volume de cette recherche.
9