Champignons comestibles du Québec - Les connaître, les déguster

-

Livres
116 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage disponible dans une toute nouvelle édition s'adresse à tous les gourmets et gourmands qui désirent faire l'expérience gastronomique des champignons sauvages en toute sécurité sans avoir à devenir spécialistes. C'est le guide qu'attendaient depuis longtemps randonneurs, campeurs et amants de la nature.
Des informations claires pour apprendre à différencier les espèces à déguster de celles à éviter ou potentiellement dangereuses.
Des fiches détaillées sur une sélection de champignons comestibles variés: description, caractères distinctifs, lieux et moments propices à la cueillette, préparation, conservation et consommation, confusion possibles.
Des photos de qualité.
Des recettes alléchantes.
Une clé d'identification visuelle pratique.
La table est mise pour une expérience des plus délectables!

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juin 2017
Nombre de visites sur la page 57
EAN13 9782897622534
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0120 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

ean després CHAMPIGNONS COMESTIBLES DU QUÉBEC
J
20
19
Jean després
18
17
16 CHAMPIGNONS
DU15
QUÉBECcomestibles
14
LES CONNAÎTRE LES DÉGUSTER•
13
12 À LA DÉCOUVERTE D’UN MONDE CAPTIVANT ET SAVOUREUX
Dans une édition bonifi ée, voici l’ouvrage parfait pour tous les amants de la
11 nature et les gourmets qui souhaitent faire l’expérience gastronomique des
champignons sauvages en toute sécurité sans avoir à devenir spécialistes.
ÉDITION REVUE10
Des renseignements clairs pour différencier les espèces à déguster de celles ET AUGMENTÉE
à éviter.
9 CHAMPIGNONS
Des fi ches détaillées présentant une abondante sélection de champignons DU
comestibles : description, caractères distinctifs, lieux et moments propices8 QUÉBECcomestibles
à la cueillette, préparation...
LES CONNAÎTRE • LES DÉGUSTER7 Des photos fascinantes dont un bon nombres inédites.
Des recettes alléchantes.
6
Une clé d’identifi cation visuelle pratique.
5 ÉDITION REVUE
ET AUGMENTÉEAuteur ou coauteur de plusieurs ouvrages et outils didactiques sur les champignons,
4 Jean Després est membre émérite du Cercle des mycologues de Montréal. Il est
également reconnu pour ses talents de photographe et de conférencier.
3

editionsmichelquintin.ca ISBN 978-2-89762-095-0
2
1 FSC
9 782897 620950ean DesprésJ
CHAMPIGNONS
DU
QUÉBECcomestibles
LES CONNAÎTRE LES DÉGUSTER•
ÉDITION REVUE
ET AUGMENTÉECatalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et
Bibliothèque et Archives Canada
Després, Jean, 1951-
Champignons comestibles du Québec : les connaître, les déguster
(Guides nature Quintin)
Comprend des références bibliographiques et un index.
ISBN 978-2-89762-095-0 (couverture souple)
À la mémoire de Raymond Cardin, un ami 96-7 (couverture rigide)
et un compagnon d'excursion exceptionnel.
1. Champignons comestibles - Québec (Province) - Identifcation. 2. Champignons
comestibles - Québec (Province) - Ouvrages illustrés. I. Titre. II. Collection : Guides nature
Quintin.
QK605.7.Q4D47 2017 579.6'163209714 C2016-942509-6
Édition : Johanne Ménard
Révision scientifque : Raymond McNeil
Édition :linguistique : Nicole Castéran et Serge Gagné
Révision : RaConception graphique : Céline Forget et Sandy Lampron :Infographie : Domino Design Communications, Céline Forget et Sandy Lamprongraphique : Céline FIllustrations : Marthe Boisjoly :, Céline F :
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour
l’édition de livres — Gestion SODEC
Gouv
Les Éditions Michel Quintin bénéfcient du soutien fnancier de la
SODEC et du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition.
SODEC et du gouvernement du onds du
Tous droits de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.
Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce livre, par procédé
Tys. mécanique ou électronique, y compris la microreproduction, est
Tstric tement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.
ISBN 978-2-89762-095-0 (reliure souple) stric .96-7 (reliure cartonnée)
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives du Québec, 2017
es Canada, 2017ISBN 978-2-89762-253-4 (PDF)
Crédits photographiques2017, Éditions Michel Quintin inc.© Dépôt légal – es du Québec, 2017
Toutes les photos apparaissant dans cet
Éditions Michel Quintin es Canada, 2017
ouvrage sont de l’auteur, sauf les suivantes :
Montréal (Québec) Canada
20© Raymond Cardineditionsmichelquintin.ca
Armillaire ventru, p. 40 info@editionsmichelquintin.ca
Panier de morilles, p. 41, 208
17 - Leo - 1 Micheline PerreaultFSCImprimé en Chine Une recette à base de morilles, p. 14Intérêt gastronomIque : nIveau de dIFFIculté d’IdentIFIcatIon :
Table des matières
se reconnaît au premier coup d’œil
Acceptable
(aucun champignon toxique ne lui ressemble)
Bon demande un examen sommaire
essemble
Très bon
vraiment)
Les valeurs nutritive et gustative Clé d’identifcation visuelle ...........................9
Excellentréclame plus d’attention des champignons ..........................................46
Introduction ..................................................12 (risque de confusion avec des champignons La valeur nutritive des champignons .........46
Les champignons et nous 13 toxiques) Comment évaluer la valeur gustative
À qui s’adresse ce livre ? ..............................13 d’un champignon ? .....................................46réclame une sporée (p. 31) pour
Le contenu 15
l’identifcation (risque de confusion avec Conseils sur la consommation Le classement ..............................................17Fréquence d’occurence :des champignons toxiques) des champignons ..........................................47
INITIATION 18 Champignons à éviter ..................................48 Occasionnel
Non comestible, de comestibilité Mythes et réalités ........................................49Qu’est-ce qu’un champignon ? ....................20
Commun inconnue ou toxique Les champignons à lames ..........................50Le règne des champignons .........................21
Les champignons sans lames .....................54Le mycélium et la fructifcation .................22 Abondant Mortel
Statistiques du Centre antipoison La diversité des formes ...............................23
du Québec ...................................................55Les principales parties d’un champignon ...26
Le développement d’un champignon ........27
PORTRAITS DE CHAMPIGNONS
Les critères d’identifcation ........................ 28 COMESTIBLES .........................................56
L’attachement des lames au pied ...............28
LES CHAMPIGNONS À LAMES ................58La couleur de la sporée ...............................28
Remerciements Les lactaires ...................................................60
Où et quand trouver des champignons ? ...32
Lactaire du thuya ........................................64
Les milieux favorables ................................32
Ma gratitude s’adresse d’abord à ma douce moitié, Micheline Perreault, pour son soutien Le Lactaire hygrophore ...............................66Ça pousse comme des champignons ! .......34
indéfectible tout au long de cette aventure. Merci également à la première réviseure de cet Le Lactaire couleur de suie .........................68Les saisons des champignons .....................35
ouvrage, ma flle Elaine, pour ses judicieux conseils linguistiques. Toutes deux m’ont été
Les russules 70La cueillette et la conservation ...................38d’une aide précieuse par leurs conseils de tous les instants.
La Russule de Peck ......................................75L’équipement du cueilleur ..........................39
Les russules à odeur de poisson ..................77J’exprime aussi ma reconnaissance à Raymond Cardin, Thérèse Lafrenière, Raymond McNeil, Comment récolter les champignons ? ........40
La Russule feuille morte .............................78Sylvie Beauchamp-Trudel, Nicole Demers, Yvon Gagner, Denise Beauregard, Richard Desjardins Comment préparer et conserver
La Russule compacte ...................................80et Renée Lebeuf pour l’intérêt qu’ils ont porté à mon projet, soit en acceptant d’en réviser le les champignons ? .......................................40
contenu et d’y apporter leur vision personnelle, soit en fournissant des photos ou des recettes. Autres champignons à lames ......................82Peut-on se rendre malade avec
L’Amanite de Jackson ..................................83un champignon comestible ? ......................42De même, je tiens à remercier les membres dévoués et enthousiastes de l’équipe de l’éditeur
L’Armillaire commun .................................85La fraîcheur .................................................42Michel Quintin.
L’Armillaire ventru .......................................88Les champignons crus
Enfn, un grand merci à tous ceux qui partagent leur passion depuis plus de 20 ans avec et les empoisonnements ............................43 Le Clitocybe omboné 90
moi. Ils ont nourri ma famme pour les champignons et ont ainsi contribué à la naissance Les milieux pollués .....................................44 Le Coprin chevelu 92
de ce livre. Une consommation raisonnable ...............44 Le Laccaire ocre pourpré .............................94Le Marasme des Oréades ............................96 Les morilles ................................................ 169 Clé d'identification Le Cortinaire ridé ........................................99 La Morille noire ....................................... 172
Le Pied bleu ...............................................102 La Morille blonde .................................... 174 visuelleLe Pleurote en huître .................................104 Les polypores ............................................. 176
La Psalliote des trottoirs ...........................107 Le Polypore des brebis ............................. 178
Le Strophaire à anneau rugueux .............. 110 Le Polypore en touffe ou Maïtake ............ 180
Le Tricholome à grand voile Le Polypore soufré ................................... 182
ou Matsutake blanc ................................112 Le Polypore écailleux ............................... 184 LES CHAMPIGNONS À LAMESLe Tricholome prétentieux........................114
Autres champignons sans lames ............. 186
Champignons dont le dessous du chapeau est composé de lames ou de feuillets disposés LES CHAMPIGNONS SANS LAMES ......116 La Dermatose des russules ...................... 187
radialement.
L’Entolome abortif ................................... 189Les bolets .....................................................118
L’Oreille de Judas américaine ...................191 Les cèpes 122 Les LactairesLa Vesse-de-loup géante .......................... 193Le Cèpe d’Amérique ................................. 124
Champignons à lames, en forme de parasol,
Le Cèpe à pied renfé ............................... 126 dont la chair fria ble ou cassante (non fbreuse) RECETTES .............................................. 196
Le Cèpe à pied variable ............................ 127 contient un liquide laiteux s’écoulant à la coupe .
Roulés à la purée de cèpes ....................... 198
Le Cèpe à pores bleuissants ..................... 128
Sushis aux chanterelles communes ......... 199
Le groupe du Bolet orangé ........................ 129 Lactaire du thuya, Lactaire hygrophore, Lactaire couleur de suie, Trompettes de la mort conftes ................. 200
p. 64 p. 66 p. 68 Le Bolet orangé .........................................131 Nage de saumon aux chanterelles ............201
Le Bolet insigne ........................................ 132
Croustillants aux champignons
Le Bolet des épinettes .............................. 133 sauvages .....................................................202 Les russuLes
Le Bolet à pied noir ................................. 134 Potage de pleurotes ...................................203 Champignons à lames, en forme de parasol, dont
les lames blanches à jaune orangé sont friables et Les bolets à pied creux ou caverneux ....... 135 Triangles forestiers ....................................204
rejoignent le pied ; celui-ci est cassant comme de Le Bolet bleuissant ................................... 136 Escalope de dinde aux morilles la craie et dépourvu d’anneau et de sac à la base.
Le Bolet châtain ....................................... 138 sauce au porto ...........................................205
Le Bolet à pied creux ............................... 140 Pâté végétarien aux chanterelles Russule de Peck, Russule feuille morte, Russule compacte,
p. 75 p. 78 p. 80 en tube .......................................................206 Autres bolets .............................................. 142
Rouleaux impériaux ..................................207Le Bolet à pied jaune vif .......................... 143 autres champignons à Lames
Quiche aux morilles 208Le Bolet à pied glabrescent ...................... 145
Orecchiette au pesto de marasmes ...........209Le Bolet bai ............................................... 147
Pépites de morue en chapelure Le Bolet bicolore ...................................... 149
de pleurotes ............................................... 210Le Bolet pâle ..............................................151
Tempura de pleurotes et de chanterelles ... 211Les chanterelles .......................................... 153
Riz aux maïtake parfumé au soja ..............212La Chanterelle commune ........................ 155
Amanite de Armillaire commun, Armillaire ventru, Clitocybe omboné, Coprin chevelu, Laccaire ocre Marasme des Fajitas de champignons homard 213 Jackson, p. 83 p. 85 p. 88 p. 90 p. 92 pourpré, p. 94 Oréades, p. 96 La Fausse corne d’abondance .................. 158
Pizza sans pâte de vesse-de-loup géante ....214
La Chanterelle en tube ............................ 160
Les hydnes ................................................... 162 POUR EN SAVOIR PLUS ....................215
L’Hydne sinué ou Pied-de-mouton ......... 164 Références bibliographiques 216
Les hydnes ramifés ................................... 166 Lectures suggérées .....................................218
L’Hydne d’Amérique ................................ 167 Les bonnes adresses ..................................219
Cortinaire ridé, Pied bleu, Pleurote en Psalliote des Strophaire à Tricholome à grand Tricholome L’Hydne corail .......................................... 168 Index .........................................................220
p. 99 p. 102 huître, p. 104 trottoirs, p. 107 anneau rugueux, voile, p. 112 prétentieux, p. 114
p. 110LES CHAMPIGNONS SANS LAMES
Les chantereLLesLes boLets Champignons dont le dessous du chapeau est constitué d’une masse de tubes ferme
ou spongieuse, séparable de la chair. Champignons en forme d’entonnoir, dont l’exté -
rieur est couvert de rides ou de plis, parfois
proLes cèpes fonds et formant des fourches.
Bolets aux tubes blancs puis
jaunes à jaune olivâtre avec
Chanterelle commune, Fausse corne Chanterelle en tube,
l’âge, au pied plein, parcouru p. 155 d’abondance, p. 158 p. 160
d’un réseau partiel ou
complet de lignes blanchâtres
sur fond plus foncé, à la chair
Les hydnesde saveur douce, blanche et
Cèpe d’Amérique, Cèpe à pied renfé, Cèpe à pied variable, Cèpe à pores bleuissants, Champignons dont le dessous du chapeau ou les ne changeant pas de couleur p. 124 p. 126 p. 127 p. 128
extrémités des embranchements sont constituées à la coupe.
d’aiguillons (semblables à des stalactites).
Le groupe du Bolet orangé
Hydne sinué, Hydne d’Amérique, Hydne corail,
Bolets au pied orné d’écailles p. 164 p. 167 p. 168
foncées sur fond blanchâtre,
au chapeau orangé, rougeâtre
ou rosâtre, dont la peau
déLes moriLLes Les poLyporesborde à la marge et dont la
chair devient violacée ou noi- Champignons printaniers à tête alvéo - Champignons
râtre à la coupe . lée qui ressemblent à une éponge sur dont le dessous
Bolet orangé, Bolet insigne, Bolet des épinettes, Bolet à pied noir,
pied. du chapeau est p. 131 p. 132 p. 133 p. 134
constitué de tubes Polypore des brebis, Polypore en touffe,
inséparables de la p. 178 p. 180
chair et se termi-Les bolets à pied creux
nant par de petits ou caverneux
orifces (pores
Bolets dont l’intérieur du pied est cotonneux ou visibles à l’œil nu
plein au début puis devient creux avec l’âge. ou avec une loupe).
Polypore soufré, Polypore écailleux,Morille noire, Morille blonde,
p. 182 p. 184p. 172 p. 174
Bolet bleuissant, Bolet châtain, Bolet à pied creux,
p. 136 p. 138 p. 140
autres Autres
champignons
bolets
sans Lames
Dermatose des russules, Entolome abortif, Oreille de Judas Vesse-de-loup géante,Bolet à pied jaune vif, Bolet à pied Bolet bai, Bolet bicolore, Bolet pâle,
p. 187 p. 189 américaine, p. 191 p. 193p. 143 glabrescent, p. 145 p. 147 p. 149 p. 151
1110Introduction
Les champignons et nous
Au Québec, la plupart d’entre nous ont été initiés dès
l’enfance à cueillir les bleuets, les fraises et les
framboises… mais pas les champignons. Pourtant, dans
plusieurs pays d’Europe, on apprend très tôt, de la
même façon, à reconnaître les plus recherchés d’entre
eux comme les cèpes et les girolles. Dans certaines
régions françaises, les pharmaciens reçoivent une
formation mycologique afin d’être en mesure de
conseiller le public. Bien que la passion pour la
cueillette de champignons sauvages soit en nette
progression ici et que de nombreux clubs de mycologie offrent
un encadrement sécuritaire à cette activité, bien des
Québécois persistent à redouter les champignons. Les
parents apprennent à leurs enfants à éviter les
champignons comme la peste. Il n’est pas rare de rencontrer
des gens qui ne veulent même pas les toucher, de
peur de s’empoisonner à leur contact. Pourtant, aucun
champignon sauvage ne provoque de réactions ou
de blessures au toucher comme le font l’herbe à
puce, les plantes urticantes ou les ronces. En effet, les
champignons ne sont pas plus dangereux que les
plantes. Nous les craignons par simple ignorance.
À qui s’adresse ce livre ?
Ce livre a été conçu pour les personnes qui désirent
faire l’expérience gastronomique des champignons
sauvages en toute sécurité sans avoir à devenir
spécialistes. Que vous soyez campeur, randonneur ou
simplement amant de la nature, ce guide vous appor -
tera la possibilité d’améliorer l’ordinaire de votre Russule des marais
cuisine avec des champignons sauvages.Ce livre s’adresse à ceux qui cher chent des
réponses pratiques à ces questions et qui
ont l’occasion d’observer la nature au cours
de leurs diverses activités récréatives ou
professionnelles.
Le contenu
Dans ce livre, il ne sera question que des
champignons relativement faciles à reconnaître et
présentant un réel intérêt gastronomique. Au
besoin, ils seront comparés aux espèces
immangeables ou toxiques pouvant créer une
certaine confusion chez l’amateur débutant.
L’ouvrage débute par une initiation
présentant ce qu’il est indispensable de savoir avant
d’expérimenter la dégustation de
champignons sauvages. On y trouvera entre autres Une forêt de la région de Shefford, pour ceux qui aiment l’observation de la nature… et la cueillette de champignons sauvages.
une section consacrée aux principaux
champignons à éviter en raison de leur grande
toxicité ou de leur ressemblance avec des
Il existe beaucoup plus d’espèces de cham- Comme les petits fruits des champs (on
champignons toxiques. Certains ont l’air
pignons que de plantes et leur étude est plus ne consomme que ceux que l’on connaît),
très appétissants, ils en sont d’autant plus
diffcile en raison de leur caractère éphémère certains champignons, parfois délicieux et
dangereux ! Bien connaître ces champignons
et de leur variabilité ; il est tout de même abondants, sont faciles à reconnaître sans
est plus important que de connaître ceux qui
possible d’aborder ce domaine sereinement. qu’il soit nécessaire de suivre un cours de
sont destinés à la table.
mycologie ou de devenir un expert.
CepenPour vous aider à identifer vos trouvailles, dant, certaines questions se posent.
vous pourrez vous référer à la clé d'identi f-• Quels sont les plus délicieux et faciles
cation visuelle présentée à la page 9.à reconnaître ?
La partie centrale de l’ouvrage, « Portraits de • Existe-t-il des espèces toxiques qui leur
champignons comestibles », est con sacrée ressemblent ?
quant à elle à la présentation d’une sélection
• Quels sont ceux qu’il faut éviter
d’espèces comestibles (excluant les e spèces
absolument ?
rares ou trop semblables aux espèces
toxi• Comment év aluer leur fraîcheur ? ques ou mortelles). Pour chaque espèce,
des rubriques permettent de reconnaître le • Comment les conserv er et les préparer ?
• Quelles sont les règles de prudence à
En haut : La Dermatose des russules (Hypomyces
appliquer pour la consommation de lactifuorum) se reconnaît au premier coup d’œil.
champignons sauvages ?
En bas : L’Amanite vireuse (Amanita virosa) est
une espèce aux toxines mortelles, qu’il faut apprendre
à reconnaître avant tous les autres champignons.
Une recette à base de morilles.
1514 15 volontairement restreint aux caractères requis
Avertissement
pour reconnaître l’espèce. Trop de détails
de moindre importance peuvent être une
Il est fortement conseillé de lire et source inutile de confusion. Ainsi, la couleur
d’ap pliquer à la lettre toutes les règles de la sporée est mentionnée seulement
lorsde sécurité sur la consommation des qu’elle est utile ou nécessaire pour distinguer
champignons, présen tées à la fn de une espèce de ses semblables. Par contre, les
l'ini tiation (p. 47). Manger des cham -caractères microscopiques ne sont jamais
pi gnons sauv ages comporte des ris-inclus dans la description, car ils ne sont pas
ques ; il vous appartient de les as su mer.
essentiels pour déterminer la comestibilité
Vous acceptez donc l’entière res ponsa -
des champignons présentés dans ce guide.
bilité des conséquences pour vous et Le séchage est une méthode de conservation simple et
Les renseignements sur l’habitat et la période effcace. vos convives. L’auteur et l’éditeur se
d’occurrence (rubrique « Où et quand le dé gagent de toute responsa bilité à la
trouver ») viennent compléter la description suite de malaises ou d’empoi son ne -
de l’espèce. Les informations sur l’habitat ments.
s’avèrent souvent nécessaires pour confrmer
l’identifcation.
L’Hygrophore de couleur gaie (Gliophorus laetus) se classe Le classementLa rubrique « Préparation, conservation et parmi les champignons à lames.
consommation » offre, pour sa part, des infor- Les portraits de champignons sont présentés
mations générales concernant le nettoyage, les selon un regroupement pratique indépen-
Les caractères distinctifs de l’Amanite de Jackson (Amanita méthodes de conservation les mieux adaptées dant de la classifcation scientifque. L’ordre
jacksonii) se résument en un chapeau rouge et un pied et la mise en valeur de l’espèce présentée. de présentation privilégie une identifcation
jaune à orangé, engainé d’un grand sac blanc à la base.
plus rapide des espèces en mettant l’accent Finalement, sous la rubrique « Confusions
sur les caractéristiques des différents groupes
possibles », vous trouverez dans un premier
et la connaissance globale de leurs conditions
temps les champignons toxiques ou
immande comesti bi lité. La table des matières permet champignon, de le distinguer des espèces geables a yant une quelconque ressemblance
de visualiser la structure hiérarchique des sem blables, de le trouver dans la nature, de le avec l’espèce et ce qui les différencie. En
groupes proposés.préparer, de le conserver et de le consommer. second lieu sont signalées les espèces
comesAfn de faciliter la tâche du lecteur, les noms tibles présen tant de fortes similitudes avec Pour vous aider à reconnaître un champignon
français des champignons sont prioritaire-le champignon présenté. Comme on peut avec certitude, vous disposerez d’abord d’une
ment utilisés. Cependant, puisqu’il n’existe rencontrer des champignons rares à tout photo et d’un court texte mettant en évidence
pas encore de normalisation défnitive des moment et qu’on ne saurait le prédire, la les caractères distinctifs de l’espèce (ceux qui
noms français en Amérique du Nord et qu’il fréquence n’entre pas en ligne de compte vous assureront que vous êtes sur la bonne
en découle parfois de la confusion, le nom dans le choix des espèces présentées sous voie). Ces caractères doivent correspondre
français est suivi du nom scientifque en cette rubrique.exactement à ceux du spécimen trouvé : la
latin. Si vous désirez aller plus loin dans vos moindre différence devrait vous alarmer et
À la fn de l’ouvrage, quelques recettes sim - recherches, celui-ci vous permettra de vous entraîner son rejet automatique.
ples mais savoureuses vous sont présentées, y retrouver plus facilement dans les autres
Une description plus détaillée vous per- ainsi que des lectures suggérées, une biblio- livres de référence ou sur Internet.
mettra ensuite de confrmer votre identifca - graphie plus complète, des adresses utiles et
tion. Le contenu de cette description a été un index.
1716 17INITIATION
Guépinie en helvelleAfn d’identifer avec exactitude les espèces suggérées
dans ce guide, vous avez besoin de connaître certains
aspects du monde des champignons. Cette initiation
vous y aidera. Toutefois, pour être en mesure de
reconnaître correctement d’autres espèces comestibles,
il faut davantage de connaissances et d’expé rience. Il
est donc conseillé à ceux qui désirent approfondir le
sujet de consulter des guides plus complets portant
sur le Québec et l’est de l’Amérique du Nord (voir
la section « Lectures suggérées », p. 218), de devenir
mem bre d’un club de mycologie et de sui vre une À gauche : Cet Hygrophore capucine (Hygrocybe acutoconica) contraste vivement dans la végétation.
formation adéquate. À droite : Les monotropes, des plantes sans chlorophylle, se reproduisent au moyen de graines.
Contrairement aux cellules animales, les cel-Le règne des champignons
lules fongiques et végétales sont protégées
Pour comprendre et organiser le monde des
par une paroi cellulaire. Celle-ci contient de
vivants, les biologistes modernes proposent
la chitine chez les champignons, une
subun classement basé sur les liens évolutifs
stance qui ne se retrouve autrement que dans
entre les espèces. Les racines de ce classement
la carapace des arthropodes, ou de la lignine
portent aujourd’hui le nom de super-règnes,
et de la cellulose chez les végétaux. Les
chamau sein desquels les vivants se répartissent à pignons se reproduisent au moyen de spores,
l’intérieur de règnes. Il y a une quarantaine
comme les fougères et les mousses. Le mode
d’années, les champignons ne formaient pas
de nutrition par absorption est unique aux
un règne à part, comme les plantes ou les
anichampignons. Leur mycélium fonctionne
maux. Ils fguraient dans un sous-ensemble du
comme un intestin à l’envers, sécrétant des
règne végétal, dans lequel ils étaient qualifés
enzymes digestives autour d’eux et absorbant
de plantes invasculaires et sans chlorophylle.
ensuite les éléments nutritifs qui en résultent.
La classifcation actuelle accorde une place
Quant à eux, les animaux doivent ingérer leur
plus distincte aux champignons en les élevant
nourriture pour la digérer et les plantes
fabriau rang de règne.
En haut : Le Laccaire améthyste (Laccaria quent leurs propres éléments constitutifs par
amethystina) est un champignon de couleur Les champignons sont des organismes, en ma- la photosynthèse. En somme, contrairement
inattendu… comme il y en a tant.
jorité pluricellulaires, dont l’ADN se concentre aux apparences, les champignons demeurent à
À droite : La Collybie à pied velouté
dans le noyau de leur cellule (Eucaryotes) ; bien des points de vue plus près des animaux (Flammulina velu tipes) constitue une digne
repré sentante du règne des champignons. ils diffèrent ainsi des bactéries (Procaryotes). que des végétaux.
2120