//img.uscri.be/pth/84bc4ffed18b03e108504320899797fe3303b4a6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Ecologie intégrale

De
128 pages
Comment faire face à la croissance démographique, augmenter la production agricole, économiser l'énergie et l'eau, maîtriser le changement climatique, assurer la transition énergétique, maintenir la biodiversité, trouver un nouvel équilibre économique et social ? En plus d'être techniques, biologiques ou économiques, les innovations nécessaires doivent prendre en compte l'esthétique, l'éthique et la spiritualité, présentes en chacun de nous.
Voir plus Voir moins
Michel Godron
Écologie Intégrale
Préface de Patrice Obert
Écologie intégrale
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-10640-3 EAN : 9782343106403
Michel GODRONÉcologie intégraleAvec la collaborationde Fred Bendali, SylvieDerozières, FrançoisGodron, Maxime Laot, Philippe Laurens-Frings, Fabrice RouxPréface de PatriceObert
Préface
Le présent livre répond à la demande que j’ai adressée à Michel Godron, suite à la parution du Manifeste des Poissons Roses, A CONTRE COURANT (Le Cerf), dans lequel nous avions consacré une proposition-phare à la question écologique. Mon idée était de rassembler dans un petit ouvrage, de la façon la plus objective possible, le maximum de données sur les problématiques écologiques, tout en restant facile d’accès.
En six brefs chapitres, ce condensé nous présente une vision du monde qui repose sur un constat récemment découvert en écologie : l’information est au centre des processus de régulation qui régissent le fonctionnement de l'ensemble du monde vivant, y compris l’humanité. En conséquence, l’évolution du monde se fait par étapes, avec de longues périodes de stabilité et des crises d’instabilité. Cette réintroduction du temps long, en notre époque marquée par le diktat de l’immédiateté, ouvre des horizons nouveaux et permet de poser un regard profond sur la réalité complexe du monde actuel.
On sort de cet ouvrage déstabilisé, convaincu de l’ampleur des enjeux et de la nécessité de changer nos façons de raisonner et d’appréhender les problèmes. On est surtout conscient de vivre une de ces crises d’instabilité, porteuses d’un remue-ménage général : demain, notre monde sera différent, parce que la vie dépasse nos petits destins, qu’ils soient individuels ou même collectifs, parce que l’humain n’est qu’un fil de tissu dans la grande toile de la vie.
5
Soyons donc conscients des impasses auxquelles aboutit notre mode de développement parasité par une vision individualiste des relations sociales. Nous pourrons alors faire face à la croissance démographique, économiser l’énergie, conserver cette biodiversité si vitale. En retrouvant la dimension spirituelle qui nous fait héritiers et garants de la Terre, nous saurons lire et identifier, dans le magma des informations futiles et des rabâchages insignifiants, les signaux faibles qui dévoilent les lueurs de l’aube. Patrice Obert
6
Avant-propos Dans notre réflexion sur l'écologie intégrale, nous ne prétendrons pas asséner des vérités définitives mais, au contraire, amorcer un dialogue pour résoudre des problèmes graves et complexes. Nous avons seulement essayé de tirer parti de l'information disponible, aussi brièvement et logiquement que possible. Pour une lecture rapide, vous pouvez regarder seulement les conclusions dont le texte est encadré, en sachant que, dans ce petit opuscule, l'argumentation qui justifie ces conclusions a été réduite au strict minimum, mais vous pouvez envoyer vos critiques àmigodron@wanadoo.fret aussi demander des compléments d'explication. Les nombreux tableaux de chiffres présents dans le texte sont très imparfaits et discutables. Ils sont donnés ici seulement pour avoir une idée de l'ordre de grandeur des phénomènes. Si vous possédez des tableaux différents sur tel ou tel sujet, n'hésitez pas à les envoyer à la même adresse de courriel, et ils seront reproduits dans les éditions futures de ce texte, en mentionnant leur origine. De la discussion jaillit la lumière.
7
Plan de l'ouvrage La crise économique amorcée en 2008 s'accompagne d'une crise écologique parce que les ressources alimentaires, minérales et énergétiques de la Terre se révèlent limitées alors que la population mondiale a augmenté considérablement depuis un siècle. Ces problèmes sont aujourd'hui si graves qu'avec quelques amis nous avons cherché comment les progrès récents de l'écologie – où il apparaît que tous les systèmes vivants utilisent de l'information pour se développer et survivre – pourraient apporter un peu de lumière pour sortir de la crise. En bref, l'écologie ne serait-elle pas l'économie vue sur le long terme ? Michel Serresdit que les actions nécessaires pour a sortir de la crise actuelle sont analogues à celles que nos ancêtres paléolithiques ont mises en œuvre lorsque les innovations techniques et mentales du Néolithique ont permis à la population humaine de se multiplier par un facteur 10 : les tribus nomades qui vivaient chichement de la chasse et de la collecte des aliments naturels ont alors domestiqué des plantes et des animaux, créé des villages, développé les métiers artisanaux et le commerce, puis, finalement, les villes et un système politique hiérarchisé. L’évolution du système alimentaire depuis 500 000 ans peut ainsi être schématisée en ce qui concerne la production de grains et de fruits (au Paléolithique) et la production de céréales à partir du Néolithique :
9