Remèdes et recettes à la rose

-

Livres
118 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fleur préférée des Français, la rose séduit autant pas sa beauté ornementale que par son parfum puissant et ses vertus médicinales. Découvrez 50 remèdes et recettes à base de rose : un masque à la rose, une huile de massage contre le stress, un shampoing dépolluant, une mousse de rose, des loukoums à la rose, un thé à la rose…
Au sommaire :
les espèces et variétés de la rose, 23 recettes de santé-beauté, 4 utilisations de la rose côté déco, 30 recettes côté cuisine, et des conseils pour savoir où acheter ses rosiers.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 15 mai 2013
Nombre de lectures 0
EAN13 9782815302685
Langue Français
Signaler un problème

Remèdes et recettes
à la rose
Noémie Vialard
Illustrations de Nouchca
rruussttiiccaa éditionsAvant-propos
es rosiers ornent nos jardins depuis toujours. Adulée par les artistes – poètes, musiciens, peintres, créateurs de mode
et parfumeurs –, la rose est toujours la fleur préférée des jardiniers, débutants ou confirmés.LL
Ce que l’on dit moins, c’est qu’en plus de sa beauté et de son parfum, elle possède d’autres grandes qualités. Ses propriétés médicinales sont
reconnues.
Et n’oublions pas la gourmandise : depuis des siècles, ses saveurs agrémentent de nombreux plats, surtout dans les pays orientaux. Cette
tradition perdure et les roses se prêtent encore à de nombreuses préparations : loukoums, vin, sirop, pâte d’amande, et même viande cuite en
croûte de roses.
Les passionnés les cultivent, les collectionnent, échangent boutures et conseils, se regroupant au sein d’associations pour mieux les connaître
et les entretenir. Et partager recettes, astuces et tours de main !Introduction
DDeess eemmpprreeiinntteess ffoossssiilliissééeess nnoouuss
aapppprreennnneenntt qquuee lleess rroosseess eexxiissttaaiieenntt
Grande et petite histoire de déjà il y a 30 à 40 millions d’années.
Voilà de quoi donner le vertige ! Ellesla rose n’avaient pas la forme qu’on leur connaît
aujourd’hui. Elles ont évolué pour se
protéger des prédateurs, notamment en se
munissant d’épines. Pour se reproduire, en attirant les insectes pollinisateurs, elles se
parèrent de couleurs attrayantes et se parfumèrent de senteurs diverses.
Fleur mythique, la rose est présente dans les légendes, la littérature, la sculpture, la
peinture, les tapisseries, les miniatures et les fresques, et même sur des monnaies
anciennes.
Les Chinois ont, les premiers, cultivé des rosiers pour une utilisation en pharmacologie et
en médecine, il y a près de 5 000 ans. Dans les pays méditerranéens, la rose était
associée à la vie en raison de sa beauté, et à la mort à cause de son flétrissement rapide.
En Grèce, on la retrouve sur des fresques datées de 1 500 ans avant J.-C. En Égypte, les
morts étaient embaumés à l’aide d’huiles extraites de plantes, de la rose notamment.
À l’apogée de l’Empire romain, la rose faisait partie des festivités associées au vin : afin
d’assouvir la passion des Romains pour cette fleur, un grand nombre de plants étaient
mis en culture en compagnie des pieds de vigne. L’empereur Élagabal (204-222 après
J.C.) allait jusqu’à étouffer ses invités sous des charrettes de pétales. Il regardait les
malheureux se noyer dans les fleurs parfumées lors de banquets mémorables. Lorsque
l’empire fut dissout, il devint de bon ton d’oublier cette fleur, symbole de rites païens.
Mais les moines, gardiens de la connaissance, continuèrent de la cultiver à des fins
médicinales, et elle figure en bonne place dans nombre d’écrits médiévaux. À la
Renaissance, la rose fut dédiée à la Vierge Marie. Elle retrouvait, enfin, ses lettres de
e enoblesse. Modèle des peintres aux XVII et XVIII siècles, elle posa en compagnie des
fleurs cultivées à l’époque : lis, tulipe, ancolie... Rosa x centifolia et Rosa gallica var.
officinalis comptaient ainsi parmi les fleurs les plus représentées dans les natures mortes
flamandes.
eAmateurs de rosiers, louez l’impératrice Joséphine ! Au début du XIX siècle, grande
protectrice des arts et de la botanique, elle se prit de passion pour son jardin de
Malmaison, où elle recevait toutes les personnalités de la vie artistique et politique. Ses
réceptions bucoliques, au milieu des rosiers qu’elle présentait un à un à ses invités,
n’avaient rien à envier aux fastes des dîners de salon. L’impératrice dépensa des fortunes
en graines rares, en fleurs époustouflantes et en arbres étranges qu’elle fit venir du bout
du monde, et surtout constitua la plus grande collection de rosiers. Elle aimait tout
particulièrement les « roses de France », issues de Rosa gallica. Les obtenteurs, pour lui
plaire, rivalisèrent d’esprit créatif. Même après sa disparition, ils continuèrent de produire
les plus beaux et les meilleurs rosiers.Lotion pour teint de rose
Pour avoir un teint de rose, associez le pouvoir adoucissant de l’amande et lleess
vertus tonifiantes de la rose.
Préparation 1100 mmiinn
— 50 g de poudre d’amande
— 15 dl d’eau de rose
— 2 gouttes d’huile essentielle de benjoin
// Versez la poudre d’amande dans un bol, ajoutez 1 cuillerée à soupe d’eau de rose. Remuez
jusqu’à obtenir une pâte souple. Ajoutez le reste d’eau de rose et l’huile essentielle de benjoin,
mélangez soigneusement.
Bon à savoir
Si vous n’avez pas d’huile essentielle de benjoin, mélangez simplement l’amande et la rose. Mais
l’huile essentielle de benjoin a une puissante action antifongique et antiseptique. Elle assouplit et
nourrit en profondeur les épidermes desséchés.Vinaigre de beauté
Comme les belles du temps jadis, préparez, en été, ce vinaigre de toilettttee
parfumé.
Préparation 33 mmiinn Macération 11 mmooiiss
— Pétales de roses
— Vinaigre blanc suivant la quantité de roses
/ Remplissez un bocal de pétales, cueillis le matin, juste après que la rosée s’est évaporée.
Couvrez de vinaigre blanc de qualité. Fermez le bocal. Laissez macérer pendant 1 mois au soleil.
Filtrez, versez dans un flacon.
Bon à savoir
Ce vinaigre se conserve plusieurs mois sans perdre de ses qualités.Bain de vapeur pour teint de rose
Pour les peaux sèches, voici un bain de vapeur fort agréable, à renouveler chaquuee
semaine. Douceur et fraîcheur assurées !
Préparation 33 mmiinn
— 2 l d’eau, de pluie de préférence
— 1 goutte d’huile essentielle de rose
/ Faites bouillir l’eau dans une grande casserole. Retirez-la du feu, ajoutez l’essence de rose.
Penchez la tête au-dessus du récipient, en vous cachant sous une serviette éponge pour profiter
au maximum de la vapeur.
Bon à savoir
Faites de cet instant un moment de détente, en écoutant votre morceau de musique préféré.