« SIG », un langage commun aux services techniques
10 pages
Français

« SIG », un langage commun aux services techniques

Description

L’exploitation croissante d’une cartographie numérique de plus en plus riche, y compris avec de la 3D, favorise les échanges entre services techniques et économiques de la Ville.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2011
Nombre de lectures 5
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

« SIG », un langage commun aux services techniques

Ces dernières années, l’essor des Système d’informations géographiques (SIG) a servi à structurer et à diversifier les usages de la masse d’informations techniques géo-référencées possédées par les collectivités urbaines. Les Villes souvent regroupées en communauté d’agglomérations, ont mis en place des équipes SIG spécialisées.

Ces experts centralisent les données sur un serveur dédié, veillent à leur cohérence et à leur précision et valident les méthodes de mise à jour. Le socle de données est traditionnellement fourni par l’IGN, qui a développé de 2000 à 2008 le Référentiel à grande échelle (RGE), regroupant quatre composantes : topographique, orthophotographique, parcellaire et adresse. Pour le fonds cartographique, certaines collectivités utilisent Google Maps ou Google Earth HD via des API.