Sucreries de canne en Afrique subsaharienne

-

Livres
266 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage dresse un état complet des connaissances sur la sucrerie de canne et ses métiers, un processus qui permet de produire du sucre à partir de la canne mais également de produire de l'énergie sous forme de co-génération à partir de la bagasse. Il traite de tous les aspects fondamentaux des opérations unitaires, technologiques et des métiers. Une large place y est consacrée au génie des procédés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2014
Nombre de visites sur la page 120
EAN13 9782336360805
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
César Kapseu, Ali Ahmed, Paul Mingo Ghogomu Carl Mbofung, Guy Martial Ndong Essengue
SUCRERIES DE CANNE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Guy Martial Ndong Essengue Procédés et métiers
Préface de Louis Yinda Postface de Paul Heni Amvam Zollo
15/10/14 17:12
Sucreries de canne en Afrique subsaharienne
César Kapseu, Ali Ahmed, Paul Mingo Ghogomu,Carl Mbofung, Guy Martial Ndong Essengue Sucreries de canne en Afrique subsaharienne
Préface de Louis Yinda Postface de Paul Henri Amvam Zollo
Autres ouvrages produits par les auteurs César KAPSEU, Noël DJONGYANG, George ELAMBO NKENG, Maturin PETSOKO et Daniel AYUK MBI EGBE,Énergies renouvelables en Afrique subsaharienne, L’Harmattan, France, Cameroun, ISBN : 978-2-296-99102-6, 209 pages, (Préface : Pr. Jacques FAME NDONGO, Postface : Pr. Samuel DOMNGANG). C. KAPSEU, Carl MBOFUNG et Paul H. AMVAM ZOLLO (2008), Actes de la conférence internationale «Développement de l’agroalimentaire et création des richesses », université de Ngaoundéré, Cameroun, 480 pages. C. KAPSEU, C. F. ABI,Guide pratique du séchage industriel de MUJUNDAR : Principes, équipements et nouveaux développements,juillet 2010, ISBN 974-85913-9-5, Presses de Galma (Imprimerie du Soleil), Yaoundé, Cameroun, 218 pages. C. KAPSEU, J. NGANHOU, J. BOUDRANT, J. CROUZET, (2002), Actes du séminaire d’animation régionale du réseau des chercheurs génie des procédés appliqué à l’agroalimentaire de l’Agence universitaire de la francophonie, Yaoundé, Cameroun, 416 pages. e KENGUE J., KAPSEU C. et KAYEM G. J. (2002), Actes du 3 séminaire international sur la valorisation du safoutier et autres oléagineux non conventionnels, Yaoundé, Cameroun, Presses Universitaires d’Afrique. KAPSEU C. et KAYEM J. (2000), Actes du séminaire international sur le séchage et sur la valorisation du karité et de l’aiélé, Yaoundé, Cameroun, Presses Universitaires de Yaoundé, 463 pages, ISBN 2-911541-10-3. e KAPSEU C. et KAYEM G. J. (1998) ; Actes du 2 séminaire international sur la valorisation du safoutier et autres oléagineux non conventionnels, Yaoundé, Cameroun, Presses Universitaires de Yaoundé, 444 pages. © L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04564-1 EAN : 9782343045641
A mon épouse Liliane Dalis et mes enfants, Stella, Aimé Junior, Edena Félicité, Laurence et Aliou Loïc Kapseu, et à tous les élèves-ingénieurs et ingénieurs de l’ENSIAAC et l’ENSAI César Kapseu
Ahmed, Alamine et tous les étudiants de l’IUT de Ngaoundéré Ali Ahmed
A la famille Paul Mingo Ghogomu et à la jeunesse camerounaise ; Paul Mingo Ghogomu
A la famille Mbofung et tous les étudiants de l’ENSIAAC/ENSAI de Ngaoundéré Carl Mbofung
A la famille Guy Martial Ndong Essengue et au personnel de la SOSUCAM Guy Martial Ndong Essengue
En fin, à la coopération entre les secteurs public et privé et la promotion des métiers pour les jeunes
REMERCIEMENTS
L’aboutissement de ce travail nous offre l’occasion de nous acquitter d’un devoir de reconnaissance à l’égard de tous ceux qui, de près ou de loin, nous ont apporté leurs précieux concours.
Nous exprimons notre gratitude à Monsieur Louis Yinda, Président-directeur général de la société sucrière du Cameroun (Socucam) et au Professeur Paul Henri Amvam Zollo, Recteur de l`université de Ngaoundéré pour avoir accepté de préfacer et de postfacer respectivement.
Nous exprimons nos sincères remerciements à Messieurs Guillaume Ransom (Directeur général adjoint), Sylvain Chinnaya, Directeur des usines SOSUCAM, Nkoteng et Mbandjock, Thierry Owona (Directeur des ressources humaines), Jean Francois Ntsama (Directeur commercial), Patrice Duval (Directeur d’usine Mbandjock), Antonio Carvalho (Directeur d’usine Nkoteng), Roger Nanga (chef service de la raffinerie Mbandjock) et Yves Fotso (Chef Service sucrerie, Mbandjock) de la Société sucrière du Cameroun (SOSUCAM), Fridolin Owona (Chef service sucrerie, Nkoteng), Zontsop Etienne Directeur SABC Garoua, Charly Noula (Chef Service Raffinerie, Nkoteng).
Permettez-nous d`avoir une pensée pleine de reconnaissance à l`adresse de ceux et celles qui ont facilité la collecte des données nécessaires à l`aboutissement de cette recherche, Professeur Nso Emmanuel, Directeur de l`École nationale supérieure des sciences agro-industrielles de l’université de Ngaoundéré.
Nos remerciements vont également à Messieurs Yadji Roger, Ex Directeur de l’usine ADIC (Mbandjock), Jean Pierre Chaungueu, président du groupe des Systèmes informatiques et applications (SIA) et Monsieur Martin Azangué, Directeur de la Clé des Chateaux, Dr Paré Daouda, département de français de la faculté des arts, lettres et sciences humaines de l’université de Ngaoundéré pour leur soutien à ce projet.
Nous exprimons également nos sincères remerciements au Dr Nanseu Njiki Charles Teguy, Dr Djongyang Noël, Petsoko Mathurin, Wandji Mingué Patrick, Ngongang Simplice, Nyamsi Max, Fotso William, Kana Pierre, Nana Njontchou Sambalis, Nsangou Nchare Abdoulaye, Aymar
7
Awana Gassissou Pascal, Dr saidou Clément et bien d’autres personnes pour leurs diverses contributions à ce travail. Nos remerciements vont aussi à l’adresse de nos collègues et étudiants de l’École nationale supérieure des sciences agro-industrielles de Ngaoundéré qui, au fil des ans, ont circonscrit le contexte d’exécution de ce travail. Enfin, cet ouvrage n’aurait jamais vu le jour sans les concours soutenus et privilégiés de nos familles à qui nous adressons nos remerciements.
8
RESUME
Cet ouvrage dresse un état complet des connaissances sur la sucrerie de canne et ses métiers, processus qui permet de produire du sucre à partir de la canne. Ce processus permet également de produire de l'énergie sous forme de co-génération à partir de la bagasse. Si cette technologie est largement appliquée dans les pays sucriers comme l’Île Maurice, il n'en est pas de même pour les pays de l`Afrique subsaharienne. Ce domaine subit actuellement un regain d'intérêt du fait de la hausse du prix de l'énergie et de l'impérieuse nécessité de trouver de nouvelles sources d'énergie renouvelable. Pour accompagner ce développement, cet ouvrage dresse pour la première fois en langue française et en Afrique subsaharienne un état complet des connaissances théoriques et pratiques sur cette technologie et ses applications (fermenterie et distillerie). Cet important travail a nécessité la contribution de 5 spécialistes. Cet ouvrage traite de tous les aspects fondamentaux nécessaires à la connaissance (opérations unitaires, étapes de fabrication et métiers) mais aussi des aspects technologiques, et énergétiques. Une large place est consacrée au génie des procédés. Les professionnels, en particulier les agences d'ingénierie et de conception, trouveront dans ce livre qui s'appuie sur des exemples concrets, toutes les données pour mieux appréhender ces technologies et guider leurs prises de décisions. Cet ouvrage sera aussi une source importante d'informations pour les étudiants, dans un domaine en pleine mutation.
ABSTRACT
This bookprovides a comprehensive state of knowledge on sugar from sugarcane and its businesses, aprocess that enables theproduction of sugar from cane. Thisprocess also helps toproduce energyin the form of co-generation from bagasse. If this technologyis widelyapplied in the sugar country like Mauritius, it is not the same for sub-Saharan Africa countries. This area is currently undergoing a resurgence of interest due to the risingprice of energythe ur and gent need to find new sources of renewable energy. To support this development, sugar stands for the first
9