157 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Ergonomie des documents électroniques

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
157 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Très répandus, de plus en plus utilisés, les documents électroniques restent souvent difficiles à manipuler ce qui peut conduire à des erreurs ainsi qu'à des réticences dans leur utilisation. L'objectif de cet ouvrage est de faire le point sur les recherches actuelles en ergonomie cognitive pour améliorer la conception et l'utilisation de ces documents, à des fins professionnelles et personnelles. L'ouvrage fournit une vue d'ensemble des travaux dans ces domaines et suscite des pistes d'améliorations possibles.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9782130739357
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0135€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

2008
Sous la direction de
Aline Chevalier et André Tricot
Trgonomie des documents électroniques
Copyright
© Presses Universitaires de France, Paris, 2015 ISBN numérique : 9782130739357 ISBN papier : 9782130559924 Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales.
Présentation
Très répandus, de plus en plus utilisés, les documents électroniques restent souvent difficiles à manipuler ce qui peut conduire à des erreurs ainsi qu'à des réticences dans leur utilisation. L'objectif de cet ouvrage est de faire le point sur les recherches actuelles en ergonomie cognitive pour améliorer la conception et l'utilisation de ces documents, à des fins professionnelles et personnelles. L'ouvrage fournit une vue d'ensemble des travaux dans ces domaines et suscite des pistes d'améliorations possibles.
able des matières
Remerciements Introduction(Aline Chevalier et André Tricot) 1. Diffusion des documents électroniques 2. Présentation des chapitres 3. Public auquel s'adresse l'ouvrage
Première partie. Processus cognitifs impliqués dans le traitement des documents électroniques
La lecture des hypertextes(Thierry Baccino, Ladislao Salmerón et José Cañas) 1. Introduction 2. Contraintes de l'architecture cognitive en compréhension de textes 3. Contraintes cognitives spécifiques aux hypertextes 4. L'ergonomie des hypertextes 5. Conclusion Recherche d'information dans les documents électroniques(Jêrôme Dinet et André Tricot) 1. Introduction 2. Des modèles comportementaux généralistes aux modèles des processus cognitifs 3. Les facteurs impliqués et les contraintes 4. Conclusion La compréhension des documents complexes(Éric Jamet, Mireille Bétrancourt et Jean-François Bétrancourt) 1. Introduction 2. La compréhension de texte 3. La compréhension des documents multimédia 4. Compréhension et usage des textes multiples 5. Facteurs individuels 6. Implications pour la conception des documents électroniques 7. Conclusion Utilisation d'hypermédia et recherche d'information chez les enfants(Nadia Gauducheau, Frédérique Cuisinier et Catherine Garitte) 1. Recherche d'information et pratiques scolaires 2. Les difficultés de l'enfant face à la tâche demandée 3. Quelles situations pédagogiques pour la maîtrise des outils et la tâche de recherche d'information ? 4. Conclusion
L'utilisation des documents procéduraux numériques(Franck Ganier) 1. Introduction 2. Les problèmes posés par l'utilisation des documents procéduraux numériques 3. Les facteurs pouvant affecter l'utilisation et la compréhension 4. L'aide à la conception de documents procéduraux numériques 5. Conclusion Deuxième partie. Conception et aides à la conception des documents électroniques Définir la structure de navigation : quelques outils méthodologiques(Stéphane Caro Dambreville) 1. Utilité des structures de navigation 2. Structure et tâche 3. Définir la structure : quelques outils 4. Modèle de navigation 5. Conclusion Pourquoi les sites web sont-ils difficiles à utiliser ? Quelques éléments de réponse (Aline Chevalier) 1. Introduction 2. Qui peut concevoir un site web ? 3. Les activités de conception 4. Concevoir et utiliser des sites web 5. Conclusion : apports de ces études et perspectives d'aide aux concepteurs L'évaluation ergonomique des documents électroniques(J.-M. Christian Bastien et André Tricot) 1. Introduction 2. Qu'est-ce que la qualité ergonomique des documents électroniques ? 3. Les tests utilisateurs 4. L'inspection ergonomique 5. Conclusion Troisième partie. Méthodes et techniques de recueil et d'analyse Évaluer l'utilisation d'un documenta posteriori: les méthodesoff-line(Éric Jamet, Céline Lemercier et Florence Février) 1. Introduction 2. Méthodes d'évaluation des apprentissages 3. Méthodes d'évaluation de l'effort mental 4. Méthodes d'évaluation des usages 5. Méthodes d'évaluation des états émotionnels 6. Conclusion
Les méthodeson-line1 : analyse des parcours(Frank Amadieu, Claude Bastien et André Tricot) 1. Introduction 2. Les mesures d'efficacité du parcours 3. Les descriptions de parcours comme suite d'actions 4. Discussion Les méthodeson line2 : mouvements oculaires(Maeva Strahm, Maud Kicka et Thierry Baccino) 1. Introduction 2. Apport de l'analyse des mouvements des yeux en ergonomie 3. Description de la technique oculométrique 4. Principaux observables 5. Applications ergonomiques 6. Conclusion Conclusion(André Tricot et Aline Chevalier) Perspectives pour l'ergonomie des documents Index des auteurs(Aline Chevalier et André Tricot)
Remerciements
Remerciements pour les relectures des chapitres : André Bisseret, INRIA Grenoble Lucile Chanquoy, LPEQ, Université de Nice Aline Chevalier, Laboratoire processus cognitifs et conduites interactives, Université de Paris X - Nanterre Erica de Vries, LSE, Université Pierre-Mendès-France, Grenoble Laure Léger, Laboratoire CHArt, Université de Paris VIII et EPHE Jean-Claude Marquié, CLLE-LTC, CNRS et Université de Toulouse 2 Daniel Martins, Laboratoire processus cognitifs et conduites interactives, Université de Paris X - Nanterre Jocelyne Nanard, LIRMM, CNRS et Université de Montpellier 2 Thierry Olive, LMDC, CNRS et Université de Poitiers Charles Tijus, Laboratoire CHArt, Université de Paris VIII et EPHE André Tricot, CLLE-LTC, CNRS et IUFM Midi-Pyrénées
Introduction
Aline Chevalier Aline Chevaliermaître de conférences en est psychologie cognitive ergonomique au sein de l'UFR des sciences psychologiques et sciences de l'éducation de l'Université de Paris X - Nanterre. Elle conduit ses recherches sur le thème des processus cognitifs impliqués dans la conception et l'utilisation de sites web dans le Laboratoire « Processus cognitifs et conduites interactives » (EA 3984) de cette même université et est membre associée au Laboratoire CHArt (Université de Paris VIII - EPHE).
André Tricot André Tricotprofesseur de psychologie à l'IUFM de est Midi-Pyrénées et membre du Laboratoire CLLE-LTC (UMR CNRS 5263) de l'Université de Toulouse - Le Mirail. Ses recherches portent sur les activités de recherche d'information et d'apprentissages avec les documents électroniques.
1. Diffusion des documents électroniques
Les documents électroniques multimédias sont aujourd'hui très répandus dans le monde du travail, des services, de la vie quotidienne, de la culture, des loisirs, etc. On les trouve par exemple sous forme de cédéroms, de D VD (encyclopédies électroniques, cédéroms culturels ou ludiques) ou de sites web (institutionnels, commerciaux, personnels, etc.). Ces documents connaissent un succès fulgurant : si la quantité de documents produits au cours de l'histoire de l'humanité double tous les vingt mois selon leJournal of the American Society for Information Science, la quantité de pages web, elle, double chaque année (Pirolli & Card, 1999), pour passer de quelques centaines de pages au début des années 1990 à plus de 10 milliards de pages web recensées par Google en 2007 (et plus 118 millions de sites web en mai 2007)[1].Ce succès public et commercial s'est accompagné du développement de différents axes de recherche dans de nombreuses disciplines telles que l'informatique documentaire, les bases de données, mais aussi l'ergonomie, la psychologie cognitive ou encore la sociologie des usages. Les chapitres qui composent cet ouvrage exposent des travaux consacrés à l'amélioration de la conception et de l'utilisation des documents électroniques, travaux s'inscrivant donc principalement dans le champ de la psychologie cognitive ergonomique. Il semble en effet que ces documents, s'ils ont un indéniable succès quantitatif, posent de nombreux problèmes d'utilisation (cf., par exemple, Lee, 1999 ;
Ling & van Schaik, 2006 ; Stronge, Rogers, & Fisk, 2006 ; Teo, Oa, Liu, & Wei, 2003). Ils sont souvent conçus par des personnes qui n'ont pas de connaissances en ergonomie, ni même parfois dans le domaine des méthodes de conception, celui des interfaces humains-machines ou celui des images numériques. Le résultat est connu : de nombreux documents électroniques sont difficiles à utiliser, à lire, à comprendre... En bref, ces documents ne satisfont pas les besoins des usagers. Cela explique, en partie au moins, les raisons pour lesquelles la moitié des recherches d'informations sur le Web se soldent par un échec (Nielsen, 2000). Le succès même de ces documents a pour conséquence, qu'au fur et à mesure que leur quantité augmente, le nombre d'utilisateurs sans formation en recherche d'informations ayant accès aux bases de données électroniques s'accroît également (Koenemann & Belkin, 1996). L'objectif de cet ouvrage est de recenser les recherches qui contribuent aujourd'hui à améliorer la conception et l'utilisation des documents électroniques ainsi diffusés, que cela soit dans le cadre d'environnements « ouverts » (comme le Web) ou « fermés » (comme les DVD). Cet ouvrage propose une revue des travaux récents réalisés sur ce thème. Certains chapitres présentent des synthèses des recherches, d'autres des études empiriques illustrant ces synthèses théoriques.
2. Présentation des chapitres
Trois axes principaux structurent cet ouvrage : - processus cognitifs impliqués dans le traitement de documents électroniques ; - fonctionnement cognitif des concepteurs et différents types d'aide à la conception et à l'évaluation ; - méthodes et techniques de recueils et d'analyses des processus cognitifs impliqués dans l'utilisation et la conception de ces outils. L'ouvrage est composé de trois parties. La première partie est consacrée aux recherches ayant trait aux processus cognitifs impliqués dans l'utilisation de documents électroniques. Cette partie se compose de cinq chapitres. Le premier chapitre (par T. Baccino, L. Salmerón, & J. Cañas) présente l'avancée scientifique des travaux relatifs à la compréhension et à la lecture des hypertextes. Ce chapitre permet d'entrer dans le vif du sujet en abordant un point central et spécifique lié aux documents électroniques : les hypertextes. La structure hypertextuelle (non linéaire) de ces documents engendre des difficultés de compréhension et de navigation que les auteurs exposent. Le deuxième chapitre (par J. Dinet & A. Tricot) aborde les modèles de recherche d'informations au sein de documents électroniques et différents facteurs pouvant être impliqués dans cette activité. Le troisième chapitre (par E. Jamet, M. Bétrancourt, & J.-F. Rouet) présente les processus de compréhension de documents électroniques, en se focalisant plus particulièrement sur le rôle des informations multimodales. Le chapitre 4 (par N. Gauducheau, F. Cuisinier, & C. Garitte) s'intéressent aux processus cognitifs et aux facteurs impliqués dans différentes situations éducatives médiatisées par des documents électroniques (résolution de problèmes, recherche d'informations, etc.). Enfin, le dernier chapitre