Et la confiance, bordel ?

-

Livres
245 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Stress, absentéisme, burn-out, désengagement des cadres : que s'est-il passé dans les entreprises depuis 30 ans ? A la base de tout cela, un déficit de confiance.



Il y a là un enjeu crucial, au-delà même du bien-être de chacun. Car ce manque de confiance nuit dramatiquement à l'efficacité du travail et à la compétitivité des entreprises.



Cet ouvrage explore les racines de ce "mal français" qu'est la défiance, ses différentes déclinaisons dans l'entreprise et ses conséquences concrètes sur son fonctionnement. Surtout, il donne les clés pour penser autrement notre vivre-ensemble, de la transformation du management et du dialogue social à la recherche de projets fédérateurs, de la refondation du système scolaire à l'intégration des nouvelles générations.



Croisant les regards d'une trentaine d'auteurs - sociologues, économistes, psychiatres, dirigeants d'entreprise, DRH, consultants en organisation, avocats, syndicalistes, etc. -, Et la confiance, bordel ? propose un nouveau rapport au travail, un autre mode de fonctionnement qui demande à chacun de faire le pari de la confiance.




  • Moi et moi - Les ressorts de la confiance en soi


    • Plaidoyer pour une refondation de l'école


    • Les ambiguïtés du développement personnel en entreprise




  • Moi et toi - Le manager, premier porteur de la confiance


    • Crise du management : comment en est-on arrivé là ?


    • Que changer dans le management pour restaurer la confiance ?




  • Moi et nous - Dialogue(s) en entreprise : les nouvelles règles du jeu


    • La prolifération des normes, destructrice de confiance ?


    • Crise de la confiance, cride de la communication corporate


    • Quel avenir pour le dialogue social ?


    • Les nouveaux acteurs du dialogue en entreprise : l'exemple des réseaux affinitaires




  • Nous - Construire la confiance de demain


    • Pas d'innovation sans confiance : "On a tellement peur de perdre que l'on a renoncé à gagner"


    • La RSE, nouveau levier de création de la confiance


    • Qu'attendent les nouvelles générations ? Un regard




  • Conclusion - Le pari de la confiance : 10 propositions


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 août 2014
Nombre de visites sur la page 64
EAN13 9782212291056
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0105 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
804
ETLA CONFIANCE, BORDEL ? Faire le pari de la confiance en entreprise
Illustrations deVoutch
ETLA CONFIANCE,  BORDEL ?
Stress, absentéisme, burn-out, désengagement des cadres : que s’est-il passé dans les entreprises depuis 30 ans ? À la base de tout cela, un déficit de confiance.
Il y a là un enjeu crucial, au-delà même du bien-être de chacun. Car ce manque de confiance nuit dramatiquement à l'eîcacité du travail et à la compétitivité des entreprises.
Cet ouvrage explore les racines de ce « mal français » qu'est la défiance, ses diFérentes déclinaisons dans l'entreprise et ses conséquences concrètes sur son fonctionnement. Surtout, il donne les clés pour penser autrement notre vivre-ensemble, de la transformation du management et du dialogue social à la recherche de projets fédérateurs, de la refon-dation du système scolaire à l’intégration des nouvelles générations.
Croisant les regards d’une trentaine d’auteurs – sociologues, économistes, psychiatres, dirigeants d’entreprise, DRH, consultants en organisation, avocats, syndicalistes, etc. –,Et la confiance, bordel ?propose un nouveau rapport au travail, un autre mode de fonctionnement qui demande à chacun de faire le pari de la confiance.
L’Institut Montaigneest un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.
Financi’Ellesest la fédération des réseaux de femmes cadres du secteur de la banque, de la finance et de l’assurance. Créée en 2010, elle regroupe les réseaux de douze entreprises. L’objectif de Financi’Elles est de contribuer à accélérer l’agenda de la mixité et d’améliorer l’accès des femmes aux sommets des organisations du secteur de la finance.
20E
Code éditeur : G55980 ISBN : 978-2-212-55980-4 9 78C2o2uv1e2rtu5r5e9:8st0ud4io Eyrolles © Éditions Eyrolles / © Shutterstock
LA CONFIANCE, B O R D E L ?
Groupe Eyrolles 61, bd SaintGermain 75240 Paris Cedex 05
www.editionseyrolles.com
Dessins : Voutch © Voutch – voutch.com
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des GrandsAugustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2014 ISBN : 9782212559804
ETLA CONFIANCE, BORDEL ?
aire le pari de la confiance en entreprise
Chapitre 2
Chapitre 4
Chapitre 3
SOMMAIRE
© GROUPE EYROLLES
Partie II >MOI ET TOI Le manager, premier porteur de la confiance
Chapitre 1
4
Que changer dans le management pour restaurer la confiance ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . SYLVIEWAHL, EWABRANDT, ODILEDESFORGES, YANNALGAN, JULIETTEDECOUX, HERVÉBORENSZTEJN, SYLVIEGLEISES
Introduction – Y atil un « cas » français ?. . . . . . . . . . .. . . . . 7 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . CLARAGAYMARD
Un lieu – la France au milieu du gué. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12 JEANPAULBETBÈZE
Plaidoyer pour une refondation de l’école. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . � ✸ AFNNYANOR, LAURENTBIGORGNE
Partie I >MOI ET MOI Les ressorts de la confiance en soi
Un drame – Une société de défiance ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 YANNALGAN, PIERRECAHUC, ANDRÉZYLBERBERG
Crise du management : comment en eston arrivé là ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ✼✁ FRANÇOISDUPUY
Les ambiguïtés du développement personnel en entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ✺✸ JACQUESANTOINEMALAREWICZ
© GROUPE EYROLLES
Partie III >MOI ET NOUS Dialogue(s) en entreprise : les nouvelles règles du jeu
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Conclusion
La prolifération des normes, destructrice de confiance ?. . . . . . . . . . .105 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . MEMANUELLEBARBARA, MARIEHÉLÈNEBENSADOU
Crise de la confiance, crise de la communication corporate117 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . IVNCENTBOCART, EDOUARDMALOHENRY, JEANKASPAR, VALÉRIEMENU
Quel avenir pour le dialogue social ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .133DELPHINEERNOTTECUNCI, CLARAGAYMARD, JEANKASPAR
Les nouveaux acteurs du dialogue en entreprise : l’exemple des réseaux affinitaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .147 MARIAGIUSEPPINABRUNA
Partie IV >NOUS Construire la confiance de demain
Pas d’innovation sans confiance : « On a tellement peur de perdre que l’on a renoncé à gagner ». . . . . . . . . . . . . . . .172 IMGUELDEFONTENAY
La RSE, nouveau levier de création de la confiance. . . . .186 ARIELLEMALARDDEROTHSCHILD
Qu’attendent les nouvelles générations ? Un regard. . .197 RÉICBELLION, ADÈLEBOUNINE, CAMILLEDUPUYOLLÉON, TANIAKONICHECKIS, VANESSALAMORRECARGILL
Le pari de la confiance : 10 propositions. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .211 SOPHIEVERNAY, ALEXIADEMONTERNO
Biographies des contributeurs222 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .236 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5
© GROUPE EYROLLES
INTRODUCTION – Y ATIL UN « CAS » FRANÇAIS ?
INTRODUCTION Y ATIL UN« CAS » FRANÇAIS?
CLARAGAYMARD
Le titre de cet ouvrage fait référence au film éponyme de Patrick Schulmann sorti en 1979qui évoquait, de façon parfois loufoque (le coureur de jupons s’exprime en vers), les différentes perceptions de l’amour au travers de trois couples, et démontrait que le ciment principal de l’amour est la tendresse.
Et la confiance, bordel ?un cri du cœur. C’est aussi un cri de est colère qui traduit notre profond attachement à notre pays et notre inquiétude sur la situation que nous connaissons aujourd’hui. Jamais nous n’avons autant parlé de confiance, et jamais nous ne l’avons aussi mal vécue ou ressentie. Car la confiance est, en France, une chose bien mal partagée. Et sans confiance, la France n’a pas de croissance, pas de regard vers le futur, pas d’avenir.
La France est un pays aimé, désiré, jalousé, souvent incompris, y compris par nousmêmes. Nous sommes une puissance économique de premier plan, nous avons des champions mondiaux dans tous les secteurs ; nous possédons des écosystèmes performants dans les activités clés du futur comme les transports, la santé, l’énergie ; nous avons des personnels bien formés et très productifs ; nous avons, en
7
ET LA CONFIANCE, BORDEL ?
apparence, l’un des systèmes sociaux les plus protecteurs au monde. Alors, d’où vient que nous n’ayons pas confiance ni en nousmêmes, ni en notre voisin de bureau, ni en notre entreprise, ni en nos insti tutions ? Comment expliquer ce qui, dans les différentes étapes de nos vies, sape notre confiance en nous et en les autres, et comment apporter des remèdes concrets ?
Une réflexion centrée sur la vie de l’entreprise
Plutôt que d’accuser en premier lieu notre système public et politique, il nous a semblé indispensable de regarder en face la situation dans nos entreprises. Sommesnous exempts de critiques ? Savonsnous évaluer, mesurer la confiance de nos salariés, de nos cadres, de nos dirigeants dans nos entreprises ?
Un exemple parmi d’autres nous a douloureusement alertés. Réalisée en 2011 par CSA à la demande de la fédération des réseaux de femmes du secteur de la finance Financi’Elles, une enquête inédite apporte un désaveu sans équivoque aux grands établissements financiers : 59 % des 15 000 femmes françaises interrogées, cadres de huit grands groupes de la finance, déclarent ne pas avoir confiance dans les perspectives de carrière offertes par leur entreprise.
Si ces femmes, qui s’appuient sur des formations de haut niveau, sur la certitude à 90 % d’avoir réussi leur carrière, doutent, alors qu’en estil des moins bien loties ? Des hommes ? De l’ensemble des collaborateurs ? Estce une tendance sectorielle ? De fond ? Une particularité française ? Estce rattrapable ? L’absence de confiance en l’avenir engendre une moindre motivation et une inquiétude qui minent la fidélité à l’entreprise. L’entreprise passeraitelle donc à côté d’un engagement qui ne demanderait qu’à se réaliser ? Et si c’est vrai, à quelles conditions ? Avonsnous les bons outils pour restaurer
8
© GROUPE EYROLLES