//img.uscri.be/pth/e6092f4cd8fa17a4397fe68341c401e5f8bdefd9
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Inventeurs et savants noirs (nouvelle édition)

De
208 pages
Voici un livre au titre surprenant parce qu'il va à l'encontre de l'image qu'on se fait des Noirs dont on circonscrit la capacité créatrice et les accomplissements à des domaines bien précis : la musique, le sport, la danse. Sait-on que la première opération à cœur ouvert fut effectuée par le docteur Daniel Hale Williams en 1893 à Chicago ? L'ouvrage nous dévoile ainsi une nouvelle dimension de l'univers des Noirs dont l'apport à la science et à la technique modernes, bien qu'il ait été trop longtemps occulté, n'est pas moins appréciable.
Voir plus Voir moins
INV
ENTEUR
S E
T SAVANTS NOIR
S
Du même auteur : La Veillée Pompilus, Port-au-Prince, imp. Pradel, préface du Dr Serge Gaston, 1964 Témoin Oculaire, Port-au-Prince, imp. Serge Gaston, 1970 Au gré des heures,Presses Nationales d’Haïti, 1972 Les Sabots de la nuit, Québec, Gasparo, 1974 Alliage, Sherbrooke, Ed. Naaman, 1979 Libations pour le Soleil, Sherbrooke, Ed. Naaman, 1985 Sémiologie et personnage romanesque chez Jacques S. Alexis, Montréal, Ed. Balzac, 1993 Polyphonie, Ottawa, Ed. du Vermillon, 1996 La mémoire à fleur de peau, Ottawa, Ed. David, 2002 Les sentiers parallèles,Paris, L’Harmattan, 2008
INV
YVES ANTOINE
ENTEURS ET SAVANTS NOIRS
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96331-3 EAN : 9782296963313
à la je
unesse d
e to
u
Ce livre est dédié s les pays du monde.
REMERCIEMENTS
Pour mener à terme ce travail, il nous a fallu consulter une docu-mentation qui n’était pas toujours disponible ou facilement acces-sible. Aussi avons-nous eu, avec des spécialistes œuvrant dans différents domaines, plusieurs entretiens d’un intérêt inestimable. À toutes les personnes dont le concours et l’enthousiasme nous ont accompagné dans notre démarche, nous exprimons notre gratitude. Nos remerciements les plus chaleureux s’adressent à Mmes Marthe Francœur, Gaëtane Voyer de la Bibliothèque du Collège de l’Outaouais, Marie-Laure Girou-Swiderski, à Cécé Marcel de la Guadeloupe, à LLoyd Stanford, au Dr Pierre Granier, à l’Ambassade du Sénégal à Ottawa, au professeur de chimie Alain Farhi, au Dr Luc Turnier, au Frère Ernest A. Even de l’Institution Saint-Louis de Gonzague et enfin au Dr Patricia S. Cowings de la NASA, qui a eu l’amabilité de nous communiquer des renseigne-ments fort utiles.
Soyons donc assurés que, si la révolution industrielle n’était pas apparue d’abord en Europe occidentale et septentr ionale, elle se serait manifestée un jour sur un autre point du globe. Et si, comme il est vraisemblable, elle doit s’étendre à l’ensemble de la terre habitée, chaque culture y introduira tant de contributions particulières que l’historien des futurs millénaires considérera légitimement comme futile la question de savoir qui peut, d’un ou de deux siècles, réclamer la priorité pour l’ensemble.
Claude Lévi-Strauss, Race et Histoire Paris, Ed. Gonthier, 1961, p. 65 Inventeurs et savants noirs