Réinventer le métier d'apprendre

-

Livres
270 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les recherches en neurobiologie et sciences cognitives confirment que nous sommes capables d'apprendre tout au long de notre vie. Nos fabuleuses ressources cognitives (nos mémoires, nos perceptions sensorielles, nos langages, notre capacité d'abstraction, de décision, etc.) constituent le véritable patrimoine de l'humanité. L'ouvrage propose de fascinantes images fractales pour illustrer l'extraordinaire pouvoir organisateur et la puissance de création des événements mentaux de notre vie cognitive. Pour l'auteur, le monde éducatif a le devoir de
protéger ce patrimoine. Il doit donc apprendre à le reconnaître, mieux le connaître et le faire connaître. C'est l'objet de son livre.



Il aborde le concept "d'apprenance", l'importance du questionnement et l'impact des révolutions technologique, scientifique et conceptuelle sur l'acte d'apprendre. Il présente les "dossiers majeurs" (incontournables) concernant le vivant. Puis l'auteur propose de reconfigurer la problématique éducative : organisation des temps d'apprendre, découverte d'un référentiel cognitif et des éléments pour construire une véritable ingénierie du métier d'apprendre et élaborer ses propres outils méthodologiques d'accompagnement. Enfin, pour reconstruire le tissu éducatif et entrer dans une dynamique de développement, de nouveaux concepts sont nécessaires, tels que ceux de transaction éducative, d'apprentissage réciproque et d'organisation apprenante.


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 07 juillet 2011
Nombre de lectures 176
EAN13 9782212860184
Langue Français
Signaler un problème

HÉLÈNE TROCMÉ-FABRE
Illustrations de Thierry Huort
LE
Le seul métier durable aujourd’hui
Éditions c!! - .~~ ~
d’organisation Éditions d'organisation
1, rue Thénard
75240 Paris Cedex 05
ww w.edi tions-organisation .coni
c
Le code de la propriété intellectuelle du Icr juillet 1992 interdit en effet
cxpresséniciit la photocopie h wage collectif sans autorisation dec ayants
droit. Or, cette pratique s'est généralisée notamment dans I'enscignement,
provoquant une baisse brutale des achats de livre\, au point que la possibi-
lité même pour les auteurs de créer des nouvelles et de les faire édi-
ter correctement est aujourd'hui menacée.
En application de la loi du 11 mars 1957 il cst interdit de reproduire iiité-
gralement ou partiellement le pré\ent ouvrage, sur quelque suppor~ que ce
soit, sans autorisation de l'Éditeur ou du Centre Français d'Exploitation du Droit de Copie,
20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
O Éditions d'Organisation. I999
ISBN : 2-708 1-2244-4 Réinventer
le métier d’apprendre
FRACT’UALITÉS.. . Au fil des pages
Ce livret est composé d'images fractales reliées à chaque partie du livre.
Les objets fractals1 sont des structures mathématiques très fines et
arborescentes, qui permettent la modélisation de phénomènes naturels, tels
que la cristallisation ou la croissance des végétaux. Elles sont obtenues en
répétant systématiquement (itération) un motif géométrique. Ce motif de
base peut être simple et engendrer une figure complexe. Leur invariance
lors d'un changement d'échelle est une de leurs caractéristiques. Cette
propriété est connue sous le nom d'autosimilarité. I1 est alors difficile de
distinguer le tout de la partie puisque le tout est identique a une de ses
parties.
Les images rythment notre développement dans une danse incessante que
nous essayons de décrire, de comprendre et d'interpréter au fil des
expériences que nous vivons. Et pourtant, qu'il est difficile de représenter,
d'illustrer sans une certaine linéarité, la richesse des processus et autres
bifurcations qui régissent la vie, l'amplifient et lui donnent ce caractère si
précieux !
Ne perçoit-on pas une forme de motif universel qui nous conduit à
appliquer des modèles issus de la neurologie a l'organisation des
entreprises, à établir des analogies entre aléas météorologiques et
comportements chaotiques des marchés financiers, à trouver des
similitudes entre processus de cristallisation minérale, et processus de
croissance de l'embryon ?
Cette quête m'a emporté vers ce monde étrange des fractales. Ces objets
nous parlent et résonnent en nous certainement de manière différente. Mais
sans doute, nous partagerons une remarque : avec des motifs d'origine, qui ne
présentent a priori qu'une infime différence, une simple action sur
quelques paramètres suffit pour nous offrir tout un monde de diversité.
Ce qui importe, c'est moins la précision de la donnée initiale que sa
biographie.
Autrement dit, chaque expérience (itération) et chaque changement de
point de vue (focale) sur cette expérience, nous conduisent à gagner un
degré de complexité supérieur, à modifier notre structure, à enrichir notre
motif personnel, à actualiser notre potentiel, et à exercer notre métier
naturel : le métier d'apprendre.
Thierry HUORT AL^ lecteur - II J 'existe, donc j 'apprends - III Fondements, archéologie des ressources - IV Architecture et niatériaux - V Habiter en Apprenaiiçe - VI Mise eii pevspective - VI1 Né pour Apprendre
(Annexe I) Paroles en partage
(Annexe II) Bibliographie je dédie ce livre au
“oui“ sacré de l’enfance
d’hier, d’aujourd’hui et de demain
et, tout particulièrement,
à Emma, David, Justine, Noémie,
Quentin et Rachel. Réinventer
le métier d'apprendre
une Université Apprenante
Habiter en apprenance
5. Organiser les temps d'apprendre
6. Un métier, un référenciel
7. Ingénierie. démarche I La page ci-contre n’est pas manquante.
Elle représente la “réserve de blanc”, qui permet le processus
d’intériorisation et de transformation par lequel toute chose devient sens.
En musique, le silence crée l’espace grâce auquel le son se
dépasse, et accède à une résonance vers et par-delà d’autres résonances.
Le lecteur a. lui aussi, besoin d’un espace de résonance pour
que s’instaure le temps d’une lecture réciproque, entre le vouloir dire
et le pouvoir dire des mots. Au lecteur II
Mlsr en perspecnve Au lecteur
Apprendre est a réinventer
Ce livre s’inscrit dans la continuité de trois ouvrages précédents, et
comme eux, il a l’ambition ni de convaincre ni de démontrer quoi que ce
soit, mais de “donner à voir”. Le lecteur est invité à devenir explorateur de
son questionnement, archéologue de ses propres ressources et architecte
de son projet d’apprenance ou d’accompagnement.
j’apprends donc je suis 1 a posé les bases d’une passerelle qui relie
les découvertes en neurosciences et sciences cognitives aux situations
éducatives. Apprendre aujourd’hui 2 a invité l’éduquant au questionne-
ment et à l’exploration de la situation cognitive. Les sept films vidéos de
la série Népour apprendre 3 ont recueilli les témoignages de personnalités
scientifiques sur les avancées de la recherche, dans différents domaines
impliqués dans notre vie cognitive. Ces films constituent un matériau de
travail, une méthodologie et des propositions de développement individuel
et collectif.
Le moment est venu de partager une réflexion et une pratique d’ac-
compagnement de plus de dix années, autour du concept d’apprenance. Ce
néologisme a été choisi de préférence à “apprentissage”, encore fréquem-
ment utilisé pour désigner le statut de l’apprenti. L‘apprenance est un
concept plus vaste, nomade et métissé. Le mot “apprenance”, grâce à son
suffixe (“-ance” ) indique qu’il s’agit d’un processus s’inscrivant dans la
durée. il rappelle au monde éducatif que l’aridité pédagogique n’a pas lieu
d’être, et qu’il existe une alternative aux logiques d’exclusion et de com-
pétition que l’École encourage, tant qu’elle ne reconnaît pas que la capa-
cité d’apprendre est la caractéristique du vivant. L‘École ira mieux lors-
qu’elle aura une vision anthropologique forte de son propre rôle et qu’elle
reconnaîtra à I’apprenance le statut de patrimoine de l’humanité.
Un autre objectif de ce livre est de souligner l’impact des avancées
technologiques sur notre vie cognitive. Certains domaines de connaissance
sont devenus incontournabZes pour un éducateur aujourd’hui. Les
récentes recherches en neurobiologie confirment que nous sommes
capables d’apprendre tout au long de la vie. Apprendre est donc une aven-
ture qui dépasse infiniment le cadre de l’école, qui est à réinventer, et qui
est, sans doute, le seul métier durable aujourd’hui.
1. Les Éditions d’organisation (1987, Poche 1994).
2. Cheminement Éditions (1994).
3. Coproduction, École Normale Supérieure de St-Cloud, Université de La Rochelle (1996). AU lecteur
Les différentes parties du livre sont étroitement reliées entre elles et
se structurent les unes les autres, comme le suggèrent les images fractales
qui illustrent l’ouvrage. Ces images plaident, mieux qu’un discours, pour
nous convaincre que notre cadre conceptuel est à recadrer. Le monde édu-
catif doit accueillir de nouveaux concepts, et accepter l’idée que notre vie
cognitive est faite de ce qui caractérise le monde des objets fractals : chan-
gements d’échelle, irrégularités du réel, mouvements vers l’infini, ordre
impliqué, caché, imprévisible bien que répétitif.. . Cette fascinante géomé-
trie fractale suggère, surtout, l’extraordinaire pouvoir organisateur de la
“turbulence chaotique” et la puissance de création de formes qui serait
précisèment, selon des travaux récents, la caractéristique de nos événe-
ments mentaux 4.
La “réserve de blanc” (I) et le texte Au lecteur (II) jouent le rôle d’in-
troduction. La Partie II1,j’existe doncJ”apprendr, développe l’idée que l’ap-
prenante est la caractéristique du vivant. Pour réinventer I’apprenance,
c’est-à-dire lui donner une valeur nouvelle, il en va comme pour le bâti-
ment. Avant de structurer et de construire, un important travail doit être
effectué pour permettre le déblaiement du terrain, le creusement des fon-
dations, et l’écoute de l’environnement dans lequel ont lieu les actes d’ap-
prendre et les actes d’enseigner. Avant de chercher à connaître les res-
sources cognitives dont nous disposons et se mettre à l’écoute des récentes
recherches sur le cerveau, il nous faut d’abord ouvrir un espace de ques-
tionnement et de résonance, repérer nos représentations, faire le point sur
nos ignorances, comme sur les ressources dont nous avons besoin et celles
dont nous disposons. C’est ce que propose la Partie IV, Fondements,
archéologie de nos ressources.
Pour construire, il faut des matériaux. La Partie V, Architecture et
matériaux propose de reconfigurer la problématique éducative, et se
penche d’abord sur le temps d’apprendre et les moyens de rendre à l’ap-
prenante son caractère durable. L‘idée qu’apprendre est un métier a déjà
été évoquée. Comme tous les métiers, le métier d’apprendre a besoin d’un
référentiel qui clarifie les capacités cognitives à mettre en jeu à chaque
étape du développement. Ce référentiel cognitif est présenté sous la forme
d’un arbre, “l’rirbre du savoir-apprendre”, dont les étapes suivent la
logique du vivant, celle de l’évolution phylogénétique et du développement
à ontogénétique. Ce référentiel permet de relier les activités demandées
l’apprenant aux compétences nécessaires pour réaliser ces tâches. il sert de
repère pour situer autrement la problématique d’apprenance.
ingénierie est nécessaire, garantissant Comme dans tout métier, une
les conditions et les techniques indispensables pour que celui qui exerce ce
métier fasse le meilleur usage de ses capacités et de ses compétences,
4. Cf B. Mandelbrot (1995). CF aussi C. Hardy (1998).