101 Questions essentielles pour s'interroger sur le sens de la vie

-

Français
146 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Si l'on interroge bien les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d'eux-mêmes la vérité sur chaque chose », a écrit Platon.
Au fil des ans, Marie-Paule Dessaint a posé ces 101 questions essentielles à ses étudiants, à ses clients en transition de vie et à ses amis Facebook. Ces questions, nous nous les posons tous un jour ou l'autre. Comment y répondriez-vous ?
Que feriez-vous de différent si vous étiez ministre de la Santé ou chef de votre pays ? Qu'est-ce qui donne le plus de sens à votre vie ? Qu'est-ce qui pousse tant de jeunes à se radicaliser ? D'où proviennent les malaises et les inconforts dans nos relations amicales et affectives ? A cet instant précis, qu'est-ce qui vous empoisonne le plus l'existence ? Comment peut-on devenir une meilleure personne, tout en restant soi-même ? Ce ne sont là que quelques-unes des 1010 questions que nous poste l'auteure dans ces pages.
Lisez ce que des philosophes en herbe du Québec, de la France et de l'Espagne ont répondu et entrez à votre tour dans cette magie du questionnement qui vous aider à mieux vous connaître et à apprécier ce que vous avez compris de votre vie, car votre vérité recèle des trésors.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 septembre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782924639863
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
450-448-7748
info@performance-edition.com www.performance-edition.com
Distribution pour le Canada : Prologue Inc. Pour l’Europe : DG Diffusion Pour l’Europe en ligne seulement : www.libreentreprise.com
© 2018 Performance Édition
ISBN : 978-2-924639-84-9 EPDF : 978-2-924639-85-6 EPUB : 978-2-924639-86-3
e Dépôt légal 3 trimestre 2018 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec Dépôt légal Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits de traduction et d’adaptation, en totalité ou en partie, réservés pour tous les pays. La reproduction du tout ou d’un extrait de ce document, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, et en particulier par photocopie ou par microfilm, est interdite sans l'autorisation écrite de Performance Édition.
Nous remercions la Société de développement des entreprises actuelles du Québec pour son appui à notre programme de publication.
Nous remercions l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.
Limite de responsabilité : L’auteure et l’éditeur ne revendiquent ni ne garantissent l’exactitude, le caractère applicable et approprié ou l’exhaustivité du contenu de ce livre. Ils déclinent toute res pon sabilité, expresse ou implicite, quelle qu’elle soit.
Imprimé au Canada
Cette série de questions, je la vois bien dans une séance de formation en groupe sur des thématiques de développement personnel, des questions pour faire connaissance avec soi-même et avec les autres ou bien dans le cadre d’ateliers de développement personnel ou de coaching d’équipe. – Pascal Drouhain
Même si cet exercice m’a fait violence, je suis reconnaissant. Cela m’a sorti de ma routine et m’a fait quitter mes repères. Je crois avoir app ris. J’ai aussi l’intuition que quelque chose d’important a pu se passer. Merci! – Gérard Gosselin
C’est un bonheur de répondre à vos questions! Les discussions sont souvent très drôles et ouvrent des horizons différents. Je m’amuse beaucoup à lire tous les commentaires! – Francine Cauvin
Vos questions ont un effet stimulant et rassembleur. – L. M
Merci à vous de nous faire prendre un temps d’arrêt pour apprécier ce que nous avons autour de nous et surtout apprécier qui nous sommes. – Lise Giroux
Vos questions sont intelligentes. C’est un véritable plaisir d’y répondre. En plus, votre page Facebook est plutôt gentille et rafraîchissante, sans violence ni agressivité. – J.P.B.
Certaines de vos belles questions, Marie-Paule, suscitent beaucoup d’engouement. L’humain étant à mes yeux le matériau le plus noble de la création , c’est plutôt agréable de parler de soi au lieu de parler de sujets froids comme la politique par exemple. Merci encore une fois. – M. F.
J’ai pris plaisir à m’arrêter un peu pour réfléchir. J’ai adoré faire ça! – Lucie Deslauriers
En répondant à vos questions et en consultant les réponses et les commentaires des autres, j’enrichis mon propre cheminement. Merci! – Pierre Guillemette
Ah, madame Marie-Paule, vous avez de ces sujets qui me rappellent mon professeur de philosophie avec sa sévérité et son sérieux! Toujours se surpasser. Ça fait fonctionner nos méninges et extirper nos confidences les plus intimes. – S. T.
Merci de me permettre de laisser une petite trace de moi dans cette publication. – Pierre Bourgault
Je suis fière d’avoir réussi à réunir virtuellement ces « philosophes » de tant d’horizons professionnels et humains différents afin de discuter de toutes ces questions existentielles. Joignez-vous à nous. Je vous ai laissé une petite place à la fin de chaque question. – Marie-Paule Dessaint
TABLE DES MATIÈRES
À propos de l’auteure C’est ainsi que tout a commencé Elle n’est pas belle, la vie? Pourquoi des questions pour amorcer des conversatio ns? Ma première question Le grain de sel de la psychologue Grâce à eux! Réfléchir, mieux se connaître, se coacher et se divertir 56 questions et quelques centaines de réponses À vous de jouer (philosopher) maintenant! 45 questions sans réponses aux fins d’autocoaching Merci! Merci beaucoup! Annexe : les 101 questions De la même auteure
ÀPROPOS DE L’AUTEURE
Les questions créent des réponses même si, à première vue, la situation semble sans issue. – Anthony Robbins
Titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation, Marie-Paule Dessaint assume successivement les postes de conseillère pédagogiqu e au Cégep Marie-Victorin, de responsable des secteurs sciences humaines, arts et santé au ministère de l’Éducation du Québec, d’adjointe au vice-doyen aux études de la F aculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, puis de collaboratrice au sein d’une équipe de chercheurs de l’Université TÉLUQ. Au cours de ces années, elle réalise plusieu rs ouvrages (livres, modules en formation à distance, dossiers) en sciences de l’éducation. Dès le début des années 2000, elle met le cap sur u n nouveau monde et devient formatrice de formateurs en formation à distance, animatrice de séances de préparation à la retraite (adaptation psycho-sociale) pour la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances, ainsi que conférencière pour des organismes publics et privés. Elle publie aussi plusieurs livres consacrés au bien-vieillir, à la retraite, à la mémoire et au sommeil. Coach de vie accréditée de la Fédération internatio nale des coachs de 2006 à 2016, madame Dessaint se spécialise alors dans les grandes transitions de vie. Depuis 2016, elle se consacre principalement à l’animation de cours, d’ateliers et de conférences, à l’écriture et à des rencontres individuelles durant lesquelles elle met à contribution ses compétences de coach, de formatrice et de chercheure. Plusieurs personnes font aussi appel à elle pour les accompagner dans la rédaction de leur autobiographie ou encore la relecture de leur vie pour en trouver le sens ou encore pour obtenir des réponses à des questions existentielles et pratiques dans le changement. Pour en apprendre davantage sur le parcours professionnel de Marie-Paule Dessaint et les services qu’elle offre, vous pouvez consulter le site www.marie-paule-dessaint.com.
C’EST AINSI QUE TOUT A COMMENCÉ
Si l’on interroge bien les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d’eux-mêmes la vérité sur chaque chose. – Platon
Comme bien des gens, je possède une page Facebook dans laquelle je mêle à la fois mes activités professionnelles et personnelles. J’y affiche des textes et des articles de mon cru, ainsi que mes réactions à certains événements. Plusieurs amis « facebookiens » réagissent à mes propos. Ils ont été de plus en plu s nombreux à le faire lorsque j’ai commencé à poser des questions de coach.
Il faut dire que j’essayais depuis plusieurs semaines de mettre sur pied un petit club que j’appelais « Philopsycho sans prétention », qui nous permettrait de nous rencontrer régulièrement, en chair et en os, autour d’une table. L’idée a plu à plusieurs, à beaucoup même, mais l’organisation de ces rencontres est devenue tellement compliquée (trop loin, pas le soir, pas le jour, pas au restaurant, au restaurant, dans un parc, pas ici, pas là, par Skype, pas par Skype, pas ceci, pas cela…) que j’ai abandonné ce projet, sans toutefois renoncer à ces discussions. Ne me demandez pas pourquoi, car je n’en ai aucune idée, mais je savais qu’il fallait que je le fasse!
C’est alors qu’a germé en moi l’idée de poser des questions sur ma page Facebook, ce qui me permettrait de rassembler tout le monde sans contrainte d’espace, de temps et de pays. Dommage pour les petits repas entre amis et les discussions à bâtons rompus, mais merci Facebook d’avoir permis de nous réunir, à tou te heure du jour et de la nuit, entre le Québec, la France, l’Espagne et ailleurs.
Elle n’est pas belle, la vie? J’aime beaucoup ce que Pascal Drouhain m’a écrit à propos de ce livre : « C’est un superbe beau travail collectif avec des personnes qui ne se sont jamais rencontrées, mais qui, grâce à de magnifiques énergies, ont pu contri buer à la réalisation de cet ouvrage. C’est aussi démontrer au monde que le réseau social Facebook peut construire une vision positive de notre monde. Le petit colibri de Pierre Rabhi devient grand! Cela démonte surtout certaines croyances à propos de Facebook, q ui ne serait qu’un ramassis de commentaires débiles et d’égoportraits sans aucun intérêt, mais aussi une foire d’empoigne et un défouloir collectif où l’agressivité, la viol ence enfouie et la haine manifeste de l’autre règnent en maître. Eh oui, grâce à toi, Marie-Paule, on trouve sur Facebook une absence de jugement, du respect et de la bienveilla nce, mais aussi, étonnamment, une certaine forme de confidentialité. » Grâce à moi? Mais surtout grâce à ces « penseurs-philosophespsychologues en herbe » qui m’ont suivie et m’ont fait confiance, au point de consacrer du temps à ce livre qui exigeait un engagement plus intense que de répondre, chaque jour, à une question sur Facebook. Mais bien sûr, je ne suis pas la seule sur Facebook à proposer ce monde de réflexion, sans haine, sans agressivité, sans égoportraits, sans chats ni chiens (euh! de temps en temps), sans jugement, sans recettes du bonheur, sans fla-fla… Heureusement!
Pourquoi des questions pour amorcer des conversations? J’ai été coach de développement personnel pendant u ne dizaine d’années, mais je n’exerce plus ce métier difficile et très accaparan t. Cependant, j’utilise toujours mes compétences de coach dans les entretiens privés que j’offre encore et les formations que je donne. Parmi les compétences qu’un coach doit absol ument maîtriser se trouve l’art de
poser les bonnes questions (que nous appelons en co aching des « questions puissantes »), qui suscitent des prises de conscience et invitent à passer à l’action. Sans réponse à des questions bien précises, il ne peut y avoir d’objectifs à atteindre. Et sans objectifs, il ne peut y avoir de changements, ni de transformation, ni d’amélioration, ni de mieux-être, ni de résultats. Ces réponses à nos propres questions, chacun de nou s les a déjà envisagées sous forme de solutions, de stratégies et de pistes d’action. Elles se trouvent d’ailleurs dans la malle aux trésors de notre mémoire. Parfois, nous n e les entendons pas, à cause du vacarme ambiant, notamment celui des conseils et des réponses toutes faites des autres. Parfois aussi, nous refusons de les écouter, consci emment ou non, pour ne pas avoir à sortir de notre zone de confort et fournir les effo rts nécessaires pour atteindre nos objectifs. La malle aux réponses est alors hermétiquement fermée… à moins qu’un coach ne passe par là avec son trousseau de questions. Grâce aux questions, tout devient plus simple et plus harmonieux. Les résultats sont rapides et efficaces. Nous pouvons dire qu’il y a u n peu de magie dans cet art de formuler de puissantes questions. Pourquoi? Parce que les qu estions, lorsqu’elles sont posées sans jugement et sans induire une réponse, permettent notamment : • de mieux comprendre ce qui se passe à un moment précis de notre vie; • de débusquer notre peur d’agir, nos blocages et nos croyances limitatives, qui nous mettent des œillères et nous emprisonnent dans le présent; • d’anticiper les effets et les conséquences de nos actes; • d’élargir nos horizons en envisageant plusieurs solutions à un problème; • de réaliser que notre façon de voir le monde n’est souvent qu’une représentation partielle de la réalité; • d’éviter de porter des jugements et des appréciations, souvent négatifs et non fondés, sur nous, sur les autres et sur ce qui nous arrive; • de distinguer les faits de leur interprétation; • de tester notre motivation et notre volonté d’agir; • de trouver le sens de nos choix de vie et de nos actes; • et, bien sûr, de déterminer sur quels aspects de notre vie intervenir en priorité afin d’élaborer nos objectifs de changement ainsi qu’un plan d’action pour les atteindre. En prenant l’habitude de nous poser continuellement des questions chaque fois que nous sommes confrontés à un problème à résoudre ou à une décision à prendre, au lieu de nous inquiéter, de ruminer ou de demander l’avis et l’aide des autres, tout devient plus facile et plus clair. Et lorsqu’il n’y a pas de réponse qui émerge, c’est souvent parce que la question a été mal formulée. Bien sûr, il est bon d’en faire autant avec les personnes qui nous entourent, au lieu de leur servir des réponses toutes faites dont elles n’ont ni envie ni besoin!
M a première question Comme je l’ai mentionné plus haut, je voulais, dans ce livre, traiter de philosophie et de psychologie avec des profanes, tout comme moi, mais suffisamment « allumés » pour apporter quelque chose de bon et de nouveau aux lecteurs. Après tout, l’être humain est le sujet d’étude préféré de l’être humain! Mais voici ce qui, bizarrement, m’est venu à l’esprit en tout premier lieu. Je voulais chasser de ma vie quelqu’un à qui je tenais pourtant beaucoup. Pour cesser