50 ans d'idéal social

-

Français
166 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'Association Interrégionale de Guidance et de Santé (AIGS) a 50 ans ! Cette entreprise sociale tournée vers l'extrahospitalier a progressé tout au long des décennies, passant de quelques centres de guidance pour enfants à plusieurs dizaines de services ambulatoires pour tous les âges. Ce livre se veut un témoignage de l'activité incessante menée par tous ses intervenants durant 50 ans. Rien n'aurait été possible sans eux.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2015
Nombre de lectures 15
EAN13 9782336365039
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Sous la direction de Marc Garcet
50 ans d’idéal social
AIGS
Au carrefour du social
50ANS DIDEAL SOCIAL
Au carrefour du social
Collection dirigée par Marc Garcet et Serge Dalla Piazza
L'Association Interrégionale de Guidance et de Santé (AIGS) est née en 1964 de la volonté de quelques hommes de promouvoir la santé et la qualité de vie pour tous. Des dizaines de services de proximité et extrahospitaliers ont vu le jour pour accompagner, insérer, aider, soigner, intégrer, revalider, former des milliers d’usagers en mal d’adaptation personnelle ou sociale. En collaboration avec les éditions L'Harmattan de Paris, la collection « Au Carrefour du Social » veut promouvoir ce modèle et offrir une réflexion ou des rapports de ses pratiques et de ses innovations. Déjà parus
Marc GARCET,Nous ne pouvons pas tout accepter… Place à l’objection de conscience, 2014. Marc GARCET, Serge DALLA PIAZZA (dir.),Pour vivre ensemble. Résister, créer, transmettre, 2014. Marc GARCET, Robert Garcet.De la révolte à la création. Biographie, 2012. Serge DALLA PIAZZA,Ces étrangers parmi nous, 2011. Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET,L’économie ne peut être que sociale, 2011. Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET,Diversité culturelles et progrès humain. Pour un développement humain, 2011. Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET,Jeunes, inactifs, immigrés : une question d’identité. Vivre dans un désert industriel, 2010. Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET,Rendre la commune aux citoyens. Citoyenneté et démocratie locale à l’ère de la mondialisation, 2010. Marc GARCET,Construire l’Europe sociale, 2010. Serge DALLA PIAZZA, Marc GARCET,L'avenir de l'homme en question. Pour que nos enfants vivent, 2009
Sous la direction de Marc GARCET
50 ans d’idéal social
L’HARMATTAN
Mise en forme des textes Serge Dalla Piazza
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-05003-4 EAN : 9782343050034
SOMMAIRE 50 ANS D’IDEAL SOCIAL Marc GARCETA PROPOS DE LA TRANSMISSION Rencontre entre un castor et une mouette Jean-Marie KREUSCH LA CLINIQUE ET L’ACTION COMMUNAUTAIRE : UN CHEMINEMENT DANS L’AIGS Jean-Marie DONNAY SCIENCE ET CONSCIENCE Serge DALLA PIAZZA UN CHANTIER PERMANENT Luc VANDORMAEL SE DECOUVRIR SOI-MEME Jean-Marc BIENKOWSKI LE BONHEUR, C’EST MAINTENANT Bernard JACOB LES 50 ANS DE L’AIGSRachel GARCET RENCONTRE EN HUMANITUDE Rose-Marie DETHIER ENFANCE ET AVENIR Vinciane HAIRS CONCLUSIONS Marc GARCETLES PEPITES AU THEATRE
7
9
21
37
61
79
97
109
119
129
137
153
155
50 ANS D’IDEAL SOCIAL Marc GARCET Mes pensées, mes paroles, mes actes dans l’AIGS Dès 1955, mes grands questionnements étaient alimentés par les études publiées par l’Organisation des Nations Unies à travers ses agences OMS, UNESCO, FAO, concernant les différentes zones du monde et les impacts ravageurs de la guerre dont nous avions été les victimes en Europe. J’étais logiquement attiré par la pensée internationaliste qui, dès après la guerre, a été à la base de la création de l’ONU et des chartes universelles des droits de l’homme reprenant les libertés et les droits essentiels. Au-delà, il fallait bâtir les voies et moyens pour établir ces libertés essentielles sur le plan national et international. Parmi celles-ci, je retiens particulièrement la liberté de conscience, la liberté d’expression, l’égalité d’accès à l’éducation, à la santé, au logement, à la mobilité, à la culture sous toutes ses formes. Les années 1950 sont des années « militaires » marquées par la création de l’OTAN et du Pacte de Varsovie. On ne parle que de guerre en Europe. De 1956 à 1959, j’écris « Thèse pour l’objection de conscience » où je situe ma position sociale et politique et mon engagement dans l’action humanitaire. En Afrique, c’est la décolonisation, les mouvements de libération et pour moi, le soutien naturel, à ceux qui demandent leur autodétermination. Les années 1960 s’achèvent avec le mouvementPeace and Love. Enfin les jeunes introduisent d’autres valeurs. On peut penser à bâtir. C’est à ce moment-là, en 1958, que le Traité de Rome institue la Communauté Economique Européenne (CEE) Depuis 1955, toujours investi au Service Civil International, j’ai pris place dans les structures du Comité International dont je suis président. A ce moment symbolique des cinquante années d’existence des chantiers volontaires pour la paix, je visite les cinq branches asiatiques, l’Inde, le Pakistan de l’Est, de l’Ouest, Ceylan et le Népal. Dans chaque pays, dans chaque région, je rencontre des milliers de jeunes volontaires. J’en reviens secoué dans mes fondements. Je fais un fameux rétablissement quand je me retrouve à Liège où les grèves de soixante ont là aussi stigmatisé les inégalités ; les pans entiers de développement laissés en friche exigent des
9