//img.uscri.be/pth/8a6c1733a7c6d2647a30224b14cfa11fde3726f4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

À Poings Nommés

De
186 pages
Cet ouvrage relate le cheminement intellectuel de Richard Hellbrunn, psychanalyste, autrefois professeur de boxe par ailleurs, le conduisant à découvrir comment le corps mis en mouvement dans un cadre protégé libère les affects douloureux, enkystés en nous parfois jusqu'à l'insoutenable. L'ouvrage revient sur vingt-cinq années de pratique de la psychoboxe liées à des problématiques de violence.
Voir plus Voir moins
Antidote(s) Richard Hellbrunn
À Poings Nommés
Genèse de la psychoboxe
À Poings Nommés
Collection Antidote (s) dirigée par Chantal Selva
Créée en septembre 2012, la collection Antidote (s) donne des coups de projecteur sur une réalité sociale, économique, politique et culturelle en mutation, à partir de personnes ou d’organisations, qui ouvrent des clairières nouvelles grâce à leur intelligence des choses du monde. Les auteurs de la collection viennent d’horizons très variés, apportant des éclairages singuliers du lieu de leur pratique.,ls donnent des pistes de réÀe[ion à un public en recherche de repères, à partir d’essais, de récits de vie ou d’entreprises, de témoignages, mais surtout, en lui permettant de construire sa propre interprétation de la réalité sociale et de mieu[s’\ancrer. Antidote (s) au[idées reoues, au conIormisme, au découragement, au[Ianatismes, à la violence dans tous ses états, à toutes lesIormes d’immobilisme qui donnent de la société une idéeIausse.7raverser les crises dans le mouvement de la vie.
Déjà paru Laurent Hincker,Le harcèlement moral dans la vie privée, une guerre qui ne dit pas son nom, novembre 2012
Patrice Haberer,Mots sauvages, la forêt dernier refuge du sauvage, octobre 2013
Patrick Aïch,Grandir entre deux cultures, Une bille de terre contre une bille de verre, avril 2013
Patrick Poirret,Le Téléphone de Grand Danger, Un téléphone pour sauver la vie des femmes, décembre 2013
Richard HELLBRUNNÀ Poings Nommés * Genèse de la psychoboxe L’HARMATTAN
'X PrPH DXWHXU
Pathologie de la violence, Éditions ERES, 1982
Peut-on aider les victimes ?&oOOHFtiIDYHF/DXUHnt+inFNHU,&ODXdH/iHnKDUd, Pascal Martin, ERES 1985
Intégrer la violence,&ollHctiIHn codirHction aYHc-acTXHs Pain, MatricH, 198
Victimes, Sanctions et Soins. in La Sanction et le Soin,&ollHctiIaYHc Pierre Avvanzino et Serge Heughebaert, Réalités Sociales, Lausanne, 1987
Agression et Sécurité, avec Camille Roth. Coprur, Strasbourg, 1992
er À Poings Nommés2003édition ERES,, 1
Le'éErie¿ng,5etour sur le[Sérience,'ossiers7hématiTues du Centre Interdisciplinaire de Recherche Appliquée au champ Pénitentiaire, ENAP,2005
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-03533-8 EAN : 9782343035338
©Lhabitude qui me liejmes membres toutjcoup nest plus Lespace sétend celui de mon corps" ,l est rond-¶\tombe-e tombe en bas -e tombe en haut-e tombe in¿me dans des directions multiples5apide,Me¿le ,ci, lj, en successifs abvmesDes coupsJe subis des coups, extrêmement brefs. 9enant de loin, de très loin, de partout.,mpossible déchapper. Je suis dans la constellation des piqûres.»
Henri0ichau[
Avant propos de l’éditeur
À Poings Nommésde Richard Hellbrunn a été publié en septembre 2003 au[ éditionsÊres. Le travail de ce penseur de la violence,Iondateur de la ps\chobo[e, était alors très novateur et poursuivait sa conIrontation à l’e[périence. Aujourd’hui, Richard Hellbrunn a développé ses concepts, Iormé des praticiens de la ps\chobo[e à travers la)rance et à l’étranger,Iondé l’,nstitut de ps\chobo[e. Sa discipline peut se prévaloir de résultats pertinents dans les nombreu[domaines de crise et de conÀits.
Les éditions l’Harmattan ont souhaité rééditerÀ Poings Nommés, comme point de départ d’une pensée qui se pense dans le temps et mérite un espace éditorial pour se déplo\er dans toutes ses dimensions. La notion d’espace éditorial nous tient à cœur, particulièrement dans cette collection Antidote(s), lieu des changements à la marge de notre société lorsqu’ils œuvrent dans le sens de l’éclaircissement d’une civilisation en mutation.Il s’agit de donner un espace à la pensée en mouvement, dans une société en repli, certes, mais travaillée de l’intérieur.4uoi de plus logique que d’oIIrir cet espace à la ps\chobo[e"(lle dédie ellemrme un cadre protégé au corps agi par la violence a¿n de permette au sujet d’investir l’espace et de libérer sa parole enk\stée par des émotions insoutenables. Aussi¬Poings1ommésseratil suivi de deu[autres ouvrages de l’auteur dans la mrme collectionAu vif de la violence, qui donnera la parole à des auteurs de violence, patients de Richard Hellbrunn, puisLa violencejbras le corps, qui développera les principau[concepts de la ps\chobo[e.
4uelle étrange association que la bo[e (revisitée) et la ps\chanal\seComment ce ps\chanal\ste, par ailleurs enseignant de bo[e, en estil arrivé à rapprocher les deu[ disciplines"¬manière dont Platon préconisait de la penser les choses de ce monde, Richard Hellbrunn distingue ce qui les sépare, en creusant leurs diIIérences point par point.'e glissement en glissement, il
7
en e[trait la quintessence de ce qui devient un troisième termela ps\chobo[e. Cet ouvrage questionne la violence à partir du lieu de sa pratique, sansIau[ Iu\ants,\compris par rapport à luimrme, à bras le corps oseraisje dire si ce n’était le titre d’un prochain ouvrage.
Une première partie est donc consacrée au travail de prévention spécialisée de Richard Hellbrunn jeune ps\chologue. Il anal\se lesIondements de la pratique sociale, ceu[qui s’inscrivent résolument dans laIoi en la vie et donnent envie d’aller plus loin, ceu[qui révèlent les limites du champ d’interventionla relation avec les institutions, l’usure de l’investissement personnel lorsque le cadre de la pratique n’est pas suI¿samment pensé, délimité et intégré par les proIessionnels.
Les contraintes ont le mérite de nous pousser àIaire autrement. Richard Hellbrunn devient ensuite docteur en ps\chologie clinique, ps\chanal\ste, spécialiste de la violence.0ais il est avant tout un inIatigable questionneur à la lueur de sa pratique de terrain et de la rencontre avec l’autre, remettant sur le ring de la pensée les principau[ conceptsIreudiens de la cure t\pe. L’ouvrage revient sur vingtcinq années de pratique de la ps\chobo[e liées à des problématiques de violenceps\chothérapie de personnes a\ant recours à la violence, ou victimes d’actes violents, écoute etIormation de proIessionnels conIrontés à la violence, au[et au crises[ conÀits au sein d’organisations publiques ou privées.¬ce zoom arrière, il dé travers¿nit ce quiIonde la ps\chobo[eécouter et nommer les dimensions du corps en mouvement
Les objets de la ps\chobo[e émergent alors dans une évidence gagnée deIrappes enIrappes,Irappes dures au[stéréot\pes de la violence,Irappes légères mais d’autant plus précises au[théories« lepoing », a priori choc, anticipé par le regard, devenant une¿gure humble et archaïque, seIaisant intentionnalité pure capable d’intersubjectivité grâce au[mouvements du corps conscientisés ;le« tenir-debout », position anthropologiquement humaine, pourIaireI; leace à ce qui est violence en son corps, sa parole et ses actes retour consenti à l’archaïque en soi à travers une« d\namique dincorporation-excorporation »; le« corps»de la négation, dans les processus graduels de combat, qui amène le sujet à se créer un espace de pensée lui permettant de métaboliser ce quiIait violence en lui.
Au terme de ce cheminement qui construit la ps\chobo[e comme science humaine, Richard Hellbrunn revisite les grandes¿gures du mal dans la m\thologie, apportant le regard neuI decelui qui suspend son jugement±épochè nécessaire du phénoménologue±a¿n de pouvoir regarder le mal en
8
Iace, dans son horreur, sa barbarie, tout ce qui enIait un tabou dont le corps social cherche à se protéger. Se cogner à la collusion nécessaire entre l’horreur quiIait eIIraction du dehors dans la vie ps\chique des individus, dans un cadre protégé, avec une méthode précise reliant dans l’espace corps en mouvement et parole…« psychoboxer »parvenir à la déliaison o jusqu’àsou laIIrance disparavt et réuni¿e l’rtre humain dans sa proIonde humanité, c’est donner au[pulsions de vie unIormidable élan pour l’emporter en¿n.0ettre..2. non pas l’autre mais ce quiIait violence en soi.7elle est la visée de la ps\chobo[e, comme approche ps\chanal\tique corporelle innovante motivée par le passage des rives de la souIIrance morcelante à celles de la vie uni¿ée et libre.
Chantal Selva Directrice de la collectionAntidote s L’Harmattan
9