//img.uscri.be/pth/4a1cf3dabf556744c14b19b9dc620bd309ddfee5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

À quoi sert l'autorité militaire ?

De
116 pages
L'auteur opte ici pour l'analyse pluridisciplinaire de l'autorité dans la société française et ses institutions éducatives. À quoi sert l'autorité militaire ? Loin de la réduire à son pouvoir rigide ou à ses savoir-faire, cette réflexion plaide pour l'exercice d'une autorité didactique. Car l'autorité didactique se place quant à elle sur la situation d'apprentissage et devient alors une des conditions de la réalisation de l'insertion socioprofessionnelle du jeune.
Voir plus Voir moins
Alexis Tobangui
À quoi sert l’autorité militaire ?
À quoi sert l’autorité militaire ?
AlexisTobanguiÀ quoi sert l’autorité militaire ?
Du même auteur Dans l’intimité des cultures, hommage à Pierre Erny, L’Harmattan, 2013. Défense deuxième chance et la socialisation des jeunes en difficulté, L’Harmattan, 2014. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13289-1 EAN : 9782343132891
Introduction La problématique de l’autorité appelle des interrogations concrètes et existentielles auxquelles chacun est confronté, notamment en ce qui concerne le processus de la légitimation et de la régulationqui sont à l’œuvre dans l’exercice de l’autorité institutionnelle ou individuelle. Au niveau social, la montée de la violence dans le quotidien, de l'incivilité, de la délinquance organisée, en passantpar la violence sexuelle et le meurtre, touche particulièrement les jeunes en cette époque, que ce soit en tantque victimes ou en tantqu'auteurs. Ces comportements transgressifs prennent une ampleur particulière dans leur intensité comme dans leur durée. On aparfois l'impression d'une escalade des comportements violents qui échappent bizarrement à tous les niveaux de contrôle et de régulation mis enplace. Plusieurs travaux montrentque dèsque despersonnes se rencontrent ou vivent ensemble(enfantsquijouent, collègues au travail, vie associative…), des liens d’autorité s’instaurent,qu’ils soient ou non visibles etperceptibles. L’autorité est aujourd’hui au cœur de nombreux débats dans des domaines aussi diversque la sociologie, la psychologie, lapédagogie, les sciencespolitiques, le droit, la théologie, avec souvent, en arrière-plan, une mise en cause des autorités instituées. Pour tenter de mieux saisir cetteproblématique de l’autorité, j’ai opté pour l’analyse pluridisciplinaire de
7
l’autorité dans la société française et ses institutions 1. éducatives . C’est à cettequestionque tente de répondre cet ouvrage, et ce, à partir d’une démarche élaborée et expérimentéepar des enquêtesparticipatives. Il s’agit, d’une part, de synthétiser des idées qui peuvent nous éclairer sur laquestion de l’autorité au sein de la société et d’autre part, à partir des exemples concrets tirés sur le terrainpratique de centre « Défense Deuxième Chance ». On s’interrogerapsur les finalités etar la suite les effets que l’exercice de l’autorité produit au sein d’une institution éducative et socialisante.
1  On peut lire avec intérêt les synthèses des travaux sur cette thématique dans :LesCahiers du Cerfee(Centre de Recherche sur la Formation, l’Éducation et l’Enseignement):« Autorité et socialisation démocratique : reconfigurer l’autorité éducative » n° 22, mars 2007 et juillet 2008.
8
1 Les forces armées comme objet de recherche des sciences sociales Avant d’aborder cettequestion sur les forces armées comme objet de recherche des sciences sociales, il convient de définir et de reprendre lesquestions 2 fondamentales suivantes : les forces arméespeuvent-elles faire l’objet de recherches en sciences sociales ? Ou encore,pourquoi les sujets ou les thèmes sur l’armée sont-ils si peu ou pas assez étudiés par les sociologues ? Quelle méthodologie doit-on appliquerpourgarantir le caractère « scientifiq? Pour tenter de rédes résultats ue » pondre à ces interrogations, j’ai eu recours dans la littérature sociologique àquelques travaux consacrés aux forces armées et qui donnent un certain nombre d’indices expchose militaire » dans le chamlicatifs sur la « p des 3 sciences sociales . En effet, l’étude de l’Armée en sciences sociales peut se faire suivant trois axes : -opérationnel, en tant que composante des forces de la Défense nationale vouée à l’action militaire; -structurel en tantquegrande organisation performante et moderne; -social, en tantque communauté humaine en symbiose avec la nation.
2 Pour le cas de la France, on peut également prendre connaissance de la loi n°72-662 portant sur le statut général des militaires du 13 juillet 1972, article 1 : « L’armée de la République est au service de la nation. Sa mission est de préparer et d’assurer par la force des armes la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la nation... » 3  Voir notamment I.H.E.D.N,Comprendre la défense, Paris, Economica, 1999.
9