//img.uscri.be/pth/e6815a5dfbf086a72c234ba571e73cc4bb392bde

Amérique latine 2016-2017

-

Livres
168 pages

Description

En Amérique latine, sur le plan politique, les années 2015-2016 marquent une rupture avec la décennie antérieure, entamant une phase de déclin des gauches dans la région. La procédure de destitution lancée au Brésil à l’encontre de la présidente semble sonner le glas de la dynamique « progressiste » dans le sous-continent. En fait, ce recul semble lié à une certaine usure du pouvoir ainsi qu’au ralentissement économique observé depuis 2014. Les crises successives de gouvernance ont mis au jour les principaux maux qui rongent le sous-continent : inégalités sociales, violence et corruption. Reste que la région occupe désormais une place relativement centrale sur le plan international et diplomatique, quelle que soit la couleur politique des gouvernements.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 janvier 2016
Nombre de lectures 23
EAN13 9782111450097
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un abus
9 L’AMéRIquE LATInE En 2016 : CRISE éCOnOMIquE ET CRISES DE GOuVERnAnCE
L’Amérique latine en 2016 : crise économique et crises de gouvernance
O L I V I E R C O M P A G N O N Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, directeur de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (IHEAL) et directeur du Centre de recherche et de documentation des Amériques (CREDA)-UMR 7227
M A R I E L A U R E G E O F F R AY Maître de conférences en science politique à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (IHEAL), et membre du Centre de recherche et de documentation des Amériques (CREDA)-UMR 7227
a concomîtance des changements poîtîques récemment survenus en Amérîque atîne ne aîsse pas d’étonner es anaystes spécîaîstes du sous-contînent. Après a vague des tournants à gauche, de ’éectîon du Vénézuéîen Hugo Chávez, en 1998, à cee de Fernando ugo au Paraguay, en 2008, cette gauche s’étaît reatîvement consoîdée au pouvoîr, avec par exempe ’éectîon en 2007 en Argentîne de Crîstîna Kîrchner, dans a contînuîté de ’hérîtage de son époux Néstor Kîrchner, cee de José Mujîca en 2009, second présîdent de a coaîtîon Frente Ampîo en Uruguay après Tabaré Vázquez (2005-2010), ou encore es éectîons de Dîma Roussef au Brésî en 2010, à aussî dans a contînuîté du mandat de uîz ïnácîo ua da Sîva et de Mîchee Bacheet au Chîî en 2013 (cee-cî avaît exercé un premîer mandat de 2006 à 2010), après a présîdence conservatrîce de Sebastîán Pîñera, de 2010 à 2014. Or, e tournant des années 2015, dont es prîncîpaux repères chronoogîques ont été étabîs par Juîette Dumont, p. 129, et 2016 marque, sur e pan poîtîque, une rupture avec a décennîe antérîeure et ’entame par une phase de décîn des gauches atîno-amérîcaînes dans ’ensembe du sous-contînent.
Non seuement es gauches au pouvoîr ont perdu de nombreux scrutîns – éectîons munîcîpaes (Coombîe, 2015), égîsatîves (Venezuea, 2015), scrutîn présîdentîe (Argentîne, 2015) ou réérendum (Boîvîe, 2016) –, maîs es gauches d’opposîtîon ont égaement connu un repî, comme c’est e cas pour e Partî de a Révoutîon démocratîque au Mexîque, quî n’obtîent pus en 2015 que 11 % des votes aux éectîons égîsatîves, contre
10AMéRIquE LATInE – éDITIOn 2016-2017
1 28,99 % en 2006 et 18,31 % en 2009 . Par aîeurs, sî Keîko Fujîmorî, a Ie de ’ancîen présîdent Aberto Fujîmorî, a été battue par e candîdat de centre droît Pedro Pabo Kuczynskî ors de ’éectîon présîdentîee organîsée au Pérou en avrî 2016, a orte popuarîté quî a été a sîenne 2 pendant es moîs quî ont précédé e scrutîn îustre a résurgence de tentatîons popuîstes dans ce pays. EnIn, a procédure de destîtutîon ancée au Brésî à ’encontre de D. Roussef – accusée d’avoîr maquîé es comptes pubîcs pour cacher ’augmentatîon du déIcît budgétaîre et assurer sa rééectîon en 2014 – sembe sonner e gas de a dynamîque dîte « progressîste » dans e sous-contînent, d’autant qu’on note une résurgence de pratîques gouvernementaes autorîtaîres et un reLux de a conIance des cîtoyens en a démocratîe.
Le déclin des gauches
Nous avons choîsî de core cet ouvrage par un artîce d’hommage de Denîs Merken à Eduardo Gaeano, grande voîx de a gauche atîno-amérîcaîne quî s’est éteînte en 2015, pour souîgner a concomîtance symboîque entre cette dîsparîtîon et e décîn poîtîque des gauches dans e sous-contînent (p. 113). En efet, oîn de suscîter e même enthousîasme qu’au début des années 2000, ces gauches sont désormaîs prîses dans une dynamîque de déaîte éectorae ou de normaîsatîon poîtîque. Ees ont certes acquîs une expérîence de gouvernement, maîs ees sont aussî devenues des orces poîtîques gestîonnaîres et pragmatîques comme es autres.
es déaîtes des gauches sembent en premîer îeu attrîbuabes à une certaîne usure du pouvoîr. Aînsî, pusîeurs gouvernements ocaux (ceuî du Poo Democrátîco à Bogotá, en Coombîe) ou natîonaux (ceuî de D. Roussef au Brésî, ceuî d’Evo Moraes en Boîvîe) sont afectés par des scandaes de corruptîon quî ternîssent eur réputatîon (sans que a justîce aît toujours été saîsîe ou aît encore rendu de décîsîon) et afaîbîssent e soutîen popuaîre dont îs dîsposaîent jusqu’aors. ï sembe que a déaîte de Cara ópez, e 25 octobre 2015, ors des éectîons munîcîpaes de Bogotá soît assez caîrement îée aux afaîres de corruptîon quî ont émaîé es mandats de ses prédécesseurs (îssus, comme ee, du Poo Democrátîco) à a maîrîe de
1 . Chîfres de ’ïnstîtut édéra éectora du Mexîque : (2006) http://www.îe.org.mx/docu-mentos/Estadîstîcas2006/dîputadosmr/nac.htm. (2009) http://sîcee.îe.org.mx/pe2012/ SïCEEF2012.htm#; (2012) http://sîcee.îe.org.mx/pe2012/SïCEEF2012.htm#. 2 . 30 % d’întentîons de vote de novembre 2015 à mars 2016 : http://www.eeccîonesenperu. com/notîcîas-resutados-encuesta-presîdencîa-îpsos-ebrero-eeccîones-2016-2907.htm.
3 . 4 .
GOuVERnAnCE11 L’AMéRIquE LATInE En 2016 : CRISE éCOnOMIquE ET CRISES DE
3 a capîtae . es mêmes raîsons ont entrané a chute de D. Roussef au Brésî. Cee-cî a été provîsoîrement destîtuée au moîs de maî 2016 par 4 un vote majorîtaîre dans es deux chambres du Parement . Sî ’enquête à ’îssue de aquee es sénateurs se prononceront déInîtîvement sur a destîtutîon doît durer sîx moîs, î sembe peu probabe que D. Roussef puîsse revenîr au pus haut nîveau du pouvoîr. En efet, c’est ’entente entre d’ancîens coîstîers de a présîdente – par exempe son ancîen vîce-présîdent et désormaîs présîdent par întérîm, Mîche Temer, du Partî du mouvement démocratîque brésîîen – et une partîe de ’opposîtîon quî a permîs de ancer cette procédure de destîtutîon dans e contexte de ’opératîon judîcîaîre « ava Jato » (avage express), quî a mîs à jour depuîs 2014 ’împîcatîon de très nombreuses Igures poîtîques de toutes obédîences dans des scandaes de corruptîon.
En second îeu, ces déaîtes sont aussî attrîbuabes au raentîssement écono-mîque quî caractérîse ’Amérîque atîne depuîs 2014. a tendance baîssîère des cours des matîères premîères – a In ducommodities super-cycle, terme qu’on peut traduîre par « super-cyce des matîères premîères », autrement dît e prîx éevé sur e moyen terme de ces bîens, îé à une demande asîatîque croîssante – est probématîque pour des pays aux économîes « re-prîmarîsées » et structureement dépendantes des exportatîons. a stagnatîon économîque engendre en efet des coupes dans es programmes de redîstrîbutîon socîae, et par conséquent une perte de égîtîmîté des gouvernants, tandîs qu’ee bénéIcîe aux candîdats de ’opposîtîon ors des éectîons, que cee-cî soîent ocaes, régîonaes ou natîonaes. Dans e cas du Venezuea, a orte baîsse des cours du pétroe et es réductîons înduîtes des dépenses socîaes sont survenues dans un contexte d’augmentatîon rapîde de ’înLatîon, ce quî a suscîté un arge mécontentement popuaîre, sur eque ’opposîtîon – rassembée après des années de dîvîsîon – a su s’appuyer pendant a campagne des éectîons égîsatîves. Dans e cas de ’Argentîne, anaysé dans cet ouvrage par Emîîo Taddeî (p. 37), a crîse économîque a mené à un rétrécîssement des marges de manœuvre du gouvernement depuîs es éectîons généraes de 2011 et n’a, de ce aît, pas permîs de contînuer à assurer une croîssance économîque ondée sur ’expansîon de a demande. EnIn, dans e cas du Brésî, es coupes aîtes dans es programmes socîaux aIn de restaurer a conIance des învestîsseurs ace au raentîssement économîque ont dépu aux éecteurs des casses popuaîres,
Javîer auente, « Peñaosa arrebata a a îzquîerda a acadîa de Bogota »,El País, 26 octobre 2015 http://înternacîona.epaîs.com/înternacîona/2015/10/25/coom-bîa/1445805065_758117.htm et « Procuradorîa abre învestîgacîon a acade Gustavo Petro por înea 123 »,El País, 28 septembre 2015 : http://www.epaîs.com.co/epaîs/coombîa/ notîcîas/procuradurîa-abre-învestîgacîon-petro-por-înea-123. Caîre Gatînoîs, « a chute de a présîdente Dîma Rousse aîsse e Brésî sonné »,Le Monde, 13 maî 2016 : http://www.emonde.r/amerîques/artîce/2016/05/13/a-chute-de-a-presî-dente-dîma-roussef-aîsse-e-bresî-sonne_4918662_3222.htm.
12AMéRIquE LATInE – éDITIOn 2016-2017
pourtant ongtemps es prîncîpaux soutîens du Partî des travaîeurs. Cette sîtuatîon peut en partîe expîquer pourquoî D. Roussef n’a pas réussî à empêcher qu’une procédure de destîtutîon soît encenchée à son encontre. Dans tous es cas, a prîse du pouvoîr – par întérîm – d’une équîpe se revendîquant pubîquement du îbéraîsme économîque devraît accentuer cette évoutîon, quoîque M. Temer aît promîs de maîntenîr a pupart des poîtîques d’aîde socîae. e Brésî se retrouve donc dans une sîtuatîon socîae et poîtîque încertaîne, dont î est dîicîe de prédîre ’îssue. ï audra attendre a prochaîne échéance éectorae, e scrutîn munîcîpa prévu en octobre 2016, aînsî que e résutat Ina de a procédure de destîtutîon, au moîs de novembre de a même année, pour mîeux comprendre sur que chemîn s’engage e pays, sans excure a possîbîîté que soîent organîsées des éectîons généraes antîcîpées pour sortîr du marasme actue.
EnIn, ’éectorat des pays atîno-amérîcaîns est d’autant pus voatî qu’î n’est pas majorîtaîrement ancré à gauche. Aînsî, ’enquête menée chaque année par eLatinobarómetro5, seus 18 % desmontre que, en 2013 éecteurs du Brésî et 14 % de ceux de ’Argentîne se posîtîonnent à gauche. a sîtuatîon est dîférente au Venezuea, où 36 % se dîsent de gauche, maîs î s’agît à d’un contexte bîen partîcuîer dans a régîon, avec une poarîsatîon extrême. Aînsî, dans ce pays, 32 % des éecteurs se dîsent de droîte (seus 6 % ne se posîtîonnement pas sur un axe droîte-gauche), contre 19 % dans ’ensembe du sous-contînent, 26 % en Argentîne et jusqu’à 32 % au Brésî. Cette absence d’ancrage poîtîque d’une partîe non négîgeabe de ’éectorat expîque en partîe e vote sanctîon mîs en œuvre dans pusîeurs pays atîno-amérîcaîns, et à pusîeurs échees, depuîs 2015. D’une part, on peut avancer que e vote d’adhésîon dont ont bénéIcîé des dîrîgeants de gauche comme H. Chávez au Venezuea, C. Kîrchner en Argentîne ou ua au Brésî est dîicîement reproductîbe par des Igures poîtîques moîns charîsmatîques comme D. Roussef ou Nîcoás Maduro, successeur de H. Chávez. Par conséquent, quand es éecteurs sont déçus par es résutats des poîtîques mîses en œuvre par eurs gouvernements respectîs (ocaux et/ou natîonaux), quî n’ont pas réussî à eur assurer une pus grande prospérîté, cette déceptîon n’est pas compensée par un attachement poîtîque programmatîque quî entretîendraît un vote de oyauté sur e pus ong terme.
On peut par aîeurs îer e décîn des gauches à a réémergence de pratîques de gouvernement autorîtaîres. En efet, certaîns gouvernements ont mîs en pace des pratîques de censure et de répressîon de eur opposîtîon, tandîs que d’autres ont efectué un vîrage conservateur tout en contînuant à se procamer progressîstes. a premîère tendance caractérîse es gouvernements
5 . e rapport sur es données 2013 duLatinobarómetroest accessîbe îcî : http://www.scîenc-espo.r/opac/sîtes/scîencespo.r.opac/Ies/ïNFORME_B_2013_0.pd.
13 L’AMéRIquE LATInE En 2016 : CRISE éCOnOMIquE ET CRISES DE GOuVERnAnCE
de Raae Correa en Équateur et de N. Maduro (voîr ’anayse d’Armando Chaguaceda et de María ïsabe Puerta sur e Venezuea, p. 51), tandîs que a seconde est partîcuîèrement bîen îustrée par ’exempe du gouvernement sandînîste de Danîe Ortega au Nîcaragua, dont ’actîon est anaysée par Maya Coombon dans ce même voume (p. 65).
S’î aut nuancer ’îmage d’un décîn généra des gauches en Amérîque atîne, puîsqu’î exîste égaement des contînuîtés (rééectîon de M. Bacheet en 2013 au Chîî et de T. Vasquez en Uruguay en 2015) et paroîs un retour de a gauche (comme au Savador avec ’accessîon à a présîdence de ’ancîen guérîero du Front Farabundo Martí de îbératîon natîonae Savador Sánchez Cerén), î exîste bîen un phénomène d’essoulement, à a oîs îdéoogîque et programmatîque, des gauches du sous-contînent. Ce phénomène est coupé à une égère dîmînutîon du soutîen manîesté par es popuatîons à ’endroît du régîme poîtîque de a démocratîe en 6 Amérîque atîne : d’après eLatinobarómetro , e soutîen à a démocra-tîe perd deux poînts en 2015 : une courte majorîté (56 %) des atîno-Amérîcaîns consîdèrent qu’î s’agît du meîeur régîme poîtîque, et bîen moîns (37 %) se dîsent satîsaîts de eur démocratîe. Ce taux seraît e pus bas au monde, toujours seon eLatinobarómetro. Par aîeurs, seus 23 % des cîtoyens décarent se sentîr représentés par eur Parement, magré un renouveement împortant des éîtes poîtîques atîno-amérîcaînes îé à ’émergence de nouvees orces de gauche depuîs désormaîs près de deux décennîes. ï sembe donc pertînent d’airmer que ’on se trouve à a In du cyce poîtîque quî s’étaît ouvert au début des années 2000, une In de cyce en orme de crîses de gouvernance.
Inégalités, violence et impunité
es crîses de gouvernance en Amérîque atîne se manîestent par e maîntîen, sur e ong terme, des prîncîpaux maux quî afectent e sous-contînent : magré une croîssance soutenue pendant près d’une décennîe, es înégaîtés se sont pour ’essentîe maîntenues ; et magré es aternances poîtîques, a vîoence et ’împunîté demeurent des Léaux auxques es înstîtutîons ne réussîssent pas à s’attaquer. es États apparaîssent soît comme împuîssants, soît comme partîes prenantes de ces dynamîques d’érosîon des pouvoîrs pubîcs.
e raentîssement de a croîssance que connat ’Amérîque atîne depuîs 2014 a eu des conséquences îmmédîates sur ’accroîssement de a pauvreté
6 . Cîro Murayama, « atînobarómetro 2015. a însatîsaccîon cuîdadana »,El Universal, Mexîco, 14 octobre 2015, http://www.eunîversa.com.mx/entrada-de-opînîon/artîcuo/ cîromurayama/nacîon/socîedad/2015/10/14/atînobarometro-2015-a.
14AMéRIquE LATInE – éDITIOn 2016-2017
7 . 8 . 9 .
dans a régîon : + 1,7 mîîon de pauvres depuîs 2014 et 1,5 mîîon suppé-mentaîre d’îcî In 2016, seon es estîmatîons du Programme des Natîons unîes pour e déveoppement (PNUD). Aussî, ceuî-cî sîgnae début 2016 dans son rapport sur e déveoppement humaîn en Amérîque atîne et dans 7 a Carabe que a croîssance seue ne permettra pas au sous-contînent de réduîre a pauvreté et es înégaîtés, et qu’î est nécessaîre de mettre en pace des poîtîques spécîIques, notamment en matîère d’éducatîon et d’accès à ’empoî. Par aîeurs, d’après a Banque mondîae et e Centro de Estudîos Dîstrîbutîvos, aboraes y Socîaes, ’Amérîque atîne demeure a seconde régîon a pus înégaîtaîre au monde, avec un coeicîent de Gînî de 0,529, à peîne dépassée par ’Arîque subsaharîenne (0,565), et oîn 8 derrîère ’Asîe et ’Europe .
Ces consîdératîons sont cependant à nuancer. En efet, a moyenne des coe-Icîents de Gînî des pays atîno-amérîcaîns est comparabe à cee des pays membres de ’Organîsatîon de coopératîon et de déveoppement écono-mîque (OCDE), avant împôts, transerts socîaux et poîtîques pubîques de 9 santé et d’éducatîon . Cette mîse en perspectîve des chîfres des înégaîtés conIrme deux hypothèses. En premîer îeu, es poîtîques Iscaes redîs-trîbutîves seraîent a cé dans un contînent où a pressîon Iscae est basse par rapport à cee en vîgueur en Europe, aors que a mîse en œuvre de ces poîtîques seraît hautement împopuaîre au seîn des casses moyennes et aîsées. Ce quî expîque qu’aucun gouvernement, y comprîs ceux dîts de gauche ou progressîstes, ne s’est pour ’înstant réeement atteé à de tees réormes. En second îeu, es poîtîques pubîques de santé et d’éducatîon sont centraes dans a utte contre es înégaîtés. Or, en Amérîque atîne, c’est un système dua quî s’est généraement déveoppé, dans eque es servîces pubîcs de santé et d’éducatîon sont souvent dégradés et réservés aux catégorîes es pus déavorîsées de a popuatîon, par exempe dans e cas des systèmes scoaîre et unîversîtaîre chîîens, aînsî que e rappee Georges Couigna (p. 19). ’artîce de Carîne Chavarochette souîgne (p. 83), sur un sujet connexe, a même ogîque de retraît des États dans a gestîon de ’eau, quî devraît pourtant être consîdérée comme un bîen pubîc à mettre à a dîsposîtîon de tous, et a montée en puîssance de ogîques prîvées de gestîon, mîses en œuvre soît par es habîtants eux-mêmes à ’échee ocae, soît par des entreprîses mutînatîonaes. Or, ce retraît des États, îé à a stagnatîon économîque, ne peut que créer de nouvees înégaîtés d’accès
PNUD, ïnorme sobre desarroo humano para Amérîca atîna y e Carîbe 2016, http:// www.atînamerîca.undp.org/content/rbac/es/home/îdh-regîona/hdr-2015-2016.htm. Gerardo Caetano et Gustavo de Armas, « Pobreza y desîguadad en Amérîca atîna 1980-2014 », Contrapuntos, bog,El Pais, 30 mars 2015, http://bogs.epaîs.com/contrapun-tos/2015/03/pobreza-y-desîguadad-en-amerîca-atîna-1980-2014.htm. Ange Meguîzo, « Perspectîvas economîcas de Amérîca atîna : evîtando a racasomanîa », Foro Futuro en españo, înraestructuras y transportes, OCDE, 3 décembre 2015, http:// www.xn--uturoenespao-1nb.es/wp-content/upoads/2015/12/Ange_Meguîzo_OCDE. pd.
15 L’AMéRIquE LATInE En 2016 : CRISE éCOnOMIquE ET CRISES DE GOuVERnAnCE
à un bîen essentîe pour es popuatîons. On observe donc îcî que crîse économîque et crîses de gouvernance sont donc întîmement îées. En revanche, î aut remarquer que es aternances poîtîques n’engendrent pus a vîoence qu’ees pouvaîent décencher î y a encore queques années. Aînsî, a grande manîestatîon d’adîeu à C. Kîrchner à Buenos Aîres, e 9 décembre 2015 – après a déaîte de Danîe Scîoî, e candîdat que a présîdente sortante avaît soutenu ors de ’éectîon présîdentîee – s’est dérouée dans e came. De même, magré queques échaufourées, a déaîte du partî de N. Maduro aux éectîons égîsatîves du 6 décembre 2015 n’a pas donné îeu aux vîoences partîsanes qu’on déporaît depuîs pusîeurs années au Venezuea. En revanche, a vîoence, que ’on peut déInîr par son îndîcateur e pus Iabe, e taux d’homîcîde, demeure un probème majeur en Amérîque atîne. En efet, aors que seus 8 % de a popuatîon mondîae résîdent en Amérîque atîne, 33 % des homîcîdes commîs dans e monde e sont 10 dans e sous-contînent . De pus, ce taux s’est accru aors qu’î se réduît aîeurs dans e monde, d’après ’Observatoîre des homîcîdes, créé au seîn de 11 ’ïnstîtut ïgarapé, au Brésî . ’« însécurîté cîtoyenne » est d’aîeurs perçue par es atîno-Amérîcaîns comme e probème pubîc majeur, avant ceuî des înégaîtés socîo-économîques. Entre 2011 et 2015, cette perceptîon a augmenté au seîn de a popuatîon, passant de 55 % à 63 % seon es chîfres compîés par a Banque înteramérîcaîne de déveoppement (BïD). Cea est partîcuîèrement e cas au Venezuea et au Savador (pour pus de 80 % des enquêtés), au Brésî, au Guatemaa, en Argentîne, au Pérou et au Mexîque 12 (pour pus de 70 % des enquêtés) , au poînt que es probèmes économîques ne sont cîtés qu’en second îeu dans douze des dîx-sept pays étudîés. Face à cette vîoence quî persîste, î aut souîgner e manque crîant de poîtîques d’envergure pour répondre à une questîon compexe, quî împîque à a oîs de s’attaquer au phénomène de a corruptîon dans a poîce et jusqu’au pus haut nîveau de ’admînîstratîon aînsî qu’aux cousîons à ’œuvre entre, d’une part, es représentants des orces de ’ordre (et paroîs des pouvoîrs pubîcs) et, d’autre part, es traIquants de drogue et es maaîteurs responsabes de a traîte des personnes. Or, a dîmensîon transcontînentae de ces Léaux constîtue un obstace pour eur prîse en charge. En efet, a aîbesse des organîsatîons d’întégratîon régîonae ne permet pas de produîre un consensus poîtîque et d’harmonîser des poîtîques pubîques de utte
10 . « Homîcîdîos en e mundo : e 33% ocurre en Sudamérîca y e Carîbe »,El Comercio, Pérou, 15 avrî 2015, http://ecomercîo.pe/mundo/actuaîdad/ amerîca-atîna-îdera-mapa-mundîa-homîcîdîos-notîcîa-1809771. 11 . Voîr es înographîes proposées sur e sîte web de ’ïnstîtut ïgarapé : https://îgarape.org.br/ observatorîo-de-homîcîdîos/. 12 . Rapport 1995-2015 duLatinobarómetro, pubîé par a BïD e 17 août 2015, http://www10. îadb.org/înta/întacdî/PE/2015/15817.pd.
16AMéRIquE LATInE – éDITIOn 2016-2017
contre a vîoence et ’împunîté. Par aîeurs, e reus des États-Unîs de bîen vouoîr consîdérer des proposîtîons novatrîces, comme cees aîtes par e 13 gouvernement du Guatemaa en 2012 puîs par a vîe de Mexîco en 2013 , consîstant à égaîser une ou pusîeurs drogues, aIn de réduîre e pouvoîr des cartes, rend dîicîe toute avancée sur ces questîons.
EnIn, s’î s’agît d’un enjeu reatîvement dîstînct, a questîon de a justîce et de ’împunîté se pose égaement dans a concusîon des négocîatîons entre es Forces armées révoutîonnaîres de Coombîe (FARC) et e gouvernement sur a paîx en Coombîe. Sî ces négocîatîons sont en efet crucîaes pour ouvrîr enIn une ère post-conLît, ees ne peuvent rempacer a saîsîe de a justîce et a mîse en pace de réparatîons pour es vîctîmes des exactîons. Or, î exîste une certaîne încertîtude sur cette dîmensîon des négocîatîons, quî ne aîsse pas de préoccuper de nombreuses organîsatîons cîvîes et socîaes engagées, au proIt des vîctîmes, dans e processus de paîx.
L’Amérique latine, un centre de la diplomatie mondiale
Pour concure cette întroductîon, î convîent enIn de souîgner que, sî ’Amérîque atîne demeure hantée par ses vîeux démons sur e pan poî-tîque (autorîtarîsme, înégaîtés, vîoence), ee occupe désormaîs une pace reatîvement centrae sur es pans înternatîona et dîpomatîque, quee que soît a coueur poîtîque des gouvernements. Pusîeurs pays travaîent en efet à construîre une présence actîve et înLuente sur a scène mondîae ors de conérences ou de sommets înter-natîonaux stratégîques, par exempe à ’occasîon de a Conérence de Parîs sur e cîmat (COP 21) organîsée en décembre 2015, tandîs que d’autres mettent en œuvre une dîpomatîe spécîIque en dîrectîon de certaîns espaces économîques et poîtîques de a panète. e déveoppement des échanges économîques avec a Chîne ’atteste, aînsî que a présence de troîs pays atîno-amérîcaîns (Chîî, Mexîque et Pérou) dans a nouvee zone de îbre-échange Amérîque-PacîIque mîse en pace sous a présîdence de Barack 14 Obama, en octobre 2015 . ’Amérîque atîne est égaement actîve dans e cadre de a dîpomatîe înternatîonae de sortîe de crîse ou de résoutîon des conLîts, comme en Hatî, où a Mîssîon des Natîons Unîes pour a
13 . « e présîdent du Guatemaa veut égaîser toutes es drogues »,Le Monde, 4 juîet 2012 : http://www.emonde.r/amerîques/artîce/2012/04/08/e-presîdent-du-guatemaa-veut-ega-îser-toutes-es-drogues_1682382_3222.htm et « a vîe de Mexîco envîsage de égaîser e cannabîs »,Le Monde, 8 août 2013 : http://www.emonde.r/amerîques/artîce/2013/08/08/ a-vîe-de-mexîco-envîsage-de-egaîser-e-cannabîs_3459292_3222.htm. 14 . ucîe Robequaîn et Yann Rousseau, « Traîté commercîa hors-norme entre ’Amérîque et ’Asîe »,Les ÉcHos, 5 octobre 2010, http://www.esechos.r/05/10/2015/esechos. r/021380764636_traîte-commercîa-hors-norme-entre--amerîque-et--asîe.htm.
17 L’AMéRIquE LATInE En 2016 : CRISE éCOnOMIquE ET CRISES DE GOuVERnAnCE
stabîîsatîon en Hatî envoyée par ’ONU après e coup d’État mené contre e présîdent Jean-Bertrand Arîstîde en 2004 comprenaît d’împortants 15 contîngents du Brésî, du Chîî, de ’Argentîne et de ’Uruguay ou dans e monde arabe, comme e montre ’artîce de Cecîîa Baeza sur a posîtîon atîno-amérîcaîne ace au conLît syrîen (p. 99).
a régîon est par aîeurs ’objet de ’attentîon de personnaîtés poîtîques de premîer pan comme e pape Françoîs et B. Obama. es vîsîtes répétées du souveraîn pontîe témoîgnent de a centraîté renouveée du sous-contînent : e pape argentîn éu e 13 mars 2013 a non seuement vîsîté quatre pays atîno-amérîcaîns en 2015 (Équateur, Boîvîe et Paraguay aînsî que Cuba, ors d’un second voyage), maîs î s’est de nouveau rendu en Amérîque atîne en 2016, au Mexîque, puîs de nouveau à Cuba, pour y rencontrer e patrîarche orthodoxe Kîrî au moîs de évrîer. Cette rencontre étaît hîstorîque puîsqu’ee survenaît près de 1 000 ans après e schîsme de a chrétîenté et qu’ee a permîs ’éaboratîon d’un document conjoînt appeant a communauté înternatîonae à se pencher avec une attentîon partîcuîère sur e sort des chrétîens dépacés et réugîés de Syrîe, et pus argement du Moyen-Orîent.
De ce poînt de vue, î aut souîgner à que poînt Cuba, de pays îsoé et margînaîsé dans es reatîons înternatîonaes, s’est mué en un îeu centra de négocîatîons dîpomatîques. e pape Françoîs a du reste récemment 16 déInî ’e comme une possîbe « capîtae de ’unîté » . Raú Castro n’en est pas à son coup d’essaî. Au-deà du rôe joué par Cuba dans a réorganî-satîon de ’espace régîona atîno-amérîcaîn (avec a créatîon de ’Aîance boîvarîenne pour es peupes de notre Amérîque en 2004, puîs cee de a Communauté des États atîno-amérîcaîns et de a Carabe en 2010), a Havane est notamment e sîège des négocîatîons de paîx organîsées entre es FARC et e gouvernement coombîen depuîs novembre 2012. EnIn, a vîsîte de B. Obama à Cuba en mars 2016 renorce encore a présence dîpomatîque de ’e sur a scène înternatîonae, aînsî que sa vîsîbîîté dans es médîas. ï s’agît en efet, à encore, d’un événement hîstorîque puîsque 17 c’étaît a premîère vîsîte d’un présîdent amérîcaîn à Cuba depuîs 90 ans .
En cette année 2016, ’Amérîque atîne se sîtue donc à a croîsée des chemîns, entre une présence et une reconnaîssance de pus en pus orte dans es espaces de pouvoîr des arènes înternatîonaes et des crîses mutîpes et mutîdîmensîonnees à ’întérîeur des rontîères natîonaes. Sî ’organîsatîon
15 . Et par a suîte, des troupes du Honduras, de a Boîvîe et du Pérou sont venues renorcer a Mînustah. 16 . Phîîp Puea et Danîe Trotta, « Ater 1,000-year spît, pope and Russîan patrî-arch embrace în Cuba », Reuters, 13 évrîer 2016, http://www.reuters.com/artîce/ us-pope-orthodox-cuba-arrîva-îdUSKCN0V26B. 17 . Davîd Smîth, « Whîte House announces that Obama wî vîsît Cuba în March »,he Guardian, 18 évrîer 2016, http://www.theguardîan.com/us-news/2016/eb/18/ barack-obama-vîsît-cuba-march.
18AMéRIquE LATInE – éDITIOn 2016-2017
des Jeux oympîques à Rîo de Janeîro au moîs d’août témoîgne bîen de a vîsîbîîté et du rayonnement croîssants de ’Amérîque atîne dans a sphère înternatîonae, ces rencontres ne devraîent pas pouvoîr masquer les dîI-cultés économîques et polîtîques traversées par le sous-contînent. Certes, îl Faudra attendre le résultat des dîférents scrutîns de in d’année (électîons munîcîpales d’octobre au Brésîl et au Chîlî, légîslatîves et présîdentîelle de novembre au Nîcaragua, électîons régîonales de décembre au Venezuela) pour mîeux comprendre dans quelle mesure les logîques de crîse mîses à jour dans cette întroductîon vont se reproduîre sur le moyen terme en Amérîque latîne ; maîs îl est d’ores et déjà possîble d’aIrmer que le sous-contînent se trouve à la in d’un cycle, sur les plans tant économîque que polîtîque.