Approches cliniques et pédagogiques des troubles du spectre autistique (TSA)

-

Livres
175 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce numéro présente des approches cliniques et pédagogiques de l'autisme. L'article d'Annick Hubert-Barthélémy présente la classe pour enfants autistes qu'elle a créée avec l'équipe d'un hôpital de jour de Bourg-en-Bresse. Pourquoi et comment ces enfants entrent-ils dans un processus de subjectivation à partir d'une stimulation qui vise a priori le dressage ou le conditionnement ? Cette démarche pédagogique subjectivante pourrait représenter une alternative intéressante aux clivages encore d'actualité entre éducation et soins.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2011
Nombre de visites sur la page 531
EAN13 9782336250304
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
CAHIERS DE PREAUT
Approches cliniques et pédagogiques des Troubles du spectre autistique (TSA)
Cahier N° 7
© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13308-2 EAN : 9782296133082
« CAHIERS DE PREAUT » Directrice des Cahiers de PREAUT :Graciela Cullere-Crespin Secrétaire de rédaction :Chantal Breton Comité de rédaction : Hervé Bentata, Paris Graciela Cullere-Crespin, Paris Marie-Christine Laznik, Paris Dr Jean-Pierre Muyard, Carcassonne Dr Jean-Louis Sarradet, Paris Comité de lecture : Pr. Claude Bursztejn, Strasbourg Pr. Pierre Delion, Lille Dr Marcelle Delour, Paris Dr Marie-Thérèse Fritz, Dijon Dr Dominique Janody, Carcassonne Dr Charles Melman, Paris Dr Catherine Milcent, Paris Correspondants : France : Dr M. Allione, Alès F. Joly, Dijon Dr J.P. Muyard, Carcassonne D. Retaux, Bordeaux Dr P. Ridoux, Orléans Dr J.N. Trouvé, Marseille Dr A. Dispa, Marseille Dr D. Joseph-Ducosson, Pointe à Pitre Dr C. Devaux, Pointe à Pitre F. Beauzor, Pointe à Pitre
Etranger : S. Acquarone, Londres, Angleterre C. Mascarenhas Fernandes, Salvador de Bahia, Brésil E. Parlato-Oliveira, São Paulo, Brésil I. Sanchez, Quito, Equateur N. W. Scheimberg, Buenos Aires, Argentine
CAHIERS DE PREAUT Approches cliniques et pédagogiques des Troubles du spectre autistique (TSA) Cahier N° 7  Sous la direction de Graciela Cullere-Crespin Avec la participation de : H. BENTATA, V. COMBES-DESJARDINS, G. CULLERE-CRESPIN, L’EQUIPE DE L’UDAP,A. HUBERT-BARTHELEMY, M. C. LAZNIK, R. LERNER, J-J.L.SARRADET Observations cliniques de : L. BATISTA, psychologue, psychanalyste Equipe de la pouponnière « Les Poussinets » M. C. LAZNIK, psychanalyste / +DUPDWWDQ
Éditorial Jean-Louis Sarradet, Président dePREAUT Graciela C. Crespin, Vice-Présidente de PREAUT Ce numéro présente une esquisse du psychisme de l’autisme à partir d’expériences cliniques et pédagogiques.L’article d’Annick Hubert-Barthélémy, qui ouvre ce numéro, présente la classe pour enfants autistes qu’elle a créée avec l’équipe d’un hôpital de jour de Bourg-en-Bresse. Elle est partie d’une observation du travail accompli dans une CLIS pour enfants autistes, qui avait été mise en place par C. Milcent et J.L. Sarradetdans l’école élémentairede la rue Titon, à Paris 11è. Cette CLIS avait mis au point des techniques pédagogiques inspirées des méthodes TEACCH et ABA. La question qu’aborde A. Hubert-Barthélémy, et qui guide son expérience à Bourg-en-Bresse, est celle de comprendre pourquoi - et aussi comment-ces enfants entrent dans un processus de subjectivation à partir d’une stimulation qui viseà priorile dressage ou le conditionnement ? Elle décrit en détail le fonctionnement de l’expérience qu’elle a appelée l’Atelier-Classe, ses tâtonnements et les résultats observés chez les enfants qui y ont été accueillis tout au long d’une période expérimentale de3 ans. L’ensemble de ce matériel fait actuellement l’objet d’un travail de thèse de doctorat à laquelle elle travaille. PREAUT s’est fortement intéressé et investi dans cette expérience, et va promouvoir, en collaboration avec A. Hubert-Barthélémy, des Ateliers-classe expérimentaux en partenariat avec des hôpitaux de jour qui accepteront de reprendre avec nous cette expérience. L’enjeu serait celui de valider, à terme, l’intérêt de cette démarche pédagogique subjectivante, qui pourrait représenter une alternative intéressante aux clivages encore d’actualité entre éducation et soins.D’autres articles, tels celui de M.C. Laznik sur le petit Eric, bébé positif à l’examen du 4è mois du protocole PREAUT, ou celui de G.Crespin, C. sur l’approche différentielle d’un syndrome autistique et d’un trouble relationnel précoce dans deux thérapies parents/bébés, nous apportent une approche plus clinique de la problématique autistique.
Le Pr R. Lerner nous présente les résultats de la Recherche Multicentrique menée entre 1999 et 2008 sur 727 enfants par une équipe pluridisciplinaire de l’Université de São Paulo, au Brésil.La grille de cette étude, vouée au dépistage des troubles relationnels précoces, a mis au point l’indicateur IRDI. Actuellement, le Pr Lerner travaille auprès du Pr Cohen à l’Université de Paris 6, à croiser les résultats de la recherche multicentrique avec ceux de la recherche PREAUT, actuellement en préparation. Par ailleurs, une recherche associée à PREAUT démarre en ce moment dans plusieurs états brésiliens. Valérie Combes-Desjardins, qui a participé au programme PILE (Programme International pour le Langage de l’Enfant) dans le service du Pr Golse, à l’hôpital Necker, nous propose une approche très personnelle de la genèse de la relation psychique àl’autre.Le bébéin uteroconstruit avec son environnement une enveloppe psychique qu’elle appelleproximale (et qui relierait les 5 sens), dont la continuité va assurer la rencontredistale, essentiellement langagière, à autrui. Les questions qui ont suivi son exposé montrent que son concept n’a pas paru clair pour l’assistance, mais cette pré-conscience (comme l’aurait peut-être appelée Freud), cetteintuition de l’autre hors langage, a sans doute évoqué pour tous quelque chose. Au cours des habituellesObservations Cliniques, M. C. Laznik continue à tirer le fil fécond de la pulsion invocante, qui lui permet de repérer les carences modulaires de la voix des proches de l’enfant autiste.Des équipes de pouponnière nous présentent des situations illustrant le concept de « mère à temps partiel », ainsi que des tableaux de stratégies d’évitement de sévices : retrait relationnel, repli sur soi, insensibilité à la douleur et aux émotions, confinant à l’autisme. Cesobservations illustrent l’intérêt d’un diagnostic différentielprécoce.
10