Aristote et l

Aristote et l'Art

-

Livres
35 pages

Description

La théorie aristotélicienne de l'art continue d'inspirer philosophes et plasticiens. Au coeur de cette pensée en mouvement, la peinture macédonienne occupe une place essentielle : décor pariétaux, tombes peintes, fresques domestiques... Un domaine dont la connaissance s'est enrichie grâce aux récentes découvertes archéologiques, et que Mary-Anne Zagdoun confronte aux écrits du célèbre disciple de Platon. Pour Aristote, l'action et le caractère propres à la tragédie occupent des places similaires au dessin et à la couleur en peinture. Nécessaire et vraisemblable, mimêsis, catharsis de la pitié et de la frayeur sont pour le public grec à l'origine d'émotions fondatrices inscrites au coeur de la vie sociale. Pour l'auteur de la Poétique, les beaux-arts jouent un rôle dans l'éducation des jeunes gens, fournissent des loisirs aux gens d'âge et servent à l'édification morale des individus. Pour la première fois dans l'histoire de la Cité, l'art peut se goûter chez soi. Ce qui permet de faire concorder activité philosophie et émotion artistique... Une étude ambitieuse qui renouvelle en profondeur notre connaissance d'Aristote.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 octobre 2011
Nombre de visites sur la page 46
EAN13 9782271073297
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Présentation de l’éditeur : La théorie aristotélicienne de l’art ne cesse d’inspirer philosophes et plasticiens. Au cœur de cette pensée en mouvement, la peinture macédonienne occupe une place essentielle : décors pariétaux, tombes peintes, fresques domestiques… Un domaine dont la connaissance s’est enrichie grâce aux récentes découvertes archéologiques, et que MaryAnne Zagdoun confronte aux écrits du célèbre disciple de Platon. Pour Aristote, l’action et le caractère propres à la tragédie occupent des places similaires au dessin et à la couleur en peinture. Nécessaire et vraisemblable,mimêsis, catharsis de la pitié et de la crainte sont pour le public grec à l’origine d’émotions fondatrices inscrites au cœur de la vie sociale. Pour l’auteur de laPoétique, les arts mimétiques jouent un rôle dans l’éducation des jeunes, fournissent des loisirs aux gens d’âge et servent à l’édification morale des individus. Pour la première fois dans l’histoire de la Cité, l’art peut se goûter chez soi et fait concorder activité philosophique et émotion artistique… Une étude ambitieuse qui renouvelle en profondeur notre connaissance d’Aristote. Directrice de recherche au CNRS (UMR 8167, Centre Lenain de Tillemenont), M.A. Zagdoun est l’auteur deLa philosophie stoïcienne de l’art(2000, CNRS Éditions).
L’esthétique d’Aristote
MaryAnne Zagdoun
L’esthétique d’Aristote
CNRS ÉDITIONS 15, rue Malebranche – 75005 Paris
CNRS Éditions, Paris, 2011
Dépôt légal : novembre 2011
 Sommaire
Introduction .......................................................................................
Chapitre I. Prolégomènes
Aristote et Platon dans leur rapport aux arts mimétiques ......... Les « moyens autres » de lamimêsis ........................................
Chapitre II.Technê,Production, Plaisir esthétique et Beauté
L’art commetechnê ................................................................... La production ............................................................................. Le plaisir esthétique et la beauté ...............................................
Chapitre III.Mimêsis
Analyse de lamimêsischez Aristote ......................................... Arts mimétiques .........................................................................
Chapitre IV. Matière et forme
Effacement du caractère devant l’action ................................... Effacement de la couleur devant le dessin ................................
Chapitre V. Le général et le vraisemblable
L’opposition de la poésie et de l’histoire .................................. Universalité et nécessité (ou, à défaut, généralité et vraisemblance) dans la tragédie ......................................... Le hasard dans la tragédie .........................................................
Chapitre VI. Les émotions tragiques et la catharsis Données aristotéliciennes ........................................................... Pitié et crainte, moyens de la catharsis ..................................... Le processus de la catharsis : quelques interprétations .............
9
19 28
42 48 56
69 86
96 110
123
126 140
150 163 173
Chapitre VII. Arts et Politique
Le jugement de la masse ............................................................ Tragédie et cité ........................................................................... Vers une poétique de la politique ..............................................
Chapitre VIII. La réalité de l’art Aristote et le théâtre : influence directe et décalages ................ Aristote et les arts figurés : une « esthétique » commune .........
Conclusion ..........................................................................................
Bibliographie ......................................................................................
Index général .....................................................................................
182 185 195
206 225
241
247
267
À Fay et Max