Au-delà des mots... Processus d'apaisement pour surmonter tous les deuils de sa vie!

-

Français
111 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au-delà des mots…
En 1998, subitement, Martine Lafontaine perd son fils Justin, âgé d'à peine un an. Tout au long d'un cauchemar dont elle n'émergera que beaucoup plus tard, elle expérimentera toutes les douleurs qu'engendre cette perte.
Qu'est-ce qui fait qu'une personne demeure prisonnière d'une souffrance qui l'envahit et détruit tout sur son passage ? C'est la question que s'est posée Martine après avoir entamé, finalement, un processus d'apaisement à l'issue duquel elle s'est réconciliée avec son deuil et, par le fait même, avec elle-même.
La vie est parsemée de deuils de toutes sortes : le décès de personnes qui nous sont chères, la perte de biens matériels, les accidents, les liens familiaux ou les amitiés brisés, le congédiement, la peine d'amour, le divorce, la maladie… Nous sommes tous affectés par ces événements inattendus de la vie. Chacun doit vivre ses peines et apprendre à les surmonter, seul ou avec l'aide d'un thérapeute, afin de vivre aussi sereinement que possible.
Au-delà des mots appliquera un baume salvateur sur le coeur de quiconque vit un deuil, quel qu'il soit, et accélérera son processus de guérison jusqu'à l'apaisement.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 octobre 2018
Nombre de lectures 1
EAN13 9782924941027
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0032€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
450-448-7748 info@performance-edition.com www.performance-edition.com
Distribution pour le Canada : Prologue Inc. Pour l’Europe : DG Diffusion Pour l’Europe en ligne seulement :www.libreentreprise.com
© 2017 Performance Édition
ISBN 978-2-924941-00-3 EPDF 978-2-924941-01-0 EPUB 978-2-924941-02-7
Écrit en collaboration avec Marjolaine Quintal
e Dépôt légal 4 trimestre 2018 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec Dépôt légal Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits de traduction et d’adaptation, en totalité ou en partie, réservés pour tous les pays. La reproduction du tout ou d’un extrait de ce document, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, et en particulier par photocopie ou par microfilm, est interdite sans l'autorisation écrite de Performance Édition.
Nous remercions la Société de développement des entreprises actuelles du Québec pour son appui à notre programme de publication.
Limite de responsabilité : L’auteure et l’éditeur ne revendiquent ni ne garantissent l’exactitude, le caractère applicable et approprié ou l’exhaustivité du contenu de ce programme. Ils déclinent toute responsabilité, expresse ou implicite, quelle qu’elle soit.
 Imprimé au Canada
Préface de Lise Cayer Remerciements Avant-propos
TABLE DES MATIÈRES
CHAPITRE 1 Le cauchemar – 1999 Peut-on à la fois mourir et devoir continuer à vivre? Lettre à mon fils Le choc après le drame Réflexions du coeur
CHAPITRE 2 Absences – Comme une prière L'impuissance La colère La rupture La culpabilité L'isolement Lettre à ma fille L’impuissance : quand l’irréel nous prive de toute maîtrise Le pouvoir de l’instant présent Réflexions du coeur
CHAPITRE 3 L’histoire se poursuit – Puisqu’il faut vivre Lettre de ma fille Le lâcher-prise Les signes d’un deuil non résolu Réflexions du coeur
CHAPITRE 4 Accepter l’inacceptable – Se réconcilier avec la vie J’ai besoin de te le dire Lettre aux endeuillés L’acceptation Réflexions du coeur
CHAPITRE 5 Le pouvoir de la gratitude – Une richesse inestimable Lettre à moi-même Le processus d’apaisement
Réflexions du coeur
CHAPITRE 6 Message d’espoir – Lorsque la mort trouve son sens, je retrouve le sens de ma vie! Lettre à l’entourage et aux intervenants Tant de deuils dans une vie, le temps demeure notre meilleur allié Les années à venir Mission de vie Réflexions du coeur TÉMOIGNAGES Renée Paradis, Pascal Stolan Coutu, Linda Larocque 199-200 Bibliographie Fier partenaire Coordonnées de l’auteure et autres
*Afin de préserver l’anonymat de certaines personnes, les noms peuvent avoir été modifiés.
En toute sincérité, les outils de Martine m’ont per mis d`accepter la mort soudaine de mon fils Pascal, 19 ans, qui est décédé tragiquemen t dans un accident d`auto où il était passager.
Depuis son décès en 2007, j`étais en mode survie et pendant 10 ans, je n’ai été ni plus ni moins qu’une mortevivante. Je vivais avec u n grand vide intérieur qui m`apparaissait à l`infini. Mon fils est parti avec une grosse partie de moi.
Après une perte d’emploi, des problèmes financiers, des conflits familiaux, une séparation, une dépression chronique qui m’a littéralement paralysée, j`ai dû apprendre à vivre avec mes peurs : l`insécurité, la colère, la honte, la peur d`être jugée, la tristesse, la frustration, le rejet, la douleur, le découragement, etc. Je m`isolais et n’avais personne pour m`entendre ou m`écouter.
Auprès de Martine, tranquillement, je suis arrivée à résoudre le deuil de mon fils, même après 10 ans. Grâce à son approche, aux outils qu’elle a mis à ma disposition, avec les étapes du processus d’apaisement, j’ai finalement pu mettre des mots sur mes maux. Ainsi, aujourd`hui, je me sens plus légère, avec une moins grande charge émotive.
J`ai compris, à travers ce processus, toute la douleur et les émotions vécues durant toutes ces années. C`est que je ne savais comment m`en occuper, car comme le dit si bien Martine : « La guérison et la transformation ne son t possibles qu’en relation. » Aujourd`hui, je me retrouve enfin et je peux vivre en toute légèreté. J`ai retrouvé un sens à ma vie.
Chaque deuil est différent, toutes les pertes font souffrir. Avec Martine, j’ai appris qu’il est possible de trouver l’apaisement.
J`aimerais dire à tous ceux qui ont de la difficulté à résoudre un deuil dû à la perte
d`un être cher : donnez-vous le droit de faire ce cheminement, de prendre soin de vous, c`est le plus beau cadeau qu`on puisse se faire, tout en douceur.
Mille mercis à Martine! Sans toi, je ne serais pas la personne que je suis aujourd`hui.
D`une maman qui a retrouvé un sens à sa vie. Lise Cayer
Je tiens à exprimer ma profonde gratitude et toute ma reconnaissance à certaines personnes. Elles occupent une place toute particulière dans ma vie.
À Pascal, mon époux, mon meilleur ami. Merci pour t on amour inconditionnel, merci d’avoir cru en moi, de m’avoir épaulée quand je voulais baisser les bras. Sans toi, mon projet de vie n’aurait jamais vu le jour. Tu es mon confident et je me nourris de ta force et de ton courage. Ta présence dans ma vie fait surgir un sentiment de sécurité tellement apaisant.
À mes deux filles que j’adore, Marilyne et Ève. Vou s êtes ce que j’ai de plus précieux. Je sais que tous les sacrifices que vous avez dû faire n’ont pas toujours été évidents pour vous. Pour tout cela, je vous porte respect et admiration.
À toi maman, de là-haut, et à toi papa : vous m’ave z offert sans le savoir un magnifique modèle de persévérance. Je vous suis redevable d’une éducation dont je suis fière.
À ma tendre amie Anouk, pour ton soutien inconditionnel et tes encouragements.
À mon éditrice, Marie-Josée Blanchard, dont l’écout e et la confiance m’ont procuré la force d’aller au bout de mon rêve.
J’adresse également mes sincères remerciements à toutes les personnes qui, de près ou de loin, par leurs paroles, leurs écrits, leurs conseils et leurs critiques, ont guidé mes réflexions.
À mon ange Justin…
« Dans un coin du ciel, on se retrouvera… »
Photo de Justin prise le 26 juillet 1999, deux jours avant son décès.
Avant-propos
Durant une bonne partie de ma vie, j’ai manœuvré pour éviter de visiter le gouffre de mes souffrances intérieures. J’ai tout fait pour fuir c e que je redoutais le plus : souffrir. Malheureusement, les insatisfactions incessantes du quotidien m’ont toujours ramenée, comme des vagues déchaînées, sur les berges de mon jardin secret indompté. Tôt ou tard, dans notre vie, il y a un moment ou un événement précis qui nous conduit face à nous-même, un endroit où il ne nous est plus possible de se fuir. Durant plus de quinze ans, j’ai été affectée émotionnellement par un deuil avec lequel je n’arrivais pas à faire la paix. Face à mes batailles, j’ai supplié la vie tant de fois de m’aider à déjouer l’inévitable.
Après la perte d’un être cher, nous ressentons un vide profond, insondable. Le fait d’accepter d’être consolé, et de le vivre en relation avec d’autres personnes, contribue à combler ce vide. Pour transformer son vécu et sa souffrance, la personne qui vit une perte a besoin de partager son histoire et de trouver du réconfort de la part de quelqu'un qui lui procurera une écoute active.
Ce cheminement permet de transformer la charge émot ive afin de s'ouvrir éventuellement à la possibilité de vivre le bonheur à nouveau. Cette démarche s’inscrit dans un processus de guérison relationnelle, c’est-à-dire en relation avec la vie qui existe autour de nous.
Toute existence est jalonnée de pertes. Elles font partie de la vie. Nier cette réalité, c’est éviter de vivre. Dès sa plus tendre enfance, le tout-petit doit faire face à diverses pertes :
• Le jour où on lui enlève sa tétine. • Le jour où on lui annonce que le père Noël, la Fée des dents, ou tout autre personnage merveilleux n’existe que dans son imagination. • Le jour où un nouvel enfant arrive dans la famille, où l’aîné aura tout à coup à « partager » ses parents. • Le jour où, pour la première fois, il voit sa mère ou son père partir pour le laisser à la garderie ou à la maternelle. • Le jour d’un déménagement ou la perte d’un ami qui déménage. • Et tant d’autres.
Ainsi l’enfant, en affrontant ses premiers deuils, établit des bases sur lesquelles il bâtira sa façon de composer avec les pertes, tout au long de sa vie. Et, je le répète, sa vie sera ponctuée de pertes, à des degrés divers.