Aux colonies !

Aux colonies !

-

Français
46 pages

Description

Surprise des pays chauds. Arrivée à la Pointe-à-Pitre. Le paquebot La France. Le dîner interrompu. La verdure, le soleil, la canne à sucre. Les oiseaux-mouches. Les orangers. Le lendemain d’une fête patronale. La valse des bébés. L’accordéon. Les danses. Le tambour de basque. Les récoltes. La religion. Les quaimboiseurs. L’envoûtement. La bougie.

Qui ne connaît les Tropiques, aura de la peine à me comprendre. Il me croira enthousiaste d’un soleil, d’un climat, de mœurs imaginaires.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 septembre 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782346110605
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Théophile Dubreuil

Aux colonies !

Basse-Terre, le 31 janvier 1900.

ÉVÊCHÉ
DE BASSE-TERRE
(Guadeloupe)

Carissime et amantissime,

 

 

Tuum quidem lepidissimum opusculum tuasque jucundissimas epistolas magna cum voluptate multoties perlegi. Felix es, inquam, qui inter tot et tanta muneris tui officia tempus novisti reperire ad sublevandamnonsolum tuam sed etiam fratrum mentem. Tum pedestri, tum poetico sermone, tum gallica, tum latina lingua semper festivus ubique copia verborum dives delectas (ut docet Horatius), pariterque mones lectorem et grata varietate styli indesinenterjuvas. Legendo tua scripta delectatus sum ; majore cum lœtitia ipsum scriptorem vidissem, sed ovium tuarum cura te domi retinet. Ovile tuum diligenter serva ; opus fac evangelistœ : novi te tam bonum pastorem quam optimum pœtam.

 

Benedicat te insuper Deus totius consolationis et sancti gaudi,

† PETRUS MARIA,

Ep. Imœ Telluris.

Basse-Terre, le 31 janvier 1900.

ÉVÊCHÉ
DE BASSE-TERRE
(Guadeloupe)

Très cher fils,

 

J’ai lu et relu toujours avec un nouveau plaisir votre agréable opuscule et vos lettres fort gracieuses. Je ne puis que m’écrier : heureux prêtre, qui au milieu de tant et de si grandes obligations du saint ministère trouve encore le loisir de nourrir son intelligence et celle de ses frères. En prose et en vers, en français comme en latin, toujours abondant, vous ne cesséz selon le précepte d’Horace, tout en l’instruisant, de plaire au lecteur par la variété incessante de votre style. C’est avec un bien grand plaisir que j’ai lu vos œuvres ; je serai encore plus heureux de vous voir. Mais les soucis de votre paroisse vous retiennent : continuez à faire œuvre d’apôtre ; car j’ai appris que vous étiez aussi bon prêtre que bon poète.

 

Que le Dieu de toute consolation et de toute joie vous bénisse.

† PIERRE MARIE,
Évêque de Basse-Terre.

CHAPITRE PREMIER

Surprise des pays chauds. Arrivée à la Pointe-à-Pitre. Le paquebot La France. Le dîner interrompu. La verdure, le soleil, la canne à sucre. Les oiseaux-mouches. Les orangers. Le lendemain d’une fête patronale. La valse des bébés. L’accordéon. Les danses. Le tambour de basque. Les récoltes. La religion. Les quaimboiseurs. L’envoûtement. La bougie.