//img.uscri.be/pth/192ea5fbcad81da3bb301eb3a254a3d2e1d43667
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Aux sources de la culture Fang

De
104 pages
Le peuple Fang compte environ deux millions d'individus que l'on retrouve dans quatre pays d'Afrique Centrale : le Gabon, le Congo, le Cameroun et la Guinée Equatoriale. Cet ouvrage prend appui aussi bien sur la science du linguiste que celle du théologien, sur l'expérience du chercheur et de l'homme de terrain. Ecrit par un humaniste appelant au dialogue des cultures et des hommes, ce livre inaugure une voie pacifiste et tolérante en puisant au coeur des civilisations Fang.
Voir plus Voir moins

AUX SOURCES DE LA CULTURE FAI]

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan @wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr 2006 ISBN: 2-296-02055-0 EAN : 978-2-296-02055-9 9782296020559 @ L'Harmattan,

Paul Mba Abessole

AUX SOURCES
DE LA CUL TURE FAl)

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris FRANCE
L'Hannattan Hongrie Espace Fac..des L'Harmattan Sc. Sociales. BP243. Université Kinshasa Pol. et Adm. ~

Konyvesbolt Kossuth L. u. 14-16

KIN XI

L' Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALlE

L'Harmattan Burkina Faso 1200 logements villa 96 12B2260 Ouagadougou 12

1053 Budapest

de Kinshasa

- RDC

A mon père £ouis-:Marie

51'B'ESSO£'E-:M'BY\,

à ma mère Yéronique

:M'ENC;'U'E-rne-NI'O'U'I'O'U:M'E

'Et à tous ceux qui me sont chers.

o. INTRODUCTION

Ce que connaisseurs Fang de tous et 1976. A cette période, je Je crois avoir assumé cette la fougue de ma jeunesse.

je rapporte dans cet écrit, je l'ai appris des âges, que j'ai rencontrés et interrogés entre 1969 menais exclusivement des activités sacerdotales. responsabilité avec enthousiasme et avec toute

0.1. La tribu

Essissis

Je suis de la tribu Essissis, d'origine pygmée. Ce terme vient du grec « pugmé )J, c'est à dire « mesure de 18 doigts, valant 338 millimètres ». Les légendes des grecs, entretenues notamment par Homère (8° siècle avant Jésus Christ), ont fait que les hommes et les femmes de cette race se sont toujours sentis inférieurs aux autres hommes. Littré, dans son dictionnaire, parle d'une nation dont le peuple n'avait que la hauteur d'une coudée, et qui guerroyait contre les grues. Je n'ai pas leur forme physique mais je suis fier d'être issu des pères de la civilisation humaine. Les pygmées sont des descendants de trois anciennes populations du paléolithique dans la région des Grands Lacs: le Rwanda, le Burundi, le Kenya, la Tanzanie et l'Ouganda. Ils descendent, disent les savants, d'un même ancêtre « homo sapiens sapiens », qui, lui-même, remonterait à 130.000 ans. Leur existence est attestée dans la plus haute antiquité. Pour les Egyptiens, il ne s'agissait pas des créatures légendaires, comme le disent les Grecs, mais bien des êtres humains à part entière~ Ils détiennent de nombreuses connaissances, notamment dans les domaines de la biomédecine, de l'astronomie, de la cosmologie, de la zoologie et de la cosmogonie. On sait, par exemple, que Jes Aka furent également des acteurs économiques importants dans le bassin du Nil où ils avaient des échanges avec les populations voisines. Je suis fier aussi parce que la tradition Fang dit que c'est le Pygmée, authentique descendant de Hamata, qui guida nos pères, lors de leur migration de la Mer Morte au pays du soleil couchant.

L'appellation Essissis n'est pas l'origine, elle est née du fait que cette tribu célébrait souvent Isis. Les autres l'ont identifiée à ce culte égyptien. Sa véritable appellation est MEBOUM, du nom de la mère dont elle est issue, d'après la généalogie Essissis Je m'appelle Paul MBA-ABESSOLE-MENGUE. Je suis né, un lundi soir, le 09 octobre 1939, à NGNUNG-AKO Il, Tribu ESSISIS (Kango). A cette époque:
Le 1er canton avait pour Chef: du village MEFOU (tribu Oyek) Félicien ANGO-NGOGHE

Le 2éme canton avait pour Chef: du village KAFELE (tribu Yefal)

NKOUME-OBOGHE

Le
du village

3ème

canton avait pour Chef:
EKI (tribu Essametok)

OBIANG-ENGONE

NKOUM

0.2. La généalogie
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17.

Essissis
:

Voici la généalogie de ma famille paternelle: ESSISIS MBA-ABESSOLE ABESSOLE-MBA MBA-OBAGHE OBAGHE-MEKOGHE MEKOGHE-me-NZOME NZOME-NDONG NDONG-NKOGHE NKOGHE-LARE LARE-ABOYÜ ABOYÜ-MELINE MELINE-M'ENDENG ENDENG-EKUKU EKUKU-MEKINA MEKINA-MBANZOGHE MBANZOGHE-MINKPE MINKPE-mi-MFENGONE MFENGONE-MEBOUM
6

18. 19. 20. 21.

MEBOUM-EDZOGHE EDZOGHE-MVOME MVOME-MBEL MBEL-NZAME me kpa akoma e nnôm ku a ngalon na : koghelo

Nzame ye mebeghe koh, ye me behe !

Soit, 21 générations. Si chaque couvriraient une période de 630 ans. Cela siècle.

génération

vit 30 ans,

les 21

nous situe à 1376 soit, au 1~me

Papa est né, en 1914, à ABAM. La guerre dite de 1914, venait d'être déclarée. Effrayés par ce désastre, ses parents s'enfuirent dans la forêt et c'est au cours de cette fuite qu'il vint au monde.

0.3.

La généalogie

Effak
EFFA K :

Voici la généalogie de ma famille maternelle: 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. MBA-MENGUE MENGUE-me-NTOUTOUME NTOUTOUME-NSEME NSEME-EKO EKO-SO'O SO'O-NZOGHE NZOGHE-BIE BIE-MINKOUE MINKOUE-mi-MBO MBO-SOGHE SOGHE-A VOME A VOME EFFACK EFFACK NZUE NZUE-EBANG EBANG-ENGOANG ENGOANG-MEKE MEKE-me-AVEBA AVEBA-NZAME
7

Nzame ye mebeghe koh, ye me behe !

me kpa akoma e nnôm ku a ngalon na : koghelo

Soit, 18 générations. Si chaque couvriraient une période de 540 ans. Cela siècle.

génération

vit 30 ans,

les

18

nous situe à 1466, soit, au 15'me

Maman est née à EWONANAM à Medouneu, qui était dans la province de l'Estuaire, dont les habitants s'appellent «Estusiens» département du Haut-Como. Ses parents ont successivement habité: EWONANAM, NZOGHEMITANG, NGOMASSI, ABAMASSI. Etant du système mon père. familial patrilinéaire, je suis de la tribu Essissis,

comme

Les Essissis, comme toutes les tribus Fang, Cameroun, soit par MINKEBE, soit simplement par Bitam.

sont arrivés

du

Les Essissis ont traversé le Ntem et se sont dirigés vers le sud et ont fondé OYEM. Tous ceux qui connaissent l'histoire de cette ville savent qu'elle a été créée par NKOGHE ETOULA MELINE.

0.4. Les villages successifs

Essissis

Voici la liste des villages habités par mes ancêtres paternels avec leurs Chefs, après la traversée d' (A) ODZAMBOGHA. Je n'ai malheureusement pas pu avoir les noms de tous ces derniers. Vil/aaes Chefs

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

NKOUT NGONG MEVO
NGONE-EY ALA MBANG-MEFANE

MENOUT
NZOK-MESSA NGONG-MEKOGHA A YEK-ENING

OBIANG-EDZOME OSSA-BI BANG ONDO-MBA OBIANG EBE MBA-TOUNG OKONE-MBA EKARE-OVA

8

10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22.

OYEM DOUMA-NDO (Ayek Ening) TAMASSI ABONG-OVENG METAK DOUME ETSAME ABAM ASSOK DANG METCHÜ NGNUNG-AKO ETSAMEYONG A YEME-AGOULA

NKOGHE-ETOULA

NGUEMA ENGOME MBA-EKOGHANE BIYOGHE bi'OSSA MBA-OBAGHE NDONG ESSONE OBIANG MBA-SILONE BIYOGHE bi MBA A YANG mine MVOM EKOME MBA

Le grand guerrier ESSISIS s'appelait MIBUI-mi-NKOGHE, inhumé à OYEM. C'est lui qui a vaincu l'armée d'OLUI MENYE qui, jusque là était considéré comme un invincible.

0.5. Le rite d'inauguration d'une

maison

ou d'un

village
A YEME-AGOULA est le village que nous habitons depuis 1965. Une cérémonie appelée MESO-NDA a été organisée à l'occasion de l'occupation de cet espace. En effet, chez les Fang, avant l'occupation d'un site géographique, on devait d'abord se réconcilier avec les esprits bons ou mauvais qui y habitaient. « Meso.nda» veut dire « la purification d'une nouvelle maison ». Cette tradition prend son origine dans la fondation du tout premier village humain, car, avant celui-ci, les hommes étaient nomades.
La pratique commença avec NDABIARE, Ye Mebeghe. On nous rapporte qu'elle était autres femmes. une des femmes de Nzame sale, galeuse, méprisée des

Mais elle tomba enceinte. Au moment d'accoucher, personne ne voulut l'assister; elle alla accoucher toute seule et eut deux enfants, l'un, un vrai humain (Nyamon), l'autre un oeuf (Akyi). 9

Elle eut une révélation selon laquelle son fils allait être le Chef de la tribu. Elle prit l'enfant humain et l'enfant oeuf dans ses bras. Puis elle se mit en route, à la recherche d'un espace pour élever ses enfants. Elle marcha longtemps et arriva devant une grande étendue d'eau (Yom). Elle y jeta l'enfant oeuf et ne garda que l'enfant humain. C'est au bord de cette étendue d'eau qu'elle humain se mit à chanter la chanson Ndeng nkol : s'installa. Et l'enfant

« Nous, le fils de ma mère et moi, nous sommes nés deux: Un vrai enfant et un oeuf. Le vrai enfant est resté au village L'oeuf fut jeté à la mer Refrain: Ndeng nkol e e e - E. kolassi koh » Ndabiare s'installa là avec son enfant, le regard tourné vers la mer pour savoir ce qu'était devenu l'enfant œuf. Ainsi dans la tradition une femme. Fang, le premier fondateur d'un village est-il

La femme, pour le Fang, est porteuse de toutes les valeurs de la vie. Elle est mère et épouse. Son rôle spécifique est de transmettre à l'homme, son enfant, l'histoire de la communauté dont il est membre.

0.6. ConnaÎtre

son histoire

ConnaÎtre son histoire personnelle et celle de son peuple est de la plus haute importance. Cette connaissance détermine pour chacun de nous, sa vision du monde et des autres. C'est, eu égard à cette réalité, que mes amis du Rassemblement pour le Gabon et moi avons lancé l'idée de la fête des cultures lorsque nous étions à la tête de la Mairie de Libreville. Je rappelle, ici, qu'il faut toujours parler des cultures au pluriel au Gabon. En effet, parler de culture au singulier, dans notre pays, cache une volonté de réduction culturelle, acte de violence par excellence. Nous étions partis du constat que les gabonais vivaient les uns à côté des autres, sans chercher à se connaÎtre véritablement ni à s'enrichir de leurs différences. Il fallait donc changer cet état de chose en les faisant se 10