Avoir de la répartie dans sa vie professionnelle

-

Livres
146 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le bon mot au bon moment
Sens de la repartie, aisance, réactivité et humour, cet ouvrage vous apprendra pas à pas à faire preuve d'à-propos dans toutes les circonstances de votre vie professionnelle.
Devant un auditoire, en réunion, en entretien d'

Le bon mot au bon moment


Sens de la repartie, aisance, réactivité et humour, cet ouvrage vous apprendra pas à pas à faire preuve d'à-propos dans toutes les circonstances de votre vie professionnelle.


Devant un auditoire, en réunion, en entretien d'évaluation, lors d'une négociation, en situation de conflit, mais également par mail, par téléphone, lors d'une call conférence, inspirez-vous des techniques d'improvisation utilisées au théâtre et en développement personnel pour vivifier vos échanges avec élégance et drôlerie.


Apprenez à repartir efficacement et trouvez votre propre style grâce à :



  • des techniques précises

  • des exercices pratiques pour vous entraîner

  • des astuces pour combattre vos résistances



  • Prologue - Au début était le jeu

  • Rappel des fondamentaux

  • Circonstances professionnelles

  • Les situations particulières

  • Les "trucs" à faire et ne pas faire

  • Qu'est-ce qu'écouter ?

  • Epilogue - Retrouver la grâce de l'instant présent pour savoir repartir

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juillet 2011
Nombre de visites sur la page 278
EAN13 9782212160376
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0105 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Séverine Denis

Avoir de la
repartie
dans sa vie professionnelle

Le bon mot au bon moment
Sens de la repartie, aisance, réactivité et humour, cet ouvrage
vous apprendra pas à pas à faire preuve d’à-propos dans toutes
les circonstances de votre vie professionnelle.
Devant un auditoire, en réunion, en entretien d’évaluation,
lors d’une négociation, en situation de conlit, mais également
par mail, par téléphone, lors d’unecall conférence,
inspirezvous des techniques d’improvisation utilisées au théâtre et
en développement personnel pour vivifier vos échanges avec
élégance et drôlerie.
Apprenez à repartir efficacement et trouvez votre propre style
grâce à :
des techniques précises
0
des exercices pratiques pour vous entraîner
0
des astuces pour combattre vos résistances
0

Comédienne improvisatrice professionnelle,Séverine Denisfait partie
des pionniers de l’improvisation en France. Elle débute sa carrière dans
le café-théâtre et le théâtre de boulevard et intègre dès 1985 la Ligue
d’Improvisation Française, première organisation d’improvisateurs
professionnels. Elle crée plus tard le premier Réseau des Improvisateurs
Professionnels de France. Reconnue comme formatrice spécialiste des
techniques d’improvisation, elle intervient depuis 20 ans dans des
centaines d’entreprises nationales et internationales. Elle anime avec
la compagnie Bords de Seine des cours d’improvisation ouverts à tous.

barbarycourte.com | Photo : istockphoto.com - Evgeny Terentev

Code éditeur : G54559
ISBN : 978-2-212-54559-3

Avoir de la repartie
dans sa vie professionnelle

Éditions d’Organisation
Groupe Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris cedex 05

www.editions-organisation.com
www.editions-eyrolles.com

Du même auteur, chez le même éditeur :

Avoir de la repartie en toutes circonstances

Pour aller plus loin :

Cours d’improvisation théâtrale avec suivi personnalisé :
http://www.bordsdescenes.com/

er
Le Code de la propriété intellectuelle du 1juillet 1992 interdit en
effet expressément la photocopie à usage collectif sans
autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée
notamment dans l’enseignement, provoquant une baisse brutale des
achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs
de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement
est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957,
il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur
quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français
d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.

© Groupe Eyrolles, 2010
ISBN : 978-2-212-54559-3

Séverine Denis

Avoir de la repartie
dans sa vie professionnelle

Prologue

Sommaire

Au début était le jeu…

..........................................

Chapitre 1Rappel des fondamentaux...................................
Changement et transformation : qu’est-ce que la « réalité » ?...
Communication et relation à l’autre : même combat ? ..........
Conscience de soi.................................................................
Lâcher prise ..........................................................................
Vigilance émotionnelle .........................................................
L’imagination et le cerveau ...................................................

Chapitre 2Circonstances professionnelles...........................
S’entraîner : une loi et une voie............................................
Les présentations publiques ...................................................
L’entretien d’évaluation ........................................................
L’allocution de circonstance = improvisation ?......................
L’entretien commercial.........................................................
L’échange avec un collaborateur ...........................................
En réunion ...........................................................................
Les conventions ou les grands rendez-vous............................
Être en scène........................................................................
Faire face aux éventuelles interpellations du public......................
Face à un journaliste .............................................................
Avant l’interview..................................................................
Pendant l’interview...............................................................

Chapitre 3Les situations particulières..................................
La repartie au cours d’un échange téléphonique ....................
L’échange privé.....................................................................
L’échange professionnel… les conseillers au téléphone.................
© Groupe Eyrolles

1

7
7
11
15
19
23
27

33
33
35
39
43
47
52
57
63
63
68
70
72
73

77
77
79
80

VI

Avoir de la repartie dans sa vie professionnelle

Peut-on repartir par mail ? ....................................................
Peut-on repartir au cours d’unecall conférence?.......................

Chapitre 4Les « trucs » à faire et ne pas faire......................
Repartir ou réagir ?...............................................................
Repartir au cours d’une négociation .....................................
Repartir lors d’une crise majeure...........................................

Chapitre 5Qu’est-ce qu’écouter ?.........................................
L’entendement et l’écoute.....................................................
L’écoute flottante..................................................................
L’écoute silencieuse ..............................................................
L’écoute totale......................................................................

Épilogue

Retrouver la grâce de l’instant présent
pour savoir repartir..............................................

Remerciements........................................................................
Bibliographie............................................................................
Index.........................................................................................
Notes personnelles..................................................................

84
90

95
95
99
103

109
111
111
112
112

117

123
125
127
129

© Groupe Eyrolles

« Dès lors qu’autrui me regarde, j’en suis responsable. »
Emmanuel Levinas,Éthique et Infini.

À toutes celles et ceux qui m'ont, consciemment
ou non, regardée…

Prologue

Au début était le jeu…

« Les anges volent parce qu’ils se prennent eux-mêmes à la légère. »
Chesterton

Quel que soit le métier que vous pratiquez, et puisque vous êtes
« interpellé » – comme on dit volontiers ! – par cet ouvrage, je me dois
de vous offrir une petite synthèse du premieropusde l’art de la
repartie. Dans mon livre précédent, j’avais en effet développé de
la façon la plus simple et accessible les fondamentaux de cet art et,
par voie de conséquence, de ceux de l’improvisation puisqu’il n’existe
pas de repartie sans improvisation. Repartir exige, en effet, d’être
très présent à ce qui se passe, ce qui signifie que rien n’est prévu ni
préparé.

Il n’est d’ailleurs pas inutile non plus de rappeler que nous
improvisons tous les jours. Nous avons simplement et progressivement
oublié notre spontanéité. La marche du monde, et plus
particulièrement celle des entreprises à dimensions mondiales, a produit un peu
à tous les niveaux des « procédures » ou si vous préférez des «
process », pour être plus moderne ! Et s’il reste encore fort
heureusement des tranches de nos vies où la spontanéité est de mise (ouf !),
c’est de moins en moins le cas dans le monde procédurier de
l’entreprise d’aujourd’hui.

Il n’est donc pas étonnant que beaucoup d’acteurs et d’actrices du
© GroumpeoEnyrdolleesde l’entreprise aient perdu l’aisance à la repartie. Cette perte

2

Avoir de la repartie dans sa vie professionnelle

d’aisance dans certains échanges a été également accentuée par les
nombreux et inévitables « process de contrôle » qui accompagnent la
complexité toujours grandissante des organisations internes
d’entreprises mondialisées.

Lentement mais sûrement, le mode spontané de nos comportements
s’est donc quelque peu replié, mais il n’a pas disparu ! Il a
simplement été mis en veilleuse pour cause de non-pratique. Ce livre va
donc tenter de réveiller en vous cette spontanéité un peu endormie
et dont nous allons avoir besoin pour retrouver ponctuellement ce
que le jeu des échanges conscients recèle comme ressources pour
repartir efficacement… dans nos vies professionnelles.

Avant de poursuivre notre enquête sur la piste du bon repartiteur que
vous êtes, permettez-moi de lever un éventuel malentendu. En effet,
puisque j’évoque et convoque la notion de jeu dans le monde de
l’entreprise, il est important de prendre conscience que, si le monde
de l’entreprise est à l’évidence un monde sérieux, cela ne justifie en
aucun cas que la notion de plaisir en soit exclue. L’augmentation de la
souffrance au travail n’est pas un phénomène sibyllin : stress,
sensation de manquer de temps, pressions multiples, peurs et non-dits
sont devenus des phénomènes suffisamment nombreux pour que les
entreprises prennent à leur tour le problème au sérieux. Remettre de
l’oxygène dans les relations interpersonnelles et renouer avec des
échanges coopératifs fait partie des programmes concrets que de
plus en plus d’entreprises proposent dans leur cycle de formation.

En 1993, alors que la prestigieuse Ligue d’improvisation française
(LIF), dont je suis issue, cessait ses diverses activités artistiques, je
créais le premier réseau d’improvisateurs professionnels de France,
dont l’objectif était de réunir les meilleurs improvisateurs
professionnels ayant acquis un savoir-faire éprouvé en matière
d’improvisation tout-terrain. Invitée par le monde de l’entreprise en recherche
de nouveaux concepts pédagogiques, avec mes collègues de la LIF,
j’élaborai alors les premiers ateliers basés sur les techniques
d’improvisation et adaptés aux métiers de l’entreprise.

C’est ainsi que nous avons découvert l’univers très organisé, et
souvent complexe, des managers et de leurs collaborateurs, déjà fort

© Groupe Eyrolles

Au début était le jeu…

3

développé en matière de management, de gestion et de
commercialisation ; nous avons cependant constaté un déficit notoire dans trois
domaines en particulier :
•L’expression orale (ou prise de parole en public) ;
•L’imagination (ou créativité) ;
•La capacité d’enclencher des changements individuels et collectifs.

De 1993 à 2009, je n’ai cessé d’adapter, d’affiner et de rendre le plus
accessible possible tous les modules pédagogiques proposés par
notre réseau. Le succès et l’impact de bon nombre de nos
interventions achevèrent de me conforter dans l’idée qu’il fallait aider les
managers et autres collaborateurs de l’entreprise à retrouver leurs
moyens, et en particulier celui qui consiste à maîtriser le dit. Vaste
programme qui allait, au cours de cette longue décennie, m’amener
à relever un autre défi : celui du temps !

C’est pourquoi nous reviendrons dans cet ouvrage sur la précieuse
notion de l’ici et maintenant, sans laquelle il n’y a pas deconscience
de soini, par voie de conséquence, devigilance émotionnelle. Ces
trois notions sont des fondamentaux incontournables dans l’art de
la repartie qui nous intéresse ici. Nous verrons également que la
notion delâcher priseest un comportement extrêmement précieux
pour qui veut vraiment jouer positivement avec le dit. Pour ce qui
concerne tous les autres mécanismes secondaires, mais non moins
vitaux, que réclame l’art de la repartie, je renvoie le lecteur de ce
1
livre au précédent, sorti en 2008, qui proposait déjà une première
approche concrète de cet art par des petits jeux d’entraînement
faciles à pratiquer au quotidien.

Dans le présent ouvrage, nous nous focaliserons essentiellement sur
les diverses situations professionnelles dans lesquelles un déficit de
repartie peut provoquer des vécus pénibles. Nous aurons donc à
cœur de retrouver le plaisir ludique que tout échange, même
professionnel, contient, pour peu que l’on ait pris conscience de ce qui se
trame entre les interlocuteurs(trices). Car, au risque d’enfoncer des

© Gro1u.peSEéyrvoellreisne Denis,Avoir de la repartie en toutes circonstances, Eyrolles, 2008.

4

Avoir de la repartie dans sa vie professionnelle

portes largement ouvertes, un individu qui s’adresse à un public, ou
deux individus qui échangent, ou plusieurs individus réunis sont
autant d’humains qui cherchent à coopérer pour avancer ensemble.
C’est du moins ainsi que l’on peut aussi envisager un échange
d’informations ou la transmission de messages. Notre souci sera
donc également d’apprendre à changer notre vision de certaines
situations, c’est-à-dire de comprendre, par la même occasion, que
notre capacité d’interprétation des faits et des dits est considérable.

Je m’efforcerai de vous proposer des pistes de transformation
applicables en temps réel et dans le cadre de situations professionnelles
déterminées. Mais il y a un détail qu’il vous faudra impérativement
prendre en compte pour réussir vos progrès en matière de repartie,
c’est la répétition, en diverses circonstances professionnelles, des
nouveaux comportements et des nouvelles visions proposés pour
chaque situation. Il est en effet judicieux de savoir qu’aucun progrès
n’est possible si nous ne nous entraînons pas régulièrement à agir et
penser différemment. Le rêve d’un «truc» ou d’une recette idéale,
dont l’efficacité serait manifeste dès la première utilisation, relève de
l’escroquerie pédagogique, qu’on se le dise d’emblée ! Vous êtes donc
invité à vous impliquer personnellement dans les petits exercices et
suggestions proposés pour chaque domaine d’expression orale. L’art
de la repartie n’est pas un « truc » que posséderaient certains initiés.
Celles et ceux qui, autour de vous, semblent être «tombés dedans
étant petits» ont simplement développé instinctivement des
capacités particulières que tout le monde possède. C’est pourquoi j’aurai à
cœur, tout au long de ce manuel, de vous indiquer comment repérer
votre propre piste menant à ces dispositions oratoires.

Afin d’achever de vous convaincre sur l’évidence de vos possibilités
personnelles dans le domaine de l’expression orale, et plus
particulièrement de la repartie, rappelons-nous que notre cerveau a plus
d’un tour dans sa matière grise! Il est loin d’être un organe figé
etdéterminé, et de récentes études scientifiques ont permis de
confirmer la capacité du cerveau humain à progresser d’une façon
stupéfiante. Depuis quelque temps, une nouvelle expression circule
dans le milieu concerné, il s’agit de la « plasticité neuronale ». Bien
que pressentie depuis 1959, cette caractéristique a littéralement

© Groupe Eyrolles