Chronique du 2 octobre

-

Livres
26 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782366020717
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
PETITECHRONIQUEDU2OCTOBRE
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'acquérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle constituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et pénales.
EAN : 9782366020717
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
1882 - PREMIÈRERENTRÉEOBLIGATOIREPOURLES F PETITS RANÇAIS
France
Tous les petits Français âgés de six à treize ans ont pris aujourd'hui le chemin de l'école. La loi du 28 mars rendant l'instruction primaire obligatoire entre en effet en vigueur en ce début d'année scolaire 1882-1883. La loi prévoit en outre la création dans chaque commune d'une commission scolaire chargée de contrôler l'assiduité des élèves, car il est à craindre que le principe de l'obligation ne rencontre d'importantes résistances. Les milieux catholiques ont dès à présent déclaré la grève scolaire. La loi soustrait en effet l'école publique à la surveillance des ministres du culte et supprime les programmes d'instruction religieuse. L'objectif de Jules Ferry était double : favoriser le progrès social et encourager le patriotisme en généralisant l'enseignement de la République, et affranchir les jeunes consciences de « l'esprit rétrograde » et de « l'obscurantisme » de l'Église. L'enseignement laïc, gratuit et obligatoire apparaît ainsi comme une arme à la fois sociale et politique. En réalité, Jules Ferry et ses amis républicains s'appuient sur trois idées fondamentales : l'égalité entre les enfants devant l'instruction doit être assurée ; les enfants ont un droit à l'instruction ; l'État a le devoir de satisfaire ce droit. L'enseignement doit être fondé sur trois principes : l'obligation, la gratuité et la laïcité. Ces principes ne peuvent être appliqués que si l'enseignement primaire est constitué...