Chronique du 30  janvier
30 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 30 janvier

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
30 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782366024579
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

P 30 ETITE CHRONIQUE DU JANVIER
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'acquérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle constituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et pénales.
EAN : 9782366024579
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
Delhi, Inde
1948 - ASSASSINATDEGANDHI
Le soir tombe sur Birla House. C'est l'heure de la prière publique. Gandhi traverse le jardin, soutenu par ses nièces, et va à la rencontre des fidèles. Déjà il joint ses mains pour le namasté, le salut traditionnel. Un jeune homme s'approche. Il sort soudain un pistolet de faible calibre et fait feu, trois fois, sur la poitrine de Gandhi. Le vieil homme s'écroule. Sa main cherche un appui, les lèvres entrouvertes remuent légèrement, et murmurent dans un souffleHaj RamDieu). Le corps glisse à terre. Gandhi est mort, victime d’un (salut fanatique hindou. Son assassin, Nathuram Godse, est issu d’une famille de brahmanes pauvres et farouchement nationalistes. Il appartient à l’un de ces groupes de fondamentalistes hindous profondément hostiles à la politique de réconciliation prônée par Gandhi. Tout au long du procès qui le conduira à la potence l’année suivante, il continuera de revendiquer pleinement son acte. Gandhi est incinéré au bord du Gange. Ses cendres sont déposées dans plusieurs urnes. Elles seront dispersées dans les fleuves sacrés de l'Inde, et dans d’autres fleuves du monde entier. Le reste de ses ossements sera immergé près de la ville d'Allahabad, à l'endroit vénéré où le Gange et le Jumna rejoignent un troisième fleuve, invisible et céleste. Des gerbes de roses jetées d’un avion embaument et colorent les ondes. Depuis le fort, les canons, ces canons que Gandhi voulait tant voir disparaître, lui rendent les honneurs. Près de deux millions d’admirateurs lancent ensuite ce cri : «Le mahatma est immortel ! » La terre a tremblé sous les coups de feu de l'assassin. L'Inde, par la bouche de Nehru, donne le ton : «La lumière a quitté nos vies. Notre aimé dirigeant, le Père de la nation, n'est plus.nom, son âme, selon des millions de fidèles, a déjà atteint la perfection » Son et clos le cycle parfait. La terre a tremblé sous les coups de feu de l'assassin. L'Inde, par la bouche de Nehru, donne le ton : «La lumière a quitté nos vies. Notre aimé dirigeant, le Père de la nation, n'est plus. » Son nom, son âme, selon des millions de fidèles, a déjà atteint la perfection et clos le cycle parfait. «Ni un saint ni un homme politique, écrivait-il, je suis un homme qui fait...