Chronique du 5  janvier
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Chronique du 5 janvier

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de lectures 6
EAN13 9782366021103
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

PETITECHRONIQUEDU5JANVIER
Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.
Éditions Chronique
© Éditions Chronique, Paris 2013, pour la présente édition.
L'œuvre présente sur le fichier que vous venez d'ac quérir est protégée par le droit d'auteur.
Toute copie ou utilisation autre que personnelle co nstituera une contrefaçon et sera susceptible d'entraîner des poursuites civiles et p énales.
EAN : 9782366021103
Éditions Chronique Mediatoon Licensing 15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris E-mail :contact@editions-chronique.com Site Internet :http://www.editions-chronique.com
1895 - L’HUMILIATIONDUCAPITAINEDREYFUS
Paris, France
La cérémonie de dégradation du Capitaine Dreyfus s' est déroulée aujourd'hui à l'Ecole Militaire. Après la lecture du jugement, l'exécuteu r s'est approché de lui et a arraché les insignes et les parements de son uniforme d'officie r d'artillerie. Puis, d'un coup sec, il a brisé son sabre. Dans les rues avoisinantes, des mi lliers de curieux amassés ont crié : «Mort aux Juifs ! », «Judas ! ». Le procès du Capitaine Dreyfus s’est ouvert le 19 d écembre dernier. Il a eu lieu à huis clos devant le Premier Conseil de guerre de Paris. L'accusé a toujours clamé son innocence. Il est vrai que ses antécédents et sa co nduite passée semblaient garantir son honnêteté et son patriotisme. Mais la presse s' est déchaînée contre lui et a fait pression sur les juges pour obtenir sa condamnation . Celle-ci a été accueillie avec satisfaction par la droite comme par la gauche. Hormis quelques voix isolées, on trouve même sa punition trop douce pour son forfait. Que s’est-il donc passé ? En 1894, le capitaine Dre yfus (1859-1935), un Français d’origine alsacienne et de confession israélite, es t accusé d’avoir livré des documents militaires confidentiels à l’Allemagne. Le général Mercier, ministre de la Guerre, ordonne son arrestation. Dreyfus est inculpé sur simple res semblance d'écriture avec un bordereau anonyme trouvé dans la corbeille à papier de l’attaché militaire allemand à Paris. Arrêté le 15 octobre 1894, dégradé le 5 janvier 189 5, il est condamné au bagne à perpétuité et déporté à l'île du Diable en Guyane. L’affaire va bientôt rebondir. Ce qui n’était au départ qu’une banale histoire d'e spionnage va bouleverser la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906. Avec e n toile de fond antisémitisme et nationalisme, elle va déboucher sur une crise polit ique majeure, et entraîner le pays au bord de la guerre civile. Car l’histoire ne s’arrête pas à la condamnation de Dreyfus : en 1898, le lieutenant-colonel Picquart, Chef du Service de renseignement de l'Armée, demande la révision du procès. Il s’est aperçu que le dossier sur...