Devenir parents d'enfants sourds aujourd'hui

-

Français
142 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Si devenir parent d'enfant sourd n'a jamais été simple, aujourd'hui c'est encore plus complexe. Qu'en est-il du parcours chronologique durant le laps de temps très court, d'environ deux ou trois mois, qui suit la suspicion de surdité ? Quelles décisions à prendre ? La parole est donnée aux parents, aux professionnels (médecins ORL, audioprothésistes, psychologues).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2010
Nombre de lectures 367
EAN13 9782296254879
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1

DEVENIR PARENTS
D’EFANTS SOURDS
A U J O U R D ’ H U I

GERS

1, square du Croisic, 75015 Paris
www.gers-biling.net

Le bilinguisme, aujourd’hui et demain
Comment, pourquoi le bilinguisme précoce ? Bilinguisme et implants
cochléaires, qu’en est-il ?
Novembre 2003 - 17 €

Le bilinguisme : bien lire, aimer lire
Comment utiliser fructueusement la connaissance de la LSF pour entrer
dans l’écrit ?
Novembre 2004 - 15 €

N° 1 - Relations Sourds-Entendants dans les équipes
Que se passe-t-il dans les équipes sourds-entendants ? Parents,
professionnels sourds et entendants, quels points de vue ?
Novembre 2005 - 18 €

N° 2 - Être biculturel : le cas des sourds
Être biculturel est fréquent chez les entendants. Qu’en est-il des
personnes sourdes ? Vivre sa surdité en étant biculturel, bilingue, sans
complexe, pour une meilleure qualité de vie...
Mars 2007 - 15 €

N° 3 - Le jeune enfant sourd. Consensus et controverses
Le monde change, les lois aussi. Sommes-nous tous d’accord avec les
nouvelles orientations ?
Mars 2008 - 17 €

N° 4 - L’adolescent sourd - son parcours et ses questions
Mai 2009 - 16 €

Sommaire

Introduction
Annette Gorouben.............................................................. 9
Annoncer une surdité
René Dauman..................................................................... 15
Des parents racontent
Isabelle Thiebault, Christophe Crouzier, Yaron Shavit............. 25
Les premières rencontres
Annette Gorouben.............................................................. 37
L’audioprothésiste, son rôle et son impact
Nathalie Lafleur.................................................................. 57
Rôle des professionnels sourds
Daniel Abbou, Bachir Saïfi, Emmanuelle Bureau...................... 65
Vivre la surdité avec la famille et la société
Marie-Laure Fruchard .............................................................. 91
Si loin si proches, les pères et les fratries
Dominique Seban-Lefebvre................................................. 117
Conclusion : être ou devenir parent d’enfant sourd ?
Anne Vanbrugghe............................................................. 127
Clin d’œil sur le passé
Annette Gorouben............................................................. 135

CONTACTS -N°5 -Devenir parents d’enfants sourds aujourd’hui

Comité de lecture

Annette Gorouben
Orthophoniste, ex-présidente du GERS

r
D Jean-ClaudeGorouben
Pédiatre, ancien Interne des Hôpitaux de Paris
Ex-chef de Clinique

Hélène Hugounenq
Doctorante en ethnologie

r
D ElisabethZucman
Médecin de rééducation fonctionnelle,
Présidente honoraire du GPF

Remerciements

Nos remerciements chaleureux à la Fondation Orange pour
son appui lors de la réalisation des journées d’études du GERS.
La traduction, en langue des signes française (LSF), des
conférences de la journée du 7 novembre 2009 a été assurée par les
interprètes du SILS (Service d’Interprètes en Langue des Signes).

Introduction - Annette Gorouben

Annette Gorouben
Orthophoniste
Ex-présidente du GERS

Introduction

9

CONTACTS -N°5 -Devenir parents d’enfants sourds aujourd’hui

Dessin de Pascal Finjean
pour le colloque du GERS du 22 novembre 2008

10

ire et redire ce qui se passe durant les premiers mois où la
D
surdité pénètre dans une famille peut sembler au premier abord
enfoncer des portes ouvertes. Cependant, le temps œuvre, les
esprits comme les mœurs évoluent. Les jeunes professionnels peuvent
toujours tirer profit de ce qui est advenu à un temps T de l’évolution
de la société dans le domaine qui les intéresse.
Ce thème, pourtant connu, est demandé et redemandé. C’est
pourquoi le GERS a souhaité l’aborder, en reprenant la chronologie
des différentes démarches qui vont du soupçon de surdité de
l’enfant au moment crucial du choix éducatif. Nous avons négligé le
thème des implants cochléaires déjà commenté lors du colloque
1
« Le bilinguisme aujourd’hui et demain » en 2003 .
Le temps des parents, durant cette courte période, est différent
du nôtre, les professionnels. Il s’étire sur plusieurs mois, engendrant
une hyperactivité dont l’enfant sourd est le focus. Pour eux, tout est
nouveau, à découvrir, à assimiler. Tout ce qui concerne leur enfant
est enrobé d’affectivité. Et cette affectivité rejaillit aussi sur les
professionnels qu’ils vont avoir à fréquenter dès ce commencement et
ensuite durant de longues années. Professionnels qui vont avoir à se

1.Le Bilinguisme aujourd’hui et demain, édité par le Ctnerhi, collection
Point sur…, juin 2004, ISBN n° 2-87710-186-X

CONTACTS -N°5 -Devenir parents d’enfants sourds aujourd’hui

méfier d’eux-mêmes, de leur habituation. Ils devront savoir
répondre avec justesse et honnêteté aux questions posées, ne pas éluder.
L’éducation précoce qui suit le diagnostic de surdité, qu’elle ait
lieu dans des CAMSP ou des SAFEP, doit être menée par des
personnes expérimentées, ayant une pleine conscience du rôle des
parents et capables de travailler en réel partenariat avec eux.
« Annoncer une surdité » est présenté par le Professeur René
Dauman, du CHU du groupe hospitalier Pellegrin, de Bordeaux.
C’est un temps fort du parcours des parents. De la manière dont se
déroulent ces consultations, va s’organiser la suite. Et c’est ce dont
le Professeur Dauman avec délicatesse explique le processus. Dans
la foulée, des parents racontent comment cela s’est passé pour eux,
et nous verrons que le diagnostic de surdité de leur enfant vécu par
ces personnes, conforme à celui de nombreux parents, n’est, de
nos jours, malheureusement pas toujours aussi plein de tact que
l’on aimerait. Pour mon compte, j’ai parlé des premières
rencontres, tant du côté des parents que des professionnels, ce qui se
produit dans ces premiers face-à-face entre ceux qui sont censés
savoir et les parents qui ont encore tout à apprendre dans ce
domaine. Madame Nathalie Lafleur, audioprothésiste s’est spécialisée
en audiométrie pédiatrique. Elle nous parle de sa pratique au
quotidien et relate les finesses que requiert l’appareillage des jeunes
enfants. Trois professionnels sourds, Daniel Abbou, Emmanuelle
Bureau et Bachir Saifi qui ont, tous les trois, un passé d’une dizaine
d’années en CAMSP en tant qu’éducateurs, chacun ayant eu un
rôle spécifique, nous font part de leur expérience. Daniel Abbou a
été un partenaire actif lorsque le CEBES (Centre expérimental
bilingue pour enfants sourds) a créé un service d’accueil consacré
aux parents sourds et leurs enfants entendants. Emmanuelle
Bureau, éducatrice spécialisée, a eu l’idée avec ses collègues sourds
et entendants de rendre perméable la ville et le centre en centrant
une partie de leur travail de façon pragmatique sur la vie réelle, et
Bachir Saifi, comédien, a été un conteur talentueux faisant entrer le
merveilleux dans l’imaginaire des enfants. Marie-Laure Fruchard,
12

Introduction - Annette Gorouben

mère de deux enfants sourds nous confirme que tout n’est pas
simple lorsqu’il faut annoncer la surdité de son enfant à ses proches, à
ses amis. Elle nous montre à quoi et à quelles stupidités et idées
reçues il faut s’affronter quand on est sous le regard des citoyens
ordinaires. Et enfin, Dominique Seban-Lefebvre reprend les
relations avec les pères et fratries et aborde aussi ce désir d’enfants
sans défaut que nous promettent les progrès scientifiques, et les
dérives possibles.
Je ne peux terminer cette introduction sans indiquer qu’Anne
Vanbrugghe me succède maintenant à la présidence du GERS.
Celui-ci continuera à oeuvrer dans l’orientation qui fut la sienne depuis
1982 : celle de donner les meilleures chances aux enfants sourds et
aux adultes qu’ils deviendront, dans un souci d’ouverture pour un
bilinguisme bien équilibré tenant compte des besoins
psychologiques de l’enfant sourd et de son intégration future dans la société et
le monde du travail. Je souhaite bonne route au Gers et à sa
présidente !
Je tiens aussi à remercier Martine et Marc Renard des Éditions
du Fox qui nous aident chaque année à mettre joliment en page les
actes des colloques du GERS.

13

CONTACTS -N°5 -Devenir parents d’enfants sourds aujourd’hui

Dessin de Pascal Finjean
pour le colloque du GERS de novembre 2005

14