//img.uscri.be/pth/7218f038cd0bd75f2edc507ed0dba2f14f6bd95d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Du culte du héros à la peoplemania

De
246 pages
Qui n'a jamais envié les héros, peut-être même, rêvé d'être célèbre ? Il s'est forgé depuis l'Antiquité, une esthétique de l'héroïsme qui grise, enchante, s'est modernisée : une esthétique élargie à l'engagement artistique des premiers rockeurs et aux super-héros des films d'animation. L'auteur analyse précisément dans cet ouvrage, les mutations de cette fascination pour le monde héroïque vers cet attachement affectif pour de nouvelles icônes mass-médiatisées.
Voir plus Voir moins
                                    
                                    
Du culte du héros à lapeoplemania
Collection Logiques Sociales Série : Études Culturelles Dirigée par Bruno Péquignot Le champ des pratiques culturelles est devenu un enjeu essentiel de la vie sociale. Depuis de nombreuses années se sont développées des recherches importantes sur les agents sociaux et les institutions, comme sur les politiques qui définissent ce champ. Le monde anglo-saxon utilise pour les désigner lexpressioncultural studies. Cette série publie des recherches et des études réalisées par des praticiens comme par des chercheurs dans lesprit général de la collection. Frédéric GIMELLO-MESPLOMB,Linvention dun genre : le cinéma fantastique français, 2012. Frédéric GIMELLO-MESPLOMB,Les cinéastes français à lépreuve du genre fantastique, 2012.Raphaële VANÇON,Musicien amateur ou professionnel ? La construction identitaire musicienne, 2011. Yves RAIBAUD,Géographie socioculturelle, 2011. Françoise CARECCHIO,La culture des jeux. Une poétique enfantine, 2010. Steve GADET,La Culture hip hop dans tous ses états, 2010. Marie-Claude ROGERAT,Les biographies d'artistes. Auteurs, personnages, public, 2010. J. de M. PESSOA et M. FELIX,Les voyages des Rois Mages. De l'Orient jusqu'au Brésil, 2010. Irène JONAS,Mort de la photo de famille ? De l'argentique au numérique, 2010. Martine MALEVAL,Lémergence du nouveau cirque. 1968-1998, 2010. Yvonne NEYRAT,Socio-anthropologie culturelle de lunivers étudiants, 2010. Isabelle PAPIEAU, DeStarmaniaàMozart(« Musical » pop-rock). Les stratégies de la séduction, 2010. Gilles VIEILLE MARCHISET (dir.),Des loisirset des banlieues. Enquête sur loccupation du temps libre dans les quartiers populaires, 2009. James ARCHIBALD et Stéphanie GALLIGANI (sous la dir.),Langue(s) et immigration(s) : société, école, travail, 2009.
Isabelle Papieau Du culte du héros à laoppemaleinaLHARMATTAN
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96357-3 EAN : 9782296963573
INTRODUCTION 
  «n'y a pas de héros sans auditoireIl »1: un auditoire transmutant au rythme des civilisations, primitivement sensible à la permanence des actions glorieuses, des vertus transce ndantes (dont l'abnégation et la sagesse) que cultivent des êtres d'exception puis émotionnellement fasciné par l'esthétique d'un charisme, d'un idéal iconique, objets fant asmatiques ancrés dans la dimension du mythe.  Des héros antiques (au statut de demi-dieu) ou doués de qualités valeureuses aux idoles issues d'un panthéon mythologique contemporain (brassant les univers dushow-business, des médias et du sport), le pouvoir de séduction de personna ges référents au profil emblématique se veut par l'é volution de ses fondements, le baromètre de la métamorphos e de modèles plastiques et spirituels, éthiques, que faço nne une vision sociétale en mouvement. «Si j'existe, c'est d'être fan», affirme Pascal  Obispo dans l'une de ses chansons2. Engouement, émerveillement, mimétisme, passion inconditionnelle et frénésie, dictent le degré d'investissement de ces « admirateurs » sans faille que constituent les fans enthousiastes de quelque chose ou de quelqu'un», comme le précise lePetit Larousse), à l'origine du médiatique néologisme «fan attitude». Cette attraction de l'extraordinaire, du vedettariat (développé avec l'émergence du phénomène de «starisation» et l'impact des médias) témoigne ainsi d'un attachement à idolâtrer tantôt des personnages de légende, tantôt des figures marquantes du monde du spectacle : des figures dont les symboles phares demeurent historiquement — outre les célébrités féminines du cinéma hollywoodien des années 1930 — Tino Rossi (interprète de chansons d'amour et   
 
dont les premiers films chanta nts ont promu l'image), Luis Mariano (le plus populaire ch anteur d'opérette dès les années 50, qui reçut des milliers de lettres d'admiratrices et dénombra jusqu'à 33 000 membre s au sein de son club des « Marianistes ») puis, Elvi s Presley (l'ambassadeur du Rock'n'Roll),le rockeur Johnny Hallyday (fédérant une population de fans élargie à la cible masculine) et enfin, Michael Jackson dont l'atypicité et le célèbre pas de danse révolutionnèrent les orienta tions stylistiques de la décennie 80.  Le phénomène « idole-mania » s'est dorénavant étendu à celui de «peoplemania» qui s'affiche, aujourd'hui, comme le miroir de cet attachement affectif, cérébral (voire, addictif) à une pléiade de personnages perçus exceptionnels et sujets, parfois, de la presse dite «people» bénéficiant d'un bon segment de lectorat : un type de presse dans laquelle «les stars du cinéma, présentes sur près d'une couverture de magazine sur trois, se taillent la part du lion, devant le show-business, les stars du sport et surtout du foot», constate Philippe Dève (fondateur de « Plannetpress.com »)3.  Comment s'est, en fait, opéré le passage d'une fascination pour les héros (auteurs de nobles actions et d'exploits) à l'adulation de « célébrités » intégrées dans le star system ou d'êtres en voie de «peopolisation» ? Depuis les premiers signes de séduction populaire du vedettariat, y a-t-il récurrence ou mutation à la fois des motifs conduisant aux pratiques de la «fan attitude» et de ses effets, manifestations c oncrètes d'une telle passion sélective ? De la reconnaissance des demi-dieux antiques aux clichés d'actrices de cinéma déifiées, en passant par l'irradiation des «stars» actuelles, la notion d'exception, de divinité, sous-tend-elle dans notre société aseptisée, l'idée d'une nécessité de véné rer des idoles-substituts pour répondre à une quête d'idéaux et de spiritualité modernes ?
 8
Comment le discoursmarketings'en fait-il alors l'écho ? Tel est précisément l'objet de cette étude menée, en partie, sur la base d'entretiens (à visée d'analyse introspective) avec un échantillon de personnes répondant au profil de «fan», d'une large exploration de supports de presse (dont les magazines destinés aux enfants et adolescents), de blogset forums consacrés tant à une typologie de chanteurs à succès (classés au « top 50 », figurant dans les listes des meilleures ventes d'albums ou nommés/nominés auxNRJ Music Awards,Globes de cristal,Victoires de la Musique) qu'aux interprètes de sp ectacles vivants et longs métrages en vogue.
 
9