//img.uscri.be/pth/b895d23dd5741d5e3e2926913de7bbde87eb5ebd
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Ephémérides du Valois

De
331 pages

Le Valois, situé dans l’ancienne province de l’Ile-de-France, avait pour capitale, Crépy ; il fut érigé en duché en 1402, et comprenait six châtellenies. Les communes composant ces châtellenies font aujourd’hui partie des départements de l’Oise et de l’Aisne.

Ce sont les faits historiques qui se sont passés dans le Valois que nous avons réunis et disposés par ordre chronologique. Ainsi présentés, nous espérons qu’ils intéresseront les amateurs d’histoire locale.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins

À propos de Collection XIX
Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale
de France.
Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF,
Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins
classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits
et mémoires ou livres pour la jeunesse…
Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces
efonds publiés au XIX , les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format
ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les
supports de lecture.Émile Coët
Ephémérides du ValoisEglise Saint-Thomas, de Crépy-en-ValoisÉPHÉMÉRIDES DU VALOIS
Le Valois, situé dans l’ancienne province de l’Ile-de-France, avait pour capitale,
Crépy ; il fut érigé en duché en 1402, et comprenait six châtellenies. Les communes
composant ces châtellenies font aujourd’hui partie des départements de l’Oise et de
l’Aisne.
Ce sont les faits historiques qui se sont passés dans le Valois que nous avons
réunis et disposés par ordre chronologique. Ainsi présentés, nous espérons qu’ils
intéresseront les amateurs d’histoire locale.
*
* *
er1 JANVIER
1508. Entrée à Sentis de Charles de Blanche-fort, évêque du diocèse ; il fut reçu par
les Gouverneurs et par les habitants qui lui offrirent trois muids de vin en présent.

1515. Mort à Paris du roi Louis XII, qui possédait le duché de Valois, et auquel
ersuccèda François I , duc de Valois.

1668. Lefort Pierre, curé de l’église de Saint-Médard, d’Attichy, certifie que les
registres des décès, baptêmes et mariages de la paroisse, commencent à cette date
pour finir au dernier jour de décembre.
2 JANVIER
1397. Lettres de grâce accordées à Jehan Boudard, dit Faioul, courrier du châtel de
Crèvecœur, et sergent du sire de Coucy Enguerraud VII, qui, en venant des plaids de
Coucy à Trosly, où il habitait, s’arrêta à Guny pour apaiser une dispute élevée entre
Boyvin, maire, et un nommé Griffon, de Coucy ; en se défendant, il férit de son épée le
sieur Griffon, qui fut blessé à mort.

1757. Mort à Bareith, en Allemagne, du chevalier de Vatan, cornette des
mousquetaires, chevalier de Malte et seigneur de Saintines. Il fit de nombreux
embellissements à son château.
3 JANVIER
1591. Lettres de noblesse accordées par Henri IV, à Henri de Charmolue, lieutenant
général du bailliage de Noyon, seigneur de Séry, fief relevant du château de Crépy, en
récompense de ses services. Charmolue portait : de gueules à deux bras adossés
d’or, à la croix recroisettée au pied fiché d’argent en chef.

1723. Contrat passé devant Pasquier, notaire à Crépy, par lequel Delahante Adrien
achète à François Julien, trois quartiers de terre, sis à Villiers-Saint-Genest.
4 JANVIER1571. Lettres de Charles IX confirmant les habitants de Boursonne dans leurs droits
d’usage dans la forêt de Retz, à charge d’apporter le jour de Saint-Remy, à la
graineterie de Villers-Cotterêts, trois muids quatre setiers et une mine d’avoine.

1590. Vingt-cinq hommes de guerre tiennent garnison dans le château de Béthisy,
ils sont passés en revue par le capitaine Lyonnet, au service du roi.

1660. Décès du duc d’Orléans et du Valois, fondateur du couvent des Capucins de
Crépy ; ces religieux en reconnaissance, célébraient un service anniversaire pour leur
bienfaiteur.

1835. Mort à Villers-Cotterêts de l’abbé Grégoire, âgé de soixante-sept ans, qui fut
le professeur d’Alexandre Dumas.
5 JANVIER
1584. Lettres royales octroyant aux habitants de Béthisy-Saint-Pierre, le droit de
pâturage et le ramassage du bois mort dans la forêt de Cuise.

1697. Décès de Nicole Pinson, fille, âgée de soixante ans, après avoir été
confessée et reçu l’extrême-onction, n’ayant pu recevoir le saint viatique à cause d’un
mal de gorge ; elle fut enterrée dans le cimetière de la paroisse de Pierrefonds avec
les cérémonies accoutumées, par Louis Sabinet, prêtre-curé, bachelier en théologie.

1757. Attentat de Damiens contre la personne de Louis XV. Des prières sont dites
dans toutes les églises du Valois, pour remercier la Providence d’avoir épargné la vie
du monarque.

1794. Arrêté du maire et des officiers municipaux de la paroisse de Saint-Aubin,
donnant à la commune le nom de : Francœur-la-Carrière, selon les ordres du ministre
de l’intérieur.
6 JANVIER
1521. Le jour de la feste des Roys, dit Louise de Savoïe, environ quatre heures
après midy, mon fils fut frappé d’une mauvaise bûche sur le plus haut de ses biens (la
tête) dont je feus bien désolée, car s’il en fut mort, j’étais femme perdue : innocente fut
la main qui le frappa, mais par indiscrétion elle fut en péril avec tous les autres
ermembres. François 1 resta longtemps à se remettre de cet accident arrivé à l’hôtel
Saint-Pol, dans une partie de plaisir. Carlier affirme que le fait s’est passé à
VillersCotterêts.

1814. Décret mettant en activité temporaire les corps de gardes nationales pour
former des cohortes destinées à garder les villes.
7 JANVIER
1654. Lettres royales portant création du domaine principal de Néry en marquisat,
sous le titre de : Néry-Raray, dans la mouvance du duché de Valois, en faveur d’Henride Lancy, trésorier général.
8 JANVIER
1233. Bulle du pape Grégoire IX portant qu’aucun évêque ne pourra s’opposer à
l’élection des abbés de Prémontré, ni exiger d’eux aucun subside pour frais
d’installation.

1789. Le thermomètre descend à vingt degrés au-dessous de zéro. Le froid est
intense et la misère augmente dans le Valois par le haut prix du blé.
9 JANVIER
1393. Le duc d’Orléans, comte de Valois, fonde une rente de trente-neuf sols parisis
pour le luminaire de l’église de Saint-Albin, de Crépy.

1795. La Convention nationale fait adjuger tous les bâtiments de l’Abbaye de
Prémontré au sieur Gagnon, moyennant le prix de 225,497 livres, s’engageant à y
établir une manufacture de verre et une fabrique de salpêtre.
10 JANVIER
1526. L’évêque de Soissons procède à la dédicace de l’autel de Notre-Dame de
Laferté-Milon, sous le vocable de Saiht-Waast.

1533. Hommage de l’étang de Heu, situé près de Crépy, fait par Aymar Nicolas,
chevalier, seigneur de Goussainville, premier président en la Chambre des Comptes.

1546. Lettre datée du château de Villers-Cotterêts où se trouve la Cour, écrite par
Madame la Dauphine, au duc d’Humières, gouverneur de Compiègne.

1660. Arrêt du grand Conseil enjoignant au prieur Claustral de Rethondes de faire
poursuivre un habitant de Rethondes, contre lequel l’official avait rendu une sentence,
et qui s’était réfugié à Compiègne, en dehors de la juridiction de l’abbé de
SaintMédard, pour se soustraire à l’exécution de la sentence.
11 JANVIER
1324. Mariage de Marie de Valois, seconde femme de Charles de Sicile, duc de
Calabre. Elle mourut en couches, le 6 décembre 1328.

1638. Edit royal rendu à Compiègne, réorganisant la maréchaussée de Crépy qui
comptait un prévost, des maréchaux, un lieutenant, un assesseur, un procureur du roi,
un exempt, un greffier, huit, puis dix-huit archers.

1638. Edit instituant le siège présidial de Crépy, avec une chancellerie, ayant pour
ressort les six chatellenies du Valois, l’exemption de Pierrefonds, le comté de Tresmes
et autres. Cette juridiction fut réunie au Présidial de Soissons, en 1758.
1758. Décès de l’abbé Nollart, curé de Saint-Front, à l’âge de soixante-dix-huit ans ;
il fut inhumé dans l’église de Saint-Front sa paroisse, où était son épitaphe. Il était le
fondateur de l’école de Neuilly, et l’auteur d’une Vie du patron de sa paroisse.
12 JANVIER
1543. Michel Georgias, seigneur de Lévignen, en partie, achète moyennant trois
cent vingt livres, la mairie et la justice avec plusieurs droits royaux sur tout le domaine
de Lévignen.

1617. François Croquet de Puyvert prend possession de l’abbaye de Longpont et
consent à prélever une somme de dix mille livres sur les revenus, en faveur d’Annibal
d’Estrées, marquis de Cœuvres. On raconte qu’un fermier de Vauberon ayant porté sa
redevance aux religieux, Annibal lui dit : « Cordieu ! tu payeras ! » et que le fermier
aurait répondu tranquillement : « J’ai opinion, Monseigneur, que vous voudriez avoir
des moines ed’bois qui ne buvient, ni ne mangient. »

1644. Lettres patentes du roi autorisant l’établissement du couvent des Capucins à
Crépy ; ce monastère fondé par Gaston de France, duc de Valois, était situé en dehors
des fossés de la ville, près d’une chapelle dite : de Saint-Antoine du Change (Capella
excambium), placée sous le patronage de la Collégiale de Saint-Thomas.
13 JANVIER
1631. Une grande famine se fait sentir à Crépy, à Villers-Cotterêts et dans tout le
Valois. La peste ajoute ses ravages à la disette.

1678. Jean Gayardon, sieur du Boulier, receveur général des finances de la
généralité de Soissons, achète la terre de Lévignen avec la tour bâtie en 1528, qui
était le chef-lieu de la seigneurie.

1791. Les prêtres de Villers-Cotterêts prêtent serment de fidélité à la Nation. Les
religieux quittent l’abbaye.

1793. Vente du monastère de l’Amour-Dieu ou de Troissy, après l’expulsion des
religieuses qui avaient refusé le serment ; une sœur converse, Marthe, ne voulant pas
quitter son couvent mourut de douleur dans ce dernier asile.

1793. Pierre-Barthélemy Castères, curé de Rhuis, cesse de remplir les fonctions
d’officier de l’état-civil de sa paroisse.
14 JANVIER
1630. Lettres patentes du roi Louis XIII, par lesquelles il donne en apanage à
J.-B.Gaston d’Orléans, son frère, le duché de Valois, pour être tenu en pairie par lui et par
ses descendants mâles. Ce prince n’eut qu’un fils qui mourut à l’âge de deux ans.

1652. Sacre de Denis Sanguin, évêque de Senlis, par Nicolas Sanguin, assisté de
Jean de Lestrade, évêque de Condom.
1850. Décès à Villers-Cotterêts, du baron Martenat de Cordoux, colonel en retraite. Il
avait assisté aux batailles de l’Empire et de Waterloo.
15 JANVIER
1190. Bulle du pape Clément III, confirmant les donations faites au couvent de
Longpré, par Bernard de Muret.

1444. Lettres patentes de Charles, duc d’Orléans et du Valois, en faveur des
habitants d’Etrépilly, qui ne peuvent payer ce qu’ils doivent ; cette localité ayant été
ruinée par la guerre. Cette charte est datée du château de Breteuil.

1594. Charles de Longueval, fils aîné de Jean de Longueval, succède à son père
comme gouverneur de Villers-Cotterêts et capitaine des chasses. Il avait sous ses
ordres douze hommes de guerre et un sergent pour la garde du château, suivant un
roole dressé à la date du 15 janvier 1594, devant des notaires royaux de
VillersCotterêts.

1732. Déclaration du roi en vertu de laquelle, les bénédictins de Saint-Arnould de
Crépy, cessent d’exercer les fonctions curiales.

1814. Un camp de réserve est formé sous les murs de Soissorrs ; le premier
bataillon dont faisait partie la garde nationale de Villers-Cotterêts, arrive au camp. Les
soldats sont sans armes et sans munitions.
16 JANVIER
1400. Henry le Freppier, prévôt forain de Crépy, étant mort, ses héritiers touchent de
Pierre Cheval, bailli du duc d’Orléans, six livres dix-neuf sols, dûes au défunt.

er1546. Le roi François I et la tour sont au château de Villers-Cotterêts.
17 JANVIER
1227. Le pape Grégoire IX rend une bulle en faveur des abbés de Prémontré.

1630. Louis XIII, par lettres patentes donne le duché de Valois en apanage à Gaston
d’Orléans, son frère.
18 JANVIER
1344. Philippe de France, comte et pair du Valois, épouse Blanche de France, fille
posthume de Charles le Bel. Il porte alors pour armes : l’écu semé de France au
lambel de trois pièces, componé d’argent et de gueules.
19 JANVIER
1338. Le roi accorde de nombreux privilèges à la chartreuse de Bourgfontaine,fondée par Charles de Valois, et achevée par Philippe de Valois, dont le cœur était
déposé dans l’église du couvent.

1790. Le prieur dom Cheron et les religieuses de la Chartreuse de Bourgfontaine
font la déclaration des biens et des charges du couvent. La ferme de Baisemont fut
vendue sans adjudication au citoyen Largenteur, fermier à Saint-Pierre-Aigle,
prétextant que la veuve Maignan avait déclaré ne pouvoir plus tenir cette ferme, ni
celle du Bourg.

1825. Ordonnance royale constituant définitivement le nouvel hospice de Crépy,
selon la volonté de M. Delahante, ancien maire, qui avait donné une maison pour
servir d’asile aux indigents.
20 JANVIER
1080. Mort de Thibaut, de Pierrefonds, quarante-neuvième évêque de Soissons.
Sous son épiscopat fut fondée l’abbaye de Saint-Jean-des-Vignes, dont on admire
encore les ruines.

1465. Le duc d’Orléans, à son retour d’Angleterre, habite Crépy, fait rebâtir le
château et remet la place en état de défense. Après sa mort, sa femme la duchesse
Marie de Clèves, reste en possession du Valois jusqu’en 1479.

1701. Lettre de Pierre Delahante, curé de Vaurexis, adressée à sa sœur, demeurant
à Crépy, place de la Couture.
21 JANVIER
1484. Louis duc d’Orléans et de Valois fait son entrée solennelle à Crépy, au son
des cloches et aux cris enthousiastes des habitants. Il devint roi de France sous le
nom de Louis XII.

1563. Arrêt du Parlement qui confirme l’établissement du Collège de Crépy. Les
administrateurs donnent pour adjoint au principal Baudry, le régent Dubois pour
enseigner la rhétorique.
22 JANVIER
1641. Décès de Jeanne Aconin, épouse de Jean Racine, receveur du grenier à sel
de La Ferté-Milon. Le père de Jeanne était procureur du roi aux eaux, forêts et
chasses du Valois ; il résidait à Villers-Cotterêts.
23 JANVIER
1571. — Charles IX reçoit au château de Villers-Cotterêts, en audience solennelle,
les ambassadeurs de la confession d’Augsbourg. Ils adressent au roi, des félicitations
à l’occasion de son mariage et l’exhortent à observer les conditions de la paix
religieuse.
1579. — Valérien de Noue, épouse Nicole du Sart, fille de Anne du Sart de
Thuryen-Valois, gentilhomme de la chambre du roi Henri III et gouverneur de Meaux.

1631. César d’Estrées, fils d’Annibal, marquis de Cœuvres, et de Marie de Béthune,
sa femme, prend possession de l’abbaye de Longpont, par l’intermédiaire de Lévêque,
chanoine de Soissons.
24 JANVIER
er1532. — François I ordonne de remettre à son féal notaire et secrétaire, Me
Nicolas Picart, la somme de 7520 livres tournois pour faire le payement des travaux et
frais « des édifices et bastiments de Fontainebleau, Boullongne et Villiers-Costerest. »

1596. — C’est au château de Folembray que le duc de Mayenne, chef de la Ligue,
fait sa soumission au roi Henri IV, sous certaines conditions.
25 JANVIER
1336. — Mariage d’Isabelle de Valois, fille du duc Charles, comte de Valois, avec
Pierre, due de Bourbon. Elle survécut à sa sœur Blanche de Valois, femme de Charles
de Luxembourg, empereur.

er1515. — François I est sacré roi de France dans la cathédrale de Reims, et réunit
à la couronne le duché de Valois qui y demeura jusque sous le règne de Henri Il son
fils.

1741. Démission de Augustin de Roquevert, prieur de Saint-Just, nommé par Louis
XV, au mois de décembre 1724, abbé de Clairefontaine à Villers-Cotterêts.

1794. — L’abbaye de Saint-Arnould est vendue comme bien national à MM. Gasté
et Maurice, ce dernier, ancien curé, était secrétaire de l’administration cantonale.
26 JANVIER
1080. — Mort de Thibaut de Pierrefonds, évêque de Soissons. Il avait donné à son
chapitre, l’église de Saint-Germain de Compiègne.

1301. — Le roi Philippe-le-Bel mande à la cour, Jean-le-Bon, comte de Braine, afin
qu’il fût présent au traité qui devait se conclure avec les ambassadeurs du roi
d’Angleterre.

1530. — Acte par lequel le maire de Bargny déclare qu’il y a dans le village, une
pierre près d’un noyer, vis-à-vis de l’église, où les procès étaient portés pour être
jugés. C’était une pierre sacrée, ancien monument druidique.
27 JANVIER
1387. — Contrat de mariage du comte de Valois, avec Valentine de Milan. La
célébration des noces ne se fit que trois ans après dans la ville de Melun.
1784. — Charles de Rohan, prince de Soubise, vend les terres et seigneuries de
Roberval, Rhuis, Bacouél, Noé-Saint-Martin, à Achille-René d’Avène de Fontaine,
chevalier, moyennant cent quatre-vingt-dix mille livres.
28 JANVIER
1358. — Jean d’Acy, seigneur d’Acy-en-Multien, chancelier de l’église de Paris, est
tué lors de la révolte de Marcel Etienne, prévôt des marchands.

e1762. — A cette date sévissait l’hiver le plus rigoureux du XVIII siècle ; il avait
commencé le 26 décembre. La terre était gelée à trois pieds de profondeur, impossible
d’enterrer les morts dans les cimetières.
29 JANVIER
1726. — Une fille de Berry-Saint-Christophe, nommée Coquillette, ayant mis le feu à
la maison de sa mère avec intention de la faire périr dans l’incendie, fut condamnée
par la justice épiscopale à être pendue et étranglée, après avoir fait, un cierge à la
main, amende honorable devant l’église Saint-Martin, lieu ordinaire des exécutions de
cette justice. L’exécuteur des hautes-œuvres procéda à sa triste besogne, et la
croyant terminée, y laissa le corps attaché. Mais un menuisier de Soissons, Pierre
Givet, voyant qu’il respirait encore, monta au gibet, coupa la corde et des spectateurs
étendant leurs bras, la reçurent dans sa chute ; puis transportèrent la prétendue morte
à l’Hôtel des Trois-Pigeons, où une saignée fut pratiquée par le chirurgien. De là,
Coquillette fut portée à l’Hôtel-Dieu où on la cacha pour la soustraire aux officiers de
justice qui voulaient l’exécution entière de la sentence. Enfin, elle fut conduite à
l’évêché où l’évêque Languet lui fit prodiguer des soins ; elle fut envoyée à Paris dans
une maison de force. Quant à son libérateur, il dût quitter la ville et employer le crédit
de ses amis pour se soustraire aux poursuites de la justice épiscopale.

1839. — Ordonnance royale qui autorise le sieur Maconier à établir une fabrique de
cuirs vernis dans la commune de Bonneuil, canton de Crépy.
30 JANVIER
1119. — S. Norbert, fondateur de l’abbaye de Prémontré se rend à Reims pour
assister à un Concile présidé par le pape Calixte II ; son état misérable le fit repousser
de l’assemblée.

1411. — Le roi Charles VI, par lettres patentes confirme l’établissement de la
Prévoté royale de l’exemption de Pierrefonds, à Compiègne, nonobstant la réunion du
duché de Valois à la couronne de France.
31 JANVIER
1632. — Gaston d’Orléans, duc de Valois, devenu veuf, épouse Marguerite de
Lorraine dont il eut un fils Jean Gaston, qui fut duc de Valois. Il ne vécut que deux ans
et mourut le 10 août ; son corps fut porté à Saint-Denis et ses entrailles aux Célestinsde Paris.

1763. — Mariage, dans l’église paroissiale de Pierrefonds, de Louis-Thomas, maître
chirurgien, avec Marie Deneste, en présence de Lemaire, conseiller du roi et de son
altesse sérénissime Mgr le duc d’Orléans, leur prévot civil et criminel, lieutenant
général de police et prévoté royale de Villers-Cotterêts et Pierrefonds, encore en
présence de Paul Quenolle, maître des postes de Villers-Cotterêts.

1791. — L’abbesse et les religieuses de Saint-Remy. d’Oulchy-le-Châtean, quittent
leur abbaye et se dispersent.1 FÉVRIER
1328. — Mort du roi Charles-le-Bel ; le comte de Valois est nommé régent du
royaume, puis roi de France, sous le titre de Philippe-de-Valois.

1653. — Le cardinal Mazarin étant au château de Villers-Cotterêts, écrit à Le Tellier
Michel, marquis de Louvois, pour lui annoncer qu’il sera le lendemain à Dammartin, se
rendant à Paris.

1727. — Bénédiction d’une cloche à Néry, elle porte cette inscription : « J’ai été
bénite par Jean Brulard de Lanthe, maître-ès-arts de l’Université de Paris, curé de
Néry, et suis nommée Catherine-Angélique, par Bergeron, marchand filassier de
Vauchelles : parrain, Catherine Brunet, la marraine, Jean Champronnet, marguillier. »
2 FÉVRIER
1591. — Station prêchée à Laferté-Milon par le dominicain D. Le Caron, auteur
d’une Vie de S. Vulgis. Sconin procureur du roi en la maîtrise de Villers-Cotterêts
écrivit en français une Vie de S. Vulgis, patron de Laferté-Milon.

1660. — Mort à Blois de Gaston, duc d’Orléans et de Valois, âgé de cinquante-deux
ans, sans laisser d’enfants.

1742. — Naissance à Crépy d’Adrien-Jacques Delahante, fils d’Adrien Delahante, et
de Marguerite de Soissons. Le mariage avait été célébré en 1741, dans l’église de
Saint-Léger, par l’abbé Gosset, curé de Puisieux, oncle de Delahaute.
3 FÉVRIER
1611. — Sentence de la maîtrise de la forêt de Villers-Cotterêts, concernant les
droits à payer par les habitants de Villers.

1635. — Barbe Rangueil, supérieure des Ursulines de Crépy, meurt à l’âge de
soixante-trois ans.
4 FÉVRIER
1393. — Confirmation de Louis, comte de Valois, de la cession faite par Raoul, abbé
de N.D. du Lien-Restauré, au couvent N.D. de la Fontaine de la maison et ferme de
Baisemont, moyennant une redevance annuelle de XII muids de grains, à la mesure
de Laferté-Milon.

1396. — Le duc d’Orléans, comte de Valois, donne douze sous parisis de rente
annuelle pour l’entretien d’une lampe devant la croix de l’église de Saint-Arnoul, de
Crépy.

1752. — Mort à l’abbaye de Sainte-Geneviève, de Louis d’Orléans, duc de Valois,
qui avait abandonné tous ses biens à la duchesse d’Orléans, sa mère, pour se retirer
dans un monastère et ne s’occuper que de son salut.
1739. — Provisions de l’office de bailli du bailliage et comté de Nanteuil, accordées
par la veuve du maréchal d’Estrées, Lucie de Noailles, comtesse de Nanteuil, à
Delahaute Adrien, conseiller du roi, gruyer de la gruerie royale du Valois et de
Nanteuil-le-Haudoin.

1838. — Ordonnance royale qui règle les alignements de la traverse d’Ormoy, pour
la route départementale de Nanteuil a Crépy.
5 FÉVRIER
1208. — Eléonore de Vermandois, dame de Valois, approuve la vente d’une
redevance annuelle de quarante mines de blé et de quarante sous de rente, faite à
l’abbaye de Longpré, par Simon de Eschenuz.

1595. — Le commandant de la garnison de Crépy, de Hédouville, un des ancêtres
du curé actuel de Retheuil, bat les Ligueurs à l’entrée de Villers-Cotterèts et leur fait
éprouver des pertes sérieuses.

1756. — L’amiral Coligny négocie une trève de cinq années avec l’Empereur
Charles-Quint qui rappelle à l’amiral qu’il descendait, par son aïeule, du sang illustre
des Valois et se montre fier d’une telle parenté.
6 FÉVRIER
1225. Raoul d’Estrées, chevalier, donne au prieuré de Longpré, cinq muids de blé à
prendre sur le moulin de Vez, en échange du vivier de Vez. Eléonore, comtesse de
Valois, avait déjà concédé aux religieuses vingt muids de blé à perçevoir sur ce
moulin.

1643. Le père de Jean Racine meurt à La Ferté-Milon. Il n’eut pas le bonheur de voir
son fils dans toute sa gloire littéraire.
7 FÉVRIER
1536. Accord réduisant à trois le nombre des offices que devait faire le prince de
Saint-Georges, dans l’église Saint-Nicolas de Villers-Cotterêts. C’était à la Toussaint, à
Noël, et le jour de la translation de Saint-Nicolas (8 mai), que devaient se célébrer ces
offices.

1588. Jules Warnier, natif de Paars, près de Braine, est admis au noviciat à l’abbaye
de Longpont ; il en devint prieur et réforma l’abbaye.
1670. Arrêt du Conseil en faveur des receveurs et des contrôleurs de la maîtrise des
eaux et forêts de Villers-Cotterêts.

1791. Un grand rassemblement d’ouvriers bûcherons se présente devant le Conseil
général de la commune de Villers-Cotterêts, et demande une augmentation de salaire.
Les marchands de bois accordent cette augmentation.
8 FÉVRIER1407. Louis d’Orléans, duc de Valois, fonde dans l’église du couvent des Célestins
de Saint-Pierre-en-Chastres, une chapelle consacrée à Saint-Jacques et à
Saint-JeanBaptiste.

1481. Cessation du froid intense qui durait depuis le lendemain de Noël ; la misère
et la famine frappent la population du Valois.
9 FÉVRIER
1871. Décès à Villers-Cotterêts du comte Pelet de la Lozère ; il est inhumé
provisoirement dans le cimetière.

1878. Mort de l’abbé Clément Lefebvre, curé-doyen d’Attichy. Il était âgé de
soixante-dix-neuf. ans, et natif d’Ebeillaux, dépendance de Breteuil.
10 FÉVRIER
1428. — Tenue des assises de Pierrefonds dans lesquelles un jugement fut rendu
concernant la justice qu’avait dans Ambleny, Valeran de Moreuil, seigneur du lieu.

1593. — Les chefs de la Ligue convoquent à Paris les états du royaume, c’est-à-dire
ceux de leurs partisans. A cette assemblée assista Rieux, capitaine du château de
Pierrefonds, qui prononça un discours resté célèbre.
11 FÉVRIER
1596. — Le due de Mayenne va trouver Henri IV à Folembrai, et lui fait présent d’un
beau cheval estimé cent écus.

1608. — César, duc de Vendôme, fils de Gabrielle d’Estrées, prend possession de
l’abhaye de Saint-Lambert, qui lui est donnée par son père Henri IV.
12 FÉVRIER
1794. — Réquisition de grains faite pour l’armée du Nord, dans les communes du
Valois, par Paillet, agent général à Soissons.
13 FÉVRIER
1575. — Louis, cardinal de Lorraine, sacre le roi Henri III. Après son sacre, les
Guise cèdent au monarque leur château de Nanteuil ; ao lieu de le vendre, le Roi le
donne à Gaspard de Schomberg qui en fit sa résidence en 1578 et apporta de
nombreux embellissements au château, en bâtissant une galerie ornée de peinture.

1790. — Loi votée par l’Assemblée nationale abolissant les vœux monastiques et
supprimant tous les ordres ou congrégations religieuses, rendant ainsi la liberté à tous
leurs membres et leur ouvrant la porte des couvents. Les communautés religieuses du
Valois sont dissoutes.
1855. — Institution à Crépy de la Société de Saint-François-Xavier, dans un but de
bienfaisance mutuelle.
14 FÉVRIER
1394. — Louis, duc d’Orléans, comte de Valois, donne pour réparer l’Hôtel-Dieu
d’Acy-en-Multien, la somme de huit livres parisis à prendre sur l’amende de Jehan le
Débonnaire d’Estravigny, à laquelle il avait été condamné dans la tenue des Grands
jours à Crépy.

1546. — Par le crédit d’Anne de Pisselen, duchesse d’Estampes, la maîtresse de
erFrançois I , François de Pisseleu, son frère, est nommé évêque d’Amiens, et prend
possession de la ville épiscopale. Il était de la célèbre maison de Heilly en Picardie.
15 FÉVRIER
1595. — Un détachement de la garnison de Soissons s’avance à travers la forêt de
Retz ; il rencontre dans la plaine de Villers-Cotterêts les troupes royales ; un
engagement eut lieu et la garnison de Soissons fut obligée de battre en retraite.

1813. — Acquisition par l’Etat des ruines du château de Pierrefonds, moyennant la
somme de 2.950 francs y compris trois hectares de terre qui les entourent.
16 FÉVRIER
1576. — Nouvel édit d’Henri III portant union de l’office de procureur da roi de la
maitrise du duché de Valois, à celui de procureur du roi au bailliage de Crépy.

1595. — Conan, commandant ligueur dans Soissons, s’avance jusqu’aux portes de
Crépy, où il se met en embuscade, vers Lafolie ; il attaque à l’improviste le gouverneur
de l’Isle-Adam, le sire de Hédouville qui allait à Neuilly-Saint-Front avec trente
cuirassiers. Le gouverneur fait volte-face, va chercher du renfort à Crépy, et revient
vers les siens ; il attaque Conan, le fait prisonnier, ainsi que seize autres ligueurs, lui
tue trente hommes et s’empare de cinquante chevaux qui furent ramenés à Crépy.
Cette action se passa entre le bois de Tillet et le chemin de Bargny.

1733. — Don fait à la commune de Dampleux par Guillaume de Rainsart, écuyer,
d’une somme de cinquante livres de rente pour apprendre aux enfants pauvres à lire,
à écrire, et le catéchisme.

1814. — Le maréchal Mortier, duc de Trévise, quitte la route de Château-Thierry, et
vient occuper Villers-Cotterêts pour couvrir la route de Paris.
17 FÉVRIER
1411. — Lettres de rémission en faveur de Jean Souquart, le jeune, de
Goussancourt qui, s’étant rendu à Coulonge en compagnie d’Oudot, chevalier, avait
brûlé les lettres du vicomte d’Acy, qu’Etienne Marie, chapelain de Coulonge, avait
chez lui. Le chevalier avait été condamné à faire amende honorable au vicomte d’Acy.
1489. — Charles VIII fait saisir le duché de Valois sur le duc d’Orléans et le réunit à
la couronne. Deux ans après le duc d’Orléans rentre en possession du Valois.
18 FÉVRIER
1392. — Décès de Simon de Rouci, en son château de Bois-les-Roucy ; il fut
inhumé dans l’église Saint-Joseph, de Braine, à l’entrée de la chapelle des comtes.
Sur son tombeau étaient ses armes : d’or au lion rampant d’azur, armé et lampassé de
gueules.

1397. — Mort d’Enguerrand VII, dernier sire de Coucy ; il ne laissait que des filles
dont l’une, Marie, vendit la terre de Coucy avec ses vastes domaines à Louis, duc
d’Orléans, comte du Valois.

1809. — Un ouragan violent déracine des arbres dans la forêt de Villers-Cotterêts au
lieu dit : la vente des Tombes ; sous leurs racines on découvrit un cercueil en pierre
contenant les squelettes d’un homme, d’une femme et d’un enfant, puis neuf autres
sarcophages.
19 FÉVRIER
1814. — Après quelques jours de repos, le duc de Trévise quitte Villers-Cotterêts et
entre dans Soissons, à la tête d’un détachement de gardes d’honneur.
20 FÉVRIER
1346. — Lettres patentes données à Vincennes par lesquelles le roi Philippe
confirme les habitants de Verberie dans leurs droits d’usage dans la forêt de Cuise.
Ces droits d’usage furent confirmés par Henry IV et Louis XIV.

1729. — Louis-Benoit de Maintenant devient propriétaire du domaine de
Gondreville, de la chatellenie de Crépy, par son mariage avec Antoinette-Esmery
Simon, fille du seigneur.

1828. — Ordonnance royale qui réunit la commune de Bouilland à celle de Crépy à
laquelle elle est contiguë.
21 FÉVRIER
1616. — Mort à Avignon de Marguerite d’Autun, épouse divorcée de Nicolas
d’Amerval, premier époux de Gabrielle d’Estrées ; elle est enterrée à l’abbaye
SaintYved de Braine.

1768. — Un huissier délivre un exploit d’assignation au syndic de Morienval, en
présence des habitants, à l’issue de la messe paroissiale. Ceux-ci chargent Cabaret,
procureur au bailliage, de répondre qu’ils ne s’opposent pas à la réunion, ni à
l’extinction de l’abbaye.22 FÉVRIER
1815. — Le duc d’Orléans arrive incognito à Villers-Cotterêts, et sonde l’esprit des
habitants, en vue d’une restauration. Louis XVIII abandonne les Tuileries.
23 FÉVRIER
1726. — Delacroix, prêtre, chanoine de Saint-Clément de Compiègne, chapelain du
duc de la Tremoille et vicaire de l’église Saint-Médard d’Attichy, certifie la copie des
registres aux baptêmes, mariages et sépultures, conforme à l’original.
24 FÉVRIER
1344. — Acte par lequel le roi transporte aux. Frères de
Fontaine-Notre-Dame-enValois, une rente de soixante livres que les habitants de Crépy lui devaient.

1784. — Débordement soudain de la rivière d’Aisne, par suite de la fonte des
neiges ; dans le Valois, toutes les communes riveraines sont inondées, beaucoup de
villageois et de bestiaux périssent. Les maisons sont renversées, le mobilier entraîné,
et la misère est profonde pour les populations sans abri.
25 FÉVRIER
1493. — Enregistrement des lettres-patentes du roi Charles VIII, accordant à la ville
de Crépy quatre jours de foire ; deux de ces foires devaient commencer au second
lundi de Carême, et les deux autres à partir du lendemain de la fête des Morts, le 3
novembre.