Gay Vinci code 2013 (Episode 10)

Gay Vinci code 2013 (Episode 10)

-

Livres
29 pages

Description

Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Dixième et dernier épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 août 2013
Nombre de lectures 9
EAN13 9782360752829
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
couverture
Pascal Fioretto

Épisode 10

GAY
VINCI
CODE

Le queer était presque parfait…

Pasticherie fine

Pour contacter l’auteur ou obtenir de plus amples informations sur les grands

mystères de tous les temps, consultez le site secret officiel :

www.pascalfioretto.net

ÉPISODE 10

Chapitre 37

Dès qu’elle entendit les cris, Boutinella se précipita à son tour dans le long couloir qu’avaient emprunté les occupants du château. Elle déboucha dans le cabinet de travail du marquis. Les quatre personnages qu’elle avait vus et entendus discuter dans le salon étaient tous là, silencieux et immobiles, penchés devant un ordinateur portable allumé.

Sur l’écran, les mots suivants semblaient flotter, comme s’ils arrivaient du fond des âges, des racines même de l’humanité :

« Là où s’abreuve Girardon,

Du Piquet suis la direction

L’Egypte et la Chine réunies

Te conduiront au paradis 

Dans les tréfonds du pilier trois

Depuis l’année nonante-trois

La Nature de la découverte

À jamais reste secrète »



— Pas un geste !

La voix rauque et enrouée de Boutinella surprit tout le monde, y compris elle-même. Instinctivement, Charlus éteignit la tablette et Cédric prit la main de Mona, laquelle laissa échapper un « Ô putain ! » de stupéfaction.

— Excusez-moi… continua Boutinella en s’éclaircissant la voix. Je crois que j’ai pris froid…