Géopolitique de l

Géopolitique de l'alimentation (NE)

-

Livres
144 pages

Description

Préface LE PREMIER BIEN PUBLIC MONDIAL/ Introduction POURQUOI UNE GEOPOLITIQUE DE L'ALIMENTATION ?Chapitre I - SE NOURRIR N'EST PAS QU'UNE QUESTION Chapitre II - PETITE GEOPOLITIQUE DE L'ALIMENTATION PAR LA POMME DE Chapitre III - LA GUERRE DU GOUT OU LA GEOPOLITIQUE DANS L'ASSIETTE Chapitre IV - LES MARCHES SENS DESSUS DESSOUS ? Chapitre V - A QUOI SERVENT LES POLITIQUES AGRICOLES ? Chapitre VI - PAYSANS CONTRE INDUSTRIELS ? Chapitre VII - DE LA GEOPOLITIQUE AU DROIT DE L'ALIMENTATIONConclusion - POUR L'AVENIR, RAISONNER AUTREMENT Annexes : Atlas politique de l'alimentation ; Géopolitique de l'alimentation Documents ; Bibliographie thématique ; Index


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 septembre 2012
Nombre de visites sur la page 25
EAN13 9782361060886
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
bi b li eo tt ih t è e q P u e d e s eS nc i i ae n mc ue s H
Géopolitique de
l’ALIMENTATION
Extrait de la publication
Gilles Fumey Préface de Luc Guyau
Extrait de la publication
géopoLItIque de L’aLImentatIon
gîEs FUMEy
prÉàcE DE LUc gUyàU
Là pETîTE BîbîOThèQUE DE ScîENcEs HUMàîNEs Une collection dirigée par Véronique Bedin
Extrait de la publication
MaqUette coUertUre et ntéreUr : ïsaBee MoUton.
RetroUez nos oUrages sUr www.scîENcEshUMàîNEs.cOM www.EDîTîONs.scîENcEshUMàîNEs.cOM
Diffusion : Seuil Distribution : Volumen
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement, par photocopie ou tout autre moyen, le présent ouvrage sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français du droit de copie.
© Sciences Humaines Éditions, 2012 38, rue Rantheaume BP 256, 89004 Auxerre Cedex Tel. : 03 86 72 07 00/Fax : 03 86 52 53 26 ISBN =99778822336611006600829832
Extrait de la publication
prÉàcE LE pREMïER bïEN pubLïC MONDïAL
eenUe dans ’actUaté PotqUe dePUs Une décenne, R ’amentaton est aU centre d’enjeUX très comPeXes. En tant qUe Présdent ndéPendant dU Conse de a FAO, en tant qUe coondateUr de TerrEthqUe, mas aant toUt en tant qUe Paysan, a qUeston des ressoUrces amentares et de eUr geston dUraBe est PoUr mo PUs qU’Une ormUe aUjoUrd’hU à a mode : ee est Une PratqUe et Un engagement. Et mon sentment en a matère est qUe noUs sommes à a crosée des chemns et qUe ’aenr sera ce qUe noUs chosrons d’en are, aec Ucdté et aec résoUton car e temPs des dem-mesUres est dePUs ongtemPs réoU, comme noUs e raPPeent ceUX qU chaqUe joUr meUrent de am dans e sence ! La commUnaUté nternatonae a reconnU cette oBgaton en créant à a în de a Seconde GUerre mondae ’Organsaton des Natons Unes PoUr ’amentaton et ’agrcUtUre PUs connUe soUs e sge de FAO dont ’oBject est Précsément d’« ader à constrUre Un monde Béré de a am ». Sa dese, «Fiat panis» (eXPresson atne sgnîant « qU’ y at dU Pan » PoUr toUs) met en aant e deor de sodarté qUe noUs mPose cette charge. À mes yeUX, e Premer Ben PUBc monda, c’est a sécUrté de ’ensemBe des haBtants de a Panète, sécUrté dont a dmen-son amentare est ondamentae et tae. NoUs deons Prendre conscence qUe cette qUeston concerne toUte a Panète, es Pays dts déeoPPés comme es Pays dts en déeoPPement, car ee a des conséqUences drectes sUr a PaX et ’éqUBre dU monde. En 2011, a PoPUaton mondae a déPassé es 7 mards et noUs serons PUs de 9 mards en 2050. Dans son hstore a PUs récente, ’hUmanté a déjà connU de tes Bonds, PUsqUe noUs n’étons encore qUe 2,5 mards en 1950. Le monde PoU-at aors néanmons s’aPPUyer sUr des réseres mmenses de 5
Géopolitique de l'alimentation
terres araBes, ans qUe sUr des aancées technqUes majeUres : c’est ce qU’on a aPPeé aU Nord a « seconde réoUton agrcoe » et a « réoUton erte » aU SUd. D’où Une qUeston oBsédante PoUr ’hUmanté d’aUjoUrd’hU, soUceUse d’eXgences noUees et essentees : e monde PoUrra-t- noUrrr deman ’ensemBe de ’hUmanté ? L’amentaton est ’Une des PUs essentees acttés de ’être hUman. Ee noUs ree à a terre, PoUroyeUse de nos ressoUrces taes et noUs ree aUX aUtres hUmans, comme e raPPeent a PUPart des regons. À ce ttre, ’amentaton Porte a marqUe de notre raPPort aU monde : ee dt ce qUe noUs sommes et ce qUe noUs oUons être. À Une éPoqUe où e qUart de ’hUmanté ne Parent Pas à satsare correctement ce Beson éémentare, orce est de constater qU’ a été comms de nomBreUses erreUrs ces trente oU qUarante dernères années. L’économe d’Un certan nomBre de Pays en déeoPPement a ans été orentée ers es Bens ndUstres oU ers a coecte de deses. L’argUmentare état smPe : « déeoPPez os aantages comParats – monocUtUre de coton c, monocUtUre de cacao à – achetez otre noUrrtUre à mondre coût, et toUt e monde s’en Portera Ben ». RésUtat : on a comPètement aBandonné ’agrcUtUre de ProXmté, ce qU ProoqUe des catastroPhes nnommaBes à a mondre lUctUaton des coUrs de commodtés agrcoes, aU mondre aéa cmatqUe à ’aUtre BoUt dU monde, à a mondre crse ! L’aUtonome amentare est donc ndsPensaBe – ût-ee Par-tee et reate – car, en ce domane comme en tant d’aUtres, ’aU-tarce est Une dangereUse chmère. La sécUrté de deman mPqUe qUe a ProdUcton de Bens amentares sot assUrée aUtant qUe PossBe Par es natons ees-mêmes et PoUr eUrs ProPres PoPU-atons. N’oUBons Pas qUe dans e mard de Personnes qU, à ’heUre où noUs Parons, meUrent de am,  y en a à PeU Près 70 % qU sont aU sens arge dU terme des Paysans, des agrcUteUrs, des PêcheUrs… Mas noUs aons aUss Beson des caPactés de cer-tans Pays à déeoPPer eUr ProdUcton. Et à se Pose a qUeston de ’Utsaton des Bens amentares, ssUs de ’agrcUtUre, de a Pêche et de a orêt, aU serce de ’ensemBe des PoPUatons, et non PUs seUement aU serce de qUeqUes ntérêts économqUes oU géostratégqUes PUs oU mons Ben comPrs. 6 Extrait de la publication
Préface
Les Natons Unes se PréoccUPent désormas d’Un « drot à ’amentaton » en Pontant ’oBgaton d’Une transton ers des systèmes amentares dUraBes. AUtrement dt, en soUtenant des systèmes agrcoes écoogqUement aBes Permettant à toUs d’aor accès à des régmes amentares adéqUats et ofrant Une rémUnératon décente aUX agrcUteUrs es PUs PaUres. ï est PUs qUe nécessare,  est ndsPensaBe de moBser nos énerges es PUs derses à toUs es neaUX : socété ce, ONG, entre-Prses, assocatons, PoUors PUBcs, PoUr accomPagner, enga-ger es Pays, ers de raes PotqUes agrcoes et amentares et non PUs noUs étoUrdr aec d’éternees Promesses. poser a qUeston d’Une géoPotqUe de ’amentaton oU Poser a qUeston dU raPPort entre Paysans et ndUstres, comme e at c Ges FUmey, ce n’est Pas dresser es Uns contre es aUtres, mas donner à chacUn sa Pace. C’est raPPeer qUe es systèmes agroamentares ne PeUent Pas être es mêmes PartoUt dans e monde, qU’s Portent des caractérstqUes ocaes caPtaes PoUr notre Patrmone cUtUre commUn. ToUt e monde sat qUe ’accrossement des rendements ne PeUt Pas tenr eU de seUe PotqUe. Le réchaUfement cmatqUe mPose ses contrantes, a geston des stocks est toUjoUrs aUss dIce à mettre en œUre, es gasPages toUjoUrs comPqUés à comBattre. QU’on se rassUre : aUX écheons ocaUX, es ntates sont toUjoUrs aUss osonnantes, es Prses de conscence se mUtPent d’Un BoUt à ’aUtre de a « chane amentare ». Les hUmans ont Un deor de sodarté qU’mPose a stUa-ton mondae actUee. C’est PoUrqUo Une géoPotqUe de ’amentaton est ndsPensaBe PoUr noUer toUtes es qUestons entre ees, meUX comPrendre comment chacUn est concerné Par cette resPonsaBté à aqUee  est Urgent de réPondre. LUtter contre a am n’est Pas Une Prorté c’est LA Prorté, car c’est a seUe soUrce d’esPérance PoUr des centanes de mons d’entre noUs, et c’est a condton ndsPensaBe PoUr noUs toUs de re en PaX. C’est are émerger Une hUmanté PUs jUste et PUs resPectUeUse de toUs es ho
mmes. LUc GUyaU Présdent dU Conse de a FAO
7 Extrait de la publication
Extrait de la publication
INTrODUcTîON pOuRQuOï uNE GÉOpOLïTïQuE DE L’ALïMENTATïON ?
été 2012 est ’Un des nomBreUX jaons qU marqUe ’Une L’ des PUs scandaeUses caamtés de notre temPs : a am PoUr des centanes de mons de Personnes Prées de noUrr-tUre aors qU’à qUeqUes mers de komètres, es scentîqUes et es PotqUes ne saent toUjoUrs Pas comment trater es Patho-oges de ’aBondance amentare toUchant Bentôt Un rche sUr deUX. QUatre ans PUs tôt, en 2008, a Panète s’état réeée aec a gUeUe de Bos. Ee croyat être sUr e chemn radeUX de ’aUtosUIsance amentare. L’aBondance aat Ben donné nas-sance à de noUees Pathooges comme ’oBésté, mas n’état-ce Pas PrééraBe à a am ? Entre Un monde qU a troP et ceU qU n’aat Pas encore assez, e choX aat été te at. ï y a qUeqUes décennes, es marchés semBaent conîants. SeUs qUeqUes ProdUts troPcaUX comme e caé et e cacao ne Payaent Pas décemment eUrs ProdUcteUrs. En Ase, a réoU-ton erte aat aPasé es crantes d’Une rUPtUre. Les amnes, dans e monde, semBaent deenr résdUees oU déBérément ProoqUées Par des ches d’État cynqUes comme ’aat décrt 1 Sye brUne . Et PUs toUt s’est emBaé. Des émeUtes de a am ont écaté dans es Pays dU SUd, qU raPPeent étrangement es jacqUeres et es doUoUreUX éPsodes de soUèements d’aUtre-os. Et ’on se demande PoUrqUo a FAO (Organsaton des Natons Unes PoUr ’amentaton et ’agrcUtUre) et ’OMC (Organsaton mondae dU commerce) n’ont Pas PU emPêcher ce dérègement dU système amentare monda. La qUeston est d’aUtant PUs Pressante qUe a stUaton ne s’améore Pas. ChaqUe mésme aPPorte son ot de maUases
1- S. brUne,La Faim dans le monde. Comprendre pour agir, pU, 1999. 9 Extrait de la publication
Géopolitique de l'alimentation
noUees. 2012 ot es Pays dU Sahe PartcUèrement eXPosés. Dans ’été, e Présdent dU Nger, MahamadoU ïssoUoU, s’aarme PoUr es deUX ters des ames de son Pays ant en-dessoUs dU seU de PaUreté deant are ace à des aUgmentatons de PrX (sUPéreUrs à 40 % de a moyenne des années 2007-2012). QUe 2 are orsqUe sX mons de Ngérens manqUent de noUrrtUre ?
uNE QUEsTîON D’OfrE ET DE DEMàNDE ? La géoPotqUe trate haBtUeement dU raPPort des États sUr es terrtores. Ee at a Part Bee aUX armes, aUX tratés, aUX aances entre des acteUrs nstaés dans Un raPPort de orce et, Paros, en conlt. L’amentaton n’a Pas d’acteUr dentîé d’emBée, car toUs es êtres hUmans sont des mangeUrs, et donc des acteUrs dU système amentare. D’Un aUtre côté, toUs es cU-sners dU monde, es restaUrateUrs, es ndUstres et es Paysans de ’agroamentare sont aUss, à eUr manère, des acteUrs de cette actté comPeXe qU’est ’amentaton. ToUs se retroUent sUr es marchés où es PrX tangUent dePUs a în de ’année 2007 dans a PUPart des Pays dU monde, accrossant es négatés entre êtres hUmans. À te Pont qUe de nomBreUses oX s’éèent PoUr ajoUter aU nomBre des drots ondamentaUX, ceU de se noUrrr, même s ce drot est déjà nscrt en îgrane dans a Décaraton Unersee des drots de ’homme (artce 25). ToUs es marchés amentares étant entrés en crse, es consom-mateUrs, es organsatons nternatonaes et es États ne PeUent rester nacts. Les rches réléchssent à ’dée de rener eUr so sans în de consommaton : aU JaPon, c’est JnnosUke uotsUka qU 3 mte PoUr Une noUrrtUre smPe et sane ; aUX États-uns, ce sont des moUements comme StoP Wastng Food (ttéraement : arrê-ter e gâchs) qU Prônent Une aUtre aPProche de ’amentaton ; en ïtae est né Sow Food qU attent 100 000 adhérents dans e monde PoUr PromoUor Une aUtre manère de manger. De eUr côté, es PaUres essaent de se are entendre. La FAO Pose des
2- M. ïssoUoU, « Agssons mantenant contre a amne et a crse amentare aU Sahe », Le Monde, 18 jUet 2012. 3- Vor son reLes Japonais qui ne ont pas pourrir les aliments dans leur rérigérateur, Tokyo, éd. Yamato ShoBo, 2007. 10 Extrait de la publication