Humanités Gabonaises Revue Internationale de Lettres, Sciences Humaines & Sociales - numéro 1 - décembre 2011

-

Livres
140 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Organe de publication scientifique des Editions Ntsame, Humanités gabonaises est une revue pluridisciplinaire qui s'adresse aux universitaires gabonais, d'Afrique et du monde. Cet outil de travail, conçu spécialement spécialement pour leur permettre de dialoguer, et de faire état de leurs connaissances scientifiques et partager avec le reste du monde, le fruit de leurs recherches.
C'est une revue délibérément pluridisciplinaire afin qu'elle soit la somme des connaissances du monde actuel dans le domaine des Lettres, des Sciences Humaines et sociales.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 janvier 2019
Nombre de visites sur la page 11
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0000 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Humanités Gabonaises Revue Internationale de Lettres, Sciences Humaines & Sociales
1
Sommaire
2
Humanités GabonaisesNuméro 012011ISSN : 2223-8433
Humanités Gabonaises Numéro 01Année 2011
ISSN : 2223-8433
Revue Internationale de Lettres, Sciences Humaines & Sociales Publiée par Les Éditions Ntsame
3
Sommaire
© 2011Les Éditions Ntsame B.P. 16 032Libreville leseditionsntsame10@gmail.com Tél. 20 82 12 / 06 84 13 41 ISBN : 978-2-36213-036-6 EAN : 9782362130366
4
Humanités GabonaisesNuméro 012011ISSN : 2223-8433
Humanités Gabonaises Revue Internationale de Lettres, Sciences Humaines & Sociales publiée par Les Éditions Ntsame Numéro 01Année 2011 ISSN : 2223-8433
Comité Scientifique
Directeur de la publication: Hugues MOUCKAGA, ProfesseurTitulaire d’Histoire (Université Omar Bongo [Gabon])Coordonnateur Scientifique: HOUNKPATI B.C. Capo, ProfesseurTitulaire de Linguistique (Université d’Abomey Calavi [Bénin])
Coordonnateur adjoint: Pierre ONDO-MEBIAME, Maître deConférences de Linguistique (Université Omar Bongo [Gabon])
Membres: André Patient BOKIBA, ProfesseurTitulaire deLittérature africaine -(Université Marien Ngouabi [Congo]) AbrahamNDINGA MBO, ProfesseurTitulaired’Histoire (Université -Marien Ngouabi [Congo]) Issa DJARANGAR DJITA, ProfesseurTitulaire de Science du Langage -(Université de N’Djamena [Tchad])Abou NAPON, ProfesseurTitulaire Sociolinguistique (Université de -Ouagadougou [Burkina Faso]) Pape Alionne NDAO, ProfesseurTitulaire de Sociolinguistique (Université -Cheick Anta Diop [Sénégale]) Augustin AINAMON, Professeur Titulaire de Littérature anglaise -(Université d’Abomey-Calavi [Bénin])
Nicolas NGOU MVE, Maître deConférences de Civilisation latino--américaine (Université Omar Bongo [Gabon]) Gabriel ZOMO YEBE, Maître deConférences d’Economie (Université -Omar Bongo [Gabon])
5
Sommaire
Comité de lecture Daniel AKENDENGUE, Maître de Conférencesde Littérature anglaise -(UniversitéOmarBongo [Gabon]) Frédéric MAMBENGA YLAGOU, Maître de Conférences de Littérature -africaine(Université Omar Bongo [Gabon]) Alexis ESSONO, Maître de ConférencesDroit de Omar (Université -Bongo [Gabon]) Pamphile MEBIAME AKONO, Maître de Conférencesde Pragmatique-(Université Omar Bongo [Gabon]) Sy - Sylvère MBONDOBARI, Maître de ConférencesLettres modernes de (Université Omar Bongo [Gabon])Wilson NDOMBET, Maître de Conférencesd’Histoire (Université Omar -Bongo [Gabon]) Bernardin MINKO-MVE, Maître de Conférencesd’Anthropologie-(Université Omar Bongo [Gabon]) Guy-Serge BIGNOUMBA, Maître de Conférences de Géographie-(Université Omar Bongo [Gabon])
Collaboration de rédaction Nicolas MBA-ZUE, Maître-Assistant de Lettres modernes, Université -Omar Bongo [Gabon]) Thierry AFANE-OTSAGA, Maître-Assistant de Lexicographie, Université -Omar Bongo [Gabon]) Clément MOUPUMBOU, Maître-AssistantLittérature africaine de , -Université Omar Bongo [Gabon])
http://www.leseditionsntsame.com
6
Éditorial Page 9
SOMMAIRE
1. Nicolas MBA-ZUE Les titres des romans gabonais Page 11
2. Pierre ONDO-MEBIAME & Edgard Maillard ELLA. Contribution en vue de l’amélioration duDictionnaire des Gabonismes de Éric DODO-BOUNGUENDZA. Page 35
3. Rodrigue NDONG NDONG Parenté et alliances dansEugénie Grandetde Balzac Page 59
4. Antoine-DenisN’DIMINA-MOUGALA La diplomatie militaire de la France en Afrique à travers la typologie des interventions, 1957-2004. Page 73
5. Hémery-Hervais SIMA EYI Analyse du temps de la chose racontée ou temps de la narration et du temps du récit dansLes Soleils des indépendancesd’Ahmadou Kourouma et La Fabrique de cérémoniesde Kossi Efoui. Page 91 6. Théodorine NTO AMVANE-EKOME Cómo leer el poema « Himno entre ruinas » de Octavio Paz. Page 109 7. Jean Léonard NGUEMA ONDO Corps féminin et écriture féminine en littérature gabonaise. Page 123
7
Sommaire
8
ÉDITORIALAux universitaires gabonais et d’ailleursOrgane de publication scientifique des Éditions Ntsame,Humanités gabonaisesest une revue pluridisciplinaire qui s’adresse à vous, universitaires gabonais, d’Afrique et de l’espace francophonemondial. C’est votre outil de travail, conçu spécialement pour vous permettre de dialoguer, faire état de vos connaissances scientifiques et partager, avec le reste du monde, le fruit de vos recherches. Nous l’avons voulue délibérément pluridisciplinaireafin qu’elle soit la somme des connaissances du monde actuel dans le domaine des Lettres, des Sciences humaines et Sociales. D’où son titre, au contenu combien évocateur :Humanités gabonaises. Renvoi aux disciplines des Lettres dans l’enseignement classique, mais aussi à ce qui est propre à l’humain, si je me réfère à l’origine latine du mothumanité, humanitas. Evoluant dans un siècle essentiellement critique et ouvert aux échanges interculturels, j’ai pensé, en tant que fondatrice desÉditions Ntsame, qu’il était plus qu’urgent d’offrir une tribune à ceux qui fabriquent et véhiculent la connaissance dans notre monded’aujourd’hui: les universitaires que vous êtes. La revue actuelle se présente, dès lors, comme une plate-forme interdisciplinaire où doivent se rencontrer et se croiser différents discours du savoir développés dans nos universités. Le recours à la notion ancienne d’humanitésnous rappelle simplement qu’une revue scientifique est le lieu de rencontre de discours différents sur le devenir de l’homme : l’homme qui crée, va à la rencontre de l’autre, s’organise en vue d’un meilleur vivre, imagine un environnement propice aux échanges multiples. Lieu de développement d’un discours cohérent, toute revue scientifique a l’obligation, et la nôtre n’y échappera pas, d’interroger la pertinence des discours qui s’élaborent dans toute pratique sociale.Qui d’autre, mieux que les universitaires pétris de culture humaniste, peut avoir assez d’esprit critique, une ouverture emphatique, une meilleure compréhension de la richesse et de la diversité des cultures modernes pour en rendre compte de façon cohérente ? Se posent en effet toujours ces questions fondamentales dans nos pratiques discursives : quelle éducation et e quelle recherche sont pertinentes pour le XXI siècle ? Qui voulons-nous former et à quoi ? Quelles qualités d’esprit voulons-nous cultiver ? Quel type de citoyen souhaitons-nous pour maintenir des démocraties ouvertes et des espaces publics vivants ?
9
Editorial
Dans ce dialogue et ce face à face constants avec la société et le monde, vous êtes à même de traduire les objectifs premiers que nous nous sommes assignés en donnant naissance aux éditions Ntsame, à savoir : - Offrir aux hommes de culture un cadre et un espace crédible et compétitif ; -Accorder à l’écriture la place qui lui revient dans une Afrique à la recherche d’un développement harmonieux ;- Encourager les échanges intellectuels et culturels entre les différents pays du monde ; - Faire prendre conscience de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel et artistique de l’Afrique d’aujourd’hui ;-Susciter l’envie d’écrire, de lire et de créer chez le plus grand nombre ; - Donner les moyens à chacun des acteurs culturels de vivre de son art.
Conçue pour une parution semestrielle, la revue paraîtra, je vous en donne la garantie en tant qu’éditrice, chaque mois de juin et chaque mois de décembre. Ce premier numéro de décembre 2011 signe donc le lancement de ce projet que je souhaiterais commun entre vous, universitaires, et les éditions que jedirige. Les parutions successives s’organiseront de façon thématique. Mais pour ce premier numéro et parce qu’il fallait accorder une place à chacune des disciplines intéressées par la revue, nous n’avons pas voulu organiser les articles autour d’un thème précis. Chacun pourra ainsi trouver son compte dans les contributions ici contenues qui suivent.
Avec le lancement du numéro 1, je vous réitère mon appel, universitaires, chercheurs gabonais et d’ailleurs, afin que vous investissiez cette revue et en fassiez un instrument de conquête du public scientifique. Comme l’institution qui vous abrite, haut lieu de fabrique et de diffusion de la connaissance,Humanités gabonaises doit devenir un cadre de réflexion ouvert aux échanges, au travail collectif et à la promotion de la compétence. L’esprit d’équipe y sera un gage de réussite des travaux que vous y présenterez. C’est à cela que je vous convie dès aujourd’hui. Soyez assurés de mon soutien constant et de ma disponibilité pour des échanges constructifs.
10
Sylvie NTSAME Directeur des Éditions Ntsame