Humanités Gabonaises Revue Internationale de  Lettres, Sciences Humaines & Sociales  - numéro 9 - 2019
133 pages
Français

Humanités Gabonaises Revue Internationale de Lettres, Sciences Humaines & Sociales - numéro 9 - 2019

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Organe de publication scientifique des Editions Ntsame, Humanités gabonaises est une revue pluridisciplinaire qui s'adresse aux universitaires gabonais, d'Afrique et du monde. Cet outil de travail, conçu spécialement spécialement pour leur permettre de dialoguer, et de faire état de leurs connaissances scientifiques et partager avec le reste du monde, le fruit de leurs recherches.C'est une revue délibérément pluridisciplinaire afin qu'elle soit la somme des connaissances du monde actuel dans le domaine des Lettres, des Sciences Humaines et sociales.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 mai 2020
Nombre de lectures 5
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Humanités Gabonaises Numé ro 092019Anné e ISSN : 2223-8433 Revue Internationale de Lettres, Sciences Humaines et Sociales
© 2019Les Éditions NTSAMEB.P. 16032Libreville leseditionsntsame10@gmail.com www.leseditionsntsame.com Tél. +241 66 84 73 41/77 75 21 46 ISBN : 978-2-36213-194-3 EAN : 9782362131943
Humanités Gabonaises09N uméro Année 2019ISSN : 2223-8433
Humanités Gabonaises Revue Internationales de Lettres, Sciences Humaines & Sociales Numé ro 09Anné e 2019
ISSN : 2223-8433 Directeur de publication :ONDO-MEBIAME,Pie rre Profe sse ur titulaire de Linguistique (unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Rédacteur en chef :TABA ODOUNGA, Maître de Didie r confé rences de Littérature francophone (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Comité scientifique :André Patie nt BOKIBA, Profe sse ur Titulaire de -Litté rature francophone (Unive rsité Marie n Ngouabi [Congo-Brazzaville ]) sse ur Wilson NDOMBET, Profe Titulaire d’Histoire -(Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Titulaire de Litté ratureAugustin AINAMON, Profe sse ur -anglaise (Unive rsité d’Abome ynin])-Calavi [Bé Titulaire desse ur Issa DJARANGAR DJITA, Profe -Linguistique [unive rsité de N’djamé na [Tchad)]Abou NAPON, Profe sse ur Titulaire de Sociolinguistique -(Unive rsité de Ouagadougou [Burkina Faso]) sse ur Franck IDIATA, Profe Titulaire deDanie l -Psycholinguistique (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Je an-Titulaire d’EconomieProfe sse ur Jacque s EKOMIE, -(Unive rsité Omar bongo [gabon]) Ale xis agré gé de droitESSONO, Maître de Confé re nce s -(Unive rsité Omar Bongo [Gabon])
Page | 3
Comité
Nicolas NGOU MVE, Maître de confé rences de civilisation -latino-amé ricaine (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Comité de lecture: Titulaire dePape Alioune NDAO, Profe sse ur -Sociolinguistique (Unive rsité Che ick Anta DIOP [Sé négal]) TONDA, Profe Jose ph Titulaire de Sociologiesse ur -(Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Profe sseur Titulaire de LittératureDanie l AKENDENGUE, -anglaise (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Ordinaire desse ur MUKASH KALEL, Profe Timothé e -Linguistique (Unive rsité de Kinshasa [Ré publique Dé mocratique du Congo]) Pamphile MEBIAME-AKONO, Profe sse ur Titulaire de -Pragmatique (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Fré déric MAMBENGA YLAGOU, Maître de Confé rences de -Litté rature francophone (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) BIGNOUMBA, Maître de Confé Guy-se rge dere nce s -Gé ographie (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) de Confé re nce sBe rnardin MINKO MVE, Maître -d’Anthropologie (Unive rsité Omar Bongo [Gabon])agré gére nce s ZOMO YEBE, Maître de Confé Gabrie l -d’Economie (Unive rsité Omar Bongo [Gabon])Sylvè re MBONDOBARI, Maître de Confé rences de Le ttre s -mode rne s (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) Secrétariat de rédaction: re nce s deHé me ry-He rvais SIMA EYI, Maître de Confé -litté rature francophone (Université Omar Bongo [Gabon]) dere nce s MOUPOUMBOU, Maître de Confé Clé me nt -Litté rature africaine (Unive rsité Omar Bongo [Gabon])
Page | 4
Humanités Gabonaises09N uméro Année 2019ISSN : 2223-8433
dere nce s Mathurin OVONO EBE, Maître de Confé -Litté rature e spagnole (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) AFANE OTSAGA, Maître -Assistant deThie rry -Le xicographie (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) de Sociologie (UniversitéPlacide ONDO, Maître-Assistant -Omar BONGO [Gabon]) Virginie OMPOUSSA, Maît re -Assistant de -sociolinguistique (Unive rsité Omar Bongo [Gabon]) rsité Omar BongoNDENGUINO (Unive He rmanno -[Gabon])
Page | 5
Comité
SOMMAIRE
ÉDITORIAL[P. 7] 1.Komlan AVOUGLALe mariage interethnique au cœur de la re composition ide ntitaire à Lomé [PP. 9-50] ;
2.
M ohamed CAM ARAxpansif ouSyntagme nominal e l’e xpre ssion de l’hé térogéné ité e t/ou de l’homogé né ité dansPetit Bodielde Hampate Ba [PP. 51-69] ;
3.BO N’DIAYE–BO PAM Ange Gaël PAM ticA Mytho-Poe Re ading of Toni Morrison’sSula[70-92] 4.Jeanne-Lydie PASSA-KOUM BA e tPierre ONDO-M EBIAMEPhonè me s du givarama (bantutonè me e t b. 46) d’Omboué[PP. 93-110] ; 5.Thomas Koffi SODJIn adjàgbe rsité e :Unité e t dive l’e xpre ssion ssif [PP. 111-129] ;du progre APPEL A CONTRIBUTION ET NORM ES DE PRESENTATIONN° 10[PP. 130-135]
Page | 6
Humanités GabonaisesN uméro 09Année 2019ISSN : 2223-8433
ÉDITORIALLe sHumanités Gabonaises sont re ndues au numéro 9 de le ur parution. Re vue internationale , e lle s se doive nt de s’adapte r aux é volutions qu’impose nt ce t e nvironne me nt. Que lque s change me nts notable s inte rvie nne nt donc e n le ur se in, à ce tte é tape -ci. ème Au te rme de la 38 se ssion de s Comité s Consultatifs Inte rafricains (CCI), le Comité Te chnique e t Scie ntifique « Le ttre e t Scie nces Humaines » (CTS/LSH) du Conse il Africain e t Malgache pour l’Ense igne me nt Supé rie ur (CAMES) a fait quatre re commandations importante s, au suje t de s « Norme sre vues ded’é dition de s le ttres e t sciences humaines » (NORCAMES/LSH) dans son systè me,sque le Humanités Gabonaisesdoive nt se d’inté gre r.Ce s re commandations sont re lative s : vueau profil é ditorial d’une re ; -au profil d’é vuede re dite ur ; -aux norme s é dvueitoriale s d’une re ; -gle s aux rè e t d’é thique ontologie de l’é de dé dition -scie ntifique . Nous avons fait l’e ffort de nous y conforme r dè s le pré se nt numé ro, pour que la re vue e lle -mê me e t le s contributions qu’e lle s publie nt, soie nt aux norme s. Le s Humanitése snavant structuré donc doré  sont conformé ment aux re commandations du CTS/LSH ; e lle s ont é galement inté gré le s invitations de ce lui -ci au suje t de s norme s de pré se ntation. C’e st un numé ro 9 re manié e n fonctions de s nouve lle s dispositions du CAMES qui e st livré à la
Page | 7
Éditorial
communauté scie ntifique . Se s contribute urs vie nne nt re spe ctive me nt du Congo-Brazzaville (2 aute urs), de la Côte d’Ivoire (2 aute urs), du Gabon (1 aute ur) e t du Bé nin (1 aute ur). Le s suje ts qui y sont traité s provie nne nt de s discipline s suivante s : la linguistique (2 article s), la litté rature (1 article ), la sociologie (1 article ), la communication (1 article ) e t la musicologie (1 arti cle ). L’inte rdisciplinarité s’é te nd ave c l’accue il de s de u x de rniè re s discipline s. En adre ssant nos fé licitations e t nos e ncourage me nts aux aute urs, nous souhaitons un bon accue il à ce ne uviè me numé ro, e t donnons re nde z-vous à nos le cte urs pour le numé ro 10, pré vu pour paraître e n juin-juille t 2020. Professeur Pierre ONDO-M EBIAMEDire cteur de Publication
Page | 8
Humanités GabonaisesN uméro 09Année 2019ISSN : 2223-8433
LE M ARIAGE INTERETHNIQUE AU CŒUR DE LA RECOM POSITION IDENTITAIRE A LOM E
Komlan AVOUGLA Unive rsité de Lomé koavougla@tg.re fe r.org/avougla@yahoo.fr
RESUMÉ:s le s e thnies du Togo, Lomé seCarre four de toute ré vè le ê tre un e space de re composition de s ide ntité s e t ce la grâce aux mariage s inte re thnique s. Si par le passé , ce rtaines rivalités constituaient un obstacle e ntre l’union d’un sudiste e t d’un nordiste , de nos jours, le vivre -e nse mble a contribué à aplanir une grande partie de s dive rge nces favorisant ainsi les unions mixte s. Grâce aux structures sociales, le s re ncontres amoure use s e ntre de s individus issus d’horizons diffé rents se construise nt au fil du te mps. En se côtoyant pe ndant de s anné es, malgré le s diffé rences ide ntitaires, les proje ts d’union mixte e ntre le s populations du Nord e t ce lles du Sud se concré tise nt, le s ide ntité s se fusionne nt.MOTS CLÉS : RECOMPOSITION, IDENTITE, ALTERITE, ETHNICITE, ECHANGES MATRIMONIAUX.ABSTRACT:lting pot of all Togole As a me thnic groups,se e Lomé prove s to be a space of re composition of ide ntitie s and that due to inte re thnic marriage s. If, in the past, rivalries were obstacle s to the union be twe en a southe rner and a northe rne r, nowadays, the living-toge the r contribute d to smoothing out a large part of the dive rge nces, thus favoring mixe d unions. Thanks to social structures, romantic e ncounters be tween individuals from diffe rent backgrounds are built ove r time . By living side by
Page | 9
Komlan AVOUGLA|Le mariage interethnique au cœur de la recomposition identitaire à Loméside for ye ars, de spite diffe re nce s of ide ntity, proje cts of mixe d union mate rialize , ide ntitie s me rge . KEYW ORDS:IDENTITY, RECONFIGURATION, OTHERNESS, ETHNICITY, MATRIMONIAL EXCHANGES.INTRODUCTION
Le Togo compte prè s d’une quarantaine de groupe s e thniques. Malgré la cohabitation interethnique de s dive rs groupe s, un climat dé lé tè re e xiste e ntre te nu par le politique qui continue de joue r sur l’apparte nance e thnique pour ré gne r, ce qui a pour corollair e , la division du pays e n de ux blocs : le Nord e t le Sud.
Or, la ville de Lomé , se trouvant ê tre un pôle de jonction de toute s le s e thnie s, e st de ve nue un e space de re groupe ment de micro-nationalité s (le s Nordiste s e ntre e ux e t le s Sudiste s e ntre e ux) compte te nu du climat de mé fiance e ntre le s de ux blocs. En e ffe t, à cause du proce ssus d’urbanisation sans pré cé de nt qu’a connu ce t e space , de s vague s de migrations se sont succé dé, surtout le s Nordistes à la re cherche du bie n-ê tre. Se lon E. Assima-Kpatcha (2004, p.301), « la mobilité de s populations du nord Togo, obse rvé e pe ndant la pé riode coloniale , e st large ment tributaire de la notion du travail e t du salariat que le colonisateur a contribué à dé ve loppe r dans toute la colonie togolaise ». Ainsi, le souci de trouve r un travail ré munérateur afin de pouvoir honore r le urs e ngage me nts 1 fiscaux , a conduit ce s Nordiste s à de sce ndre dans le s 1. Pendant la période coloniale, au Togo, tout citoyen masculin en âge de travailler doit payer des impôts à l’Etat. Le paysétant en majorité paysanne, les populations du N ord dont les terres agricoles sont moins
Page | 10
Humanités GabonaisesN uméro 09Année 2019ISSN : 2223-8433
ré gions du Sud (V. Dupont, 1986, p. 22)pour é change r le ur force ave c un salaire dé risoire. Du coup, la re che rche du bie n-ê tre é conomique a favorisé le rapproche me nt de ce s de ux groupe s e thnique s aux ide ntité s diffé re nte s. Si le s pre mie rs migrants avaie nt contracté de s mariage s e ndogamiques, les gé né rations d’aujourd’hui ne sont pas re stées dans le mê me schéma. On assiste dé sormais à de s mariages interethniques à Lomé (e xogamie ) re me ttant e n cause le proce ssus de dé signation du parte naire qui é tait ré servé aux pare nts conduisant à une re composition de s ide ntités qui se ré pe rcute sur le s de scendants. Ainsi, dans le fonctionne me nt de s couple s mixte s, on obse rve une fusion de s habitude s propre s aux de ux conjoints. Le mariage inte re thnique de vie nt alors un e space , où tout doit ê tre traité par ajuste me nt, donc par agré gation de s ide ntité s.
L’obje ctif de ce t article e st de montre r comme nt le s mariage s inte re thnique s favorise nt la re composition ide ntitaire à Lomé . En d’autre s te rnes, il s’agit d’ide ntifie r e t d’analyse r le s é lé me nts qui favorise nt e t traduisent la re composition de s ide ntité s à trave rs le s mariage s inte re thnique s. Si l’ide ntité e st pe rçue comme ce qui dé finit intrinsè que me nt un individu, l’e space conjugal inte re thnique e st un lie u de compromis qui pe rme t un dé tachement de soi par rapport aux ré férents ide ntitaire s.
fertiles (sols caillouteux) que celles du Sud, dans le souci d’assurer leur subsistance et payer les impôts, ont massivement migré vers le Sud. Par ailleurs, hier comme aujourd’hui, la capitale Lomé, en maximisant les opportunités d’emploi, reste et demeure la ville de prédilection pour les populations, notamment celles du N ord.
Page | 11