Interdit(s) et destin

Interdit(s) et destin

-

Livres
264 pages

Description

Une transgression majeure peut orienter le cours de la vie des victimes comme elle peut orienter celle de son auteur. Lorsqu'elle touche aux interdits qu'on dit fondateurs, se laisse entrevoir une destinée dont Œdipe, Antigone, Caïn ou Moïse sont les prête-noms. La question des interdits est abordée aussi sous l'angle du rapport à la loi et aux normes. Que se passe-t-il lorsque la transgression concerne une personne investie d'une autorité ? Quelles conséquences pour le collectif ?


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 août 2003
Nombre de lectures 8
EAN13 9782353714551
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

cover.jpg

Interdit(s) et Destin
Que dire, que faire, quand surgit l’insupportable ?

 

sous la direction

de l’Association Départementale du Nord

pour la Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte (ADNSEA)

 

La numérisation de cet ouvrage a reçu le soutien du CNL

 

img1.jpg

 

Et de la région Languedoc Roussillon

 

img2.png

 

Présentation du livre : Une transgression majeure peut orienter le cours de la vie des victimes comme elle peut orienter celle de son auteur. Lorsqu'elle touche aux interdits qu'on dit fondateurs, se laisse entrevoir une destinée dont Œdipe, Antigone, Caïn ou Moïse sont les prête-noms. La question des interdits est abordée aussi sous l'angle du rapport à la loi et aux normes. Que se passe-t-il lorsque la transgression concerne une personne investie d'une autorité ? Quelles conséquences pour le collectif ?

Auteur : L’ADNSEA (Association Départementale du Nord pour la Sauvegarde de l’enfant à l’adulte) accueille des enfants, des jeunes et des adultes connaissant des troubles identitaires et du comportement. L’ADNSEA gère une quinzaine d’établissements mettant en œuvre des actions pédagogiques, éducatives et thérapeutiques, répartis dans une soixantaine de lieux, situés essentiellement dans le Département du Nord.

 

Ouverture

Jean-Pierre Guffroy, Président de l’ADNSEA

Patrick Kanner Adjoint au Maire de Lille, Vice-Président du Conseil Général du Nord

Jean-Pierre Richer Préfet de Région Nord-Pas de Calais Préfet du Nord

Introduction

Argumentaire du Colloque

Introduction au Colloque Paul Cotta, psychanalyste

Conférences

Interdits rituels et interdictions juridiques Qu’est-ce qui fait la différence entre la Coutume et le Droit ?

– I –

– II –

– III –

L’usine à ogres de Daniel Fatous

Culpabilité et responsabilité : Y-a-t-il une profondeur immanente à l’homme ? Père Gustave Martelet, théologien

– I –

– II –

– III –

– IV –

– V –

– VI –

– VII –

– VIII –

Les Justes d’Albert Camus*

Privation de destin chez les ascendants Capture et rupture généalogique Janine Altounian, traductrice de Freud et essayiste

Le Voyage des Morts de François Augiéras*

Le fantasme de suicide comme opérateur de destin Gérard Huber, philosophe, psychanalyste

Introduction

1- Description/Inscription scripturaires

2- Le statut originaire du fantasme de non-vie

3- Perspectives thérapeutiques

Conclusion

La Mort à Venise De Thomas Mann*

L’effondrement du commun Myriam Revault d’Allonnes, philosophe, Professeur des Universités, École Pratique des Hautes Études

Le Monde Désert de Pierre-Jean Jouve*

Le commun par le droit Geneviève Giudicelli-Delage Professeur à l’Université Panthéon-Sorbonne

Si c’est un homme de PrimoLevi*

Les hommes contre De Emilio Lussu*

Chapitre XIX

Ateliers

– I – Du désir et de la nécessité de la limite

Atelier 1 Quand l’horreur fait rempart

Atelier 2 De la violence non symbolisable

Atelier 3  La conscience du mourir : l’insupportable constitutif de l’humain

Atelier 4 Le corps intime : entre désir, consentement et intrusion

Atelier 5 Analyse de situations professionnelles « limites » à l’aide du théatre de l’opprimé

Atelier 14 La maltraitance : du geste à la parole

– II – De l’origine et du destin de la filiation

Atelier 6 Lire des histoires aux enfants : qu’est-ce qu’on transmet ?

Atelier 7 et 8 Le destin

Atelier 15 Fils ou fille de qui ? (enfants in vitro, nés sous X, abandonnés, adoptés…)

Atelier 16 Les figures de l’ombre : quel destin dans l’entre-deux des cultures (émigrés, réfugiés, sans papiers, mineurs isolés…)

– III – De l’aménagement des frontières et des institutions dans le projet politique

Atelier 9 La recherche de sens confrontée à de nouvelles formes de croyances

Atelier 10 La transgression d’un interdit dans l’institutionnel Rôle de la personne investie de l’autorité

Atelier 17 et 18 Sens commun et espace public Individualisme et communautarisme

Atelier 19 De la dénonciation dans son rapport au secret

Atelier 20 Droit des usagers, droit des professionnel : vers des rapports conflictuels ou vers des rapports démocratiques

Atelier 21 et 22 Les Jeunes à l’épreuve du droit Du pari éducatif à la paix sociale

– IV – Repenser les pratiques

Atelier 11 Le Récit de soi, construction de l’identité et inscription dans le monde

Atelier 12 Passer d’une position d’« expertise » à une position de « savoir partagé » : une autre manière d’être professionnel

Atelier 23 Se réapproprier son destin, serait-il aujourd’hui devenu un luxe ?

Atelier 24 « Là où il est permis de discuter, il est peut-être possible de s’accorder » (Kant) : une aventure humaine et institutionnelle

Séance de clôture et… d’ouverture

Présentation de Jacques Schotte Paul Cotta, psychanalyste

Clôture et… Ouverture Jacques Schotte, psychiatre, psychanalyste, Professeur Émérite des Universités de Louvain

Ponctuation Gérard Tonnelet, Directeur Général de l’ADNSEA

Annexe Travaux préparatoires au Colloque

Une estimation de l’impact du trauma Bernadette Caudron, Directrice Technique de l’ADNSEA

Un groupe théorico-clinique intitulé : « Interdits fondamentaux – clinique éducative » Bernadette Caudron, Directrice Technique de l’ADNSEA

Contribution de Jean-François Rey

Contribution de Bernadette Caudron

Contribution d’Isabelle Bauden

Contribution de Colette Cattelain

Contribution de Geneviève Peugniez

Contribution de Georges Ntsiba

De la réflexion à la proposition de nouvelles pratiques Carole Soonekindt, philosophe, formatrice à l’Institut social de Lille-Vauban

I- Le cadre général de l’étude

II- L’explicitation des difficultés rencontrées par les différentes équipes

III- Les différents changements ou innovations

IV- Conclusion

 

Comité Scientifique :

Mireille DELMAS-MARTY, Professeur Agrégé de Droit, Paris I, Institut de France

Eugène ENRIQUEZ, sociologue, Professeur Émérite, Paris VII

Philippe JEAMMET, psychiatre, Institut Mutualiste Montsouris, Paris

Philippe-Jean PARQUET, psychiatre, Professeur des Universités, Lille

Dominique SCHNAPPER, sociologue, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Membre du Conseil Constitutionnel

Jan SPURK, Professeur de sociologie, IRESS, Université d’Évry

Stanislas TOMKIEWICZ, psychiatre, Institut du Travail Social, Paris

Pierre TRUCHE, Ancien Premier Président de la Cour de Cassation

 

Comité d’Organisation :

Marie-Paule BOCQUET, directrice de la Ferme des Vanneaux – ADNSEA

Youcef BOUDJEMAÏ, directeur du Service Droit des jeunes et du Dispositif régional d’Information aux jeunes étrangers – ADNSEA

Juliette CAMPAGNE, directrice de Lis avec moi – ADNSEA

Bernadette CAUDRON, directrice technique – ADNSEA

Jean-Pierre CAYET, secrétaire général – ADNSEA

Paul COTTA, psychanalyste – ADNSEA

Xavier DHONTE, avocat, Lille – administrateur ADNSEA

Alain LE GUYADER, philosophe-sociologue, CARAS, Université d’Évry

Georges NTSIBA, ingénieur de formation, IUT-B Lille III, psycho-pédagogue à l’Espace Claude Chassagny – ADNSEA

Jean-François REY, philosophe, IUFM de Lille

Carole SOONEKINDT, philosophe, formatrice, Institut Social Lille-Vauban

Catherine VANKEISBELCK-MILOT, assistante de direction – ADNSEA

Interdit(s) et Destin

Que dire, que faire, quand surgit l’insupportable ?

 

29, 30, 31 janvier 2003, Lille

Colloque organisé

par l’Association Départementale du Nord

pour la Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte (ADNSEA)

Nous remercions l’ensemble des intervenants politiques qui se sont déplacés, engagés et ont participé pour faire de ces journées un véritable espace d’information et de communication.

Nous remercions :

– La ville de Lille

– La Région Nord-Pas de Calais

– Le Conseil Général du Nord

– La Direction Régionale de la Protection Judiciaire du Nord-Pas de Calais

– Le Crédit Coopératif

– Deldé traiteur

Nous remercions l’ensemble des conférenciers, discutants, intervenants, animateurs et rapporteurs qui se sont engagés dans les séances plénières et dans les ateliers et nous ont nourri durant ces trois journées de réflexion.

Nous remercions les membres du Comité d’Organisation qui ont construit l’argumentaire du Colloque, discuté les conférences, organisé avec talent l’accueil des congressistes, et assuré l’édition de l’ensemble des travaux.

Ouverture

JEAN-PIERRE GUFFROY, PRÉSIDENTDEL’ADNSEA

 

Monsieur le préfet,

Monsieur le vice-président du Conseil général,

Monsieur l’adjoint au Maire de Lille,

Monsieur le directeur départemental de la protection judiciaire,

Mesdames, Messieurs,

Il me revient, en tant que président de la Sauvegarde du Nord, de vous accueillir ce matin à Lille et d’ouvrir officiellement ce Colloque.

Ce Colloque représente l’aboutissement d’une démarche initiée depuis plusieurs années au sein de notre association. L’objectif en est double :

– permettre une réflexion sur un sujet grave, trop souvent écarté, nié parfois, parce que trop provocant, trop impliquant pour les professionnels qui y sont confrontés ;

– ouvrir des pistes de travail et d’actions à partir des expériences partagées dans le cadre d’ateliers.

Vous êtes à Lille, au cœur d’un département et d’une région où l’action auprès des populations en difficulté représente une préoccupation constante pour l’ensemble des partenaires que sont les services de l’Etat, les services du Conseil Régional, du Conseil Général, les collectivités territoriales et le secteur associatif. Tous conjuguent leurs savoir-faire et leurs compétences pour prendre en compte des situations complexes, des problématiques lourdes, qui s’originent souvent dans les conséquences d’une crise économique et sociale qui a marqué fortement notre région.

***

La présence aujourd’hui, de partenaires différents, atteste de cette volonté commune de prendre en charge, à des niveaux divers, les problématiques qui nous sont posées.

Je voudrais souligner tout particulièrement la présence de Monsieur Jean-Pierre Richer, préfet de la Région Nord-Pas de Calais.

Monsieur le préfet, vous avez pris vos fonctions il y a quelques semaines et, comme vous l’avez dit vous-même, vous êtes dans une phase de rencontre avec les réalités économiques et sociales de notre région.

Votre présence ce matin marque à l’évidence votre préoccupation de l’action sociale. Elle est, pour nous, un signe très fort, comme l’avait déjà été votre récente rencontre avec les acteurs sociaux qui se préoccupent de l’urgence sociale, notamment dans le cadre du SAMU social. Je voudrais particulièrement vous remercier de votre présence qui nous honore et qui honore l’ouverture de ce Colloque.